ancienne ville

  • L'entrée de l'ancienne ville de Fenghuang (Hunan) payante, les commerçants et visiteurs en colère

    F201302280943531470027223.jpg

     


    L'introduction de frais d'entrée dans une pittoresque ville ancienne de la province du Hunan a provoqué une nette diminution du nombre de touristes, et selon les internautes chinois, la mesure décourage les visiteurs.

    « Nous avons commencé à subir l'impact de la nouvelle mesure », a déclaré dimanche une employée du March Inn du district de Fenghuang, bien connu pour ses attractions historiques et pittoresques. Elle a refusé d'être identifiée.

    « Auparavant, toutes les chambres de mon auberge étaient réservées pour les week-ends, mais ce week-end, nous avons enregistré une nette diminution des visiteurs et des réservations. Il y a bien moins de touristes dans les rues qu'avant. »

    Selon un sondage en ligne effectué par Sina, l'un des sites Web de nouvelles les plus populaires en Chine, près de 93 % des répondants ont indiqué qu'ils n'iront pas à Fenghuang à cause des frais d'entrée. Tard dimanche soir, le sondage avait attiré près de 90 000 participants.

    Six pour cent ont indiqué qu'ils ne se préoccupent pas de cette mesure puisqu'ils ne souhaitent pas visiter Fenghuang.

    Seulement 1 % des gens ont confié qu'ils iront dans la ville ancienne, quel que soit le coût.

    Le tourisme est la principale industrie de Fenghuang. Selon le gouvernement du district, Fenghuang a accueilli environ 2,3 millions de voyageurs et a gagné 5,3 milliards de yuans (690 millions €) en revenus touristiques l'année dernière. Cette industrie a fourni plus de 20 000 emplois, et quelque 60 000 personnes gagnent leur vie dans le tourisme.

    Afin de « réglementer le marché du tourisme », le district a publié une politique de billets, mercredi; cette politique énonce que les touristes doivent payer des frais d'entrée de 148 yuans(18 €) pour visiter la ville ancienne de Fenghuang, ce qui inclut l'entrée dans 10 secteurs pittoresques.

    L'entrée dans la ville était gratuite, mais les touristes devaient acheter des billets pour chaque lieu pittoresque qu'ils visitaient.

    La mesure a suscité des réactions de la part des entreprises et des touristes.F201304151712152121831382.jpg

    « Les résultats de cette mesure ne sont pas très clairs, puisqu'elle vient tout juste d'entrer en vigueur, mais je pense qu'elle aura un impact important sur nous à long terme », a confié le propriétaire du café Bianke, du nom de Cai.

    « Pour autant que je sache, certaines auberges ont commencé à recevoir des appels de personnes qui voulaient annuler leur réservation. Le nombre de clients à mon café a également diminué au cours du week-end par rapport à avant. »

    Les propriétaires des entreprises concernées ont protesté jeudi, en bloquant l'accès aux sites touristiques, et ils ont demandé aux autorités d'ajuster la mesure relative aux frais.

    La foule a par la suite été dispersée par des agents de police, et quatre personnes ayant été impliquées dans des altercations physiques avec des agents ont été emmenées par la police, a déclaré, samedi, Cai Long, chef adjoint du gouvernement du district.

    Selon ce dernier, la mesure a été introduite pour réglementer le marché du tourisme, et elle aidera à protéger la ville ancienne et profitera aux entreprises à long terme.

    Par ailleurs, Zhao Haifeng, chef adjoint exécutif du district de Fenghuang, a déclaré que le gouvernement est sensibilisé à l'effet de la mesure sur les petites entreprises et qu'il prendra des mesures pour les aider.

    « Il est inévitable que les auberges reçoivent moins de touristes indépendants qu'auparavant, et les réformes produiront certainement certains maux, a-t-il déclaré. Pendant ce processus, le gouvernement va aider ceux qui sont touchés à surmonter les difficultés. »

    Cependant, les propriétaires d'entreprises restent sceptiques à l'égard de cette mesure et de ses éventuelles conséquences.

    « Le gouvernement ne nous a jamais contactés ou n'a jamais négocié avec nous avant d'appliquer cette mesure, et nous n'avons constaté aucun effort concret du gouvernement pour nous aider », a confié l'employé du March Inn.

    « Selon les autorités, l'une des intentions de la mesure est de s'occuper "des entreprises illégales et des opérations irrégulières" dans le marché de tourisme, et je suis d'accord avec cela. Mais je pense que la solution ultime à ces problèmes est d'aider les gens à obtenir de meilleurs emplois plutôt que de leur prendre leur gagne-pain. »

     

    00114321088d1156522818.jpg

    F201302280943521609216632.jpg

    p1020889-pont.jpg