air france

  • Air France envisage de construire deux usines de maintenance d'avions en Chine

    Le transporteur français Air France envisage de construire deux usines de maintenance d'avions en Chine pour répondre aux demandes croissantes dans le domaine de l'entretien et de la maintenance d'avions en Asie, a confirmé vendredi une porte-parole de la compagnie.

    Airbus_A380.jpg

     

    "C'est un projet annoncé dans le cadre du plan Transform 2015, qui vise à redresser et à réformer Air France. Une partie de ce plan est consacrée à Air France Industries (AFI) qui cherche à se développer dans les activités porteuses d'entretien d'équipements et de moteurs, notamment en Chine", a déclaré la porte-parole à Xinhua.

    Le plan Transform 2015, présenté en mai dernier, vise à restaurer à l'horizon 2015 la compétitivité d'Air France qui a accusé des pertes ces deux dernières années. AFI entend saisir une opportunité de capter une forte demande des compagnies aériennes chinoises.

    "Il ne s'agit en aucun cas de transférer une activité actuellement effectuée en France, mais de répondre aux demandes en forte croissance des compagnies chinoises dans le domaine d'entretien, d'équipement et de moteurs", a indiqué la porte- parole, ajoutant que la majorité des partenaires sociaux (NDLR : syndicats professionnels) se sont prononcés en faveur de ce projet qui est en cours d'étude.

    Mais la porte-parole n'a pas voulu préciser ni les emplacements de ces deux usines, ni l'heure du lancement de ce projet. Selon les sources proches d'Air France, citées par l'agence de presse AFP, l'une d'entre elles se trouve à Xi'an (nord-ouest de la Chine) et l'autre à Shanghaï (est de la Chine), et elles démarreront au premier trimestre 2013.

     

    air_france.jpg

    La maintenance, la réparation et la révision des avions commerciaux (ou MRO en anglais qui signifie "maintenance, repair and overhaul") constitue un marché énorme, estimé à 50 milliards de dollars dans le monde.

    "C'est un marché très concurrentiel et mondial, et il y a une perspective de croissance de 3% par an pour les dix prochaines années, surtout en Asie et en Chine", a expliqué la porte-parole d'Air France.

    Les grands transporteurs et les avionneurs comme l'américain Boeing et l'européen Airbus en cherchent chacun une part de ce marché lucratif.

    AFI est la branche spécialisée dans MRO, notamment l'entretien d'équipement et de moteurs, du groupe franco-néerlandais Air France KLM, a ajouté la porte-parole. Cette filiale a rapporté en 2010-2011 un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros.

     

     

  • Air France qui veut supprimer 5 122 emplois encourage ses pilotes à aller travailler en Chine

    Suite à la récession et compte tenu d'un excédent du personnel à Air France, le SNPL (Syndicat National des Pilotes de Ligne) et l'APNA (Association des Professionnels Navigants de l'Aviation) ont appelé des pilotes à venir travailler en Chine.

    Selon le site internet La Tribune.fr, l'APNA négocie actuellement avec une entreprise aérienne chinoise privée dont le siège est basé à Shanghai, cette dernière recrutant des pilotes. l'APNA et la direction supérieure de cette entreprise aérienne devraient encore une fois se rencontrer fin  juin. « Nous espérons prouver à la partie chinoise que certains pilotes des entreprises aériennes françaises, dont Air France, sont intéressés par un séjour de deux ou 3 ans en Chine. » a remarqué l'APNA. Le site web a demandé aux pilotes intéressés de présenter leur CV.

     

    chine,aviation civile,air france,pilote



    Selon le porte-parole d'Air France, les collaborateurs des compagnies aériennes chinoises ont également demandé à Air France de les aider dans leur développement.

    Dans l'association aérienne SkyTeam, Air France collabore avec Air China, China Eastern et China Southern. Le porte-parole n'a pas précisé le nom de la compagnie qui veut recruter actuellement des pilotes. Cela pourra être China Eastern dont le siège est basé à Shanghai.

    Toujours selon le porte-parole, Air France va recommander quelques pilotes à cette compagnie « pour que les expériences et la compétence des pilotes français puissent servir la compagnie chinoise. Bien sûr, il faudrait obéir au principe de libre consentement.»

    Il ne s'agit bien sur que d'idées préliminaires entre Air France, son collaborateur chinois et les représentants des pilotes. Les conditions précises des aides de la France et le nombre de pilotes fournis n'ont pas été décidés par les deux parties.

    En janvier dernier, La compagnie aérienne française a rédigé un plan d'économies de 2 milliards d'euro ici 2015. Avant la fin de ce mois, des nouvelles mesures de réformes structurelles devraient voir le jour et le nombre de pilotes en trop sera également bientôt dévoilé.

    Le plan de réduction du personnel touchera 5 000 personnes, a révélé la presse. Cependant, la direction supérieure d'Air France a apporté un démenti.

     

    chine,aviation civile,air france,pilote



    Selon un pilote du syndicat SPAF, récemment, les cadres d'Air France ont révélé que parmi les 4000 pilotes, 272 sont en trop. La direction a demandé aux employés d'élever de 20% leur l'efficacité. Cela signifie que le nombre de pilotes excédentaires passerait à 600.

    Le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, a déclare plusieurs fois qu'il faut éviter une réduction contraignante du personnel. Selon lui, en cas d'échec des négociations avec le syndicat, cela aura un impact important au niveau de l'emploi.