anvers

  • Anvers, la deuxième plus importante zone de prostitution dans le monde

    La métropole d'Anvers est la deuxième ville la plus peuplée de Belgique, après Bruxelles, la capitale .Anvers est la deuxième plus importante zone de prostitution dans le monde C'est en tous cas ce que prétend la presse chinoise. Sa zone de prostitution se trouve sur la rue piétonne de la ville. Les jolies femmes se tiennent debout ou sont assises derrière de grandes baies vitrées et flirtent avec les hommes de passage. Ce n'est pas grave si vous ne parlez pas la langue locale, car de bonnes affaires peuvent être réalisées avec des gestes.

    0019b91ec98114711c7043.jpg

    Anvers , dans ce classement coquin, n'est dépassée que par Amsterdam aux Pays-Bas.

    De Wallen est la zone de prostitution la plus grande et la plus connue à Amsterdam, ainsi qu'une attraction touristique célèbre de la ville. Elle se compose d'un réseau de ruelles abritant quelque 300 cabines d'une pièce, louées par les prostituées qui offrent leurs services derrière une fenêtre ou une porte en verre qui est éclairée par des lumières rouges. La ville dispose également d'un musée du sexe, d'un musée du cannabis, de bon nombre de boutiques érotiques, de cinémas de sexe et de soi-disant cafés qui vendent de la marijuana.

    Beaucoup de Chinois ont été abusé à la vue de ces néons rouges , prenants ces lupanars pour des restaurants chinois qui eux aussi, souvent se signalent par leurs néons rouges.

    0019b91ec98114711c6541.jpg

    D'après ce classement, Soi Cowboy à Bangkok en  Thaïlande complète le podium.

    Soi Cowboy est l'une des trois plus grandes zones de prostitution de Bangkok, les deux autres étant Nana Plaza et Patpong. C'est une rue de 400 m de long, bordée de quelque 40 bars des deux côtés, et les filles font leur sollicitation devant les bars. Les boissons alcoolisées sont servies à l'intérieur, et des danseuses topless ou même nues donnent un spectacle sur la scène. La plupart des danseuses sont également des prostituées, et les clients les emmènent pour recevoir des services sexuels après avoir payé les frais exigés par les bars. Des garçons sont également disponibles dans les bars.

  • Belgique : les deux pandas en exellente santé et le leader flamand Maire d'Anvers et fan de pandas , se déguise en panda( voir la vidéo)

     

    panda 3.jpg

    Première photo de panda en Belgique

    Les deux pandas, Hao Hao et Xing Hui, ont effectué leur première sortie "en excellente santé", dans le parc animalier de Pairi Daiza.

    "Après deux premières semaines passées dans leurs grottes, les pandas terminent leur quarantaine en découvrant leur jardin," indique un communiqué du parc.

    "Avec de bonnes nouvelles, Hao Hao et Xing Hui sont en excellente santé," se réjouit le parc.

    Selon la recherche des soigneurs du parc, les bambous favoris du couple de pandas sont le pseudosasa japonica et le semiarundinaria fastuosa.

    Le mâle Xing Hui et la femelle Hao Hao sont arrivés le 23 février en Belgique.

    Les deux trésors, dont le mandat de location est de 15 ans, sont tous deux âgés de quatre ans et ont été prêtés par un centre des pandas géants de la province du Sichuan.

    Bart De Wever, Maire d'Anvers, déguisé en panda

     

    Bart-De-Wever-.jpg

    Le Maire d'Anvers et leader du parti indépendantiste flamand , Bart De Wever, est un grand fan de pandas. Il est tellement déçu que le zoo de sa ville n'a pas été choisi par la Chine comme lieu de séjour des pandas en Belgique , que cet homme politique , si populaire en Flandre, n'a pas hésité de se déguiser en panda lors de la remise des "Etoiles de la télévision flamande" sur VTM (compagnie de télévision flamande) .

     

     

     

    Dans la peau du panda, Bart De Wever a ironisé : « Je n’étais pas à l’hôpital — enfin : pas encore. Et je n’étais pas en Suisse non plus. J’étais à Mons, où mon ami Elio Di Rupo m’a offert un job permanent pour 700 000 euros par an. Ça devait faire rêver certains chez Bpost. »

    Non sans humour, Xing Hui a écrit une lettre au sympathique Maire d' Anvers que je vous reproduis avec son autorisation

     

    "Cher Monsieur De Wever,

    Nous étions tranquillement en train de manger dans notre chambre Hao Hao et moi en regardant VIER à la télé lorsque, à notre grand étonnement, nous avons vu apparaître deux pandas sur le podium! Hao Hao en était tellement stupéfaite qu'elle en a avalé sa canne de bambou de travers! Quant à moi, j'avoue que je commençais à m'assoupir... autant dire que sur le coup de 22h44, je me suis redressé tout net. On nous aurait donc menti? Nous ne serions pas les seuls pandas en Belgique? Hao Hao a fixé l'écran de ses petits yeux ronds et m'a dit... "Attends... Regarde"... Et bardaf, ce fut l'embardée: un des deux pandas s'est étalé de tout son long! Nous avons compris tout de suite: de faux pandas! En effet, cher Monsieur De Wever, n'est pas panda qui veut. C'est tout un Art. On l'apprend depuis qu'on est tout petit et qu'on sort du ventre de notre jolie maman, pas plus grand qu'une souris. Nous avons ensuite découvert votre visage. Nous vous avons gentiment écouté. Pour vous dire la vérité, nous n'avons pas trop compris si ce que vous disiez était de l'humour ou pas (il paraît qu'on n'est pas les seuls), et c'est peu important... Mais juste entre nous, on tient quand même à vous signaler, pour éviter que vous refassiez la gaffe devant de nombreux téléspectateurs la prochaine fois, une petite coquille dans vos propos (sans doute passée inaperçue...) qu'il faudrait corriger: c'est bel et bien Pairi Daiza, jardin privé, qui paie pour nous, pas le contribuable.
    Pendant que nous vous écoutions donc, une idée a germé dans nos petites têtes. Hao Hao est très gentille comme vous le savez et, n'écoutant que son grand coeur, vous propose de passer à la maison, à Pairi Daiza, pour prendre quelques cours de motricité. On fera ça un soir, très discrètement, sans médias, lorsque notre beau jardin n'est plus qu'à nous et aux autres animaux. Pairi Daiza acceptera sans aucun doute de prendre votre stage en charge. Cela pèse peu par rapport à la somme que notre jardin privé verse intégralement à la Chine - rappelons-le: de sa poche (sans subsides de fonctionnement ;-)) - pour aider les scientifiques à sauver notre espèce de la disparition. En revanche si vous souhaitez une escorte pour arriver jusqu'ici, honnêtement, c'est mal parti: si Pairi Daiza a proposé de la prendre en charge pour nous, il ne le fera vraisemblablement pas pour vous. En effet, nous ne pensons pas que l'escorte sera nécessaire vu que: 1) votre arrivée ne suscitera sans doute pas - sans vous vexer, hein - le même engouement que la nôtre. 2) vous ne figurez pas sur la liste des espèces en voie d'extinction.

    Vous savez, Monsieur De Wever, c'est tellement magique ici, le soir: vous pourrez prendre un peu de repos, loin de toute cette agitation.
    Avec toute notre sympathie.
    Xing Hui (et Hao Hao qui s'associe)".  

     

     

  • L'investissement chinois sauve 100.000 emplois en Europe ( Ecole de gestion d'Anvers)

    cosbelcalendar2.jpg

     

    La montée des investissements chinois a contribué à créer ou à préserver environ 100 000 emplois en Europe en 2011-12, alors qu'un ralentissement a frappé l'économie de ce continent, selon un rapport.

    La principale conclusion est contenue dans le Rapport d'investissement Euro-Chine, un rapport bisannuel de l'École de gestion d'Anvers, en Belgique.

    En janvier 2013, il y avait 7 148 entreprises avec investissements chinois en Europe, et celles-ci employaient 123 780 personnes. Un an plus tôt, il n'y en avait que 4 525 avec 27 381 employés.

    « Nous avons constaté que les investissements chinois en Europe ont bondi à tous les égards en 2011-12 », a déclaré Zhang Haiyan, chef de l'équipe de recherche et directeur scientifique du Centre de recherche Euro-Chine de l'université. « L'histoire de l'investissement chinois en Europe s'écrit encore. »

    En plus d'une augmentation rapide du nombre d'entreprises à capitaux chinois et du nombre de leurs employés, M. Zhang a déclaré que les actifs des entreprises à capitaux chinois ont également grimpé en flèche.

    Dans le premier rapport publié en novembre 2011, il avait calculé que ces actifs étaient d'environ 15 milliards d'euros (20,2 milliards $). En janvier dernier, le chiffre s'élevait à environ 88 milliards d'euros.

    Selon M. Zhang, les recherches de son équipe étaient basées sur les données de la base de données de la Amadeus European Company Database qui contient des données financières et commerciales complètes sur plus de 19 millions d'entreprises enregistrées dans 43 pays européens.

    Cette année, la Chine est devenue le troisième plus important investisseur direct étranger, après les États-Unis et le Japon.

    L'écart entre son investissement extérieur et intérieur se rétrécit. Certains organismes internationaux ont prévu que la Chine va devenir un investisseur net en 2017.

    Plus de la moitié des sociétés de propriété chinoise en Europe font des bénéfices, selon le rapport, alors qu'en revanche, plus de 80 % des entreprises européennes en Chine font des bénéfices.

    La différence reflète probablement la détérioration de la situation économique en Europe, selon M. Zhang.

    Ce dernier a déclaré que les entreprises chinoises ont intensifié leur activité de fusions et acquisitions transfrontalières en Europe, en ciblant les compagnies de services et de fabrication à forte intensité de savoir et de haute technologie en Europe de l'Ouest et du Nord.

    Les enquêtes commerciales ont en quelque sorte propulsé les investissements chinois en Europe. Investir directement de l'argent dans les entreprises y faisant des affaires aide les entreprises chinoises à éviter les barrières tarifaires, selon M. Zhang.

    Bien qu'on estime généralement que les investissements potentiels de la Chine à l'étranger seront très élevés, jusqu'à présent, le pays n'a fourni qu'une petite part de l'investissement direct étranger dans l'Union européenne.

    La part cumulée de la Chine en stock intérieur d'IED de l'UE en provenance des pays non membres de l'UE était inférieure à 0,4 % en 2011.

    « Ce très faible pourcentage devrait certainement apaiser les craintes exprimées par certains hommes politiques et médias au sujet de l'influence croissante de la Chine dans le marché et l'industrie de l'Europe », a déclaré le rapport sur l'investissement.

     

    investissement.jpg

     

  • Exposition à Nanjing de diamants belges de grande valeur

    001ec92b9029130d41cf01.jpg

    Une exposition de diamants belges de grande valeur a eu lieu ce jour à Nanjing. Une collection d'une centaine de diamants de grande valeur a été mise en expostion par le commerçant belge QBT Diamonds. Selon des experts, les investissements dans les diamants sont très rentables en Chine ces dernières années.

    photo_1246011397824-1-0.jpg

    La taille des diamants s'effectue surtout à Anvers (Belgique), à Tel-Aviv (Israël) et au Gujarat (Inde)  par la communauté jaïn.

    80% du diamant de joaillerie passe par Anvers.

     

    l_2048_1536_B3C99099-9089-4333-87B6-C40AAF9BF00B.jpg

    La semaine dernière, une délégation de haut niveau de l'AWDC , y compris le président  Stéphane Fischler, a visité la province de Guangdong en Chine, dans le but de consolider davantage les excellentes relations commerciales entre Anvers et la Chine, en particulier en ce qui concerne certains marchés cibles régionaux.

    Le programme comprenait un certain nombre de réunions à Guangzhou et Shenzhen. ls ont été accueillis au centre de distribution de Shenzhen , le géant de la distribution Chow Tai Seng Jewelry Company. Comprenant plus de 300 magasins sous licence, Chow Tai Seng est l'une des plus grandes marques sur le marché chinois.

     

     

    4499_1163169041693_1301865093_446705_4071089_n.jpg

     

    En outre, ils ont visité le CTGN, le plus grand gemlab de Chine. Par la suite, la délégation a rencontré une sélection des détaillants les plus importants de la région de Shenzhen.

    Le voyage a été conclu par une visite exclusive du magasin phare de bijoux de TTF. Bijoux TTF est largement considéré comme l'une des marques de bijoux les plus prestigieux de la Chine.

    Stéphane Fischler, président de AWDC: «Cette initiative est une étape importante dans notre stratégie visant à consolider les relations commerciales très réussies entre Anvers et la Chine, et plus particulièrement par l'amélioration de notre réseau commercial dans lesvilles dites  premier et second rang en Chine continentale."

  • Le commerce sino-belge en pleine croissance malgré la crise européenne

    W020110804093380666481.jpg

    L'ambassadeur chinois en Belgique, Liao Liqiang, s'est réjoui dimanche de la stabilité du commerce entre la Chine et la Belgique, et ce sous le choc de la crise en Europe.

    Lors d'une cérémonie pour la première arrivée du porte-conteneurs "COSCO Belgium" au port d'Anvers, il a révélé qu'au cours des deux premiers mois de cette année, les exportations chinoises vers la Belgique avaient connu une croissance de 10% par rapport à la même période de l'année dernière.

    La Belgique constitue la sixième plus grande partenaire commerciale de la Chine au sein de l'Union européenne (UE), tandis que la Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial de la Belgique hors de l'UE. Le COSCO Belgium apporte en Belgique et en Europe des articles de consommation courante ainsi que des semi-produits fabriqués en Chine, et emportera en Chine des composantes pour avions Airbus. Il reflète parfaitement la coopération commerciale et économique mutuellement avantageuse entre la Chine et la Belgique, l'Europe, a noté M. Liao.

     

    cosbel_pic_cguangzhou0001.jpg

    Il a souligné que la Chine importerait pour 10.000 milliards de dollars d'ici cinq ans, en offrant d'énormes opportunités au développement de l'Europe et du monde.

    Kris Peeters, le ministre-président de la Flandre où se trouve le port d'Anvers, a pour sa part révélé que la Chine était le quatrième plus grand partenaire commercial d'Anvers. L'année dernière, la Flandre a exporté pour sept milliards de produits à la Chine. Il a souhaité que la coopération bilatérale soit davantage fructueuse.

    Le COSCO Belgium est le plus grand des porte-conteneurs de conception et de fabrication chinoises. Il mesure 366 mètres de long et 51,2 mètres de large, pour équivaloir à presque quatre terrains de football. Ce navire peut porter 13.386 conteneurs standard (20 pieds). Ses performances énergétiques correspondent aux normes d'au-delà de 2020.

    kris-peeters.jpg

    Christening-of-MV-COSCO-BELGIUM.jpg

     

  • Zhang Ziyi reçue par le Roi des Belges Albert II

    L'actrice chinoise Zhang Ziyi est arrivée en Belgique après une tournée de promotion dans une dizaine de villes chinoises pour son nouveau film «Life Is A Miracle » (La vie est un miracle), à l'invitation de la ville d'Anvers où le Musée MAS vient d'ouvrir ses portes. Le Roi des Belges Albert II et sa femme, la Reine Paola, ont accueilli la belle venant de l'Orient et ont participé à la cérémonie d'ouverture du musée avec des personalités belges.

    Musée Aan de Stroom à Anvers.  Le MAS abrite le musée ethnographique, le musée national de la marine et le musée du folklore.



    Le Roi a révélé que sa petite fille étudiait maintenant la langue chinoise à l'Université de Beijing. Le Roi lui a connu Shanghai et y a appris le chinois. Il a déclaré qu'il aimait la culture et les films chinois et avait vu des films de Zhang Ziyi, qui était bienvenue dans son pays. L'actrice a de son part invité le Roi à visiter la Chine avec sa famille pour mieux comprendre la culture chinoise.

    Le Musée MAS a gardé soigneusement l'empreinte digitale de Zhang afin de commémorer ce moment inoubliable.


     

     

  • Liaison ferroviaire pour le fret entre Anvers et Chongqing (ouest de la Chine)

    La liaison ferroviaire entre Anvers et Chongqing, ville chinoise de l'ouest de la Chine, sera opérationnelle ce mois-ci . L'opérateur Hupac transportera des marchandises au départ et à destination de la Chine sur une distance de 10.000 km.

     


    C'est la société de développement de la province d'Anvers, le port et l'Administration des Douanes et Accises qui a mis ce projet sur pied au lendemain d'un voyage d'affaires à Chongqing. Avec 32 millions d'habitants, la métropole chinoise fonctionne comme un des plus grands hubs de marchandises de Chine.

    Cette liaison renforcera la position d'Anvers comme premier hub européen concernant le fret à partir de la Chine et vers la Chine.Ceci devrait apporter des investissements et des emplois dans la ville portuaire belge.

     

     



    Un voyage partira quotidiennement du port d'Anvers en direction de la Chine en passant par l'Allemagne, la Pologne, l'Ukraine, la Russie et la Mongolie. Le port d'Anvers en profitera également pour rassembler des marchandises destinées à la Chine afin de les acheminer par train vers Chongqing. La liaison ferroviaire ne constitue pas une menace pour les entreprises du port mais est complémentaire aux activités maritimes, selon l'échevin du Port Marc Van Peel (CD&V). Elle générera même un trafic maritime supplémentaire, estime l'échevin. Les douanes belges veulent faire du projet une première mondiale en établissant une "Green Train Lane" entre la Chine et l'Europe.

    Hupac est l'opérateur de transport combiné de premier plan à travers la Suisse et l'un des leaders du marché en Europe. La société veille à ce qu'un volume croissant de marchandises puisse être transporté par le rail et non par la route, apportant ainsi une contribution importante au transfert modal et de protection de l'environnement.

    Hupac exploite un réseau de plus de 110 trains par jour entre de grandes zones économiques en Europe . En 2010, le volume de trafic a été d'environ 690.000 envois routiers. Le Groupe emploie Hupac 400 employés dans dix entreprises basées en Suisse, Allemagne, Italie, Pays-Bas, la Belgique, le Danemark et la Pologne.

     



    Hupac a été fondée en 1967 à Chiasso, encore le site du siège social. La société dispose de 100 actionnaires. Le capital social s'élève à CHF 20 millions, 72% de cette partie de la logistique et les entreprises de transport, tandis que 28% sont détenus par les sociétés ferroviaires, garantissant ainsi une proximité à l'indépendance de marché en provenance des entreprises ferroviaires