acupuncture

  • La Chine présente de nouveaux protocoles de traitement de l'acupuncture et de la moxibustion

    acupuncture-litographie-1.jpgUn total de 18 protocoles médicaux pour l'acupuncture et la moxibustion ont été délivrés vendredi pour rendre les thérapies traditionnelles séculaires compatibles avec la médecine moderne.

    Le Comité technique National sur l'Acupuncture et Moxibustion , l'Administration de normalisation de la Chine et la Chine Association d'Acupuncture-Moxibustion (CAAM) ont publié les protocoles.

    Les protocoles abordent différents aspects des thérapies, telles que l'utilisation d'aiguilles d'acupuncture, comment traiter l'asthme avec la thérapie d'acupuncture et le dictionnaire des termes médicaux utilisés en acupuncture et moxibustion de thérapies.

    La Chine a publié jusqu'à présent 41 protocoles médicaux liés à l'acupuncture et de moxibustion.

    Tous les protocoles ont été consignés comme des règles obligatoires en raison de la nature de ces deux traitements antiques, a déclaré Liu Baoyan, Président de CAAM.

    L'acupuncture traite les patients par la manipulation des aiguilles fines et solides qui sont insérées dans des points d'acupuncture sous la peau. La moxibustion est la pratique de brûler la plante armoise contre la peau.

    Pratiqué par les chinois depuis 400 av. J.-C., l'acupuncture et la moxibustion sont des traitements efficaces pour diverses affections telles que maux de tête, maux de dos, arthrite rhumatoïde et les AVC.

    Comme pour beaucoup d'anciens médicaments, les connaissances et les compétences pour l'acupuncture et de la moxibustion ont traditionnellement été transmises des maîtres vers leurs apprentis. Les capacités varient de praticien à praticien et ne répondent pas aux exigences scientifiques de la médecine moderne.L'absence de protocoles uniformes est l'un des principaux obstacles pour intégrer  l'acupuncture et la moxibustion, dont les effets ont été prouvés par la pratique, à la médecine moderne et en introduisant les traitements aux personnes dans d'autres pays, a déclaré Liu.

    imagesTDOVIIOY.jpg

     

    Il y aura aussi des problèmes de sécurité, si les praticiens appliquent différents protocoles, a ajouté Liu.

    Le ministère de la santé et  la CAAM ont essayé d'unifier les protocoles entre les différentes écoles des traitements d'acupuncture et de moxibustion sans compromettre leur flexibilité, dit-il.

    En 2010, l'UNESCO a répertorié l'acupuncture et moxibustion comme un patrimoine culturel immatériel.

    La Fédération mondiale de la société Acupuncture-Moxibustion a émis quatre protocoles internationaux sur l'acupuncture et de moxibustion et l'Organisation internationale de normalisation (ISO) a publié une norme pour les aiguilles d'acupuncture, y compris leur texture, diamètre, longueur et flexibilité.

    formation-medecine-ventouses-moxibustion-moxas-stage2.jpg

  • Comment on soigne un cheval par l'acupuncture en Chine

    F201208061609431296594492.jpg

    La médecine moderne équestre a recours à l'art ancien de l'acupuncture. le Dr Lawrence Chan est l'un des deux vétérinaires utilisant l'acupuncture pour traiter les chevaux en compétition à Hong Kong. Rapporté par China Daily.

     

    De plus en plus de chevaux dans les compétitions internationales sont soignés par un art traditionnel chinois, pour rester en forme et en bonne santé. Rebecca lo à rencontré Lawrence Chan, l'un des deux acupuncteurs équins à Hong Kong.

    Le Dr Lawrence Chan sort son kit d'aiguilles d'acupuncture et observe son patient, une belle jument alezane pure sang. Après avoir enfilé des gants en caoutchouc jaune, il insère 45mm à 50mm de longues aiguilles une à une dans son dos. Il travaille rapidement. Il dispose d'un laps de temps de 30 minutes avant que le tranquillisant commence à s'estomper.

    Plus tard, il va répéter la procédure, pour un maximum de quatre semaines consécutives.

    Mais la plupart des propriétaires préfèrent que le traitement soit réduit à deux séances d'acupuncture en autant de semaines, de sorte que leurs bêtes de course reviennent sur la piste et gagner gros à nouveau.

    Que ce soit à la conquête d'une médaille olympique ou d'espèces sonnantes et trébuchantes, les courses de chevaux et les sports équestres sont de grandes entreprises à Hong Kong. Ce sont des sports que la ville cherche toujours à perfectionner depuis de près de 130 ans.

    Chan a travaillé pour les Services cliniques vétérinaires du Hong Kong Jockey Club (HKJC) pendant 21 ans. Il a étudié la science vétérinaire à l'Université de Melbourne. Après son retour à Hong Kong, il a travaillé pendant un an dans une clinique pour petits animaux avant de rejoindre l'équipe du HKJC.
    "Après avoir été embauché, j'ai été envoyé en Angleterre pendant six mois pour observer le travail des vétérinaires équins," se souvient Chan.

    F201208061609431952433361.jpg


    L'équipe de quatorze vétérinaires à l'hôpital équin est vraiment très internationale, venant d'Irlande, du Royaume-Uni, d'Afrique du Sud, d' Australie et de Nouvelle-Zélande, le personnel local de Hong Kong est dirigé par le Dr Chris Riggs. L'équipe est composée de vétérinaires de course et de vétérinaires équestres, s'occupant de chevaux de course, de chevaux à la retraite ou privés, ainsi que de poneys dans les écoles d'équitation de la ville.

    Ensemble, ils sont responsables de quelque 1800 chevaux dans tout Hong Kong.

    En tant que chirurgien vétérinaire de course, Chan s'est aperçu que les nombreuses pratiques médicales occidentales ne suffisaient pas à soigner les blessures de certains chevaux, il a donc décidé de trouver d'autres méthodes de guérison.

    "Les chevaux boiteux ou les maux de dos sont difficiles à traiter», reconnaît-il. "Une fois que nous nous arrêtons leurs médicaments, la douleur revient. Seul le médicament masque la douleur, alors j'ai voulu essayer l'acupuncture."

    Il a pris des cours du soir dans une école à Hong Kong, une formation continue en acupuncture clinique humaine et a reçu un diplôme sur le sujet en 2003. Il a continué l'apprentissage de l'acupuncture spécifiquement pour les chevaux à l'Université de Floride, puis a étudié à Beijing avec l'acupuncteur Huisheng Xie, maître de conférences à l'école.

    Après son retour à Hong Kong, il a commencé en 2004 à utiliser l'acupuncture sur les chevaux du HKJC. Aujourd'hui, il est l'un des deux acupuncteurs équins à Hong Kong, l'autre est de nationalité autrichienne, Suzanne Lam, en pratique privée.

    "La plus grande différence entre l'acupuncture humaine et équine, c'est qu'avec les gens, quand vous leur dites de ne pas bouger, ils ne bougent pas», souligne Chan.

    "Les chevaux ne vont pas vous écouter, afin de leur administrer à l'avance un tranquillisant. L'autre différence est que l'acupuncture chez les personnes peut être améliorée avec la moxibustion, que nous ne pratiquons pas sur les chevaux. Chez les humains, les aiguilles sont généralement laissées en place pendant une heure tandis que le tranquillisant que nous administrons aux chevaux ne dure que pendant une demi-heure, c'est le temps total de la séance. Comme ce médicament est une substance prohibitive, nous devons arrêter le traitement quatre jours avant une course. "

    Après avoir pratiqué l'acupuncture sur les chevaux du HKJC pendant huit ans, Chan a acquis une grande dextérité qui maximise le temps pour que les chevaux reçoivent le traitement. Son expérience la plus récente restera les manifestations équestres des Jeux asiatiques de 2010 », quand il était directeur des services vétérinaires et responsable de la santé de tous les chevaux de course à Guangzhou.

    01887532-photo-les-points-d-acupuncture-chez-le-cheval-version-chinoise.jpg



    "Pour les Jeux asiatiques, j'ai vécu à Guangzhou pendant un mois», se souvient-il. Il a également travaillé avec Riggs lors des événements équestres des Jeux olympiques 2008 à Hong Kong.

    Hong Kong et la Chine n'ayant pas de représentants aux Jeux Olympiques de Londres, il n'y aura pas de chevaux du HKJC à se rendre en Angleterre cette année.

    Cependant, l'acupuncture équine est populaire aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

    "Nous avons un cheval qui prend part aux Jeux paralympiques de Londres," note Chan. "Le cheval est basé à Londres et le cavalier est Natasha Cheng, une fille de 15 ans originaire de Hong Kong."

    "Certains chevaux sont plus réceptifs à l'acupuncture que d'autres», dit Chan. "De plus, cela ne fonctionne pas pour tous les maux. Si je pense que l' origine du mal ne se situe pas au niveau du dos, je vais utiliser d'autres méthodes de traitement. La douleur ne provient pas nécessairement du dos de l'animal. "

    Malgré, ses compétences en médecine très recherchées, Chan ne pratique que sur les chevaux du HKJC. "Je n'ai pas le temps de voir d'autres chevaux,» dit-il. Son amour pour ses trente chiens et vingt chats, tous des errants adoptés, fait qu'il est aussi très occupé.