économie d'énergie

  • La Chine qui depasse son objectif d'économie d'énergie pour 2014 a créé plus de 13 millions d'emplois en 2014

    foxconn_worker-3.jpg

    La Chine remplit de manière favorable ses objectifs en matière d'économie d'énergie cette année, alors que le gouvernement a adopté des règlements plus sévères après avoir accusé un retard durant la période 2011-2013, a déclaré mercredi l'organe suprême de planification économique du pays.

    L'intensité énergétique de la Chine, à savoir la quantité d'énergie consommée par unité de produit intérieur brut (PIB), pourrait baisser de 4,7%, a fait savoir Xie Zhenhua, directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme, lors d'un forum organisé mercredi à Beijing.

    En début d'année, la Chine s'est fixé pour objectif d'abaisser son intensité énergétique d'au moins 3,9% pour 2014 et 2015.

    M. Xie a indiqué que la Chine continuerait l'année prochaine à renforcer ses efforts pour économiser l'énergie et réduire les émissions grâce à plusieurs projets hydroélectriques et nucléaires prévus.

     

    apple.jpg

    Le plan quinquennal 2011-2015 de la Chine vise à réduire l'intensité de carbone de 16%, et les émissions de dioxyde de carbone par unité de PIB de 17%.

    Malgré le ralentissement de la croissance économique, le marché chinois de l'emploi est resté robuste cette année, et le nombre d'emplois créés devrait atteindre 13 millions, a déclaré un haut responsable chinois.

    Le taux de chômage dans les régions urbaines de la Chine reste à un niveau "relativement bas", a indiqué Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, lors d'une conférence de travail organisée jeudi, sans donner de chiffres précis.

    Le nombre de nouveaux emplois dépassera l'objectif de 10 millions fixé par le gouvernement pour 2014. Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 7,4% en glissement annuel sur les trois premiers trimestres.

    Fin septembre, le taux de chômage urbain était de 4,07%, en dessous du plafond de 4,6% établi par le gouvernement. La Chine a créé 10,82 millions d'emplois sur les neuf premiers mois.

    Selon le ministre, plus de deux millions d'emplois seront créés au quatrième trimestre.

    5621831493_0d1bc7deda.jpg

  • La Chine réalise la plus importante réduction d'émissions de carbone du monde (rapport)

    china-steelmaking-002

     

    La Chine a réduit de 1,5 milliard de tonnes ses émissions de gaz à effet de serre entre 2006 et 2010, soit la plus importante réduction du monde au cours de cette période, selon un rapport publié récemment.

    L'intensité énergétique du pays en 2010, ou la consommation d'énergie par unité du PIB (produit intérieur brut), a diminué de 19,1% par rapport au niveau de 2005, ce qui équivaut à une économie de 630 millions de tonnes de charbon standard et à une diminution de 1,5 milliard de tonnes d'émissions de gaz à effet de serre, indique ce rapport sur le développement bas carbone, publié par l'Institut de l'économie mondiale à faibles émissions de carbone, l'Université d'économie et de commerce internationaux et la Maison d'édition de l'Académie des sciences sociales de Chine.

    Bien que la Chine soit devenue un émetteur de carbone majeur, elle a également réalisé la plus importante réduction d'émissions de carbone dans le monde, indique un communiqué publié samedi par l'équipe de recherche du rapport.

    "La politique chinoise de réduction des émissions est l'une des plus strictes et des plus efficacement mises en oeuvre", souligne ce rapport.

    Depuis cinq ans, la Chine a réussi à maintenir une croissance annuelle économique de 11,2%, avec une croissance de 6,6% de la consommation énergétique, selon le rapport.

    Des efforts déployés pour fermer les centrales thermiques à faible rendement énergétique et hautement polluantes ont permis de réduire de 50 millions de tonnes les émissions de carbone, ajoute ce rapport.

    Par ailleurs, la Chine a fermé depuis cinq ans des projets industriels à faible rendement énergétique, dont des usines sidérurgiques, des usines de ciment et des entreprises minières, selon la même source.

    Les efforts pour accroître l'utilisation d'énergies alternatives et les programmes de reboisement ont également contribué à la diminution des émissions, selon le rapport.

     

  • La Chine va investir 230 milliards d'euros dans l'économie verte

    China to boost green investment

    Zong Guoying (D), chef de la zone de Tianjin Binhai, montre aux visiteurs les nouvelles technologies lors de la deuxième en Chine  exposition Eco-city (Tianjin Binhai). [Photo de Jia Lei / pour China Daily]

    La Chine va investir 2 000 milliards de yuans (230 milliards d'euros) afin de promouvoir l'économie à faible émission de carbone au cours des cinq prochaines années, a rapporté dimanche le China Daily, citant Xie Zhenhua, vice-ministre chargé de la Commission d'Etat pour le Développement et la Réforme.

    Ces investissements permettront de réduire la consommation énergétique par unité de PIB de 16% d'ici à la fin 2015, par rapport au niveau de 2010, précise le journal.

    Entre 2006 et 2010, la consommation énergétique par unité de PIB a diminué de 19,1%.

     

    Selon Xie Zhenhua, la Chine va développer des projets d'économie circulaire, établir 100 bases de démonstration de l'utilisation globale des ressources et lancer des programmes pilotes à faible émission de carbone dans cinq provinces et pendant la période du onzième Plan quinquennal (2006-10), la consommation d'énergie par unité de PIB a diminué de 19,1 pour cent. Et les émissions de dioxyde de carbone ont été réduites d'environ 1,5 milliard de tonnes.

    À la fin de 2015, par unité de PIB la consommation d'énergie de la Chine diminuera de 16 pour cent par rapport à 2010, et la moyenne des entrées-sorties ratio pour les ressources devrait bondir de 15 pour cent, a souligné Xie .

    Il est estimé que près de 1,7 milliard de personnes supplémentaires se déplaceront vers les villes des pays  Asiatiques  et en Africains pendant les trois prochaines décennies.

    La réussite des villes chinoises, en particulier  Tianjin, dans le développement de basse consommation en carbone et l'éco-urbanisme, vont fournir des expériences précieuses pour leurs homologues dans les pays en développement, selon Lasse Gustavsson, directeur exécutif, de la conservation du World Wildlife Fund International.

    "Pour stimuler le développement bas en carbone,  Tianjin Binhai New Area alloue 200 millions de yuans chaque année pour encourager tous les projets types qui permetront d'améliorer l'économie d'énergie et la réduction des émissions», a déclaré He Lifeng, secrétaire du Parti de Tianjin Binhai New Area.