abattoir

  • L'hygiène des abattoirs suisses insuffisante pour les Chinois

    2521940953.jpg

    Pieds de porc aux cacahuètes

    La Suisse n'est pas autorisée à exporter des abats, boyaux ou autres pieds de cochons en Chine, a confirmé l'Office vétérinaire fédéral, après des informations de la presse suisse  alémanique.

    f5076a44-2415-11e2-80b0-e63cf894d783-493x328.jpg

     

     

    Une délégation chinoise a estimé que les conditions d'hygiène dans les abattoirs helvétiques étaient insuffisantes, a confirmé dimanche à l'ats l'Office vétérinaire fédéral, revenant sur des informations de la NZZ am Sonntag

    L'inspection a eu lieu ce printemps à l'initiative des producteurs suisses de viande, qui flairaient une bonne occasion de transformer leurs abats en or. En effet, certains de ces produits tripiers invendables en Suisse sont considérés comme des délicatesses par les habitants de l'Empire du Milieu.

    Les inspecteurs chinois ont écrit dans leur rapport avoir relevé de nombreux manquements à l'hygiène dans les abattoirs helvétiques «et ce à tous les niveaux», a précisé Regula Kennel, porte-parole de l'Office vétérinaire. Ils demandent par exemple une meilleure séparation des denrées, a-t-elle ajouté.

     

    _beijing-duck_m.jpg

    Les abattoirs s'adaptent aux demandes chinoises

    Invoquant la confidentialité du rapport, la porte-parole n'a pas donné plus de précisions sur son contenu. L'inspection chinoise a permis de mettre en évidence plusieurs points faibles, a-t-elle toutefois ajouté.

    Les abattoirs sont désormais en train de s'adapter aux demandes chinoises. L'Office vétérinaire n'est pas en mesure d'estimer le temps que cela prendra ni quand une licence d'exportation pourra être obtenue.