aeroport

  • Liège Airport: les Chinois dévalisent la boutique duty free


    La razia des chinois au TaxFree shop de Liege... par sudpressedcb8f45f8e51d8dc00940da661ffba9d-1438774787.jpg

    Depuis quelques mois, des touristes chinois venant effectuer des circuits d'une à deux semaines en Europe arrivent puis repartent de Liège Airport. En ce moment, il y a chaque semaine douze vols venant de Chine et de retour vers la Chine.

    Avant l'embarquement, chacun de ces vols est l'occasion d'une ruée vers la boutique duty free. L'aéroport a investi en infrastructure et en personnel pour s'adapter à cette augmentation de trafic. Mais l'afflux est tel qu'il doit songer à s'agrandir.

    Avant de dépenser à la boutique duty free, les touristes chinois font la file pour récupérer une partie de ce qu'ils ont dépensé ailleurs.

    Christian Delcourt, le porte-parole de l'aéroport, explique : "Ils ont fait des dépenses partout en Europe et ils peuvent retoucher une partie de la TVA avant de repartir en Chine. Le montant moyen se situe entre 1 000 000 et 1 500 000 euros de dépense donc on estime qu’ils touchent entre 10% et 12% ce qui fait une moyenne de 150 000 euros ".

    Cet argent, ils peuvent le ramener chez eux ou l'utiliser pour leurs derniers achats en Europe. Dans les rayons bondés de la boutique duty free, les touristes chinois sont intéressés par le vin rouge et le champagne ainsi que le chocolat et le parfum.

    "Souvent, les chinois viennent avec des photos ou bien le nom d’un parfum, explique Guli, une des vendeuses d'origine chinoise engagées pour mieux servir ces passagers. Ils viennent vraiment dépenser de l’argent pour les produits de luxe. En moyenne, les dépenses sont de 100 à 150 euros. Mais il y a également des dépenses qui s’élèvent à 1000 ou à 2000 euros avec, par exemple, 5 montres de 500 euros. Ce genre de choses arrive souvent ".

     
  • Liege Airport , suite au succès de ses premières lignes, double le nombre de lignes et de passagers en provenance de Chine

    1898721.jpg

       

    Après Shenyang, Tianjin et Xian, trois destinations déjà opérées, le tour-opérateur U-Tour assurera durant cet été des vols charters au départ de Nanjing, Kunming et Changsha via Moscou. Les touristes chinois voyageront à bord d'un Boeing 777 d'une capacité de 364 sièges.

    Ces nouveaux vols, qui débuteront dès ce 10 juin pour se terminer en principe fin octobre, devraient permettre à l'aéroport liégeois d'accueillir davantage que les 50.000 touristes chinois par an escomptés initialement.

    "A partir de Liège, les touristes chinois pourront visiter la Belgique, la France, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne et les pays scandinaves. Ces nouvelles liaisons confirment que la Wallonie est la nouvelle porte d'entrée du continent européen pour les touristes chinois", se réjouit l'aéroport dans un communiqué.

    Liege Airport a consenti des efforts pour servir au mieux la clientèle chinoise puisque des travaux ont été réalisés pour tripler la surface du duty free, adapter le tri des bagages, améliorer le dédouanement ou les formalités administratives. Une signalétique en chinois a également été mise en place tandis que du personnel parlant le mandarin est prévu pour l'accueil des touristes chinois explique Christian Delcourt porte-parole de l'aéroport.

    La ville de Liège et même la Région wallonne voudraient partager le succès de l'aéroport et pouvoir retenir quelques temps ces touristes qui sont de très grands consommateurs de produits de luxe . Tant la ville de Liège que la Wallonie aimeraient retenir les touristes chinois ,ne fusse qu'un jour.

     

    842424a1d0595b76ec4fa03c46e8d755-1429522037.jpg

     

     

     

     

  • Les premiers vols charters de tours opérateurs chinois pour l'Europe, prévus à Liège et Birmingham dès le mois prochain

    L'Agence de voyage Zhongxin de Beijing, l'un des principaux fournisseurs de services de voyage en Chine, a présenté son projet "Dix mille touristes en vol charter pour l'Europe", dont la destination sera la ville de Liège (Belgique), a-t-on appris vendredi du voyagiste.

    Il s'agit d'un projet de voyage en vol charter pour une période de six mois, à savoir du mois d'avril jusqu'au mois d'octobre cette année, avec trois vols par semaine partis respectivement de trois villes chinoises, dont Xi'an (lundi), Shenyang (mercredi) et Tianjin (samedi). Le premier vol charter sera lancé le 20 avril prochain à partir de Xi'an, capitale de la province du Shan'xi. A Tianjin , j'ai pu mesurer le grand intérêt porté à la nouvelle , des responsables d'universités et de banques m'ont déclaré être prêt à organiser des voyages en groupes vu que ces voyages sont proposés à des prix très compétitifs.

    Birmingham, la deuxième ville de Grande-Bretagne, rebaptise son aéroport "Shakespeare's Airport" afin d'attirer des milliers de touristes chinois dans le centre de l'Angleterre.

    Stratford-upon-Avon, la ville natale du célèbre dramaturge anglais, est à proximité de Birmingham.

    L'aéroport a annoncé un partenariat avec Hainan Airlines et le voyagiste chinois Caissa Touristic. Le nouveau partenariat permettra la mise en place, cet été, de 17 vols charters entre Beijing et Birmingham, qui transporteront environ 4 000 touristes chinois à destination de la Grande-Bretagne, dans le cadre de voyages organisés.

    Le premier vol d'Hainan Airlines quittera Beijing le 3 juillet. Un Boeing 767-300 assurera la liaison deux fois par semaine - les lundis et les vendredis - et transportera 32 passagers en classe Affaires et 191 passagers en classe Économique.

    A en croire le décompte du voyagiste sur la réservation du projet, les Chinois sont "très enthousiastes" pour voyager en Europe, les billets des premier vols ont été tous vendus, a indiqué Wang Zhenyue, un responsable de l'agence, estimant qu'au moins 10.000 touristes chinois sont attendus en Belgique au cours des six mois.

    Et ce n'est pas l'effondrement de l'euro qui va tempérer l'enthousiasme chinois. En effet , si on tient compte que depuis le début 2014 , l'euro a perdu un peu plus de 20% de sa valeur par rapport à la monnaie chinoise , cela offre une réduction d'autant pour les achats effectués par les touristes chinois.

    Pour accueillir ces passagers supplémentaires, l'aéroport liégeois va investir 700.000 euros, essentiellement pour aménager son terminal (sécurité, douanes, vérification des passeports, duty free...). Au total, une centaine de personnes devraient être engagées par Liege Airport et ses sous-traitants pour assurer ces activités supplémentaires.

    "Le tourisme se développe très vite en Chine", a commenté Lijun Zhang, représentant de l'ambassadeur de Chine en Belgique. "Plus de 100 millions de Chinois voyagent désormais à l'étranger.

    54fef8583570c8b95286ba0f.jpg

    En 2014, plus de 200.000 Chinois ont visité la Belgique".

     

  • En France, la Chine courtise aussi des PME de niche, à fort potentiel de croissance qui souvent sont ravies d'être passées sous pavillon chinois

    L'alliance formée par le fonds d'investissement Shandong High-Speed, l'aéroport de Shenzen et des investisseurs canadiens est bien placé pour racheter le sixième aéroport de France , l'aéroport de  de Toulouse-Blagnac. Les hôtels Campanile, Première Classe, et Kyriad sous pavillon chinois ? C'est chose faite depuis le rachat annoncé, il y a dix jours, de Louvre Hotels Group par le fonds Jin Jiang International.
    les acquéreurs chinois se positionnent souvent sur des PME tricolores, dont on parle peu, et dont ils assurent parfois la survie. Sur ce terrain, les derniers mois ont été riches en annonces, et pas seulement dans les vignobles français traditionnellement prisés par les millionnaires chinois en mal d'investissement : des encres pour emballage alimentaire ( Brancher) aux propulsions Diesel pour bateaux de pêche ( Moteurs Baudouin), en passant par la nutrition animale ( Adisseo) ou encore le fabricant de carrés de soie lyonnais Marc Rozier, appelé à passer sous le contrôle du groupe textile Wensli en 2015.
     
     

    ces-chinois-qui-revent-de-s-offrir-l-aeroport-de-toulouse-blagnac.jpg

    La société Lisa Airplanes, basée au Bourget-du-Lac (Savoie) commercialise un prototype hybride, entre ULM et hydravion, capable de se poser, grâce à ses foils et ses ailes rétractables, sur un glacier comme sur un plan d'eau. En février 2013,au bord du dépôt de bilan , elle fut sauvée par  un jeune entrepreneur de vingt-neuf ans, qui a fait fortune dans les mines de potasse du Sichuan. « Sur les sept offres de reprise présentées au tribunal de Chambéry, trois étaient chinoises », se souvient Erik Herzberger, « Le repreneur s'était engagé à ne pas délocaliser l'assemblage et la R&D. Il a tenu sa promesse. » L'entreprise de 17 salariés revendique aujourd'hui une centaine de précommandes de son appareil, à 300.000 euros pièce. Elle espère livrer ses premiers modèles fin 2015. Autre cas de figure : Air Marrel, basé à Saint-Chamond (Loire). En novembre dernier, le quatrième fabricant mondial de plates-formes de chargement de soutes d'avion était soufflé par le chinois CIMC, leader mondial du conteneur, au nez et à la barbe de deux repreneurs français, dont l'un avait le soutien de la Banque publique d'investissement (BPI). Le tribunal de commerce de Saint-Etienne avait alors jugé plus solide l'offre du mastodonte chinois aux 100.000 salariés.
    L'investisseur chinois n'est pas adepte de la casse sociale. Loin de son image « d'atelier du monde », le pays capitalise sur le savoir-faire made in France. « Sans ChemChina, nous ne serions plus là », affirmait en février 2014 à « La Croix » Jean-Michel Stein, délégué syndicat CGC à Bluestar Silicones. Depuis que le conglomérat chinois à acquis le fabricant de silicones industriels, en 2007, il a investi des dizaines de millions d'euros dans l'outil industriel. Les airbags et prothèses qui sortent des usines de Saint-Fons (Rhône) et Roussillon (Isère) sont plus compétitifs. « Et rien n'a changé au niveau opérationnel », se réjouit Jean Granjon, représentant CGT.

     

  • Les passages aux frontières entre HK et la chine sont plus faciles

    L'aéroport de Hong Kong qui a été sacré meilleur aéroport du monde , l'an dernier, est probablement aussi le plus bel aéroport du monde , titre qu'il doit partager avec ceux de Beijing et Shanghai.

    Bien que je préfère Beijing et Shanghai à Hong Kong , l'arrivée au-dessus de la baie de HK, par temps clair , laisse un souvenir impérissable que seule l'arrivée au-dessus de la baie de Rio lui concurrence.

    Pas besoin de visa ,pour un citoyen de l'Union européenne, pour se rendre à HK, juste un passeport en cours de validité.

    Quelques fast-food asiatiques et des prix démocratiques de 3 à 5 euros , pas de doute l'aéroport de HK a l'odeur et le parfum de la Chine.

    HK vaut le détour .Celui qui n'a pas le temps de se rendre en Chine continentale , pourra se faire une petite idée de ce qu'est la Chine.

    Pour moi, le second avantage de HK , après le coup d'oeil sur la baie, c'est d'être à côté de Shenzhen. Si proche , qu'il y a une rue où le territoire de HK fait face à la République Populaire de Chine. Dans 40 ans, HK réintégrera complètement la Chine.

    Frontière entre HK et la Chine continentale

    Pour celui qui comme moi se rend directement à Shenzhen, il y a trois possibilités : le train, la route ou le ferry.Si votre lieu de destination n'est pas trop éloigné des lignes de ferry , le bateau a son avantage. Si vous n'êtes pas trop chargé , le train ou le bus peuvent vous convenir si vous devez vous rendre à proximité d'une des gares de Shenzhen.

    Vu que nous avons 4 lourdes valises, nous avons négocié 30 euros pour un taxi 6 personnes qui nous ménera jusqu'à la frontière chinoise.Après la frontière une autre voiture nous mènera à destination.

    En fait les deux passages aux frontières de HK sont de simples formalités. A la frontière chinoise, il faut montrer son visa.

    Donc nous sommes arrivés à HK à 13 h. , heure locale et à destination près du lac Ynhu , pas loin du centre , district Luhoru à 15 heure .

    En 2 heures nous sommes sorti de l'avion , récupérer nos bagages , pris un lunch , passé 3 frontières et fait un parcours de plus ou moins 30 Km.

    Il faut tenir compte que nous sommes un couple européo-chinois que pour chacun les parcours à la frontière est différent et que si nous n'avons jamais eu de problème , il arrive que cela coince du côté chinois aux frontières hongkongaises ou pour le partenaire européen , à la frontière chinoise.

     

     

     

  • 290 millions de passagers pour l'aviation domestique chinoise en 2011

    Sept charmantes hôtesses de la compagnie Sichuan Airlines

     

    Les passagers aériens auraient fait 290 millions  voyages en Chine cette année, en hausse de 8,2% par rapport à l'année dernière, a annoncé lundi Li Jun, chef adjoint de l'Administration de l'Aviation civile de Chine (AACC).

    L'industrie chinoise de l'aviation a connu un essor de son volume de passagers cette année. De même, le volume du fret aérien devrait connaître une augmentation de 6,6% en base annuelle pour atteindre 57,4 milliards de tonnes/kilomètres, a précisé M. Li lors d'une conférence nationale sur l'aviation civile.

     

     

    Soutenue par la hausse stable du volume de passagers, les bénéfices nets de l'industrie chinoise de l'aviation devraient enregistrer une croissance de 5,1% à 45,6 milliards de yuans cette année (7,18 milliards de dollars), compensant la hausse des coûts du carburant et la situation morose du marché mondial, a indiqué M. Li.

    Au total 76,5% des vols programmés en Chine ont été ponctuels durant les onze premiers mois de l'année, en progression de 1,9 point de pourcentage par rapport à la même période de l'année dernière, a-t-il ajouté.

    L'AACC prévoit que le volume de passagers aériens augmente de 10,3% à 320 millions l'année prochaine, et que le volume de fret aérien connaisse une hausse de 10,1% à 63,2 milliards de tonnes/kilomètres, selon M. Li.

     

     

  • Beijing veut terminer son nouvel aéroport d'ici cinq ans

     

    Selon le « plan de développement des infrastructures majeures durant la période du 12e plan quinquennal de la municipalité de Beijing » publié le 16 novembre, la première phase de travaux du nouvel aéroport sera achevée avant 2015. Le volume de voyageurs pourra ainsi augmenter de 40 millions par an. Dans les cinq prochaines années, Beijing va progressivement établir son statut de centre aérien international, avec plusieurs aéroports et des services multiples d'aviation, pour contribuer à devenir une métropole mondiale.

    Pour la construction du nouvel aéroport, l'aéroport de Nanyuan situé dans le sud de la ville sera déplacé et reconstruit ailleurs. Les deux aéroports seront mis en service simultanément.

    Parallèlement, dans le cadre de la réforme nationale de la gestion de l'espace aérien à basse altitude, dans les cinq années à venir, Beijing veut développer son aviation régionale et générale, tout en améliorant les fonctions de l'aviation commerciale dans le service de charters de fonction, le tourisme et les sports pour promouvoir l'essor des nouvelles industries. De plus, les fonctions de l'aviation dans les services publics, comme la sécurité publique, la lutte contre l'incendie, la santé, l'agriculture et la sylviculture, seront développées pour améliorer la capacité de réponse en cas d'accidents.

    Dans les cinq prochaines années, le volume de passagers aériens devrait atteindre 120 millions par an

    Actuellement , Beijing Capital ,situé à une vingtaine de kilomètres au nord-est du centre de la ville, dans le district de Chaoyang, est le plus grand aéroport de la région .

    Il dispose de trois terminaux dont le troisième fut inauguré le 29 février 2008.

    Avec un trafic d'environ 73,9 millions de passagers, l'aéroport est passé au deuxième rang mondial ,derrière l'Aéroport d'Atlanta. Le terminal 3 d'une surface de 98 hectares est le plus grand terminal au monde , plus grand que l'aéroport de Londres Heathrow tout entier. 

     

    Classement des aéroports les plus fréquentés au monde :

     

    RangAéroportSituationCode
    (IATA/ICAO)
    Total
    Passagers
    Évolution%
    Évolution
    1 Flag of the United States.svg Aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta Atlanta, Géorgie, États-Unis ATL / KATL 89 331 622 en stagnation en augmentation1,4 %
    2 Flag of the People's Republic of China.svg Aéroport international de Pékin Chaoyang, Pékin, République populaire de Chine PEK / ZBAA 73 891 801 en augmentation1 en augmentation13,0 %
    3 Flag of the United States.svg Aéroport international O'Hare de Chicago Chicago, Illinois, États-Unis ORD / KORD 66 665 390 en augmentation1 en augmentation3,3 %
    4 Flag of the United Kingdom.svg Aéroport de Londres Heathrow Hillingdon, Londres, Royaume-Uni LHR / EGLL 65 884 143 en diminution2 en augmentation0,2 %
    5 Flag of Japan.svg Aéroport international de Tōkyō-Haneda Ōta, Tōkyō, Japon HND / RJTT 64 069 098 en stagnation en augmentation3,4 %
    6 Flag of the United States.svg Aéroport international de Los Angeles Los Angeles, Californie, États-Unis LAX / KLAX 58 915 100 en augmentation1 en augmentation4,2 %
    7 Flag of France.svg Aéroport Paris-Charles-de-Gaulle Roissy-en-France, Val-d'Oise, Île-de-France, France CDG / LFPG 58 167 062 en diminution1 en augmentation0,4 %
    8 Flag of the United States.svg Aéroport international de Dallas-Fort Worth Dallas/Fort Worth, Texas, États-Unis DFW / KDFW 56 905 066 en stagnation en augmentation1,6 %
    9 Flag of Germany.svg Aéroport de Francfort Francfort, Hesse, Allemagne FRA / EDDF 53 009 221 en stagnation en augmentation4,1 %
    10 Flag of the United States.svg Aéroport international de Denver Denver, Colorado, États-Unis DEN / KDEN 52 211 242 en stagnation en augmentation4,1 %
    11 Flag of Hong Kong.svg Aéroport international de Hong Kong Nouveaux Territoires, Hong Kong HKG / VHHH 50 410 819 en augmentation2 en augmentation10,6 %
    12 Flag of Spain.svg Aéroport international de Madrid-Barajas Madrid, Communauté de Madrid, Espagne MAD / LEMD 49 786 202 en diminution1 en augmentation2,8 %
    13 Flag of the United Arab Emirates.svg Aéroport international de Dubaï Dubaï, Émirats arabes unis DXB / OMDB 47 180 628 en augmentation2 en augmentation15,4 %
    14 Flag of the United States.svg Aéroport international John-F.-Kennedy Queens, New York City, New York, États-Unis JFK / KJFK 46 495 876 en diminution2 en augmentation1,4 %
    15 Flag of the Netherlands.svg Aéroport d'Amsterdam Schiphol Haarlemmermeer Pays-Bas AMS / EHAM 45 211 749 en diminution1 en diminution3,8 %
    16 Flag of Indonesia.svg Aéroport international de Jakarta Jakarta, Indonésie CGK / WIII 43 981 022 en augmentation6 en augmentation18,4 %
    17 Flag of Thailand.svg Aéroport international de Bangkok Bangkok, Thaïlande BKK / VTBS 43 784 967 en diminution1 en augmentation5,6 %
    18 Flag of Singapore.svg Aéroport international Changi Changi, Singapour SIN / WSSS 42 038 777 en augmentation3 en augmentation13,0 %
    19 Flag of the People's Republic of China.svg Aéroport international de Canton Baiyun Canton, Guangdong, République populaire de Chine CAN / ZGGG 40 975 253 en augmentation4 en augmentation10,6 %
    20 Flag of the People's Republic of China.svg Aéroport international de Shanghai-Pudong Pudong, Shanghai, République populaire de Chine PVG / ZSPD 40 582 356 en augmentation14 en augmentation27,2 %

  • L’aéroport de Pékin se hisse au 2e rang mondial de fréquentation

    Le classement des aéroports mondiaux a connu quelques changements en 2010. L’association ACI (Airports Council International) a publié son rapport préliminaire sur le trafic aérien de l’année passée le 15 mars. Il montre notamment que l’aéroport de Pékin est désormais le deuxième mondial en termes de trafic passagers, Londres Heathrow tombant à la quatrième place. Celui de Hong-Kong devient quant à lui le premier aéroport cargo.

     



    En ce qui concerne le trafic de passagers, la plateforme d’Atlanta, hub de Delta Air Lines, conserve sa première place : elle a vu passer plus de 89 millions de voyageurs en 2010. Les bouleversements dans le classement arrivent après. Pékin est en effet devenu le deuxième aéroport mondial, grâce à une croissance de 13% et un trafic approchant les 74 millions de passagers. Il gagne ainsi une place dans le classement, détrônant Londres Heathrow. La plateforme britannique a également été dépassée par Chicago O’Hare : elle tombe ainsi de la deuxième à la quatrième place mondiale. Heathrow est l’un des deux seuls aéroports du top 30 (avec Las Vegas) à avoir connu une baisse de trafic, de 0,2%.


    Beijing Capital airport
    En ce qui concerne Paris, CDG enregistre une faible progression de son trafic mais perd une place et devient le septième aéroport mondial, dépassé par Los Angeles. Au niveau du trafic cargo, Roissy a également perdu une place au profit d’Anchorage et se situe sixième, malgré une progression de 16,8%.
    Le titre de plus important aéroport cargo du monde a par ailleurs été enlevé par Hong-Kong, qui surpasse le hub de FedEx à Memphis, avec plus de 4 millions de tonnes de fret, une progression de 23,2%.

     

     

    Aéroport de Hong Kong

  • Trois aéroports chinois classés parmi les cinq meilleurs du monde

    Les aéroports de la région Asie-Pacifique ont pris les cinq premières places d'une enquête sur les cinq meilleurs aéroports du monde en matière de haute qualité de service aux passagers.

    Beijing Capital , terminal 3
    La Chine se taille la part du lion dans ce classement, avec l'Aéroport International de Hong Kong, l'Aéroport International de Beijing Capitale et l'Aéroport International de Shanghai Pudong se classant respectivement aux troisième, quatrième et cinquième place.

    Les résultats sont basés sur une enquête conduite par le Conseil International des Aéroports (CIA) une association mondiale pour les aéroports. Les lauréats ont été annoncés par le CIA lors de la cérémonie de récompense de la Qualité de Service des Aéroports qui a eu lieu cette semaine à Montréal, au Canada.

    Shanghai Putong airport pour moi le numéro 1 , mais comme cela fait 5 ans que je ne suis plus allé à Beijing , je ne connais que l"ancien aéroport de Beijing Capital où j'ai rencontré celle qui devait devenir mon épouse.



    « Nous applaudissons la réussite continue des aéroports de la Région Pacifique, qui donnent le La en matière d'excellence de service », a dit Angela Gittens, Directrice générale du CIA, lors de l'annonce des récompenses.

    C'est l'Aéroport d'Incheon, à Séoul, qui se classe à la première place pour la sixième année consécutive, suivi par l'Aéroport Changi de Singapour.

    L'Aéroport d'Incheon, à Séoul

    La Chine a également remporté une autre récompense, avec l'Aéroport de Hongqiao à Shanghai, qui a reçu la récompense des Meilleures Améliorations pour la Région Asie-Pacifique, en partie grâce au rôle qu'il a joué dans l'accueil des visiteurs lors de l'exposition Universelle de 2010.

    Le CIA a interrogé plus de 300 000 passagers dans 153 aéroports du monde entier, sur lesquels 140 présentent les conditions requises pour participer à la remise des récompenses.

    l'Aéroport Changi de Singapour

     


    « Les aéroports les plus performants sont ceux qui offrent à la base une ambiance générale de qualité, de la propreté, l'efficacité à l'enregistrement, la courtoisie du personnel, une signalisation claire, la disponibilité des installations et le confort des zones d'attente », a dit dans un communiqué le Directeur du programme du CIA, Craig Bradbrook.

    Quand les voyageurs sont satisfaits par ces critères, ils ont plus tendance à profiter des zones de shopping hors taxes, des spas ou à consommer dans les restaurants et les bars, a dit M. Bradbrook.

    D'une manière globale, les aéroports ayant fait l'objet de l'enquête s'améliorent, le CIA disant que le taux de satisfaction des voyageurs en matière de service a augmenté de 7,5% dans une période de cinq ans.

     

    Hong Kong Airport

    P1000036.JPG

    'Aéroport de Hongqiao à Shanghai

     

     

  • AVIATION CIVILE EN CHINE.

     

     

     

    Fin 2008, la Chine comptait 160 aéroports civils et 1 254 avions de transport. La Chine a construit en 2008 huit nouveaux aéroports civils. Ils se situent principalement dans les régions du Centre, de l'Ouest et du Nord-Est du pays. Huit aéroports, c'est un record. Jamais, dans l'histoire, la Chine n'avait construit autant d'aéroports en un an. C'est ce qu'a rappelé aujourd'hui mardi Yang Guoqing, le sous-directeur de l'Administration générale de l'aviation civile de Chine (CAAC), à l'occasion d'une réunion qui s'est tenue à BeijingFin 2008, les services de l'aviation civile chinoise avaient comptabilisé 13,75 millions d'heures de vol consécutives sans problème de sécurité, ce qui constitue en Chine un nouveau record. La somme correspond à la durée cumulée des vols réalisés par les seules compagnies aériennes chinoises.

    L'Administration générale de l'aviation civile de Chine (CAAC) a renforcé son dispositif de sécurité en 2008. Des amendements aux règlements de sécurité existants ont été apportés et 27 nouvelles mesures de sécurité sont également entrées en vigueur. C'est ce qu'a rappelé aujourd'hui mardi Yang Guoqing, le sous-directeur de l'Administration générale de l'aviation civile de Chine (CAAC), à l'occasion d'une réunion qui s'est tenue à Beijing.