amende

  • Amende record infligée au fournisseur de frites de McDonald's à Beijing pour avoir pollué

    3774019691_3.jpg

    Une société de Beijing qui fournit des frites à McDonald's s'est vu imposer une amende record de 3,9 millions de yuans (655 000 $) pour avoir pollué l'eau, a indiqué mercredi l'organisme municipal de surveillance de l'environnement.

    La sanction infligée à la Beijing Simplot Food Processing Co Ltd, une coentreprise entre le géant de l'agroalimentaire américain JR Simplot Company, McDonald's et la Beijing Agricultural, Industrial and Commerce General Company, est la plus grosse amende à avoir été infligée par Beijing pour cause de pollution.

    En novembre, les inspecteurs officiels ont trouvé que la demande chimique en oxygène dans les eaux usées rejetées par la société avait atteint 563 mg par litre, ce qui dépassait la limite permise de 500 mg par litre.

    Les autorités d'application de la loi ont immédiatement bloqué les canalisations d'eaux usées de l'entreprise et lui ont ordonné de transporter ses eaux usées vers une usine de traitement.

    La pollution a eu lieu alors que Beijing Simplot modernisait ses installations de traitement des eaux usées. L'eau polluée a coulé dans des réseaux de canalisations urbaines, selon le Bureau de protection de l'environnement de l'arrondissement Fengtai.

    Après la tenue d'une audience en mars, le Bureau a décidé d'infliger une amende.

    Fondée en 1992 dans l'arrondissement Fengtai de Beijing, Beijing Simplot produit surtout des frites et des pommes de terre rissolées pour McDonald's et d'autres clients d'Asie de l'Est.

    Ces dernières années, la Chine a renforcé l'application de la loi pour les pollueurs au cours de sa campagne de protection de l'environnement.

     

                                        Nouvelles en Bref

     

    La police chinoise a arrêté 16 membres d'un gang étranger prétendument impliqués dans un trafic de drogue et des vols, dans la province chinoise du Guangdong (sud), selon une source policière. Onze des suspects étrangers ont été arrêtés et une grande quantité de drogue saisie lors d'attaques lancées par une centaine de policiers dans les villes de Guangzhou (Canton), Foshan et Dongguan.

     

    3 754 ressortissants chinois bloqués au Népal jusqu'à mardi soir ont été renvoyés dans leur pays grâce à des vols chinois, a déclaré mercredi l'ambassadeur de Chine.

     

    Des satellites chinois surveillent actuellement les zones frappées par le séisme au Népal en fournissant des images en haute résolution pour les opérations de secours, a annoncé mardi l'Administration nationale des sciences, technologies et industries pour la défense nationale (ANSTIDN).

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     
     

     

  • Une entreprise chinoise condamnée à une lourde amende pour pollution et les responsables à des peines de prison jusqu'à 4 ans

    2051595327.jpg

    Le Président Xi Jinping l'avait annoncé: "Je m'attaquerai aussi bien aux tigres qu'aux mouches " "Tout ceux qui se rendent coupables d'actes de corruption ou de pollution seront poursuivis". Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il respecte sa parole.

    Une entreprise chinoise de produits chimiques dans la province orientale du Zhejiang a été condamnée à une amende de 20 millions de yuans (3,25 millions de dollars) pour avoir déversé illégalement des eaux usées et pollué l'environnement, ont annoncé mardi les autorités locales.

     

    Il s'agit de la plus forte amende imposée à une entreprise pour pollution dans la province.

     

    La Zhejiang Huidelong Dyeing Chemical Co. Ltd. a été reconnue coupable d'avoir conspiré avec une autre société de produits chimiques pour déverser plus de 5.000 tonnes d'eaux usées dans les égouts en 2012, a-t-on appris lundi du verdict du Tribunal populaire de l'arrondissement de Shangyu de la ville de Shaoxing.

     

    La société a également été reconnue coupable d'avoir déversé plus de 18.000 tonnes d'eaux usées dans la baie de Hangzhou entre les mois d'avril et de septembre 2013, selon le tribunal.

     

    Onze personnes impliquées dans le déversement illégal ont été condamnées à des peines d'emprisonnement allant jusqu'à quatre ans, a-t-il indiqué.