bateau

  • Naufrage sur le Yangzi : les survivants se remémorent des instants de terreur alors que prières publiques sont organisées à la mémoire des victimes

    002564bb44f716db5fb202.jpg

    Quatre des quatorze survivants ont confié leur récit de la catastrophe maritime survenue lundi soir sur le fleuve yangzi, dont le bilan est actuellement de 18 morts confirmés. Des centaines de personnes sont toujours portées disparues.

     

    Wu Jianqiang, 58 ans, touriste

    « Je serais mort si ma femme n'avait pas lâché ma main au dernier moment », a raconté Wu Jianqiang, qui fut la première personne à appeler la police lundi, après l'accident.

    Wu et sa femme, Li Xiuzhen, viennent de Tianjin. Il se trouvaient à bord de l'Etoile de l'Orient dans le cadre d'un voyage organisé lors que le bateau a coulé.

    Selon Wu, les deux conjoints étaient étendus sur leur lit, main dans la main, quand le navire s'est incliné. C'est alors que le lit est tombé et que Li Xiuzhen s'est retrouvée coincée.

    Wu a tenté de libérer sa femme, mais en vain. « Lâche ! » a soudain crié Li.

    Abasourdi par cette demande, Wu a relâché son étreinte sur la main de Li, puis s'est retrouvé propulsé par l'eau hors du bateau. C'est à ce moment-là que le bateau s'est complètement retourné.

    Wu a nagé pendant plusieurs minutes avant d'être secouru.

    Sa femme compte toujours parmi les disparus.

     

     

    Xie Lin (pseudonyme), 52 ans, touriste

    Xie Lin était loin d'imaginer que son tabagisme, dont sa femme se plaignait souvent, lui sauverait un jour la vie.

    Lundi soir, Xie, qui participait à un voyage organisé de douze jours avec sa femme, avait été invité à jouer aux cartes avec d'autres passagers. Mais la partie ayant finalement été annulée, Xie a décidé de se coucher tôt.

    Il est ensuite sorti sur le pont du bateau pour fumer une cigarette, le règlement l'interdisant à l'intérieur des cabines. Sa femme était déjà endormie.

    C'est quand il est revenu, environ dix minutes plus tard, que le navire a commencé à pencher.

    « Un énorme courant d'eau m'a soulevé et je ne pouvais pas contrôler mon corps », s'est rappelé Xie, « mais je me suis dit que si je voulais revoir le ciel, je devais sortir de là ». Comme il peinait à maintenir son corps hors de l'eau, Xie a attrapé une bouée de sauvetage et a mis ses pieds dans un seau en plastique. « J'ai pensé que tout ce qui est en plastique devait forcément flotter ».

    Plus tard, Xie a trouvé un autre survivant et tous deux ont été secourus par un bateau après avoir dérivé pendant plusieurs heures dans l'eau froide et sous la pluie.

    Xie a appelé son fils à Shanghai et lui a dit « ta mère nous a quittés ».

     

     

    Zhu Hongmei, 65 ans, touriste

    Au moment du naufrage, Zhu Hongmei, une femme de 67 ans originaire de Nanjing, était prisonnière au fond du bateau. Mais plus tard, lorsque le navire a chaviré, sa tête s'est retrouvée hors de l'eau.

    Elle est alors montée sur une armoire et a trouvé une barre de fer, avec laquelle elle a commencé à frapper la coque du navire.

    Un plongeur l'a extraite de l'eau 17 heures après l'accident.

    « Mon mari était aussi à bord du navire mais je n'ai pas pu le retrouver », a déclaré Zhu.

     

    Zhang Hui, 43 ans, employé d'une agence de voyage

    « Tout d'un coup, une tempête c'est levée, avec des éclairs puissants et de fortes pluies qui martelaient le côté droit du bateau. Même avec les fenêtres fermées, on pouvait voir de l'eau entrer dans nos cabines », a raconté le rescapé dans un hôpital de Yueyang, dans la province du Hunan, où il a été secouru.

    Vingt minutes plus tard, le navire s'est incliné de 45 degrés, et Zhang a dit à ses collègues qu'ils avaient de « gros problèmes ». Quelques secondes plus tard, le bateau a commencé à chavirer.

    Zhang, qui ne savait pas nager, a immédiatement attrapé un gilet de sauvetage. Le temps de l'enfiler, la fenêtre de la cabine était déjà au-dessus de sa tête et le niveau de l'eau montait dans le bateau. Avec l'un de ses collègues, il s'est hissé jusqu'au hublot et a sauté dans l'eau.

    Mais de nombreux passagers de l'Etoile de l'Orient n'ont pas eu le temps d'enfiler un gilet de sauvetage tant le navire a sombré rapidement, a déclaré Zhang.

    « J'entendais des gens crier autour de moi », a décrit Zhang.

    Il a commencé à se laisser flotter sur le fleuve, souvent secoué par les énormes vagues causées par la tempête. Ce n'est que peu avant l'aube qu'il a aperçu la rive. Après avoir utilisé ses dernières forces pour grimper sur le rivage, le miraculé a constaté qu'il se trouvait dans la province voisine du Hunan.

    « Je suis vivant » est la première chose que Zhang a dit à sa femme lorsqu'il l'a eue au téléphone.

     

    002564bb44f716db75ae17.jpg

     

    Des centaines de personnes se sont rassemblées sur une place publique à Jianli, dans la province du Hubei, tenant des bougies et des fleurs et priant pour les passagers du bateau de croisière Eastern Star qui a sombré sur le fleuve Yangtsé, le 4 juin.

     

  • Collision de deux navires à Hong Kong : au moins 36 morts (photos)

    131884631_51n.jpg

    Deux navires, transportant une centaine de personnes à bord, sont entrés en collision lundi soir aux larges de l'île Lamma, au sud-ouest de Hong Kong. Les secours sont en cours, selon la police locale.

    La collision s'est produite au bord de mer de l'île de Lamma à 20h23, heure locale. L'accident a impliqué un remorqueur et un ferry, à bord duquel se trouvaient près de 120 personnes, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

    Un officiel de HK Electric, compagnie locale de fourniture d'électricité qui a loué le ferry pour ses employés pour une sortie d'une journée, a déclaré que 124 personnes se trouvaient à bord du ferry au moment où il a été heurté.

     

    131884631_61n.jpg

     

    Le bilan de la collision entre deux navires  s'est établi à 36 morts mardi à 07H45, a annoncé le Département des services de l'information de Hong Kong dans un communiqué.

    Vingt-huit personnes ont trouvé la mort sur place, tandis que huit autres ont été confirmées mortes dès leur arrivée à l'hôpital.

    Une centaine de personnes ,dont neuf grièvement blessées ,ont été transférées dans cinq hôpitaux, , ajoute le communiqué.

    131884631_71n.jpg

    131884631_81n.jpg

     

     

  • La course des bateaux-dragons, belle tradition chinoise

    Le 2 juin marquait le premier jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois.

     

    Le 2 juin marquait le premier jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois. La course traditionnelle des bateaux-dragons dans le village Jinli de la province du Guandong a eu lieu ce jour-là. Une centaine de bateaux-dragons ont participé à la course sur la rivière, attirant beaucoup de spectateurs.

    Le 2 juin, la course annuelle des bateaux-dragons du village Renhe du Guangxi se tient sur la fleuve Xun. 8 communes riveraines y ont participé avec leurs barques. A travers cette coutume, les villageois souhaitent un bon climat, la paix et la prospérité du pays.

     La course annuelle des bateaux-dragons du village Renhe du Guangxi se tient sur la fleuve Xun. 8 communes riveraines y ont participé avec leurs barques. A travers cette coutume, les villageois souhaitent un bon climat, la paix et la prospérité du pays.

    Le 2 juin, le 4e tournoi de bateaux-dragons Chine•Zaozhuang s'est tenu dans le Grand canal du Shangdong. 23 équipes de Taiwan, Macao, du Zhejiang, du Jiangsu, du Shandong et des autres provinces ont participé à la course de grands bateaux de 300 mètres.

    Le 4e tournoi de bateaux-dragons Chine•Zaozhuang s'est tenu dans le Grand canal du Shangdong. 23 équipes de Taiwan, Macao, du Zhejiang, du Jiangsu, du Shandong et des autres provinces ont participé à la course de grands bateaux de 300 mètres

    Le 2 juin, plus de 30 bateaux de Guangzhou et de Foshan ont participé au tournoi sur le fleuve Huadi. Le premier jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois, c'est le festival traditionnel des bateaux-dragons de la commune Dali de Foshan. Le tournoi datant de 1999 attire beaucoup de spécialistes chaque année.Plus de 30 bateaux de Guangzhou et de Foshan ont participé au tournoi sur le fleuve Huadi. Le premier jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois, c'est le festival traditionnel des bateaux-dragons de la commune Dali de Foshan. Le tournoi datant de 1999 attire beaucoup de spécialistes chaque année. 

    Ci-dessous , les bateaux-dragons défilent  bout à bout. 50 bateaux de vingt villages étaient invités à participer à la réunion qui a lieu en banlieue de Guangzhou.

    Le 2 juin, les bateaux-dragons bout à bout. 50 bateaux de vingt villages étaient invités à participer à la réunion qui a lieu en banlieue de Guangzhou.