écolier

  • De plus en plus d'étrangers optent pour le système éducatif chinois

    001372a0e6ec14bf094206.jpg

    Alors que de nombreux parents chinois envoient leurs enfants dans des écoles à l'étranger en raison de la pression du système éducatif chinois centré sur les examens, un nombre croissant d'étrangers découvrent les avantages de l'éducation chinoise.

    Malgré les frais de scolarité élevés et les procédures d'admission complexes, Aron Ma, un New-Yorkais d'origine chinoise, a décidé d'envoyer ses deux petites-filles à l'école maternelle à Beijing pour qu'elles apprennent le chinois.

    « Elles viennent d'une famille chinoise, et ne devraient jamais oublier que leurs racines sont en Chine », affirme-t-il.

    La Chine subit une transformation historique qui peut offrir des possibilités aux gens partout dans le monde, a-t-il ajouté.

    De même, M. Wang, un ancien professeur invité de l'Université de Yale, qui est titulaire d'une carte verte américaine, est venu en Chine avec sa famille il y a trois ans.

    Son fils de six ans a terminé la maternelle à Shanghai et est entré à l'école primaire à Beijing.

    M. Wang estime que l'éducation traditionnelle chinoise peut favoriser la discipline et un sens du collectivisme, et craignait que son enfant devienne complaisant dans l'éducation occidentale, qui met l'accent sur la liberté et l'individualisme.

    Dans un message posté sur un microblog Sina qui a été largement diffusé parmi les internautes chinois cette année, un père chinois et une mère américaine ont écrit avoir quitté les États-Unis pour la Chine pour que leur fille suive une scolarité chinoise.

    Le couple explique que le système éducatif chinois est plus équitable, car la sélection des meilleurs y est basée sur des examens uniformes, ce qui peut prévenir efficacement la corruption, tandis que l'éducation américaine est plus influencée par l'argent, et la qualité de l'éducation dépend grandement de l'appartenance sociale.

    Le message ajoute que la Chine a une longue histoire et que la culture chinoise devrait être mieux comprise.

    Un nombre croissant d'étudiants de l'enseignement supérieur choisit aussi de venir étudier en Chine.

    Selon une interview donnée en novembre dernier par une responsable du ministère de l'Éducation, Zhang Xiuqin, il y a plus de 330 000 étudiants étrangers en Chine, et ce chiffre devrait atteindre 500 000 d'ici 2020.

  • Chine : une lettre de Wen Jiabao à 48 écoliers, à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance

    Quarante-huit élèves de la province du Hebei (nord) ont reçu un cadeau spécial à la veille de la Journée internationale de l'enfance - une lettre du Premier ministre chinois Wen Jiabao.

     

    Inspirés par une histoire qui raconte l'échange de courriers entre une jeune fille et le physicien Albert Einstein, les écoliers ont écrit une lettre à Wen Jiabao, dans l'espoir que le Premier ministre leur réponde, a fait savoir Xing Xinxin, enseignant à l'école primaire de Dongfengxilu, à Shijiazhuang, la capitale de la province du Hebei.

     

    Wen Jiabao a loué, dans sa lettre, ces enfants pour leur "capacité à penser de manière indépendante" et que "vos nombreuses questions méritent une réflexion profonde des parents, des enseignants et des fonctionnaires chargés de votre éducation", a-t-il indiqué.

     

    Les écoliers ont raconté au Premier ministre leurs activités favorites, telles que ramasser des déchets dans les parcs ou vendre des journaux pour récolter des fonds destinés aux écoles défavorisées.

     

    Ils se sont également plaints du manque d'excursions et d'un nombre excessif d'examens. "Si nous subissons déjà de telles pressions à l'école primaire, comment celles-ci pourront-elles diminuer après notre entrée au lycée?", se sont demandés ces élèves dans leur courrier.

     

     

     

    Le Premier ministre s'est rendu mardi dans une école en banlieue de Beijing. Il a rejoint des élèves pour un match de basketball et a encouragé les enfants à garder une bonne santé en faisant du sport et d'autres exercices physiques.

    "Un pays aura un avenir brillant quand ses enfants seront en bonne santé", a déclaré M. Wen, qui a ajouté que "Nous devons rester en bonne santé pour mieux servir le peuple".

     

    L'école primaire de Shibalidian compte 756 écoliers, dont la plupart viennent de familles rurales et de familles d'ouvriers migrants.

     

    Lors de la 4e session de la 11e Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois), Wen Jiabao a déclaré lors de la présentation du rapport d'activité du gouvernement, que les écoliers devaient avoir au moins une heure d'activités physiques par jour.