asem

  • La France, la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas se disputent la nouvelle gare des trains de marchandises reliant la Chine à l'Europe

    c03fd559e56616624bf804.jpg

    Une nouvelle gare en Europe occidentale sera ajoutée à l'itinéraire des trains de marchandises reliant la ville chinoise du Chengdu (sud-ouest) à la ville polonaise de Lodz, a-t-on appris mercredi.

    Les pays candidats incluent la France, la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas, selon des responsables de Chengdu qui ont participé à la troisième Réunion Asie-Europe (ASEM) à Riga, capitale de la Lettonie.

    La ligne ferroviaire de 9.826 kilomètres entre Chengdu et Lodz, sur laquelle roulent les trains de marchandises les plus rapides sur le continent eurasien, quitte la Chine au col d'Alataw au Xinjiang (nord-ouest) avant de traverser le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie sur son trajet vers la Pologne. A partir de Lodz, les marchandises peuvent atteindre tous les pays d'Europe en trois jours, par train ou par route.

    En avril, la ligne a transporté plus de 20.000 tonnes de marchandises à partir de la Chine, d'une valeur de plus de 600 millions de dollars depuis sa mise en service en 2013.

    Un autre train de marchandises régulier reliant la province chinoise du Heilongjiang (nord-est) au centre de la Russie a été lancé en février.

    Un certain nombre de villes dans la partie continentale de la Chine, telles que Chongqing au sud-ouest du pays ; Wuhan, Zhengzhou et Changsha dans le centre du pays ; et Shenyang au nord-est, proposent des services de fret ferroviaire vers l'Europe.

     

    0019b91eca57165b78fd03.jpg

     

    Nouvelles en Bref

    La Chine a lancé jeudi à Fuqing, dans la province du Fujian (est), la construction d'un projet nucléaire pilote utilisant la technologie Hualong One, un type de réacteur de troisième génération développé par le pays. La technologie Hualong One illustre l'ascension de la Chine au rang des pays disposant d'une technologie nucléaire avancée, a déclaré Qian Zhimin, directeur général de la China National Nuclear Corporation (CNNC).

     

    Une usine du complexe industriel de Dongguan en Chine s’apprête à remplacer 90% de sa main d’œuvre, soit environ 1.600 employés, par un millier de robots d’ici 2016, rapporte le South China Morning Post. La société Shenzhen Evenwin Precision Technology Co. a déjà commencé cette phase d'automatisation, qui lui permettra d’atteindre une capacité de production annuelle de 2 milliards de yuan (soit environ 290 millions d’euros).

     

    Le prochain sommet entre le président chinois Xi Jinping et son homologue russe, Vladimir Poutine, va donner un nouvel élan aux relations bilatérales, a déclaré l'ambassadeur de Chine en Russie Li Hui. Plus de détails et les principes directeurs de la coopération seront fixés par les deux dirigeants lors de leur première rencontre en 2015, qui va également donner lieu à d'autres réunions de haut niveau, a indiqué M. Li dans une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua.

     

  • POUR UN PEU PLUS DE SERIEUX DE LA PART DES JOURNALITES DE L'AFP et de la RTBF

    Il y a des jours où il est bien de laisser exploser sa colère

     

     

     

    Deux petits faits survenus hier , me mettent en colère . De grands événements , qui peuvent et qui vont marquer la politique internationale ces prochaines années , ont lieu à Bruxelles.Ces événements doivent faire la une de tous les médias , rien de plus normal. Et volà que les bobos de la RTBF se la ramènent avec une manifestation passée inaperçue , d'une petite centaine de manifestants , quarante selon la police , des sempiternels énergumènes qui viennent scander leurs slogans éculés et qui n'intéressent plus personnes si ce n'est leur mentor qui vit dans le luxe en Inde.

    "Ceux-ci entendaient réclamer la reprise du dialogue entre les envoyés du Dalaï Lama et les officiels chinois. Le projet de communiqué officiel du sommet ne fait à aucune référence au Tibet, région sur laquelle l'UE reconnaît la souveraineté chinoise."nous dit la RTBF . Donc c'est écrit noir sur blanc , l'UE reconnaît la souveraineté chinoise sur le Tibet .

    A partir de là , c'est fini , point à la ligne , tout est dit . Mais non il faut bien que ces "journalistes" de la petite semaine qui préfèrent le ton de la propagande à l'objectivité se lancent dans des divagations qui prouvent soit leir ignorance ou leur malhonnêteté.

    Car voici la suite de leurs délires "y aura exactement 60 ans le 7 octobre prochain que la République populaire de Chine a entrepris d'occuper et d'annexer le Tibet. En 1959, après la répression d'un soulèvement tibétain, le Dalaï lama a fui le pays et a trouvé refuge dans le nord de l'Inde, à Dharamsala, où un gouvernement tibétain en exil a été créé.

    Où ce journaliste verreux a-t'il été cherché que la Chine aie annexé ou occupé le Tibet il y a 60 ans?

    Alors que le Tibet n'appartient pas mais fait partie intégrante de la Chine depuis des siècles , bien avant la naissance de la Belgique ,bien avant la naissance de la plus part des pays européens et bien avant le génocide des Indiens d' Amérique ou le commerce des "Noirs" qui permirent la naissance et la prospérité des USA. Et si dalai lama a fui pour l'Inde , c'est suite à son coup d'état manqué. Et bien que je n'ai aucun conseil à donner aux autorités chinoises, j'espère que jamais , je dis bien jamais aucun dialogue ne soit ouvert avec ce rustre .

    Le deuxième fait qui m' a fait bondir , c'est qu'hier après la conférence de presse qui concluait ce très intéressant sommet de l'Asem , alors que l'on ne donnait aux journalistes présents que l'occasion de poser 2 questions , et que bon nombre des centaines de journalistes présents auraient voulu poser une question , un journaliste de l'AFP s'est permis de questionner si au cours du sommet on avait aborder la question des "droits de l'homme en Chine" .

    D' abord , quel manque de compétence chez ce journaliste, si il avait lu les ordres du jour , il aurait tout de suite su que cette question n'était pas à l'ordre du jour , que l'UE a ce jour une rencontre bilatérale avec la Chine et que pour cette rencontre un ordre du jour aussi est établi et distribué aux journalistes. Mais quelle impudence chez ce journaliste , il pourrait questionner son président , sur l'application des droits de l'homme en France , et le respect des minorités en France . Non comme toujours ce genre de bobo oublie de balayer devant sa porte ou si on veut , on assiste à une unième version de la paille et la poutre.

  • WEN JIABAO ,PREMIER MINISTRE CHINOIS , EN VISITE A BRUXELLES

    Arrivée à Bruxelles du PM chinois pour une visite et des réunions

     

     

    13542329_11n.jpg

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est arrivé lundi à Bruxelles pour une série de réunions et une visite officielle en Belgique.

    Lors de son séjour de trois jours en Belgique, M. Wen doit participer au 8e sommet Asie-Europe (ASEM) et au 13ème sommet Chine-Union européenne (UE). Il prendra également part à la cérémonie d'ouverture du 6ème sommet commercial Chine-UE et à un forum culturel Chine-UE de haut niveau.

    Il vient d'achever sa visite en Grèce, la première étape de sa tournée dans quatre pays qui le conduira également en Italie et en Turquie.

    Dans son discours prononcé devant le parlement grec, M. Wen a présenté la position de la Chine sur les relations entre la Chine et l'UE, indiquant que la Chine s'engage à promouvoir les relations Chine-UE, qu'il a qualifiées de politique stratégique à long terme.

    Il a promis de renforcer la coopération avec l'UE pour affronter la crise financière mondiale, disant que la Chine ne réduira pas ses avoirs en euro-obligations et qu'elle est en faveur d'un euro stable.

    Le PM chinois a exhorté l'UE à reconnaître le statut d'économie de marché de la Chine le plus tôt possible, à assouplir les restrictions contre les exportations de produits de haute technologie à destination de la Chine, et à rejeter le protectionnisme commercial, "afin d'encouger un envrionnement favorable à la croissance stable (des) échanges commerciaux