blog

  • La moitié des enfants chinois qui vivent en ville,utilisent les médias sociaux

    001fd04cfc2214d42dc53a.jpg

    Une enquête vient de révéler qu’environ 51 % des enfants urbains chinois âgés de 6 à 12 ans ont un microblog.

    Les centres d’activité pour enfants de 15 villes, dont Beijing, Shanghai, Wuhan et Lanzhou, ont demandé à 3 306 enfants de répondre à un questionnaire portant sur leurs habitudes sur les médias sociaux, a rapporté dimanche people.com.cn.

    Il s’agit du premier sondage de ce genre. L’enquête a révélé que 44,5 % des enfants urbains ont des téléphones portables et près de 68 % ont accès à des tablettes. Ces enfants seraient capables d’utiliser des ordinateurs ou des téléphones portables dès la maternelle.

    Les enfants ont déjà l’habitude de communiquer sur QQ, Weibo et WeChat. 84,8 % des sondés avaient un compte QQ (le service de messagerie instantanée le plus populaire de Chine), et près de 70 % d’entre eux utilisaient la messagerie tous les jours. Plus de 51 % ont déclaré que QQ était leur principal outil virtuel de communication.

    Environ 51 % utilisent Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, et 45,7 % ont un compte WeChat. Ils utilisent également WeChat pour communiquer avec des personnes à proximité, des individus qu’ils ne connaissent pas pour la plupart.

    L’enquête a révélé que les habitudes en termes de réseaux sociaux des enfants chinois sont semblables aux adultes. Près de 80 % utilisent l’ordinateur pour rechercher des informations tous les jours et 46,8 % lisent des informations en ligne. Beaucoup d’enfants ont également dit qu’ils se tournent vers Internet quand ils rencontrent des difficultés dans leur vie quotidienne.

    Les tablettes, les ordinateurs et les téléphones portables sont également très utilisés pour le jeu par les enfants chinois.

    L’enquête suggère que plus de 90 % des sondés jouent à des jeux en ligne et 42 % dépensent de l’argent dans des jeux tous les mois.

    Plus de 70 % des enfants qui ont accès à des tablettes considèrent ces outils uniquement comme des plateformes de jeux.

    Le sondage a également révélé que plus de 30 % des enfants estiment mieux maîtriser les nouvelles technologies Internet que leurs parents.

  • Maintenant, suivez mon blog en chinois,en français ou en anglais

    P8250126.JPG

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5781/zh/archive/2012/10/28/maintenant-suivez-mon-blog-en-chinois-en-francais-ou-en-angl.html

    Reading the article in English: http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5781/en/archive/2012/10/28/maintenant-suivez-mon-blog-en-chinois-en-francais-ou-en-angl.html

    Chaque année je rends hommage au grand leader chinois , soit devant cette merveilleuse peinture

    urbaine,au centre de Shenzhen,soit devant sa statue dans un des parcs de Shenzhen.

     

    Depuis hier, mon blog est lisible en chinois mandarin (putonghua) et en anglais.Demain,probablement j'atteindrai le demi-million de lecteurs. Ceci me donne l'occasion de faire une mise au point et de répondre à vos questions .

    Souvent ,on me demande si je suis Chinois. Comme vous voyez , non. En fait, je suis Bruxellois. Dès mon premier séjour en Chine, j'ai compris que la réalité y était toute autre. J'ai vu un peuple heureux , que l'on y était aussi libre qu'en Europe et en tous cas plus en sécurité.

     

    J'ai pris conscience combien on nous mentait dans les médias occidentaux et surtout , ayant été reçu chaleureusement partout , j'ai été séduit par la gentillesse innée des Chinois . J'ai travaillé pour une firme chinoise ( et travaille encore) , je n'ai qu'à me louer de mes bons rapports avec mes collègues.

    J'ai aussi  rencontré à Beijing,celle qui allait devenir mon épouse . Depuis , j'ai vécu en famille chinoise , travaillant dans une firme chinoise , j'étais en immersion totale . Je puis dire que je connais la société chinoise de l'intérieur.

    C'est suite à l'ignorance de la réalité chinoise en occident que j'ai décidé de créer ce blog. Le libellé de ce blog est "La Chine d'aujourd"hui,tout ce que les médias ignorent"  .

    On me reproche parfois de ne présenter que le beau côté de la Chine. En fait , vu le nombre de lecteurs, je suis satisfait que l'on s'intéresse à la Chine ce qui est mon but et si possible que ces lecteurs finissent par être comme moi , des passionnés de la Chine.

    Ce pays n'est pas parfait , il est comme tous les pays. Mais ce pays qui a souffert des dizaines d'années de l'exploitation par les pays occidentaux ainsi que du Japon qui s'est comporté en Chine comme les Allemands quand ils ont envahi des pays européens ou vis-à-vis des Juifs, s'est relevé de manière unique , il faut bien le dire, grâce aux Parti Communiste Chinois(PCC) . Que la Chine soit confrontée au problème de la corruption au seing même du PCC mais il faut être conscient que la Chine est confrontée ,et spécialement depuis 1989, à des forces étrangères dont le but est de réaliser, comme avec l'URSS, l'éclatement du pays.

    Heureusement , il n'y a en Chine ni Gorbatchev ni Elstine prêt à brader le pays. Les séparatistes ,qu'ils soient à la marche ,comme dalai lama , ce traître qui qui a vendu son âme à une organisation criminelle d'un grand pays occidental ou Reda Khader qui oeuvre avec des organisations terroristes islamistes , qu'ils soient des dissidents à la solde de pays occidentaux , ils en sont tous pour leurs frais.

    La Chine reste une et forte grâce au PCC.

    Il faut donc espérer que nous continuerons à travailler avec la Chine , péreniser la mondialisation donc acheter plus et vendre plus en Chine. Favoriser les investissements chinois en Europe qui sont trop faibles et trop inférieur aux investissements européens en Chine.

     

  • Les deux principales plate-forme de blogs chinois suspendent leur fonction commentaire pour "éliminer les rumeurs"

    Les deux principaux sites de microblogage chinois, weibo.com et t.qq.com, ont suspendu leur fonction commentaire après avoir été sanctionnés pour avoir permis à des rumeurs de se propager.

    Le site t.qq.com, opéré par Tencent, a publié une annonce sur Internet samedi matin concernant sa décision de suspendre sa fonction commentaire du 31 mars au 3 avril afin d'empêcher la propagation de rumeurs et autres informations illégales via son service de microblogage.

    Le site weibo.com opéré par Sina a également publié samedi une annonce, selon laquelle le site suspendrait sa fonction commentaire durant la même période.

    Les autorités chinoises ont fermé seize sites internet et arrêté six personnes responsables d'avoir "fabriqué et propagé des rumeurs en ligne".

    Le Bureau d'État de l'Information sur Internet (BEII) et la police de Beijing ont indiqué vendredi que ces sites internet avaient été fermés pour avoir propagé des rumeurs, fabriquées récemment par des gens sans foi ni loi, affirmant que "des véhicules militaires sont entrés dans Beijing" et que "quelque chose ne va pas à Beijing".

    La police de Beijing a également arrêté six personnes suspectées d'avoir fabriqué et propagé ces rumeurs, essentiellement via les plates-formes de microblogage, a-t-on appris du Bureau municipal de la sécurité publique de Beijing.

    Un porte-parole du BEII a ajouté qu'en raison du nombre de rumeurs apparues sur weibo.com et t.qq.com, les deux sites de microblogage les plus populaires ont été "critiqués et sanctionnés en conséquence" par les autorités de gestion de l'information sur Internet de Beijing et de la province du Guangdong.

    On ne peut que féliciter les autorités chinoises pour leure prompte réaction. Il faut punir de la même manière ceux qui ne respectent pas le code de déontologie sur internet comme on le fait pour les autres médias.

    En occident aussi on serait bien inspiré de réagir et je prends pour exemple "skynet.be" qui laisse se répandre un tas de frustrés qui sous couvert de l'anonymat  répandent leurs logghorées racistes.

  • Chine : la bloggeuse Yu Juan succombe à un cancer du sein à 33 ans

    La bloggeuse Yu Juan succombe à un cancer du sein à 33 ans mais n'en dites rien à la RTBF

    Des étudiants et amis rendent hommage à Yu Juan dans une salle de deuil de l'Université Fudan mardi soir. Yu s'est éteinte hier matin à l'âge de trente-trois ans, après une lutte de dix-huit mois contre un cancer du sein. Elle s'était mise à publier en ligne son journal pour encourager les autres malades en phase terminale.
     
     
    Cette histoire qui est un phénomène universel , n'est pas sans me rappeler le combat de l'ex-députée flamande Marie rose Morel qui par son blog émut toute la population flamande et une partie importante des francophones de Belgique. Ce qui n'eut pas l'heur de plaire à la télévision publique belge de langue française qui lors du reportage des funérailles de la jeune flamande sorti toute une logorrhée abjecte contre cette dame , ce qui choqua une grande partie de l'opinion publique belge.

    Yu Juan, une jeune enseignante d'université qui bloggait sur son combat contre le cancer du sein, s'est éteinte hier matin après avoir ému des millions de personnes par ses messages. Elle avait trente-trois ans.

    Ses collègues, étudiants et plusieurs milliers d'internautes lui ont rendu hommage, et beaucoup ont prévu d'assister à ses funérailles samedi. Yu écrivait un blog plein d'humour noir sur ses échecs et triomphes quotidiens depuis qu'elle avait été diagnostiquée avec un cancer du sein avancé fin 2009.

    Plus de 3,6 millions de personnes ont lu son blog. « Elle est célèbre et beaucoup de gens sont venus lui rendre visite », affirme son voisin M. Ji. « Nombre d'entre eux ont frappé à ma porte par erreur ».

    En plus de 70 messages, elle a su redonner espoir à d'autres malades et rappelé à ceux en bonne santé de maintenir de bonnes habitudes de vie. Ses écrits seront publiés dans un livre en juin. L'annonce de la publication avait été faite avant sa mort et de nombreux fans avaient déjà commandé des copies pour leurs amis et membres de famille. Malheureusement, Yu ne pourra jamais voir le livre.

    Ses admirateurs ont été invités à participer à une campagne caritative consistant à planter des arbres dans sa province natale du Shandong, son dernier souhait. Ses amis ont annoncé son décès hier sur son blog, en commençant par un poème : « Peu importe la distance du vol, on doit se poser. Peu importe la durée du voyage, on doit rentrer chez soi ».

    Le dernier message de Yu a été posté le 6 avril en célébration de son trente-troisième anniversaire. Elle a perdu connaissance lundi soir et est décédée à environ trois heures hier matin, entourée de sa famille. « Elle est partie de manière paisible », a déclaré son beau-frère Luo.

    Yu était fille unique et la famille de son mari a promis de prendre soin de ses parents et de son fils de trois ans. « Nous avons dit à Tudou (le surnom de son fils) que sa mère s'était endormie. Nous ne savons pas s'il comprend déjà », a expliqué Luo.

    Dans une interview au Shanghai Daily, Yu avait confié qu'elle continuait à écrire pour encourager les autres malades en phase terminale et pour aider les gens à réaliser qu'ils doivent mieux prendre soin d'eux-mêmes.

    Elle était titulaire d'un doctorat en économie de l'Université Fudan. Elle avait étudié à l'Université d'Oslo, en Norvège, avant d'obtenir un poste à Fudan.

    Le cancer du sein est de loin la principale cause de décès par cancer des femmes en Chine. À Shanghai, 69 personnes sur 100 000 souffrent d'un cancer du sein ; le taux de mortalité est de 16 sur 100 000.

    En comparaison, dans les années 1970, 20 personnes sur 100 000 souffraient d'un cancer du sein, dont neuf personnes mourraient.

    En hommage à la mère de mes enfants trop tôt disparue.

  • 50 MILLIONS DE BLOGUEURS EN CHINE.

    La Chine compte plus de 50 millions de blogueurs

      

       BEIJING, 6 janvier -- La Chine comptait plus de 50  millions de blogueurs à la fin du mois de novembre 2008, soit une  croissance d'environ 6,38% par rapport à la même période de  l'année précédente (environ 47 millions), a indiqué Gao Lulin,  directeur adjoint de la Société Internet de Chine. 

         La Chine compte actuellement plus de 290 millions d'internautes, classant le pays au premier rang en terme de population de  surfeurs du web dans le monde. 

         Gao a indiqué qu'en Chine, les internautes n'étaient pas  seulement intéressés par l'espace virtuel, mais qu'ils étaient  aussi une force importante dans la vie réelle, pouvant même  influencer les décisions du gouvernement.