12 girls

  • Le Duxianqin , instrument de musique Chinois

                 

    Le Duxianqin 独弦琴 est un instrument monocorde Chinois .

    Cet instrument est constitiué d'une caisse de résonnance, d'une corde, d'une callebasse et d'une tige .

    La tige est utilisée pour changer les variations de son lorsque la corde est pincée avec un plectre.

    Cet instrument est apparu vers le XIIème ou le XIIIème siècle au Sud de la Chine et était utilisé par l'Ethnie Jing ( 京族 ) .

    Il a son équivalent au Vietnam, le Đàn bầu, qui diffère du Duxianqin par ses matériaux qui sont différents.

    Cet instrument a un son qui peut varier de 3 octaves.

    Le Duxianqin est un instrument qui est souvent utilisé en Soliste ou pour accompagner des chants traditionnels.

    Les Jing (京族) constituent l'une des 56 ethnies de Chine .

    Les quelque 20 000 habitants de l'ethnie Jing vivent dans des communautés compactes situées surtout du district autonome multinational de Fangcheng de la région autonome zhuang de la région autonome du Guangxi, à proximité de la frontière sino-vietnamienne. Près du quart des ces personnes vivent parmi les gens de nationalité han et zhuang dans les districts et les villes situés tout près.

    Les Jing avaient leur propre écriture qui était appelée Zinan. Créée sur la base de l'écriture des Han vers la fin du XIIIe siècle, l'écriture Zinan a été découverte dans de vieux livres de chants et dans des écritures religieuses. La plupart des Jing lisent et utilisent les mêmes caractères que les Han parce qu'ils vivent parmi eux depuis longtemps. Ils parlent le dialecte cantonais Autrefois, les Jing gagnaient leur vie en pêchant; la culture constituait leur occupation secondaire. Toutefois, le rendement de la pêche et de la culture était relativement bas. Pour subvenir entièrement à leurs besoins, les Jing devaient troquer du poisson contre des céréales et d'autres nécessités courantes comme les articles en bambou. En outre, la plupart des richesses étaient aux mains des seigneurs, de sorte que les Jing avaient du mal à s'acquitter de leurs taxes .

    En 1952, on réduisit les frais de fermage et on redistribua les terres qui avaient été retirées des mains des despotes. Une réforme démocratique eut lieu ensuite parmi les pêcheurs. Le district autonome fut fondé en 1958. Des ouvrages de construction importants furent entrepris, dont la construction de onze digues pour récupérer des terres de la mer et relier les îles au continent.

    Les Jing vivent dans une région subtropicale ayant des précipitations abondantes et des ressources minérales en quantité. Le golfe de Beibu, situé au sud, est un lieu de pêche idéal. Parmi les 700 espèces de poisson qu'on y trouve, plus de 200 ont une grande valeur économique. Les perles, les hippocampes et les loutres de mer sont appréciés pour leur valeur médicinale. De même, les eaux salées du golfe sont propices à la production de sel. Les principales cultures qu'on trouve dans cette région comprennent le riz, les patates, les arachides, les taros et le millet, les papayes, les bananes et les longanes. Les grandes sections de palétuviers qui poussent dans les terres marécageuses le long de la côte sont une riche source de tannin, matière première essentielle pour l'industrie.



     

  • ECOUTEZ LA MUSIQUE CHINOISE(2) DI

    Di (Flûte traversière)
    Après vous avoir présenté le erhu, voici le di qui est l'instrument à vent le plus populaire en Chine. Vous pourrez entendre 2 styles différents.D'une part , un morceau traditionnel , ensuite une composition moderne jouée par le groupe des 12 girls, qui sont tres populaires en Chine ainsi qu'au Japon.
    C'est l'un des instruments de musique à vent les plus anciens, les plus importants et les plus courants de Chine. La flûte en bambou fit son apparition en Chine entre le XVIIe et le XIe siècles avant Jésus-Christ.

    Le timbre de la flûte traversière est argentin et éclatant, son diapason est large et le volume du son élevé. Cet instrument fort expressif peut interpréter des morceaux de musique de style et de sentiment différents, et se produire en solo ou en polyphonie et dans l'ensemble.

    Elle est formée d'un tuyau creux percé du trou de soufflage, du trou couvert de membrane, et de quatre à six trous que les doigts des mains ouvrent ou ferment. Une flûte munie de clavier a fait son apparition à nos jours. Le clavier sert à contrôler le demi-ton nouvellement ajouté et facilite la hausse ou la baisse brusques d'un demi-ton et la modulation.

    Il y a une grande variété de flûtes dont deux espèces principales sont le qudi et le bangdi. Le qudi a un timbre volumineux et velouté, et une mélodie graduée chantante. Le bangdi a une tube plus courte, au diamètre plus petit, que le qudi, et donne un timbre plus élevé et éclatant, et une mélodie marquée par des rythmes vifs et un caractère dramatique.