belgique

  • Un réfugié syrien se suicide en découvrant Charleroi et les USA voudraient impliquer la Chine dans cette crise

    Hakim, un réfugié originaire de Syrie, qui avait fait le voyage depuis Damas début juillet, est finalement arrivé hier matin en Belgique et a décidé de mettre fin à ses jours en découvrant l’horreur de la vie à Charleroi.

     

    Métro_Léger_Charleroi_-_Unfinished_Sart-Culpart_Station_in_2005-1024x768.jpg

     

     

     

     

    Après avoir voyagé dans un camion, une barque pour traverser la mer et 3000km sous un camion de transport, Hakim était arrivé en Belgique rempli d’espoir d’une vie meilleure. Mais lorsque le transporteur routier s’est arrêté à Charleroi, Hakim s’est effondré. Il a alors tenté de se jeter sur les rails du métro de Charleroi mais la voie en question était désaffectée. Il a alors décidé de s’ouvrir les veines en pleine rue.

    Un nouveau drame humain qui met en lumière les terribles conditions de vie des habitants de la ville.

    Sa femme a déclaré: « Mon mari voulait rentrer à Damas. Il a pleuré en disant qu’il préférait mourir sous les balles de l’État Islamique que de rester 1 jour de plus ici. »

     

    Comme on le voit sur la photo et presque toutes les photos, rien que des hommes , et de JEUNES HOMMES.

    Ceux qui comparent la venue de ces envahisseurs avec les gens qui sont partis en exode, fuyant les hordes nazies en 1940, commettent une faute intellectuelle. Ce sont des malhonnêtes. Car en 40, qui voyait -on sur les routes? Des femmes, des enfants et des vieillards!!! Les hommes en âge de prendre les armes étaient au front , résistaient dans un combat inégal.

    Vous trouverez peut-être que je m'écarte de mon thème de la Chine , mais si je parle des "migrants " en Europe , qui envahissent l'Europe à l'instigation des Américains, c'est pour exhorter la Chine à ne pas suivre ce mauvais exemple car les Etats-Unis qui espèrent affaiblir l'Europe comptent utiliser le même stratagème pour affaiblir la Chine.

    Vendredi Anne Richard, secrétaire d’Etat assistante américaine pour la population, les réfugiés et la migration a déclaré : 

    "Nous attendons également plus d'implication de la part des pays du BRICS, notamment du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine et, dans une moindre mesure, de l'Afrique du Sud. Ce sont des Etats développés, préoccupés par les problèmes de la région, qui peuvent et doivent faire davantage d'efforts dans le domaine humanitaire", a-t-elle souligné.

    Que la Chine se tienne sur ses gardes.

  • inauguration d'un Centre culturel chinois à Bruxelles

    134631206_14424464134311n.jpg

    BRUXELLES, 16 septembre (Xinhua) -- La vice-Première ministre chinoise Liu Yandong et le ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders, ont inauguré mercredi un nouveau Centre culturel chinois dans la capitale belge, Bruxelles.

    Lors de la cérémonie d'inauguration, Mme Liu et M. Reynders ont assisté à plusieurs spectacles de musique et de danse chinoises, et ont prononcé des discours soulignant que l'année 2015 marque le 44e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Belgique.

    "Tintin (héro d'une bande dessinée belge) a visité la Chine et a appris à la connaître. Avec ce centre, nous avons l'occasion de présenter la vraie Chine au peuple de la Belgique et de construire un pont qui permettra de renforcer l'amitié entre nos deux pays", a indiqué Mme Liu.

    Pour sa part, M. Reynders a déclaré que "ce centre sera un facilitateur d'échanges entre la Chine et la Belgique". A en croire le ministre, "le public belge est fasciné par la Chine",

    Plusieurs expositions sur la Chine ont été récemment organisées sur le sol belge, y compris celle de l'art contemporain chinois "La Chine Ardente", dans le cadre des célébrations "Capitale européenne de Culture 2015" de la ville belge de Mons.

  • Hergé et Tintin, les Belges les plus connus en Chine

    Le quotidien belge Le Soir a publié vendredi un article soussigné par l'ambassadeur chinois en Belgique, Qu Xing, disant que la commémoration du 70ème anniversaire de la fin de la Guerre mondiale contre le fascisme est "d'une grande importance" à l'heure actuelle.

    L'ambassadeur rappelle que dans son Lotus Bleu des Aventures de Tintin, l'auteur belge de bandes dessinées Hergé a révélé de manière très juste et vivante comment l'armée japonaise a déclenché la guerre d'invasion en Chine. Le 18 septembre 1931, les Japonais faisaient sauter des chemins de fer chinois, et en firent porter la responsabilité à la partie chinoise. C'est ainsi qu'Hergé est devenu l'un des Belges les plus connus en Chine.

    W020150106043918161687.jpg

    Date de naissance: Mai 1956

    Lieu de naissance: Chengdu, Province du Sichuan

    Formation: Docteur et Professeur en science politique

    Carrière:

    1978-1982 Étudiant du Département de la langue française de l’Université des Langues Étrangères de Beijing

    1982-1985 Master en Histoire de la diplomatie chinoise de l’Institut de Diplomatie de Beijing

    1985-1986 Professeur assistant, Maître de conférence du Département des relations extérieures chinoises de l’Institut de Diplomatie de Beijing

    1986-1992 Chercheur-doctorant en Politique internationale à l’Institut d’Études politiques de Paris en France

    1993-1994 Chef et professeur adjoint du Département des relations extérieures chinoises de l’Institut de Diplomatie de Beijing

    1994-1995 Chef adjoint du Département de la Diplomatie de l’Institut de Diplomatie de Beijing

    1995-1999 Assistant du Président de l’Institut de Diplomatie de Beijing

    1999-2006 Vice-Président de l’Institut de Diplomatie de Beijing, Professeur, Directeur de thèses

    2006-2009 Ministre à l’Ambassade de Chine en France

    2010-2014 Président de l’Institut des études internationales de Chine

    2014- Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Populaire de Chine au Royaume de Belgique

  • Le Roi des Belges heureux de son voyage en Chine, il rêve d'y retourner, pour l'Ambassadeur belge on est passé du stade de relations économiques à celui de l'amitié entre les 2 peuples

    Philippe de Belgique a déclaré tout son plaisir d’avoir voyagé en Chine et, bien sûr, sa satisfaction pour cette mission réussie.

    Philippe a passé pas moins de 4h45 avec le président chinois. Une rencontre d’une longueur tout à fait inhabituelle et peu de chefs d’Etat peuvent s’en vanter.

    Le roi s’est dit satisfait de la mission qu’il a menée à la tête de cette importante délégation. On peut parler de réussite alors que quelque 90 contrats et accords ont été signés. L’emploi du temps du roi était tellement serré qu’il n’a même pas pu faire son jogging quotidien.

    Enfin, le roi a confié à quel point il apprécie la Chine. Et même s’il n’a droit qu’à une seule visite par pays en tant que chef d’Etat, c’est promis, il trouvera le moyen de revenir dans l’empire du milieu.

    sans-titre.png

     

    Ambassadeur de Belgique en Chine: une double visite, un double grand moment majeur pour les relations sino-belges

     

    Les relations entre la Chine et la Belgique sont passées des relations entre grandes structures (administratives et gouvernementales) à l'amitié entre les peuples au sens pratique et quotidien, s'est réjoui l'ambassadeur de Belgique en Chine, Michel Malherbe, dans un entretien accordé à Xinhua en amont de la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang en Belgique et de celle du roi et de la reine de Belgique en Chine.

    DU STADE FORMEL AU STADE RÉEL

    "Les relations se déploient vraiment dans tous les domaines, pas seulement dans les domaines classiques de l'économie et de l'investissement, mais aussi dans les contacts entre les personnes [...] C'est peut-être ça le développement majeur des dernières années", a noté M. Malherbe.

    "On est passé des relations de gouvernement à gouvernement, souvent basée sur l'économie, à des relations individuelles entre les populations, entre les étudiants et les universités par exemple", a-t-il souligné.

    La Chine est en train de déployer un réseau de centres Confucius à l'étranger, et il y en a chaque année de nouveaux. Lors de la visite du roi et de la reine de Belgique en Chine, les deux parties vont signer des accords pour l'établissement de nouveaux centres Confucius, a révélé M. Malherbe.

    "Chaque année, de plus en plus de jeunes Belges décident d'apprendre le chinois, et dans certaines écoles, mêmes les écoles secondaires, le chinois fait son entrée. C'est quelque chose que nous encourageons. Nous essayons de donner une grande visibilité à toutes ces initiatives en Belgique", a-t-il affirmé.

    En outre, tout récemment, un tour-opérateur chinois a lancé des vols directs de villes chinoises comme Tianjin, Xi'an et Shenyang, directement vers l'aéroport de Liège, en Belgique. Le tourisme chinois vers l'Europe, et vers la Belgique en particulier, est en pleine explosion, a indiqué le diplomate belge.

    "Nous accompagnons cela notamment en améliorant chaque jour notre système de délivrance de visas pour faire face à cette croissance rapide du tourisme chinois", a-t-il assuré, avant de réaffirmer : "Les relations sont en train de passer du stade formel au stade réel".

     

    large.jpg

    LE PAYSAGE A CHANGE

    Même dans les relations traditionnelles de l'économie et de l'investissement, le paysage a déjà changé. Il y a vingt ans, les Belges étaient en Chine pour vendre leurs produits et leurs technologies, et pour s'implanter et produire en Chine, souvent pour l'exportation. Mais aujourd'hui, les entreprises belges sont présentes en Chine pour le marché chinois plus que pour l'exportation, puisque la classe moyenne chinoise se développe et a acquis un pouvoir d'achat très important, ce qui fait d'elle un consommateur intéressant pour les entreprises belges, a expliqué l'ambassadeur.

    Par ailleurs, "la Chine devient un investisseur net et un exportateur net de capital vers le reste du monde. Là également, nous pensons que la Belgique a un rôle à jouer", a fait remarquer M. Malherbe.

    "Nous allons mettre en évidence les entreprises technologiques belges, qui pourraient devenir des partenaires pour les entreprises chinoises dans leur projet de développement européen, et ce dans des domaines tels que les technologies vertes, les technologies propres, l'environnement, la pharmacie, la chimie et les nouveaux matériaux. Nous voulons montrer à la Chine nos talents dans tous ces domaines pour stimuler et attirer les investissements chinois vers l'Europe. Nous voulons aussi montrer, en tant que centre géographique de l'Europe et siège des institutions européennes, que nous sommes aussi intéressants en tant que destination d'investissement", a-t-il renchéri.

    La Belgique est un pays de petites et moyennes entreprises, où l'accent est mis sur l'innovation et sur la créativité plus que sur la production de masse. La Chine, en tant qu'investisseur potentiel, est intéressée par ces entreprises, a indiqué M. Malherbe, avant d'ajouter : "Je pense que c'est plutôt l'innovation que nous voudrions mettre en évidence dans les domaines technologiques de pointe. C'est là où nous sommes des partenaires complémentaires".

     

    a4066dd2-182a-11e5-926b-de94e2beaf75_original.jpg

    DES DIFFÉRENCES ET DES PROJETS

    "Il y a évidemment des différences qui sont alimentées par nos histoires respectives, qui ne sont pas les mêmes. L'Europe et l'Asie ont des contextes différents et nos systèmes politiques sont également différents", a avoué M. Malherbe.

    Mais il y a toujours des sujets de conversation. "L'importance est que ces échanges se fassent dans le respect mutuel et que chacun soit prêt à entendre l'autre et à respecter ces différences. C'est ça le principal", a-t-il relevé.

    "Il n'y a pas véritablement de problèmes bilatéraux importants entre la Belgique et la Chine. Il n'existe que des projets", a-t-il précisé.

    Un exemple de ces projets est ce qu'on appelle le Centre technologique Chine-Belgique à l'Université de Louvain, à Louvain-la-Neuve, où se développe un centre d'incubation d'entreprises chinoises qui fournira une plate-forme avec toutes les installations nécessaires pour que les entreprises chinoises puissent prendre pied au coeur de l'Europe, aux dires de l'ambassadeur belge.

    La Belgique accorde aussi une importance particulière aux initiatives développées par les autorités chinoises comme "la Ceinture et la Route" (La Ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21e siècle) et la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII).

    "De façon générale, nous nous réjouissons de la montée en puissance de la Chine, qui occupe la place qu'elle mérite et toute la place qui lui revient sur la scène internationale et dans la communauté internationale. Nous sommes également très contents que cette nouvelle puissance chinoise se manifeste de façon positive et constructive dans la vie de la communauté internationale. C'est le cas notamment avec la politique de la Ceinture et la Route", a déclaré M. Malherbe.

    "Il s'agit d'un engagement de la Chine en dehors de ses frontières, un engagement qui va bénéficier à tous les pays concernés. Et ils sont très nombreux. Nous sommes ravis de voir la Chine endosser des responsabilités internationales d'une façon aussi positive en s'investissant en dehors de ses frontières."

    Dans le cadre des initiatives de "la Ceinture et la Route", la Belgique est sensible à l'intention de créer des relations ferroviaires, des lignes de chemins de fer comme celle entre Chongqing et le port d'Anvers.

    Bien que la Belgique ne fasse pas partie des membres fondateurs de la BAII, son intérêt pour l'initiative chinoise est réelle et des évolutions ultérieures restent possibles, a souligné M. Malherbe.

    La Belgique fait aussi tout ce qui est en son pouvoir pour promouvoir les relations sino-européennes. Pour la Belgique, en tant que pays et capitale européenne, "le dialogue entre la Chine et la Belgique ou entre la Chine et l'Union européenne doit former un ensemble", toujours selon l'ambassadeur.

    "La Belgique est un pays qui cherche le consensus, qui cherche toujours la voie du milieu, dans sa vie politique intérieure, mais aussi dans le domaine européen", a expliqué M. Malherbe. "Nous voulons travailler avec la Chine via l'Europe, mais aussi directement avec elle de façon bilatérale", a-t-il clarifié.

     

    1.jpg

    La troisième délégation d’entreprise (19 entreprises, un groupe total de 33 personnes)est arrivée à Louvain-la-Neuve.

  • Un Belge qui fait rêver les Chinois

    Conçu par un Belge qui provient de la petite ville de Wallonie, La Louvière , un ancien membre du cirque du soleil, a créé  le plus grand spectacle d'eau au monde et le produit en Chine. Franco Dragone , c'est de lui qu'il s'agit , n'est pas à son coup d'essais en Chine puisqu'il produit déjà un merveilleux spectacle  à Macao, mais c'est la première fois qu'il présente un spectacle en Chine continentale. La démesure est au rendez-vous pour cet événement grandiose où se mêlent le cirque, les acrobaties, les exploits sportifs, les effets spéciaux, pour un budget de 250 millions d'€.

    Les autorités de Wuhan, ville d'un peu plus de 10 millions d'habitants ,dans le centre de la Chine , a donné carte blanche à l'artiste belge. Pour réaliser son spectacle, Franco Dragone a fait construire un bâtiment qu'il a conçu selon les exigences du show qu'il présente.

     Si les chinois sont les maîtres incontestés en matière d'art du cirque, ils ont fait appel à l'artiste originaire  de La Louvière pour présenter  le plus grand spectacle d'eau au monde. 

    Des dragons féériques, des plongeurs, des pilotes de jet ski, des athlètes qui sautent à 25 mètres, des personnages de Manga propulsés à 10 mètres grâce à une machinerie unique au monde.

     

    2020229236_B97143728Z_1_20130206162323_000_GNQFEBN5_1-0.jpg

    Un spectacle d'une puissance et d'un esthétisme incroyable, c'est ce qui motive le passage du Roi des Belges à Wuhan, qui y  entame son voyage d'Etat en Chine , accompagné d'une imposante délégation d'hommes politique et d'affaires .Aujourd'hui, en présence du Roi des Belges , Franco Dragone a signé un contrat cadre qui porte sur l'organisation de six spectacles dans l'Empire du Milieu pour un montant d'1,5 milliard d'euros.

    Pour la mise en scène de ce spectacle ,Franco Dragone  s'est imprégné de la culture, de l'histoire, des légendes et de l'imaginaire chinois. Sa créativité,  sa sensibilité artistique et son imaginaire en ont fait un spectacle universel dont le titre est un hommage à l'ethnie Han, majoritaire en Chine: "Han Show"

    Après Wuhan où la Région wallonne a plusieurs points d'ancrage, le délégation belge se rendra à Beijing pour le volet officiel et diplomatique du voyage ensuite ce seront Shanghai et Shenzhen les deux plus grandes villes de Chine du point de vue économique. Il est bien connu que la Flandre a plus que des atomes crochu avec Shanghai et que Shenzhen abrite les sièges sociaux chinois de nombreuses sociétés de la région Bruxelloise.

     

    Rappel : Pour voir les pandas en live depuis leur réserve du Sichuan, province du centre de la Chine , il suffit de cliquer sur le lien ipanda.com dans la colonne de droite. Vous pourrez voir les pandas manger, jouer, dormir en direct et ce 24h /24

  • Londres et Bruxelles veulent attirer les touristes chinois et signent un accord pour les visas

    842424a1d0595b76ec4fa03c46e8d755-1429522037.jpg

    La Belgique et la Grande-Bretagne ont annoncé vendredi que les Chinois pourraient désormais obtenir un visa d'entrée en Belgique et au Royaume-Uni en déposant un seul dossier de demande.

    Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration et à la Simplification Administrative, Theo Francken ont annoncé que, dès ce 1er juillet 2015, la Belgique et le Royaume-Uni proposeront un nouveau service aux citoyens chinois qui, au cours d’un même voyage, souhaitent se rendre en Belgique, dans d’autres États Schengen et au Royaume-Uni.

    Actuellement, un citoyen chinois qui se rend en Belgique et au Royaume-Uni au cours d’un même voyage doit demander deux visas à deux endroits différents.

    Le nouveau service offert par la Belgique et le Royaume-Uni permettra à ce citoyen chinois de demander ces deux visas en ligne et de prendre ensuite rendez-vous dans un des trois centres des visas britanniques (Beijing, Guangzhou et Shanghai), où il poursuivra la procédure. Si chaque État reste compétent pour l’examen de la demande de visa qui le concerne, sa réponse est envoyée à un seul centre des visas, où le citoyen chinois récupèrera son passeport, généralement dans les dix jours qui suivent le dépôt de ses demandes de visa. 

    Autrement dit, cette initiative belgo-britannique offre aux citoyens chinois la possibilité de recevoir deux visas au terme d’une procédure unique, visas qui leur donnent accès à la Belgique (qui doit être leur destination principale), à l’espace Schengen et au Royaume-Uni.

    Une visite combinée en Belgique et au Royaume-Uni est très avantageux pour les voyageurs chinois. Les liaisons excellentes (les trains Eurostar relient Bruxelles à Londres en deux heures, les vols aériens sont nombreux ainsi que des ferries) et la situation centrale de la Belgique en Europe garantissent des déplacements faciles sur tout le continent.

    Avec des dépenses shopping de 1 500 euros en moyenne pour chacun d’entre eux (hors hôtel et avion), à Paris, la clientèle chinoise représente désormais plus de la moitié du chiffre d’affaires des grands magasins. On comprend dès lors mieux que chaque Etat use de tous les stratagèmes possibles afin d'attirer cette clientèle , véritable manne aux trésors qui garantit des centaines de milliers d'emplois. Merci la Chine.

     

  • Visite prochaine en Chine du roi Philippe de Belgique à cette occasion, l'agence Xinhua s'offre 4 pages dans le journal "Le Soir"

    533852f335704095cab432d2.jpg

    Le roi Philippe de Belgique effectuera une visite d'Etat en Chine du 20 au 27 juin, à l'invitation du président Xi Jinping, a annoncé mardi Lu Kang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

     La visite prévoit des activités à Wuhan, Beijing, Shanghai, Suzhou et Shenzhen. (Source : monarchie.be)

    A cette occasion, et c'est une première mondiale, l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) a reçu une carte blanche de 4 pages dans le plus grand quotidien francophone belge.

    Je vous invite donc à lire le journal belge les 20 et 22 juin.

    L'Agence Xinhua, la deuxième plus grande agence de presse du monde , est la seule agence de presse officielle de Chine avec des bureaux sur les 5 continents ainsi que dans toutes les villes chinoises de premier plan.

    media_xll_5956533.jpg

     

  • Départ officiel d'un convoi de fans européens pour le pays natal du panda géant depuis le Cinquentenaire à Bruxelles

    134328998_14344101671481n.jpg

    Un convoi, composé de fans européens, d'experts du panda géant et de jounalistes, a pris le départ officiel de son trajet reliant l'Europe à la province chinoise du Sichuan, lundi devant le Pavillon Dauphine à Paris.

    Ces fans du panda géant ont été choisis dans 6 pays européens, à savoir la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Belgique, l'Autriche et l'Espagne, par le biais d'un concours sur le panda géant et les sites touristiques du Sichuan, lequel a débuté avant le Noël de l'année 2014.

    Le trajet du convoi durera 75 jours et traversera 15 pays d'Europe et d'Asie, dont la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Grèce, la Turquie, l'Iran, le Pakistan, l'Inde, le Bangladesh et le Myanmar.

    Par ailleurs, selon les organisateurs, six activités d'échanges culturels et 14 conférences de promotion sur les sources touristiques du Sichuan auront lieu sur le trajet du convoi, afin d'attirer davantage d'étrangers pour qu'ils se rendent en visite en Chine.

    043659_Press Invitation.docx

    Ce mercredi 17 juin , la caravane pour le Sichuan , fera halte à Bruxelles. L'entrée est gratuite .

    Vous êtes tous invités au Parc du Cinquantenaire de Bruxelles ,ce 17 juin à 10h00 le matin.

     

  • Le Roi et la Reine des Belges en visite d'Etat en Chine, à cette occasion,l'Agence Xinhua collaborera à la rédaction du quotidien "Le Soir"

    couple_princier.jpg

    A l'invitation de S.E. le Président Xi Jinping,  le Roi et la Reine effectueront une visite d'Etat en République Populaire de Chine du 20 au 28 juin 2015. Au programme figurent des activités à Wuhan, Beijing, Shanghai, Suzhou et Shenzhen.

    PCL_0316.jpg

    A l’aspect diplomatique conventionnel d’une telle visite vient s’adjoindre un large volet économique.

    En effet, il est ainsi prévu la présence des ministres-présidents des trois Régions du pays lors de cette visite officielle. Par ailleurs, le palais a demandé aux Régions, dans le respect de leurs compétences, de lui fournir une liste des entreprises qui pourraient faire partie de cette délégation.

    Paul Magnette, Ministre-Président du Gouvernement Wallon, a déclaré :"c'est une visite d'état inédite, qui associera le couple royal, les ministres-présidents régionaux et des responsables d'entreprises ,et ceci pour la première fois.

    Nous commencerons par une visite de deux jours à Wuhan, dans la province de Hubei, avec laquelle la Wallonie a conclu un accord de coopération. Le lien avec la culture ne sera pas oublié. Il illustrera la créativité wallonne, en particulier celui de la fière Ville de La Louvière, puisque le dernier spectacle de Franco Dragone sera présenté à l'occasion de notre passage.

    Le Palais Royal a sélectionné cent invités ,des entreprises depuis la PME jusqu'aux grands industriels. La société qui produit des nutriments pour bébés en fait partie. Ce voyage d’une semaine en juin représente une occasion pour l’entreprise basée à Hamoir de s’implanter sur ce marché très porteur.

    Xinhua_Logo.png

    A l'occasion du voyage en Chine du Roi et de la Reine des Belges, du 20 au 28 juin, je suis très heureux de vous annoncer que le Bureau de Bruxelles de l'Agence de presse Xinhua, réalisera 4 pages du journal "Le Soir" .

    Ceci est une première , qu'un grand journal d'un pays occidental ouvre sa rédaction à un média chinois.

    Xinhua est la plus grande agence de presse de Chine et la deuxième plus grande au monde.

     

    N'oubliez pas de lire le journal "Le Soir" les 20et 22 juin

     

    famille.jpg

     

  • Le Roi et la Reine des Belges en visite d'Etat en Chine, à cette occasion,l'Agence Xinhua collaborera à la rédaction du quotidien "Le Soir"

    couple_princier.jpg

    A l'invitation de S.E. le Président Xi Jinping,  le Roi et la Reine effectueront une visite d'Etat en République Populaire de Chine du 20 au 28 juin 2015. Au programme figurent des activités à Wuhan, Beijing, Shanghai, Suzhou et Shenzhen.

    PCL_0316.jpg

    A l’aspect diplomatique conventionnel d’une telle visite vient s’adjoindre un large volet économique.

    En effet, il est ainsi prévu la présence des ministres-présidents des trois Régions du pays lors de cette visite officielle. Par ailleurs, le palais a demandé aux Régions, dans le respect de leurs compétences, de lui fournir une liste des entreprises qui pourraient faire partie de cette délégation.

    Paul Magnette, Ministre-Président du Gouvernement Wallon, a déclaré :"c'est une visite d'état inédite, qui associera le couple royal, les ministres-présidents régionaux et des responsables d'entreprises ,et ceci pour la première fois.

    Nous commencerons par une visite de deux jours à Wuhan, dans la province de Hubei, avec laquelle la Wallonie a conclu un accord de coopération. Le lien avec la culture ne sera pas oublié. Il illustrera la créativité wallonne, en particulier celui de la fière Ville de La Louvière, puisque le dernier spectacle de Franco Dragone sera présenté à l'occasion de notre passage.

    Le Palais Royal a sélectionné cent invités ,des entreprises depuis la PME jusqu'aux grands industriels. La société qui produit des nutriments pour bébés en fait partie. Ce voyage d’une semaine en juin représente une occasion pour l’entreprise basée à Hamoir de s’implanter sur ce marché très porteur.

    Xinhua_Logo.png

    A l'occasion du voyage en Chine du Roi et de la Reine des Belges, du 20 au 28 juin, je suis très heureux de vous annoncer que le Bureau de Bruxelles de l'Agence de presse Xinhua, réalisera 4 pages du journal "Le Soir" .

    Ceci est une première , qu'un grand journal d'un pays occidental ouvre sa rédaction à un média chinois.

    Xinhua est la plus grande agence de presse de Chine et la deuxième plus grande au monde.

     

    N'oubliez pas de lire le journal "Le Soir" les 20et 22 juin

     

    famille.jpg