albert ii

  • Le Premier ministre chinois Wen Jiabao termine son mandat de dix ans au poste du chef de gouvernement chinois, pour marquer "le bon partenariat" entre la Belgique et la Chine

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est attendu mercredi à Bruxelles dans le cadre d'une visite officielle de 24 heures en Belgique et au siège de l'Union européenne (UE).

    W020050611610446413029.jpg

     

     

    Cette visite intervient alors que M. Wen terminera son mandat de dix ans au poste du chef de gouvernement chinois, et elle marquera "le bon partenariat" entre Bruxelles et Beijing, a indiqué à Xinhua l'ambassadeur chinois en Belgique, Liao Liqiang.

    La Belgique est depuis longtemps la sixième partenaire commerciale de la Chine, sa septième destination des exportations et sa cinquième sources des importations au sein de l'UE, bien que sa superficie soit aussi petite que 2,5 fois la ville de Beijing.

     

    F2004050818133200000.jpg

    Le commerce bilatéral est passé de 20 millions de dollars américains en 1971, où la République populaire de Chine et la Belgique ont établi des relations diplomatiques, à 29,1 milliards l'année dernière, soit près de 1.500 fois de plus.

    L'ambassadeur Liao a mis l'accent sur la "créativité" dans le développement des relations sino-belges. La Belgique est en effet le premier pays occidental à fournir à la Chine le crédit gouvernemental, l'un des premiers pays occidentaux à exporter vers la Chine des technologies avancées, et l'un des premiers pays occidentaux à investir sur la partie continentale de la Chine. Elle est aussi l'un des premiers pays de l'Occident à établir le fonds d'investissement industriel avec la Chine.

     

    La société pharmaceutique Janssen basée à Xi'an, ville de l'ouest de la Chine, a une très bonne réputation en Chine, le catalyseur du gaz d'échappement Umicore occupe déjà un tiers du marché chinois, la brasserie InBev a produit et vendu l'année dernière 2,7 millions de tonnes de bière en Chine, soit sept bouteilles par consommateur sur une population de 1,3 milliard de Chinois.

    En contrepartie, après le rachat de Volvo par l'automobiliste chinois Geely, son usine d'assemblage à Gent en Belgique a créé un nouveau record de 270.000 voitures dans la fabrication/vente en 2011.

    Aujourd'hui, la Chine et la Belgique sont étroitement liées à travers un vol de ligne chaque jour, le trafic cargo par le chemin de fer EurAsie, ainsi que le transport maritime qui a atteint 16 millions de tonnes l'année dernière.

     

    DSC_1885.jpg

    63 managers chinois visitant le port d'Anvers

    Pour l'ambassadeur Liao, l'économie de la Chine et celle de la Belgique ont un grand potentiel de coopération compte tenu de leur complémentarité, d'autant que la Belgique est développée dans la biopharma, la micro-électronique, de nouveaux matériaux, de nouvelles énergies, la chimie, la protection de l'environnement, la logistique et l'agriculture.

    Les relations entre les deux pays sont marquées par un renforcement des échanges de haut niveau, a fait remarquer M. Liao. Le Premier ministre Wen a visité le royaume en 2004 et 2010, et le vice-président chinois Xi Jinping a assisté en 2009 à l'inauguration du festival "Europalia-Chine" à Bruxelles. Du côté belge, le roi Albert II a été en Chine en 2005, et le prince héritier Philippe a visité la Chine sept fois au cours des dix dernières années à la tête de missions commerciales.

     

     

    Actuellement, on compte quelque 2.300 étudiants chinois en Belgique et plus de 500 étudiants belges en Chine. De plus en plus d'écoles primaires ou/et secondaires belges ouvrent des cours sur la culture et la civilisation chinoise.

    L'ambassadeur Liao a exprimé sa conviction que la prochaine visite de M. Wen contribuera au renforcement de la confiance réciproque et à la coopération pragmatique entre la Chine et la Belgique.

    wen-jiabao.jpg

     

    Par WANG Xiaojun