brazzaville

  • Le président chinois appelle le monde à respecter « l'indépendance et la dignité » de l'Afrique

    topelement.jpg

    Xi Jinping a tenu un discours digne de Rousseau ou du président Wilson en rappelant au monde le concept d'autodétermination des peuples. « L'Afrique appartient aux Africains. En développant leurs relations avec l'Afrique, tous les pays devraient respecter la dignité et l'indépendance de l'Afrique »

    Avant de quitter lundi la Tanzanie pour se rendre en Afrique du sud, le nouveau président chinois a invité le monde a prendre exemple sur la Chine et respecter « l'indépendance et la dignité » de l'Afrique, un continent qui connaît une croissance économique impressionnante. Le voyage officiel de huit jours doit ensuite conduire le chef d'Etat en Afrique du Sud puis au Congo-Brazzaville.

    M. Xi fait ses armes sur la scène internationale. La Tanzanie est la seconde étape de son premier voyage à l'étranger en tant que chef de l'Etat chinois, qui l'a déjà amené en Russie. Il a assuré a Dar es Salam, la capitale économique, qu'une « amitié sincère » unissait la Chine et l'Afrique, une amitié fondée sur une relation « d'égal à égal ».

    115141515_title0h.jpg

    Le président chinois a tenu un discours digne de Rousseau ou du président Wilson en rappelant au monde le concept d'autodétermination des peuples. « L'Afrique appartient aux Africains. En développant leurs relations avec l'Afrique, tous les pays devraient respecter la dignité et l'indépendance de l'Afrique », a déclaré M. Xi. Il assure qu' «aucune partie ne tente d'imposer sa vue à l'autre »

    « La Chine insiste sur l'égalité entre les pays, quels que soient leur taille, leur force et leur richesse. La Chine défend la justice, et s'oppose à la pratique du grand harcelant le petit, du fort dominant le faible, et du riche oppressant le pauvre» , a-t-il poursuivi.

     

    115183220_title0h.jpg

    Depuis 2009, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique. En 2012, les échanges commerciaux se sont élevés à plus 200 milliards de dollars. La visite du président chinois n'a rien d'anecdotique, le futur économique de la Chine est plus favorable en Afrique que sur le Vieux continent.

    132272263_21n.jpg