écrivain

  • Le Prix Nobel Patrick Modiano, fut déjà récompensé en Chine en 2003 ,comme meilleur roman étranger

     

    Patrick Modiano a été le premier vainqueur du prix des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle en 2003 pour Accident nocturne. Il est ainsi devenu le deuxième écrivain français à remporter ce prix et le prix Nobel, après J.M.G. Le Clézio.

    Il y a un peu plus de dix ans, la première cérémonie de récompense des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle a été organisée à Beijing. Wu Yuetian, directeur du jury et amateur de littérature française, a déclaré lors de l'attribution du prix à Accident nocturne que ce roman montrait le style d'écriture unique de Patrick Modiano dans toute sa fluidité et sa clarté, en faisant le récit d'une recherche et de souvenirs.

    Dans une discussion avec le célèbre lettré Zhi An sur Accident nocturne, Zhu Yunqiu a estimé que bien que les romans de Modiano semblent tous familiers, ils apportent toujours de nouvelles idées. Depuis André Gide, peu d'auteurs en France se sont si peu conformés à des paramètres personnels,  ou à un modèle d'écriture irrégulier. Modiano est unique. Le « je » dans Accident nocturne est celui de nombreux personnages, qui incarnent tous le même rôle : celui du témoin du passé.

     

     

    Zhu Yunqiu a révélé que Patrick Modiano s'était déjà rendu en Chine dans les années 80, et qu'il connaît bien le pays.

    Lors de la publication en chinois d'Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs chinois, dans laquelle il déclare : « Je veux vous faire part de mes sentiments sur la traduction en chinois de mon livre. Je suis très heureux. Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. J'ai dû transmettre cette fascination à ma fille, qui a appris le chinois et vécu longtemps à Beijing. »

    Selon l'auteur, la version chinoise d'Accident nocturne contient une part encore plus grande de mystère et d'exotisme. C'est exactement ce qu'il voulait transmettre en écrivant ce livre. « Si cette aspiration peut être réalisée, ce n'est pas seulement grâce à moi, mais aussi à cette merveilleuse langue qu'est le chinois », a-t-il déclaré.

     Au moment de la parution en chinois de son roman Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs, exprimant son bonheur de voir son livre traduit. « Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. »

     « La route menant d'une culture à une autre est plus courte que nous le pensions », a déclaré l'écrivain allemand Christoph Peters le 12 janvier 2005 à Beijing, en recevant le prix annuel des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle

     

  • « Beaux seins, Belles fesses » présenté à Paris par Mo Yan

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

    Fin septembre, l'écrivain chinois Mo Yan, prix Nobel de littérature 2012, a rencontré ses lecteurs à Paris à l'occasion de la réédition du livre « Beaux seins, Belles fesses ».

    Mo Yan, né dans le Shangdong en 1955, a reçu le prix Nobel de littérature en 2012. Une douzaine de ses romans et nouvelles sont traduits en français et publiés au Seuil dont Le Maître a de plus en plus d’humour (2005), Le Supplice du santal (2006), Quarante et un coups de canon (2008), La Dure Loi du karma (2009), Grenouilles (2011) et Le Veau suivi de Le Coureur de fond (2012).

    Dans la province du Shandong, Shangguan Lushi donne naissance à neuf enfants dont un seul garçon, Jintong, Enfant d’Or, dernier-né après sept sœurs aînées, toutes nommées dans l'attente de la venue d'un garçon : Laidi, Zhaodi, Lingdi, Xiangdi, Pandi, Niandi, Qiudi, c'est-à-dire « fais venir le petit frère », « appelle le petit frère », « amène le petit frère », « pense au petit frère », « espère le petit frère », « songe au petit frère », et « réclame le petit frère ».

    Narrateur de cette vaste fresque de la société rurale, son attachement immodéré et obsessionnel au sein maternel l'entraîne dans des situations tragiques et burlesques.

    Les destins du garçon et de ses huit soeurs sont irrésistiblement liés aux aléas de l'histoire de la Chine au XXe siècle : de la résistance antijaponaise à la révolution maoïste, du Grand Bond en avant au néo-capitalisme sauvage.

     

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

     

  • Rencontre avec Wen Huaisha, érudit, calligraphe et écrivain célèbre qui fête ses 104 ans

    Beijing2013 305.JPG

    Le point fort de mon dernier voyage à Beijing devait être la rencontre avec ce jeune homme toujours vert qui portant vient de fêter ses 104 bougies. Wen Huaisha est un érudit célèbre en Chine. Calligraphe, écrivain, professeur dans les plus grandes universités, Wen Huaisha est un touche à tout mais dans tout, il atteint l'excellence.

     

    Beijing2013 310.JPG

    Wen Huaisha, de son autre nom Wen Yun, né en 1910 et originaire du Hunan, est spécialisé dans la composition littéraire. Considéré comme l'un des uniques savants de la littérature chinoise du début du vingtième siècle encore présent, Wen Huaisha est un érudit émérite, un grand lettré de ce siècle, qui fut élève du célèbre Zhang Tai Yan (philologiste, critique littéraire et révolutionnaire anti-mandchou, 1868-1936).
    Wen Huaisha a enseigné à l'Université de Pékin, à l'Université Qinghua, à l'Institut Central des Beaux-arts, au Conservatoire Central de Musique et à l'Université Normale de Pékin.
    Ses succès littéraires concernent principalement la recherche sur la culture ancienne, la poésie classique et la calligraphie chinoise. Par ailleurs, il est spécialiste dans les domaines de la musique, de la médecine traditionnelle et de la religion.

     

    Beijing2013 314.JPG

    Quand il me convia à sa table, le Maître revenait de France où il a présenté certaines de ses oeuvres et donné une

    conférence. C'est peut-être pour cela qu'il me parla beaucoup d'Anatole France en des termes élogieux.

     

    Le 9 octobre, le maître Wen Huaisha, auteur de nombreux ouvrages dont Nouveaux commentaires de la poésie ancienne de Lu Xun, Recueil de Qu Yuan, Lecture de quatre genres d'essais poétiques de Qu, Racine et fondement de la Chine,  a donné une conférence sur le célèbre poète chinois Qu Yuan et de son oeuvre " Li Sao ".

    La conférence traite de la position de Qu Yuan dans l'histoire de la Chine, de la signification dans le monde actuel de la pensée des Elégies de Chu, chef-d'oeuvre de la poésie chinoise, ainsi que du sens culturel de la calligraphie.

     

    Beijing2013 315.JPG

    D'après son fils, à droite sur la photo,  ancien collègue de mon épouse"il n'est pas étonnant que Wen Huaisha soit toujours alerte à l'aube de ses 104 ans,car il y a plusieurs centenaires dans la famille ainsi sa maman est-elle morte à l âge de 102 ans et son papa aurait été aussi centenaire s'il n'avait été tué par un garde rouge à l'âge de 99 ans".

    Beijing2013 302.JPG

     

    Le Maître a transformé son appartement de Beijing en atelier et vit à l'hôtel depuis une vingtaine d'années.

     

    Beijing2013 277.JPG

    20131001131308_expositions_Calligraphie_de_Wen_Huaisha_1.jpgL'exposition " Charmes des Arts de l'Orient " s'esi tenue à Paris

    au Centre Culturel de Chine 
    1, boulevard de la Tour-Maubourg
    75007 Paris

     

     

     

  • L'écrivain Mo Yan "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature

    131901326_31n.jpg

    L'écrivain chinois Mo Yan a déclaré jeudi soir qu'il était "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature.

    "Je suis très surpris d'avoir gagné ce prix, parce que je pensais que je n'étais pas le mieux placé en matière de qualification, parmi les écrivains chinois. Il y a un très grand nombre de bons écrivains et je ne figure pas dans le haut du classement", a-t-il indiqué à la presse.

                                          Qui est Mo Yan ?

     

    131900803_61n.jpg

     L'auteur Guan Moye, de son pseudonyme Mo Yan, est né en 1955 et a grandi à Gaomi dans la province de Shandong dans l' est de la Chine. Ses parents étaient agriculteurs.

    Âgé de 12 ans lors de la Révolution culturelle, il a quitté l' école pour aller travailler, d' abord dans le secteur agricole, puis dans une usine. En 1976, il a rejoint l' Armée de libération populaire et c'est à cette époque qu'il a commencé à étudier la littérature et à écrire. Il a publié sa première nouvelle dans un journal littéraire en 1981.

    "Dans ses écrits, Mo Yan puise dans ses expériences de jeunesse et dans le cadre de sa provinc natale. Cela transparaît clairement dans son roman Hong gaoliang jiazu (1987, en français Le Sorgho rouge), indique l'académie dans la biographie de M. Mo.

    Ce livre regroupe cinq histoires qui se déroulent et s' entremêlent à Gaomi au cours de plusieurs décennies troublées du 20ème siècle, dépeignant le banditisme, l' occupation japonaise et la dure condition des travailleurs agricoles pauvres, selon cette biographie. Le Sorgho rouge a fait l' objet d' une adaptation cinématographique réussie par le célèbre réalisateur chinois Zhang Yimou en 1987.

     

    le-sorgho-rouge-1988-7258-221207134.jpg

    Gong Li , héroïne du "Sorgho rouge"

    Mêlant fantastique et réalité, perspectives historiques et sociales, Mo Yan crée un monde dont la complexité rappelle ceux des écrits de William Faulkner et de Gabriel Garcia Marquez, trouvant également son point de départ dans la longue tradition orale et littéraire chinoise, commente l'académie dans son commentaire biographique.

    Outre ses romans, Mo Yan a publié de nombreuses nouvelles et essais sur différents sujets. Malgré sa critique sociale, il est considéré dans sa patrie comme l'un des plus éminents auteurs contemporains, ajoute le communiqué.

    Des dizaines de ses œuvres ont été traduites en Anglais, en Français ou encore en Japonais, entre autres langues.

    L' année dernière, le prix Nobel de Littérature avait été décerné au poète suédois Tomas Transtromer.

    Alfred Nobel, industriel suédois inventeur de la dynamite, a fondé le prix Nobel dans son testament en 1895. Les premiers prix ont été attribués six ans plus tard.

    La cérémonie de remise des prix aura lieu le 10 décembre.

    Chaque prix se compose d' une médaille, d' un diplôme personnel et d' une somme de 8 millions de couronnes suédoises, soit environ 1 million de dollars.

    131900803_71n.jpg

     

  • Pour être connu en occident , pour un artiste chinois, pas besoin de qualité esthétique , il doit critiquer la Chine

     

    Après le cinéma indien , premier, et le cinéma américain ,deuxième, le cinéma chinois a la troisième plus grande production cinématographique.

    En Europe , on subit à côté de quelques  beaux films américains , une déferlante de navets venant d'outre-atlantique. Pourquoi ? D'abord parce que la distribution est aux mains des américains et ensuite si on voit trop peu de films asiatiques , c'est du au fossé culturel.

    J'ai eu l'occasion de voir quelques films indiens et je ne fus pas déçu , surtout j'apprécie leurs films musicaux. J'ai une meilleure connaissance des films chinois qu'ils soient de Chine continentale , de Taïwan ou de Hong Kong et les plus beaux films que j'ai vus , sont chinois. 

     

    Malheureusement , un film chinois quelle que soit sa qualité , pour qu'on en parle en occident , doit en plus de ses qualités esthétiques , dénoncer le gouvernement chinois , critiquer le Parti Communiste ou révéler tel ou tel scandale de la République ,que ce scandale soit avéré ou non.  Et il en va de même des écrivains , la Chine a de très grands écrivains dont les oeuvres peinent à arriver jusqu'à nous alors que le premier scribouilleur dès qu'il prend la plume pour critiquer la Chine se trouve immédiatement porté aux nues et encensé par l'intelligentsia antichinoise. L' occident en fait alors un dissident. Et l'occident aura d'autant plus d'estime pour ce renégat que ses dire et écris relèveront de plus grands mensonges.

    if-u-r-the-one

     

    Il en va de même pour les écrivains non chinois ou témoins qui tiennent un discours vrai mais allant à l'encontre de la ligne propagandiste antichinoise de cette intelligentsia.

    Le livre de Maxime Vivas "Dalaï Lama - pas si ZEN "(2011), ne trouve pratiquement pas d'écho dans les médias . L'auteur est victime d'attaques ignobles par les partisans de l'autoproclamé "océandesagesse".

     

     

    Les premiers témoignages de touristes qui se trouvaient au Tibet en 2008 quand éclatèrent les émeutes ,faisaient état des crimes perpétrés par des Tibétains et surtout des moines tibétains à l'encontre de Hans et musulmans chinois . Tous ces témoignages ont été occultés par la presse de propagande occidentale et ces médias ont alors relayé les mensonges de dalai lama qui présentaient les criminels comme victime.