apple

  • Apple investit un milliard de dollars dans Didi Chuxing, le concurrent chinois d’Uber

    sans-titre.png

    Liu Qing, la présidente de Didi

    Apple a décidé de miser sur un des leaders du covoiturage en Chine, Didi Chuxing, avec un investissement important d'un milliard de dollars.

    Concurrent d'Uber, le géant américain du véhicule de tourisme avec chauffeur, Didi Chuxing est anciennement connu sous le nom Didi Kuaidi et a déjà levé plusieurs milliards de dollars en dominant le marché du covoiturage en Chine.

    La progression de Didi est d'autant plus facile qu'en Chine, elle ne se heurte pas à l'oppositions des exploitants de taxis . En effet , il y a un manque drastique de taxis dans toutes les villes chinoises et l'expansion de Didi ne nuit en rien au chiffre d'affaires des taxis.

    De nombreuses rumeurs circulent sur les raisons de l'investissement d'un milliard de dollars effectué par Apple. Les analystes ont noté que le géant technologique qui siège en Californie ne participe habituellement pas à des levées de fonds pour des start-ups.

     

     

    Mais Jean Liu, ou Liu Qing, la présidente de Didi, a laissé entendre un autre son de cloche sur le mystérieux investissement, le plus gros reçu par la société à ce jour.

    « Nous sommes entrés en contact assez récemment et le contact est très bien passé parce que nos deux entreprises ont un grand nombre de philosophies similaires. Cela nous donne un grand terrain d'entente », a-t-elle déclaré à CNBC lors d'une interview télévisée.

    « En ce moment, en Chine, nous partageons une grande base de clientèle », a-t-elle souligné, en ajoutant que la plupart des chauffeurs et des clients de Didi utilisent des iPhones et iPads . « Je pense que cela est très intuitif », a-t-elle déclaré.

    La technologie est la priorité de Didi, a souligné Mme Liu ; « des solutions pour faire concorder l'offre et la demande : des véhicules, des conducteurs et des passagers ».

    Apple pourrait espérer combler ce vide, a estimé appleinsider.com, mais cela pourrait se produire de différentes manières. A un niveau de base, Apple pourrait proposer une intégration de ses appareils, logiciels et/ou services, tels qu'Apple Maps.

    Selon Mme Liu, Didi compte plus de 300 millions d'utilisateurs et enregistre désormais 11 millions de déplacements quotidiens dans plus de 400 villes à travers la Chine. A Beijing, les trajets faits via Didi tous les jours dépassent cinq ou six fois l'ensemble du marché à New York.

    « Ces résultats sont impressionnants, mais cela ne correspond qu'à une pénétration de 1 % dans le marché des trajets automobiles en Chine », a-t-elle tempéré.

     

    macgpic-1463382832-56688128043875-sc-jpt.jpg

    Liu Qing et Tim Cook

    Le PDG d'Apple Tim Cook a déclaré que son entreprise avait investi dans Didi « pour un certain nombre de raisons stratégiques, y compris une chance d'en apprendre davantage sur certains segments du marché chinois. »

    « Bien sûr, nous pensons aussi que cet investissement nous apportera un bon rendement », a-t-il déclaré. Tim Cook a effectué cette semaine une visite en Chine, le deuxième plus grand marché d'Apple, juste après l'annonce de l'investissement.

    Les médias ont avancé que la raison immédiate de cet investissement « inhabituel » pour Apple pourrait être l'espoir de vendre plus de produits en Chine. La société a annoncé le mois dernier une baisse de 13 % de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Ses ventes en Chine ont chuté de 26 % pour passer à 12,49 milliards de dollars durant le trimestre.

    On subodore aussi que le géant technologique américain a l'intention de lancer une voiture Apple, qui sera probablement sans conducteur. La vente de tels véhicules dans la flotte de Didi pourrait être lucrative, selon inverse.com.

    Tim Cook a indiqué : « Didi est l'exemple de l'innovation en marche au sein de la communauté du développement iOS en Chine. Nous avons été fortement impressionnés par l'activité qu'ils ont bâtie et l'excellence de leur équipe de direction, nous allons les aider au fur et à mesure de leur croissance ».

    2c97442508824105926ef29802ff9a79.jpg

     

  • Chine: dix sociétés dont Foxconn poursuivis pour excès "mortels" d'heures supplémentaires

    Guo jun, secrétaire et responsable des affaires judiciaires à la All-China Federation of Trade Unions (ACFTU), a évoqué le 2 février la question des entreprises ayant rapporté plus d'un décès ou suicide parmi leurs employés en raison d'un surmenage lié à des heures supplémentaires excessives. Il a notamment cité le cas de Foxconn, sous-traitant chinois de la société américaine Apple, du coréen Samsung et autres sociétés multinationales.

    Gun Jun s'exprimait dans le cadre d'une conférence de presse, lors de laquelle il a souligné la nécessité de renforcer la surveillance médiatique, d'autant plus que les pratiques illégales sont nombreuses dans le monde du travail. Il a également fait part de l'intention de l'ACFTU de renforcer le travail de prévention grâce à la mise en place d'un système d‘avis et de conseils juridiques, et de rendre public les affaires représentatives.

    Ce jour-là, l'ACFTU a rendu publiques dix affaires datant de 2014 .

     

    Selon Gun Jun, dans certaines entreprises, les employés peuvent travailler une bonne dizaine d'heures par jour, et sans repos. Certaines entreprises privées, notamment des PME, n'offrent aucun congé à leurs employés. En conséquence, ces derniers souffrent souvent de troubles de la santé mentale, ce qui accroit le risque de suicide ou de mort par surmenage.

    « Dans beaucoup d'endroits, seules les personnes directement dénoncées font l'objet d'enquêtes, et les peines sont trop légères pour jouer un rôle dissuasif. Les autres entreprises sont plutôt encouragées à suivre l'exemple de Foxconn pour se hisser parmi les 500 plus grandes entreprises du monde », a déploré Guojun. « Si l'on ne peut pas poursuivre ces entreprises pour leurs infractions, les répercussions seront terribles à l'avenir. »

    Guo Jun a également appelé à traiter le problème du non paiement des arriérés de salaire, inacceptables d'un point de vue moral et dont les responsables sont à la fois les entreprises et les autorités chargées de l'application des lois. Dans les cas les plus graves, il s'agit d'affaires criminelles, a-t-il indiqué.

    D'après Guo, dans les villes les plus touchées par ces problèmes, les organisations syndicales disposent d'un régime de compensation qui leur permet d'avancer les salaires dus aux employés lésés et de réclamer à postériori leurs remboursements aux entreprises concernées.

  • Tim Cook, le PDG d’Apple, a rendu visite à Foxconn en Chine ,sur fond de polémique des conditions de travail

    Permalien de l'image intégrée

  • Foxconn lance un recrutement , ils ont besoin de plus de 100.000 ouvriers cette année en Chine, pour satisfaire les nouvelles commandes

    foxconn_worker-3.jpg

    La plus grande entreprise mondiale de fabrication d'appareils électroniques Foxconn a décidé de recruter 20.000 ouvriers pour son usine de Taiyuan, capitale de la province chinoise du Shanxi, en vue de fabriquer la nouvelle génération de smartphones.

    Le parc industriel de Foxconn à Taiyuan, qui compte déjà 51.000 employés, a encore besoin de main-d'oeuvre pour assurer le fonctionnement des nouvelles lignes de production dans lesquelles l'entreprise a investi 3,2 milliards de yuans (520 millions de dollars), a annoncé un responsable du service des ressources humaines sous couvert de l'anonymat.

    Selon lui, Foxconn doit recruter autant d'employés que possible, car la production devrait continuer de s'élargir jusqu'en 2016.

    Foxconn est un groupe industriel taïwanais spécialisé dans la fabrication de produits électroniques pour des entreprises informatiques mondialement connues, notamment Apple, Sony et Nokia.

     

    1a20942f10d09dfcc23b108ae8ed72a8.jpg

    Ses bases de fabrication de smartphones dans la partie continentale de la Chine se situent principalement à Taiyuan, à Zhengzhou, capitale de la province du Henan, et à Shenzhen, dans la province méridionale du Guangdong.

    Bien que les usines de Foxconn préfèrent utiliser des robots pour remplacer la main-d'oeuvre, les ouvriers humains sont irremplaçables dans beaucoup de domaines, notamment le contrôle de la qualité et la finition, selon le responsable.

    L'usine de Foxconn au Shanxi a exporté l'année dernière 5,96 millions de téléphones mobiles, affichant des revenus de 1,186 milliard de dollars, selon le bureau du commerce du Shanxi.

    Alors qu'Apple prévoit de dévoiler l'iPhone 6 le 9 septembre, les spécialistes de l'industrie estiment que les usines de Foxconn dans la partie continentale ont besoin de recruter plus de 100.000 ouvriers cette année pour suivre le volume des commandes qui arriveront.

     

     

    98a0deebe3fe11bf01813ba90ebb1117.jpg

    Usine Foxconn à Shenzhen où la firme a plus de 500000

    ouvriers et 50000 ingénieurs

  • Pour la confection de l'iPhone 6 : Foxconn va embaucher 100 000 nouveaux ouvriers à Shenzhen (sud de la Chine)

    foxconn_worker-3.jpg

    Selon une nouvelle diffusée sur le site DigiTimes, le fabricant taïwanais Foxconn Group prévoit embaucher environ 100 000 nouveaux ouvriers en Chine continentale, afin de se préparer à la production du nouvel iPhone 6 d'Apple Inc.

     

    Le communiqué indique que la production pourrait commencer dès le mois prochain, ce qui concorde avec un rapport de Bloomberg News publié lundi, qui laissait entendre un lancement commercial du nouveau téléphone en septembre. D'après cette information, Foxconn, société cotée à la bourse de Hong Kong, et qui est une unité de Hon Hai Precision Industry Co. sur le continent chinois, avait déjà engagé 90 000 ouvriers pour assembler l'iPhone 5S d'Apple.

    130204123325-foxconn-union-workers-monster.jpg

  • Les fournisseurs étrangers tels que Google et Apple peuvent constituer des menaces de cybersécurité pour les utilisateurs chinois

    topelement.jpg

    Les fournisseurs étrangers tels que Google et Apple peuvent constituer des menaces de cybersécurité pour les utilisateurs chinois, ont déclaré les experts, une semaine après que la Chine ait annoncé la mise en place d’un examen de sécurité sur les équipements de haute technologie importée. 

     

    Les autres grandes entreprises high-tech, tels que Yahoo, Cisco, Microsoft et Facebook, se sont vues notifier par l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) de transférer l'information de leurs utilisateurs, selon Wan Tao, fondateur du Intelligence Defense Friends Laboratory, une institution indépendante mettant l'accent sur la cybersécurité en Chine .

     

    Wan a déclaré que les services en ligne sont devenus un moyen important pour les Etats-Unis pour voler des informations à l'échelle mondiale. Les Entreprises high-tech étrangères constituant une menace sur Internet

     

    NingJiajun, chercheur au sein du Comité consultatif sur l'informatisation de l’Etat, a expliqué qu’auparavant, les USA demandaient aux entreprises d'installer un logiciel de mise sur écoute de leurs produits technologiques. Mais si les utilisateurs trouvaient et arrêtaient ces fonctions connexes, alors ce plan d’espionnage échouait.

     

    Par exemple, des informations sur une organisation chinoise peuvent être dérobées, lorsque celle-ci passe une commande sur un site international commercial, a-t-il noté.

     

    Avec des technologies telles que le cloud computing et le phénomène de big data en plus populaires, les informations peuvent être recueillies et analysées immédiatement, ce qui signifie que les dommages peuvent être plus importants et plus difficile à éviter, selon les analystes.

     

    «On peut dire que ceux qui maîtrisent les services en ligne peuvent obtenir plus d'informations dans le cyberespace», a déclaré Du Yuejin, directeur du Laboratoire national de la Cyber Security Emergency Response Technology.

     

    Le mois dernier, l’Internet Media Research Center chinois a publié un rapport indiquant que la NSA se servait de grandes sociétés de technologie pour ses plans écoute électronique, y compris Prism, qui a été démasqué par son ancien agent Edward Snowden, en leur demandant de recueillir des informations sur leurs utilisateurs et de transfert régulièrement toutes les données.

     

    La NSA aurait également adopté l’iOS et Android, les deux principaux systèmes d'exploitation mobiles appliqués à l'iPhone et Samsung, comme une "mine d'or" de données.

     

    L’Agence américaine de sécurité nationale a saisi les informations des utilisateurs et stockées pour l'analyse, par l’invasion de la base de données et réseaux de communication de Yahoo et Google. En ayant également contrôlé les applications sur les smartphones en Grande-Bretagne, d’après un document rendu public fin mai.

     

    «Les Etats-Unis, en fait, pourraient obtenir des informations des internautes ou procéder à des écoutes téléphoniques, en attaquant directement le réseau au lieu de vouloir coopérer avec les entreprises, mais cela pourrait prendre plus de temps et d'argent», a fait remarquer Wan Tao.

     

    Les actions de la NSA ont exercé une pression énorme sur les entreprises technologiques américaines et les utilisateurs à Paris, à Sao Paulo, à Beijing ou à Berlin s'inquiètent de cette intrusion dans leur vie privée.

     

    Le président américain Barack Obama a tenu deux débats avec des PDG de grandes entreprises technologiques américaines au cours des six derniers mois au sujet de l'espionnage de la NSA. Cela a conduit à une "réforme" de l’agence pour se concentrer sur la protection de la vie privée des citoyens américains, mais avec peu d'améliorations sur les organisations étrangères et citoyens.

     

    En mai dernier, John Chambers, président et CEO de Cisco Systems, a écrit une lettre à Obama exhortant Washington à cesser d'utiliser la compagnie pour la surveillance de ses clients, selon un rapport d'Al Jazeera. 

     

  • RTL devrait rebaptiser son émission "Reporter" par "Propagande" et cesser ses attaques contre Apple

    web_foxconn--469x239.JPG

    La chaîne de TV RTL a une émission bien mal nommée : Reporter . Je crois que les responsables

    s'ils veulent être honnêtes avec eux-mêmes devraient rebaptiser cette émission "Propagande".

    En effet ces gens viennent de présenter un film sur ce qu'ils appellent la fabrication de l'I phone

    avec un titre sans équivoque "Made in enfer".

    Je me pose la question , quel lobby a fait pression voir aurait financé ce mauvais film. Est-ce le lobby

    anti-Apple, on sait combien les partisans du système OSX  d'Apple sont opposés aux partisans des autres systèmes de PC comme Windows et la lutte entre les systèmes iOS et Androïde.

    Pendant toute l'émission, le présentateur et les voix of ont pilonné  contre Foxconn, le sous-traitant d'Apple sans jamais mentionner que Foxconn n'avait pas que Apple comme client. Depuis 2008 , j' ai publié plusieurs articles sur Foxconn dont j'ai eu l'honneur de visiter les infrastructures à Shenzhen . Je vous présente à nouveau la liste des clients de Foxconn, liste que j'avais publiée en janvier 2012 sur ce blog.

     Supposons que l'on ait quelque chose à reprocher à Foxconn, la responsabilité morale doit être partagée par ces firmes , faire porter le chapeau par le seul Apple est un manque de déontologie journalistique de la part des auteurs de ce film orienté et des responsables de RTL.

    rep.jpg

    De plus à aucun moment l'animateur de l'émission ne dit que ce qu'il tente de faire passer pour de l'actualité

    n'est en fait que la rediffusion de séquences filmées en caméra cachée début 2012 par deux ouvriers chinois . Ce film fut diffusé par FR 2 le 13/12/1012 dans l'émission "Envoyé spécial".

    Quant au fond, les images n'offrent rien de choquant ou répréhensible . Seul les commentaires orientés de l'animateur et de la voix of sont sans appel et dénigrent fortement la gestion de Foxconn et d'Apple, puisque tout au long du reportage vous avez droit à une confusion totale entre ces deux firmes dont je rappelle , l'une est cliente de l'autre.

    Que voit-on? Une usine , ville dans la ville , normal, près de 500.000 personnes travaillent

    dans cette usine. L'accueil y est disons un peu militarisé . Pensez-vous qu'en Europe, dans les usines avec une population de 5000 personnes et plus, ce ne soit pas la même chose? Payer 14€ le mois pour un lit , est-ce trop cher?

    En fait, l'ouvrier ou le col blanc ,a le choix, soit de séjourner hors de l'usine , il aura un loyer à supporter et d'autres frais, soit un appartement ou une chambre individuelle dans les bâtiments de la firme pour 85 à 150 € . La plus part de jeunes préfèrent la solution la moins onéreuse qui leur permet d' envoyer de l'argent aux parents restés au village et aussi de se constituer une réserve.

     

    Aux frais de logement  s'ajoutent 50€pour la nourriture , donc avec un salaire minimum de 220€ plus les heures supplémentaires + les primes de nuit , sans être extraordinaire , cela permet de mettre de l'argent de côté pour des gens qui n'ont aucune instruction ou qualification. La question qu'il fallait poser, c'était de savoir ce que deviennent ces jeunes après avoit travailler 3 ou 4 ans chez Foxconn. Je l'ai posée lors de ma visite .

    Beaucoup retournent dans leur province, avec un petit capital qui leur permet de se lancer dans le commerce ou l'artisanat , certains restent et montent dans la hiérarchie de l'entreprise et enfin les autres trouvent de bons jobs car avoir travailler 3 à 4 ans chez Foxconn ouvre largement les portes des autres entreprises , même dans d'autres domaines.

    Carnaval organisé à l'intérieur de l'usine Foxconn où 20000 travailleurs défilent les rues de l'usine à Shenzhen

    On a parlé également des 14 cas de suicides en 2010 dont le stress et les cadences infernales auraient été la cause.

    Le gouvernement chinois, Apple et Samsung ont mené une enquête à l'époque , il en a résulté un ralentissement de la pression sur les ouvriers et des cadences de production . Foxconn s'est aussi engagé à respecter la loi chinoise sur les heures sup.

    A la même époque , voici ce que titrait France Soir:

    L’Observatoire du stress s’inquiète des conditions de travail à France Télécom où l’on recense 17 suicides ou tentatives depuis quinze mois. daté du 12/03/10 - 13h06

    Donc pour une population 10 fois moins importante, France Télécom a engrangé un nombre plus élevé de suicides que Foxconn. Chez France Télécom , on a étouffé l'affaire, quelques années plus tard on n'en parle plus.

    Voici un extrait de L'express du 14/09/09 18h06 :

    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française.
    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-revelent-les-suicides-chez-france-telecom_199836.html#sDgFVCKxSxUSBpAu.99
    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française
    En savoir plus sur
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-revelent-les-suicides-chez-france-telecom_199836.html#sDgFVCKxSxUSBpAu.99

    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française.
     Donc la moyenne de suicides chez Foxconn est largement inférieure à la moyenne française.

    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française
    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-revelent-les-suicides-chez-france-telecom_199836.html#sDgFVCKxSxUSBpAu.99
    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française.
    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-revelent-les-suicides-chez-france-telecom_199836.html#sDgFVCKxSxUSBpAu.99

     

    Chaque année en France, 21 personnes sur 100 000 se donnent la mort. Chez France Télécom, qui emploie 102 000 personnes dans l'Hexagone, 23 personnes se sont donné la mort en un an et demi. Le groupe n'afficherait donc pas une surmortalité liée au suicide, par rapport à la moyenne française
    En savoir plus sur
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-revelent-les-suicides-chez-france-telecom_199836.html#sDgFVCKxSxUSBpAu.99

    Usine Foxconn de Shenzhen

     

     

    Dans le cas de Foxconn, on le ressort et ressort depuis des années , dans un but non humanitaire mais de basse propagande anti-Apple et/ou anti-chinoise.

    C'est bien triste de constater qu'en Belgique, en France et dans d'autres pays occidentaux les médias soient si médiocres et corrompus . Qu'ils oublient leur tâche première qui est d'informer en toute objectivité . Mais cela fait longtemps qu'en occident la presse et les médias ne sont plus libres et ont été muselés.

     

     

     

    Sur ce blog il y a plusieurs articles consacrés à Apple et Foxconn, mais voyez celui du

    26/01/2012

    Pourquoi Apple construit-elle ses iPhone en Chine ?

    Avec quelques précisions données par Steve Jobs.

     

     

     

     

  • A Shanghai et Suzhou, un nouveau fournisseur d'Apple critiqué pour ses conditions de travail

    apple.jpg

     

    Selon l'association China Labor Watch, les employés d'un fournisseur d'Apple seraient forcés d'effectuer des heures supplémentaires non-payées dans des conditions de travail et de vie déplorables au sein d'usines à Shanghai et à Suzhou, en Chine.

    Pegatron, la société taïwanaise qui assemble des iPhone et des iPad pour Apple, « violerait un grand nombre de lois et de normes du travail internationales et chinoises, de même que le code de conduite de la société Apple elle-même », pouvait-on lire dans le rapport de l'ONG chinoise.

    Les ouvriers des usines Pegatron dépassent régulièrement la limite des 60 heures de travail hebdomadaires imposée par Apple, souligne le rapport, qui précise encore que l'environnement de travail des employés est médiocre et leurs logements inappropriés.

    Selon des professionnels du secteur, l'usine du district de Pudong à Shanghai assemblerait un tiers de tous les iPhone et iPad produits dans le monde.

    China Labor Watch explique avoir envoyé des enquêteurs sous couverture dans trois usines Pegatron et interviewé près de 200 ouvriers à proximité de leur lieu de travail de mars à juillet.

    Pegatron a accru sa production de produits Apple lorsque ce dernier a décidé de recourir aux services de nouveaux sous-traitants plutôt que dépendre uniquement du taïwanais Foxconn.

    Celui-ci avait lui-même défrayé la chronique lorsque 10 employés de ses usines avaient mis fin à leurs jours. A la suite de ces incidents en série, Apple et Foxconn avaient décidé d'augmenter les salaires des ouvriers et d'améliorer leurs conditions de travail.

    Dans les filiales de Pegatron à Shanghai et à Suzhou, ville voisine de la première, des fluides de coupe auraient été directement déversés dans les égouts, mentionne encore le rapport de l'ONG.

    La direction de Pegatron a annoncé dans un communiqué qu'une enquête serait menée au sujet de ces allégations et qu'elle interviendra immédiatement pour remédier aux éventuelles infractions.

    Apple a pour sa part affirmé avoir réalisé 15 audits approfondis auprès de 130 000 ouvriers dans les usines Pegatron depuis 2007.

    Une enquête de la société californienne menée en juin de cette année avait également révélé que les employés de Pegatron qui fabriquent les produits d'Apple travaillent en moyenne 46 heures par semaine.

    « Notre groupe s'engage à garantir des conditions de travail sûres et raisonnables au travers de notre chaîne d'approvisionnement. Nous supervisons le secteur au moyen d'audits spécialisés et de grande portée, c'est le programme informatif et éducatif le plus transparent qui soit pour enrichir les conditions de vie de nos ouvriers », avait déclaré le porte-parole d'Apple en Chine.

    L'usine Pegatron de Shanghai, qui fabrique notamment les boîtes des produits à la pomme croquée, encourt la « plus lourde peine » pour avoir déversé des déchets polluants dans une rivière.

    Les habitants du district de Songjiang à Chedun ont longtemps été dérangés par la « rivière de lait » qui traverse le parc industriel du district et longe les habitations. La rivière Tielu a en effet reçu ce surnom l'an dernier lorsqu'elle est subitement devenue aussi blanche que le lait et a commencé à dégager une odeur nauséabonde.

    Les riverains avaient indiqué à ce sujet qu'ils étaient inquiets pour la sécurité alimentaire des produits régionaux dès lors que de nombreux agriculteurs font pousser leurs légumes sur les rives du cours d'eau et utilisent son eau pour irriguer leurs terres.

  • Apple ouvre son troisième App Store à Beijing,le plus grand d'Asie

    0019b91ec98111ed9eaf01.jpg

    Le 20 octobre à 9h, le plus grand App Store d'Asie a ouvert ses portes dans le quartier commercial de Wangfujing à Beijing.

    0019b91ec98111ed9eaf02.jpg

    Des clients entrent dans le nouveau magasin Apple à Beijing, le 20 octobre 2012. Apple Inc. a ouvert samedi son 6e magasin sur la partie continentale de la Chine dans le quartier commerçant de Wangfujing , un des plus beaux quartiers de Beijing. Il s'agit du plus grand magasin Apple en Asie.

     

    001ec94a271511eb399102.jpg

    Situé au nord de la rue piétonne de Wangfujing, ce nouvel Apple Store de trois étages occupe une superficie totale de 2 300 m² et emploie plus de 300 membres du personnel. Selon John Browett, vice-président principal des détaillants Apple, l'App Store de Wangfujing est la plus grande boutique de détail Apple en Asie. A l'heure actuelle, Apple dispose de 390 App Store à travers le monde, dont 6 en Chine. Il y en a trois rien qu'à Beijing, ce sont les magasins de Sanlitun, de Xidan et Wangfujing.

    0019b91ec98111edab4a3d.jpg

    0019b91ec98111edab4a3e.jpg

    001ec94a271511eb39bc06.jpg

  • Un jeu se moquant des suicides à Foxconn , société taïwanaise à Shenzhen, retiré de l'App Store

    001ec94a271511e60dad42.jpg

    App Store, la boutique en ligne d'applications Apple a retiré un jeu qui se voulait protéger les droits de l'homme, mais qui avait en fait un lien avec la société Apple elle-même.

     

    Baptisé In A Permanent Save State, ce jeu a été créé par Benjamin Poynter. Il raconte l'histoire surréaliste mais très figurative des esprits de sept ouvriers, après qu'ils soient morts de surmenage de travail. On dit que cette histoire ironiserait l'incident du suicide d'ouvriers de chez Foxconn, un grand sous-traitant d'Apple, survenu en 2010.

     

    Ce jeu a été retiré de l'App Store moins d'une heure après sa sortie. Un membre du personnel d'Apple a indiqué que cette application « cause des oppositions » et viole la règle voulant qu'une application ne doit être dirigée contre aucune culture, aucun gouvernement réel, aucune entreprise et aucune entité réelle. Cependant, le responsable d'Apple n'a prononcé aucun commentaire.