brouillard

  • Beijing , sous le brouillard depuis une semaine, remplacera ses centrales à charbon d'ici 2015

    smog.jpg

    Beijing construira quatre centrales électriques d'ici fin 2014 pour remplacer le charbon par le gaz naturel dans le chauffage et la production d'électricité, ont annoncé samedi les autorités municipales.

    La construction de ces centrales fait partie des efforts de la ville pour optimiser le mix énergétique et réduire les émissions, selon la Commission municipale du développement et de la réforme de Beijing.8
    Avec 47,7 milliards de yuans (5,79 milliards d'€) d'investissements, les quatre centrales et 40 autres projets de service public concernés devraient permettre de réduire les émissions de dioxyde de soufre de 10.000 tonnes, chauffer 100 millions de mètres carrés de locaux et produire 7,2 millions de kilowatts d'électricité via le gaz naturel.

    Ces services étaient jusqu'à présent fournis par quatre centrales à charbon, qui ont brûlé 9,2 millions de tonnes de charbon en 2012, soit 40% des 23 millions de tonnes de charbon consommé par Beijing pendant la même période. Elles seront fermées une fois les nouvelles centrales mises en opération.

    smog2.jpg


    Un épais smog a enveloppé Beijing durant les congés de sept jours de la Fête nationale, suscitant des inquiétudes quant à l'aggravation de la pollution de l'air dans la capitale chinoise. La consommation de charbon représente 16,7% des PM2,5 (particules en suspension dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres) et responsables du smog.

     

    XxjwsfF000039_20130129_BJPFN1A001.jpg