émancipation

  • Chine : le Tibet célèbre le 52e anniversaire de l'émancipation des serfs

    LHASSA, 28 mars (Xinhua) -- Une cérémonie de lever du drapeau national s'est tenue lundi matin dans le centre de Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet, pour marquer le 52e anniversaire de l'émancipation des serfs.

    Plus de 3 000 personnes de tous les milieux se sont réunies sur la place devant le palais du Potala, afin de regarder le lever du drapeau chinois, chanter l'hymne national et célébrer cette date historique qui marque l'acquisition par tous les Tibétains de la liberté et d'un statut égal.

    Lundi 28 mars est la troisième "Journée de l'Emancipation des Serfs" au Tibet. En 2009, le 28 mars a été décrété comme le jour de commémoration de la réforme démocratique de 1959 au Tibet, qui a mis fin au servage féodal et a libéré près d'un million de serfs tibétains, soit 90% de la population de la région.

    De nombreux bénéficiaires de cette réforme sont encore vivants aujourd'hui.

    Padma, âgée de 71 ans, a décrit la réforme tibétaine comme le rayon de soleil, "qui a dispersé les nuages noirs". "Nous sommes devenus les maîtres de notre terre", a-t-elle rappelé.

    Padma est une habitante de Lhassa née esclave. Elle s'est souvenu que son père, dans son enfance, avait été vendu au moins six fois d'un seigneur à un autre, et avait été fouetté pour des fautes mineures. "Mon père est mort jeune sans pouvoir être témoin de la vie heureuse que j'ai eue", a-t-elle regretté.

    Depuis l'émancipation des serfs en 1959, le Tibet a connu une croissance socio-économique rapide.

    L'année dernière, le PIB régional a atteint 50,8 milliards de yuans (7,75 milliards de dollars), avec un taux de croissance annuel de 12,4%, a fait savoir Padma Choling, président du gouvernement du Tibet, lors d'une allocution télévisée dimanche.

    Dans le même temps, le revenu par personne des agriculteurs et des bergers s'est élevé à 4 319 yuans, soit deux fois supérieur au montant de 2005.

    La moyenne de l'espérance de vie des Tibétains vivant dans la région a presque doublé, passant de 35,5 ans avant 1959 à 67 ans aujourd'hui, a-t-il ajouté.

    Le président a souligné que le développement et la stabilité constituaient deux missions essentielles pour le Tibet, en ajoutant que toute tentative pour compromettre la stabilité et l'évolution du Tibet était vouée à l'échec.

     

    Ce ne sont pas des délinquants mais des Tibétains vivant sous le joug de dalai lama