écrivain chinois

  • Pour être connu en occident , pour un artiste chinois, pas besoin de qualité esthétique , il doit critiquer la Chine

     

    Après le cinéma indien , premier, et le cinéma américain ,deuxième, le cinéma chinois a la troisième plus grande production cinématographique.

    En Europe , on subit à côté de quelques  beaux films américains , une déferlante de navets venant d'outre-atlantique. Pourquoi ? D'abord parce que la distribution est aux mains des américains et ensuite si on voit trop peu de films asiatiques , c'est du au fossé culturel.

    J'ai eu l'occasion de voir quelques films indiens et je ne fus pas déçu , surtout j'apprécie leurs films musicaux. J'ai une meilleure connaissance des films chinois qu'ils soient de Chine continentale , de Taïwan ou de Hong Kong et les plus beaux films que j'ai vus , sont chinois. 

     

    Malheureusement , un film chinois quelle que soit sa qualité , pour qu'on en parle en occident , doit en plus de ses qualités esthétiques , dénoncer le gouvernement chinois , critiquer le Parti Communiste ou révéler tel ou tel scandale de la République ,que ce scandale soit avéré ou non.  Et il en va de même des écrivains , la Chine a de très grands écrivains dont les oeuvres peinent à arriver jusqu'à nous alors que le premier scribouilleur dès qu'il prend la plume pour critiquer la Chine se trouve immédiatement porté aux nues et encensé par l'intelligentsia antichinoise. L' occident en fait alors un dissident. Et l'occident aura d'autant plus d'estime pour ce renégat que ses dire et écris relèveront de plus grands mensonges.

    if-u-r-the-one

     

    Il en va de même pour les écrivains non chinois ou témoins qui tiennent un discours vrai mais allant à l'encontre de la ligne propagandiste antichinoise de cette intelligentsia.

    Le livre de Maxime Vivas "Dalaï Lama - pas si ZEN "(2011), ne trouve pratiquement pas d'écho dans les médias . L'auteur est victime d'attaques ignobles par les partisans de l'autoproclamé "océandesagesse".

     

     

    Les premiers témoignages de touristes qui se trouvaient au Tibet en 2008 quand éclatèrent les émeutes ,faisaient état des crimes perpétrés par des Tibétains et surtout des moines tibétains à l'encontre de Hans et musulmans chinois . Tous ces témoignages ont été occultés par la presse de propagande occidentale et ces médias ont alors relayé les mensonges de dalai lama qui présentaient les criminels comme victime.