bdo

  • La Chine reste la première destination pour les investissements mondiaux

    中国要阅读的文章:

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5877/zh/archive/2012/10/30/la-chine-reste-la-premiere-destination-pour-les-investisseme.html

     

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5877/en/archive/2012/10/30/la-chine-reste-la-premiere-destination-pour-les-investisseme.html

    La Chine arrive pour la seconde année consécutive en première position de la liste des 10 plus importantes destinations des investissements au monde, selon une étude publiée lundi par le cabinet de consultants BDO.

    L'indice global 2012 des opportunités de marché pour la Chine s' élève selon BDO à 251, soit la note la plus élevée attribuée dans ce classement, devant les États-Unis avec un indice de 212, le Brésil avec un indice de 198, l'Inde dont la note s'élève à 158 et l'Allemagne à 147.

    Cet indice a été constitué à partir des intentions d'expansion mondiale sur des pays et régions spécifiques indiquées par des directeurs financiers d'entreprises au cours de 1 050 entretiens dans 14 pays et régions.

     



    Les directeurs financiers en question ont évoqué sept grands marchés établis comme les meilleurs pays pour investir, à savoir ceux de Chine, des États-Unis, du Brésil, d'Inde, d'Allemagne, de Russie et de Grande-Bretagne.

    D'après ce rapport, les sept marchés les plus attractifs en termes d'opportunités d'investissement représentent près de la moitié du PIB mondial en 2011, ce qui souligne une nouvelle fois l'importance de la taille du marché et de sa clientèle comme facteurs moteurs.

    Les plus importantes raisons déterminant l'expansion des entreprises à l'étranger comprennent la taille du marché et sa croissance, les infrastructures et la population locales, la facilité d'entrée sur le marché, le potentiel de consommation et la main d'oeuvre bon marché, suggère cette étude.

    Martin_van_Roekel_1.jpg



    "Les pays des BRICs inspirent davantage confiance aux investisseurs et connaissent actuellement un boom des investissements, près de la moitié des directeurs financiers déclarant investir actuellement ou prévoir d'investir sur ces marchés, contre 29% seulement en 2011", commente Martin Van Roekel, PDG de BDO.

    "La crise de la zone euro joue également un rôle important, puisque les directeurs financiers du Brésil et de Chine en particulier déclarent qu'elle a eu un impact important sur leurs plans d'expansion internationale", a-t-il dit.

    Les directeurs financiers du monde trouve de plus en plus difficile de faire affaire à l'étranger en 2012 par rapport à trois ans auparavant, indique cette étude, évoquant les mauvaises conditions économiques, l'augmentation des réglementations et l'accroissement de la concurrence comme les principales raisons.