escrocrie

  • LES BOSS D'AMNESTY INTERNATIONAL SE REMPLISSENT LES POCHES GRACE A VOS DONS

    La Boss d’Amnesty International a reçu une indemnité de départ de 600.000 euros

    Pour son départ, à titre d’indemnité la secrétaire générale d'Amnesty International, Irene Khan,a reçu  une prime de 600.000 euros . Son remplacant a reçu € 360 000. Le paiement de ces sommes importantes a été réalisé dans  le cadre d'un accord secret qui est révélé maintenant  suite à une fuite. De nombreux donateurs sont choqués, parce que Khan a été à la tête de la bataille contre la pauvreté.

    Irene Zubaida Khan, née le 24 décembre 1956 à Dhaka (Bangladesh), fut  la septième secrétaire générale d'Amnesty international.

     

     

    Grâce à vos dons , cette musulmane est devenue une des femmes les plus riche de son pays.

     

    Elle est nommée à ce poste en 2001 et est ainsi devenue la première femme, la première Asiatique et la première musulmane à occuper ce poste. Elle a été remplacée en juillet 2010 par Salil Shetty.

    Sur le site de cette ONG ,très lucrative pour ses dirigents , on peut lire ceci :

     

    Des actions ponctuelles sont aussi organisées tout au long de l’année : protestations devant les ambassades, manifestations silencieuses et non violentes, etc.

    Amnesty consacre plus de 41% de son budget aux campagnes et actions

     Voilà comment Amnesty vous prend pour des cons.

    La mission d'Amnesty International est et reste depuis bientôt 50 ans de faire la lumière sur des violations des droits humains qui, sans elle, resteraient oubliées et impunies.
    Jour après jour, l'organisation enquête, part à l'écoute des plus faibles,  de ceux qui sont condamnés à vivre, comme un milliard d'êtres humains, dans des bidonvilles.
    Amnesty veut alerter l'opinion publique, dénoncer, mobiliser et interpeller les puissants.
    Plus que jamais, la bougie d'Amnesty International est le symbole de cette volonté de sortir de l'ombre les plus démunis.
    C'est comme cela que ces profiteurs se remplissent les poches . C'est honteux .

    En fait , Amnesty n'a pas fait diminuer le nombre de un seul pauvre.

    Quatre cents personnes s’investissent au quotidien dans ces activités, qui constituent le véritable centre nerveux du travail d’Amnesty. Ainsi en 2008, Amnesty a effectué plus d’une centaine de missions d’enquête de terrain dans plus de 70 pays.

    De plus, une partie des contributions de sections permet d’aider les sections des pays les plus pauvres à développer leurs activités.

    Amnesty accorde un peu moins de 30% de son budget pour financer ces activités internationales.

    Chaque année, il faut remplacer ceux qui nous quittent et recruter des publics plus jeunes, qui constitueront les forces vives des militants d’Amnesty. La vente des bougies lors de la campagne annuelle d’Amnesty constitue également une part non négligeable de ses ressources.

    Pour collecter des dons et cotisations, mettre sur pied et réussir la campagne bougies annuelle, Amnesty consacre un peu plus de 21% de l’ensemble de son budget annuel.

    Sans accueil téléphonique (largement pris en charge par des bénévoles), sans ordinateurs ni locaux adaptés, notre section ne pourrait fonctionner efficacement. Elle est cependant attentive à compresser au maximum les frais administratifs et fait examiner annuellement ses comptes par un réviseur qui fait rapport à l’Assemblée générale annuelle des membres.

    Les frais administratifs constituent environ 8% de l’ensemble des charges d’Amnesty.