air china

  • Selon Boeing, la Chine aurait besoin de 5580 nouveaux avions

    air.jpg

     

    L’avionneur Boeing estime que la Chine devrait avoir besoin de 5580 nouveaux avions au cours des 20 prochaines années, principalement des mono-couloirs pour les réseaux domestiques et régionaux en Asie. Un marché aéronautique qui pèse 780 milliards de dollars (590 milliards d’euros).

     

     

     

    157116240.jpg

     

     

     

    Les dernières estimations de Boeing sont en hausse de 6% par rapport à celui évoqué l’an dernier.   »Le tourisme en Chine et les voyages à l’intérieur de l’Asie vont contribuer à soutenir la demande« , a expliqué Randy Tinseth, vice-président en charge du marketing de Boeing, ajoutant que la Chine, déjà deuxième marché mondial du secteur de l’aéronautique, devrait ravir le premier rang aux Etats-Unis d’ici 2032.

    Selon Thomas Enders, le CEO d'Airbus, la Chine va en effet devenir le premier marché aérien au monde tant pour les départs que pour les arrivées au cours de ces prochaines années.

     

     

    001fd04cfc2211f0a9b008.jpg

     

     

     

     

    Boeing table sur une croissance moyenne de 7% par an du trafic aérien en Chine, grâce à une hausse de 7,2% du trafic long-courrier à destination et au départ de la Chine. En comparaison, le trafic mondial, lui, ne devrait progresser que de 5% par an. La part des compagnies chinoises dans le trafic mondial devrait ainsi passer à 16% d’ici 20 ans contre 11% aujourd’hui et 4% seulement il y a 20 ans.

     

     

    Shenzhen-Airlines-Boeing-737-800_PlanespottersNet_223584.jpg

     

     

  • Wang Zheng : la plus jeune pilote chinoise suit sa propre voie

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Si vous aviez la chance de travailler dans un avion, en tant que pilote ou hôtesse, quel métier choisiriez-vous ?

    Pour la plupart des hommes, être un pilote aux commandes d'un gros porteur est sans doute le job idéal. Quant aux femmes, le rêve revêt sans doute les couleurs d'un bel uniforme d'hôtesse.

    Malgré ces clichés, une Pékinoise a choisi une autre destination pour sa carrière. Âgée de 29 ans, Wang Zheng est la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    « Comme beaucoup d'autres filles, je m'imaginais devenir hôtesse quand j'étais enfant, car c'était considéré comme un signe de beauté », explique Wang. « Mais en grandissant, j'ai commencé à trouver ce genre de beauté un brin superficiel. »

    En 2003, Wang était étudiante en électronique et sciences de l'information à l'Université de l'aviation civile de Chine, lorsqu'une annonce recrutant des femmes pilotes attira son regard.

    « J'étais tellement intriguée par l'aviation, surtout par l'idée de piloter un avion », se rappelle-t-elle. « Beaucoup de mes camarades de classe m'ont également poussée à tenter ma chance. »

    Wang participa donc à la première sélection de femmes pilotes organisée dans des universités chinoises, et fut retenue parmi les trois personnes finalistes.

    L'étudiante se sentit extrêmement chanceuse, étant donné que la plupart des femmes pilotes venaient alors de l'armée.

    Cependant, lorsqu'elle a annoncé la nouvelle à ses parents, sa mère a exprimé son désaccord.

    « Comme tant d'autres mamans, elle espérait que sa petite fille devienne employée de bureau. Un boulot sans risque », se remémore-t-elle. « Mais j'ai toujours aimé relever des défis personnels. »

    La formation comprenait un an d'étude en Chine, et un an d'apprentissage pratique aux États-Unis.

    Wang explique que les instructeurs des deux pays étaient plus durs envers les étudiantes et tendaient à amplifier leurs erreurs. « Nous sortions du lot, parce que nous autres, femmes pilotes, étions en minorité. »

    Wang explique que les remontrances et les standards plus stricts lui ont permis de progresser plus rapidement.

    « Mon instructeur m'a dit une fois que j'étais née pour piloter un avion », ajoute-t-elle avec fierté.

     

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    En 2005, Wang a rejoint Air China, et après une série de tests en simulation et de formations, elle prit les commandes de son premier avion en octobre 2006.

    « J'étais plus excitée que nerveuse la première fois », déclare Wang, précisant que les exercices lui permirent de rester calme et alerte. Elle fut promue capitaine en 2010.

    « Je me souviens une fois avoir contacté le personnel au sol pour demander deux fauteuils roulants. Ils ont ignoré ma requête, pensant qu'une femme ne pouvait être capitaine […] Ils ont dû imaginer que j'avais simplement pris le transmetteur radio du capitaine pour leur donner un ordre. »

    Wang indique ne pas avoir la force physique de ses collègues masculins — un désavantage lorsque l'on doit contrôler un énorme avion —, mais qu'elle est plus patiente et attentive aux détails.

    « La qualité la plus importante pour un capitaine est son habileté à gérer tout type de situation », précise-t-elle. « Je suis heureuse de prouver qu'une femme peut tout autant réussir qu'un homme dans les domaines traditionnellement masculins. »

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Cependant, après plusieurs années de travail, Wang avoue qu'il n'est pas toujours facile pour une femme d'être capitaine, de devoir opérer des vérifications sur les avions à minuit et de ne pas avoir beaucoup de temps à consacrer à sa famille.

    Mais chaque fois qu'elle entend une autre femme dans sa radio, elle explique ressentir une vague d'excitation. « Je ne suis plus seule », dit-elle.

    Wang rêvait autrefois de voyager autour du monde. Aujourd'hui, en tant que pilote, ce rêve est à portée de main.

     

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

  • L'AVION DE LA RECONCILIATION.

    Un avion, décoré de lavis représentant pandas et bambous, reliera Chengdu et TaipeiF200812261346222816146129[1]

    Le 25 décembre, l'avion A321, baptisé « Le Magnifique Sichuan» et décoré d'une peinture au lavis, a été présenté au public à Chengdu, chef-lieu de la province du Sichuan. Le motif peint sur l'avion représente deux pandas, une mère et son petit, en train de s'amuser dans un bois de bambous. Cet avion, appartenant à la compagnie Air China, sera mis en service à partir du 27 décembre. Il effectuera, désormais, la navette entre Chengdu et Taipei.
    F200812261346222060516260[1]

    F200812261346224972212762[1]