agression

  • L'insécurité en France, la première préoccupation des touristes chinois

    Samedi soir, un guide touristique chinois a été victime d'un vol perpétré par trois malfaiteurs en banlieue de Paris, un incident qui suscite la préoccupation des touristes chinois concernant leur sécurité dans le pays.

    Devant un hôtel des Yvelines, le guide de 32 ans s'est fait arracher sa sacoche contenant de l'argent nécessaire aux dépenses du voyage, soit 20.000 euros et près de 5.000 francs suisses, ainsi que la Rolex qu'il venait d'acheter pour un montant de 5.000 euros, a rapporté l'AFP.

     

    29-06-2011-liberation-belle-ville.jpg

    Première destination touristique au monde, la France a accueilli 84 millions de touristes étrangers en 2014, dont 1,7 million de Chinois, et ce nombre devrait dépasser cinq millions d'ici 2020, estiment les autorités françaises.

    Cependant, les touristes asiatiques, surtout les Chinois, sont parfois la cible de vols violents, car ils ont pour réputation de transporter de grandes sommes d'argent en liquide et d'arborer des signes de richesse en public.

    Chaque fois, les incidents de ce genre suscitent de vives discussions sur Internet en Chine, et les avis sont généralement partagés.

    "Vraiment, la France est un pays attirant pour moi, mais la situation en matière de sécurité s'est compliquée ces dernières années. Ma préoccupation ne concerne pas seulement le vol, mais aussi la menace terroriste", avoue l'internaute Xiaomeng. Pour lui, le mot "Paristan" est effrayant et le décourage de faire du tourisme dans l'Hexagone.

    Pour la plupart des internautes, les touristes chinois doivent changer leurs habitudes faisant d'eux des cibles de choix pour les voleurs, notamment en réduisant la quantité d'argent en liquide qu'ils transportent et leurs signes de richesse et en renforçant leurs précautions en matière de sécurité.

    "Aucun endroit ne jouit d'une sécurité absolue", explique M. Wang, qui s'est rendu en France l'année dernière. Il garde de son séjour un souvenir merveilleux. "Il faut être prudent quand on est à l'étranger. Généralement, la France est un pays tranquille, malgré l'insécurité en banlieue de Paris. Avant de faire des voyages en France, il faut obtenir des information sur la sécurité. Il faut éviter de sortir seul et d'aller dans des endroits non-sûrs le soir".

    L'insécurité touristique en France est un sujet important pour les gouvernements chinois et français. Afin d'encourager les Chinois à voyager en France, l'Hexagone a facilité les procédures d'obtention de visas, et la délivrance de ces derniers se fait désormais en 48 heures.

    Le gouvernement français a adopté une série de mesures, tels un service d'information via SMS en chinois et le renforcement de la sécurité dans les lieux touristiques.

    "J'ai remarqué les efforts du gouvernement français pour assurer la sécurité des touristes. Ils sont cependant insuffisants. Pour atteindre l'objectif d'attirer cinq millions de touristes chinois par an en 2020, il reste encore beaucoup à faire", estime Mme Yang Qian.

    Les Chinois sont toujours surpris quand ils viennent pour la première fois en France de découvrir un pays où la violence fait partie du quotidien , un pays où règne l'insécurité alors qu'avant de découvrir  la France , ils l'imaginent comme le pays du romantisme.

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

     
  • Les Chinois de plus en plus victimes d'agressions racistes à Paris

    2731434191875.jpg

    En France, les personnes qui ont un physique dit asiatique sont des cibles pour les agresseurs

     

    Avoir les yeux bridés en France peut vous attirer des ennuis. Pour alerter le gouvernement sur la multiplication des agressions racistes, la communauté asiatique a remis une pétition au Premier ministre.

    Le 22 mai, la Tour Eiffel a été fermée pendant sept heures . La raison en était le trop grand nombre de pickpockets qui sévissent sur la Tour, allant même jusqu'à proférer des menaces de mort contre les employés du site et multiplier les agressions contre les asiatiques , ce qui a amené ceux-ci, citant le code du travail français dont un article leur permet de se protéger face à un danger, à se retirer de la Tour.

    Alors , les Français sont-ils à ce point racistes? Que nenni!!!

     

     

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

    En fait dire qui sont les auteurs de ces agressions est tout simplement interdit en France car je crois que ces agresseurs sont protégés dans les hautes sphères de la République . On se contentera de dire qu'il s'agit d'individus venant de l'Est de l'Europe et dont les seules activités sont le vol et la mendicité agressive.

    Je suis eurasienne, témoigne une jeune dame, même pas d'origine chinoise et je vis dans le quartier parisien de Belleville, où la communauté chinoise est très présente. Je m’y suis faite agresser et j’ai assisté à une agression. Les deux événements, qui ont eu lieu en plein jour aux yeux de tous les passants, étaient clairement racistes.

    Les agresseurs nous mélangent tous. Chinois, Vietnamiens… pour eux, c’est du pareil au même. Dans l’inconscient collectif, les Asiatiques sont tous Chinois et les Chinois se promènent tous avec des liasses de billets de banque dans leurs portefeuilles. Il suffit finalement d’avoir les yeux bridés pour être la cible idéale. C’est d’ailleurs là le problème, on ne peut pas changer de couleur de peau ou de traits. Pas besoin de porter une étoile jaune pour être persécutés. Nous, c’est écrit sur notre faciès précise notre interlocutrice.

    De nombreux témoins nous ont martelé :" On ne se sent donc plus en sécurité en France et particulièrement à Paris."

    "Moi qui voyage beaucoup, je peux vous dire que ce n’est pas du tout comme cela dans le reste de l’Europe." nous déclare un homme d'une trentaine d'années. "J’ai la nationalité britannique et je me sens bien plus en sécurité à Londres par exemple. L’Allemagne et l’Espagne sont également plus accueillants pour les asiatiques."

     

    PHO5a7501a6-97d0-11e2-9e8c-934a72d0f2a3-805x453.jpg

     

     

  • Aujourd'hui, 77e anniversaire de la guerre d'agression japonaise contre la Chine qui fit 30 millions de morts côté chinois

    Hommage aux 30 millions de morts ,sauvagement assassinés par l'armée japonaise aussi barbare que l'armée nazie qui extermina 6 millions de juifs. Les Juifs le rappellent , à juste titre , à chaque occasion. La Chine et les Chinois doivent en faire autant et prendre exemple sur leurs amis juifs et sans cesse rappeler au monde à quel point fut la cruauté des Japonais. Car nous devons bâtir un monde où nous serons tous juifs et chinois.

    10505454_1440126586258495_837032365979252682_n.jpg

    La Chine fut la plus grande victime de la guerre d'agression lancée par les militaristes japonais; le peuple chinois a énormément souffert de la guerre de l'agression du Japon contre la Chine. Dans la guerre à grande échelle de l'agression lancée par le Japon contre la Chine à partir de 1937 la plupart des plus de 30 millions de Chinois qui ont été brutalement tués par les Japonais ,étaient des femmes et des enfants.

    10453322_1440126582925162_2355755795225543284_n.jpg

    Ce que je présente ici, ce n'est pas dans un but de sensationnalisme et encore moins de voyeurisme,

    mais pour faire réfléchir sur la bestialité militariste et idéologique afin que ceci n'arrive plus jamais.

    10479201_1440126666258487_8603219644638150696_n.jpg

    10353646_1440126802925140_1092673110278668620_n.jpg

    10488082_1440127136258440_8567047129747342553_n.jpg

  • Beijing retire les couteaux des supermarchés suite à une agression à l'arme blanche

    001fd04cfc2213598f0402.jpg

    Hier, un grand nombre de supermarchés de Beijing ont été contraints de retirer les couteaux de leurs rayons, à la suite d'une agression à l'arme blanche qui a fait un mort et trois blessés dans un magasin de la ville ce lundi.

    « Hier, nous avons reçu un appel du siège social régional pour le nord de la Chine qui nous a informé que, sur ordre de la police, nous ne pouvions plus vendre de couteaux dans l'enceinte du magasin », expliquait mardi le directeur d'un magasin Carrefour du quartier de Wangjing à Beijing.

    L'agression a eu lieu lundi vers 11h40 dans un supermarché Carrefour du district de Xicheng, dans la capitale chinoise. Le suspect, un homme nommé Wang, venait d'acheter un couteau à fruits lorsqu'il s'en est servi pour prendre d'assaut ses quatre victimes.

    Une femme a succombé à ses blessures à l'Hôpital Xuanwu, où se sont également fait soigner deux autres victimes, dont un garçon de 12 ans. La quatrième personne, un jeune garçon de 2 ans, a subi une intervention chirurgicale à l'Hôpital pour enfants de Beijing et est à présent dans un état stable.

    Selon un communiqué publié sur le compte officiel Weibo du Bureau de la sécurité publique de Beijing hier, Wang était sorti d'un hôpital psychiatrique du district de Daxing en janvier de cette année.

     

    001fd04cfc2213583cdb04.jpg

    Le gérant du Carrefour de Xicheng a signalé que la direction était en train de vérifier les procédures applicables lors de la vente de couteaux.

    « Nous remettrons les couteaux en vente dans nos rayons une fois que nous serons sûrs que nos méthodes de vente ne permettent pas qu'un tel incident se reproduise », a ajouté le gérant, qui désire garder l'anonymat.

    Ce dernier a encore confirmé que l'agresseur s'était procuré le couteau sous sa vraie identité. Depuis 2008, les clients doivent en effet présenter leur carte d'identité au vendeur lorsqu'ils achètent un couteau à Beijing, Shanghai et Guangzhou, dans la province du Guangdong.

     

    001fd04cfc2213583d081c.jpg

    Les chaînes de supermarchés CSF et Hualian ont annoncé qu'elles avaient également reçu l'ordre de la police de supprimer le rayon des couteaux de leurs magasins.

    Alors que nombre de clients du Carrefour de Xicheng se disent incommodés par cette nouvelle mesure, une cliente a toutefois déclaré qu'elle se sentait plus en sécurité depuis que les couteaux avaient été retirés des rayons.

    « De toute façon, les couteaux ne devraient pas être en vente dans les supermarchés car ce sont des articles dangereux », s'est-t-elle exprimée.

     

    001fd04cfc2213583cdb0b.jpg

    Wang Hongwei, experte de la sécurité publique à l'Université Renmin de Chine, pense que le retrait des couteaux des magasins n'est qu'une solution provisoire et qu'elle ne permettra pas de résoudre radicalement le problème des agressions par des personnes atteintes de troubles mentaux.

    « Ce n'est pas le couteau qui est meurtrier, c'est la personne qui s'en sert. Plutôt que de dissimuler les armes potentielles, le gouvernement devrait établir un système plus adapté pour l'encadrement de ces patients et inciter les gens à prendre soin d'eux et à les protéger », estime Wang.

     

    001fd04cfc2213583cdb05.jpg

  • Le ministre français de l'Intérieur condamne l'agression d'étudiants chinois en Gironde,actes xénophobes selon lui

    sans-titre.png

    Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a condamné samedi l'agression dont ont été victimes six étudiants chinois dans la nuit de vendredi à samedi en Gironde, dans l'ouest de la France, tout en la qualifiant d'"acte xénophobe".

    Les trois agresseurs seront punis par la loi et le gouvernement français assurera aux proches des étudiants blessés de son entier soutien, a indiqué le ministre dans un communiqué.

    Selon le communiqué, trois habitants locaux, visiblement en état d'ébriété, ont attaqué ces six étudiants chinois en oenologie alors qu'ils se trouvaient à leur domicile à Hostens, situé dans le sud de la Gironde.

     

    hostens-picant-echappee-belle-en-sud-gironde_306315.jpg

    Au cours de cette agression, une étudiante d'une vingtaine d'années a été sérieusement blessée au visage par le jet d'une bouteille en verre. Elle a été envoyée dans un hôpital de Bordeaux.

    Deux des agresseurs présumés ont été interpellés et placés en garde à vue par les gendarmes du groupement de la Gironde, selon la même source.

    Des responsables de l'ambassade de Chine en France ont affirmé samedi à l'agence Xinhua que l'ambassade a pris des mesures actives pour aider les victimes chinoises.

    les-etudiants-chinois-en-balade.jpg

    Ces étudiants étaient arrivés en France il y a deux mois pour suivre une scolarité d'un an.


     

     

  • Nouvelle agression contre 4 touristes chinois en Île de France

    001ec92b902912c4e74e29.jpg

    En Chine, on se demande quand les promoteurs des "Droits de l'homme" dans le pays des droits de l'homme ferra quelque chose pour protéger d'honêtes citoyens étrangers. En Chine les étrangers sont en sécurité simplement du fait qu'une agression sur un étranger en Chine est plus lourdement condamnée qu'une agression sur un citoyen chinois.

    La France est depuis longtemps l'une des destinations de voyage les plus populaires pour le reste du monde. Cependant, les actes de délinquance de plus en plus fréquents dans la capitale de l'hexagone, dont les touristes étrangers sont souvent les victimes, dégradent l'image de Paris et de la France.

    Seulement 10 jours après l'agression d'un groupe de voyageurs chinois à Paris, quatre touristes chinois ont été victimes d'une agression et d'un vol le 30 mars par 6 jeunes d'origine africaine dans la ville de Severan, située dans la banlieue parisienne.

    L'une des victimes est une jeune fille chinoise, qui a perdu son passeport, son argent, et une montre Cartier d'une valeur de 1 975 Euros qu'elle venait d'acheter.

    L'hôtel où séjournaient les touristes se trouve dans la ville de Severan du département 93, une région où vivent depuis longtemps des immigrés. Le taux de chômage et le taux de criminalité y sont élevés, la sécurité y est aussi mauvaise voir nulle.

    images.jpg