environement

  • Exemption d'impôt sur les bénéfices boursiers sur la plateforme commune "Shanghai-Hong Kong stock Connect"

    hk.jpg

    Les investisseurs chinois seront exemptés d'impôt sur leurs revenus grâce au prochain programme pilote "Shanghai-Hong Kong Stock Connect", indique vendredi un communiqué officiel.

    Le ministère des Finances et les régulateurs boursiers ont annoncé que les investisseurs individuels seraient exemptés de l'impôt sur les revenus personnels issus des bénéfices boursiers sur la plate-forme d'échanges commune "Shanghai-Hong Kong stock Connect" du 17 novembre 2014 au 16 novembre 2017.

    Les régulateurs boursiers de la partie continentale et de Hong Kong ont annoncé à l'aide d'un communiqué conjoint que la plate-forme serait opérationnelle à partir du 17 novembre.

    Ce programme pilote permettra aux investisseurs d'effectuer des transactions boursières sur les deux marchés, via des sociétés boursières locales.

    hk.jpg

    Selon un communiqué conjoint publié par la Commission de contrôle boursier de Chine (CCBC) et la Commission des valeurs mobilières et des marchés à terme de Hong Kong (SFC en anglais), le lancement du programme pilote permettant l'accès mutuel entre les marchés boursiers de Shanghai et de Hong Kong a été approuvé.

    Depuis le 10 avril, la CCBC et la SFC ont étroitement collaboré pour préparer le programme pilote.

    Les règlements nécessaires en matière d'échanges et de compensations, les mécanismes concernant le quota quotidien et le quota global, ainsi que d'autres arrangements ont été finalisés.

  • « L'orient est rouge » , la comédie musicale

    A l'occasion  du 90e anniversaire de la fondation du Parti Communiste Chinois , voici la formidable commédie musicale " L'Orient est rouge".

    Cette œuvre a été réalisée à l'initiative du premier ministre Zhou Enlai. Rassemblant chants, danses et poèmes, elle raconte le périple effectué par le peuple chinois de la souffrance à la victoire. Les principaux scénaristes et metteurs en scène sont Chen Yading et Zhou Weizhi. Les répétitions de ce spectacle ont duré plusieurs mois. Sa première et les représentations qui suivirent ont eu lieu dans le Palais de l'Assemblée populaire.

    La comédie musicale commence par la chanson éponyme , chant révolutionnaire chinois écrit par Li Youyuan , paysan  du Shaanxi dont voici les paroles en français:

    L'Orient est rouge, le soleil se lève,La Chine a vu naître Mao Zedong,Il œuvre pour le bonheur du peuple,Hourra, il est la grande étoile sauvant le peuple !

    Le Président Mao aime le peuple,
    Il est notre guide,
    Pour créer une Chine nouvelle,
    Hourra, il nous montre la voie de l'avenir !

    Le Parti communiste est comme le soleil,
    Son éclat apporte partout la lumière,
    Là où il y a le Parti communiste,
    Hourra, le peuple obtient la libération !

  • Tournées mondiales d'artistes chinois pour célébrer la nouvelle année lunaire

    Le 15 février , la mission artistique « La fête du printemps pour tous » présente son spectacle à Bruxelles

    Menée par Mme Li Haifeng, directrice du Bureau des Chinois d'outre-mer, la mission pour l'Europe est arrivée le 4 février à Londres et continuera sa tournée à Édimbourg, Paris, Lisbonne et Madrid.

     

    Arrivée à Paris d'une délégation artistique chinoise pour célébrer la nouvelle année lunaire

    Menée par Mme Li Haifeng, directrice du Bureau des Chinois d'outre-mer, la mission artistique « La fête du Printemps pour tous » pour l'Europe est arrivée le 10 février à Paris et va monter une grande représentation pour les Chinois de France.

    Arrivée à Paris d'une délégation artistique chinoise pour célébrer la nouvelle année lunaire_1

     À l'aéroport Charles de Gaulle, une trentaine de responsables d'associations de ressortissants chinois munis de fleurs et d'une banderole et de nombreux  chinois en France ont chaleureusement accueilli la délégation.

    Arrivée à Paris d'une délégation artistique chinoise pour célébrer la nouvelle année lunaire_2

     

    La grande représentation aura lieu le 12 février au Palais des Congrès.

    Au cours de sa visite, Mme Li et la délégation vont rendre visite aux quartiers, aux associations et aux entreprises chinoises en France.

     

    La mission dans les pays d'Amérique du Sud a également commencé sa tournée le 5 février à Santiago.

    

    

    La mission océanienne conduite par M. Xu Yousheng, directeur adjoint du Bureau des Chinois d'outre-mer, a entamé sa tournée le 4 février à Sydney.

     

     

    La chanteuse Dong Wenhua, lors de la première représentation à Sydney, le soir du 5 février.

    

    Représentation à Melbourne.

    

    Sous la houlette de M. Zhao Yang, directeur adjoint du Bureau des Chinois d'outre-mer, la mission dans les pays africains a débuté le 4 février à Nairobi, et est arrivée le 8 à Johannesburg.

     

  • -48°C, le froid extrême frappe le nord de la Chine

    LA CHINE DU NORD , C'EST LA SIBERIE

     

     

    Récemment, un froid extrême a frappé la Chine du Nord. Dans le nord-est de la Mongolie intérieure et les trois provinces proches de la Sibérie, la température minimale a atteint -48°C le 15 janvier. Il s'agissait de la huitième journée à moins de -40°C.

     

  • CHINE:Deux soleils dans le ciel du Jiangxi

     

    Le 16 janvier, deux soleils sont apparus à l'ouest dans le ciel du Comté de Suichuan de la ville de Ji'an (province du Jiangxi). Ce phénomène atmosphérique appelé « parhélique » s'est produit suite à la réfraction de la lumière du soleil dans la vapeur d'eau et apparaît toujours après la pluie et la neige. Phénomène fréquent dans les zones polaires ou le nord de la Chine mais rare en Chine du sud .

     



    Le phénomène se produit lorsque le Soleil est assez bas sur l'horizon et que l'atmosphère est chargée de cristaux de glace présents dans les nuages de haute altitude  appelés cirrus  ou cirrostratus . Il est plus fréquent dans les régions polaires, car de nombreux nuages bas y sont, eux aussi, chargés de particules de glace. Les cristaux se constituent naturellement dans les nuages suivant une symétrie hexagonale, en prenant la forme d'un prisme allongé, ou bien d'un hexagone ou d'une étoile à six branches aplatis

    Dans le Voyage d'hiver de Wilhelm Müller ,  l'avant-dernier lied est intitulé Parhélie (Die Nebensonnen, également traduit par « soleils fantômes »). Les deux soleils qui se sont éteints évoquent les yeux de la bien-aimée lointaine.

    Et ce Voyage d'hiver est un des plus beaux lieds de Schubert .

    La cerise sur le gâteau , pour moi , le plus beau passage de ce lied sublime et chanté par , et toujours selon mon avis , le plus grand baryton de tous les temps :Dietrich Fischer-Dieskau
    voyage d'hiver

  • CONTINUONS LE COMBAT CONTRE LE DALAI LAMA

    Le chef du gouvernement du Tibet qualifie de "persistante et acharnée" la lutte contre le dalaï lama
     

    Padma Choling, président de la région autonome du Tibet, a qualifié lundi la lutte contre la clique du dalaï lama de "durable, intense, compliqué et même acharnée".

    "Nous faisons toujours face à la tâche ardue de lutter contre les sécessionnistes et de maintenir la stabilité dans la région", a estimé Padma Choling, lors de son premier rapport d'activité du gouvernement soumis lundi pour révision à la législature locale.

    Les forces sécessionnistes, ayant à leur tête le 14e dalai lama, sont accusées d'avoir provoqué les émeutes mortelles à Lhassa et dans d'autres régions tibétaines en mars 2008.

    En ce qui concerne d'autres sujets, M. Choling a indiqué que l'objectif du gouvernement, à savoir un développement rapide et stable sur le long terme du Tibet, devait toujours se surmonter les difficultés causées par les retards de construction des infrastructures, l'écart de développement entre les zones urbaines et rurales et l'absence d'un système visant à assurer une croissance à long terme des revenus des habitants.


    En outre, M. Choling a fait savoir que l'économie régionale s'était accrue de 12,2% en 2010. Les revenus des résidents urbains et des nomades n'ont cessé d'augmenter, les efforts pour protéger l'environnement ont été renforcés, tandis que de nouvelles routes et de nouveaux aéroports ont été construits.

    Le gouvernement central a aidé, en matière de financement, de personnel et de ressources, au développement du Tibet au cours des dernières décennies. Ces efforts peuvent être constatés dans la complète rénovation de Lhassa et d'autres villes et bourgs de la région, et l'amélioration des moyens de transport - dont le remarquable chemin de fer Qinghai-Tibet qui a commencé à circuler en 2006, reliant la région avec le reste du pays.

  • LE TGV CHINOIS ,C'est l'AVENIR

    Mise en service du premier TGV couchette du sud-ouest de la Chine

    Le premier TGV à couchettes du sud-ouest de la Chine, D318, qui relie Chengdu à Beijing, a démarré le 11 janvier à 15 h 50. Le temps de trajet se trouve ainsi raccourci de moitié, à quinze heures et quarante minutes. Les wagons sont équipés d'un système de climatisation indépendant et de téléviseurs.

  • POURQUOI LES MEDIAS BELGES MINIMISENT LA POLLUTION A LA DIOXINE QUI S'AGGRAVE

    La pollution à la dioxine s'aggrave, le porc se révèle aussi pollué

     

    Comme pour la Belgique il y a quelques années , l"Allemagne tente de minimiser ce scandale. Il en va de même en France pour le moment et le scandale du médicament qui a fait plus de 2000 morts.

    Pourquoi les médias choisissent la voie de la propagande au lieu de donner une information exacte et proportionnée. Pour le moindre petit problème de marchandises venant de Chine , on sort l"artillerie lourde et on sort les gros titres. Dans les cas multiples et beaucoup plus graves venant d'Europe , ces médias minimisent l'ampleur du danger.

    Après les oeufs et les volailles, le scandale de la contamination à la dioxine en Allemagne a atteint la viande de porc. Des porcs présentant des quantités de dioxine supérieures à la limite tolérée ont été découverts dans un élevage de Basse-Saxe, ont annoncé mardi les autorités allemandes, selon l'AFP.

    Plusieurs centaines de porcs issus de cet élevage de Basse-Saxe également touché ont été abattus. "Les animaux vont devoir être tous abattus et leurs carcasses seront brûlées", a dit le porte-parole du ministère de la Consommation de Basse-Saxe.

    Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer la cause de cette contamination. Des responsables européens ont fait savoir lundi que des aliments contaminés avaient été importés en France et au Danemark.

     

     

     

     

  • Des volontaires chinois vont enlever des pièges pour les tigres de Sibérie

    Soixante volontaires chinois des quatre coins du pays vont enlever des pièges pour les tigres de Sibérie dans le nord de la Chine, cet hiver.

    tiLa campagne pour enlever ces pièges va être sponsorisée conjointement par  l'Administration provinciale de l'industrie de la forêt du Heilongjiang, l'entreprise Harbin Daily Newpaper Group, et une entreprise d'informations en ligne, www.harbinnews.com., a indiqué Wang Lin, chef de l'équipe en charge de cette campagne.

    Du 7 au 14 janvier, 60 volontaires vont enlever des pièges en fils de fer, tendus par des braconniers pour piéger les tigres de Sibérie sauvages durant l'hiver, dans les zones de passage des tigres de Heilongjiang, a précisé M. Wang.

    Les 60 volontaires, âgés de 19 à 65 ans, ont été sélectionnés parmi plus de 300 candidats à travers la Chine, dont des fonctionnaires, des étudiants, des professeurs, des journalistes, des médecins et des chefs d'entreprises.

    "Je suis engagé dans la protection de la vie sauvage depuis plus de 30 ans, c'est un travail ardu mais important ", a affirmé un volontaire de 65 ans, Zhang Yongming, également officiel retraité du département forestier du Heilongjiang.

    Le tigre de Sibérie, une espèce menacée, est une sous-espèce de tigres qui parcouraient l'ouest et l'Asie centrale, ainsi que la Russie orientale.

    En Chine, il n'y a qu'une vingtaine de tigres sauvages de Sibérie, dont huit à dix d'entre eux se trouvent dans la province du Jilin, et dix à quatorze dans la province du Heilongjiang.

  • Chine : un village reçoit des compensations records pour des attaques d'éléphants sauvages

    KUNMING, 29 décembre (Xinhua) -- Un village dans la province du Yunnan (sud-ouest) a reçu mardi des compensations records pour des attaques d'éléphants sauvages cette année.

    Le village Kelian, de 700 villageois, de la préfecture autonome dai du Xishuangbanna, et qui se trouve dans la réserve naturelle nationale du Xishuangbanna, a reçu 960 000 yuans (environ 144 960 dollars) pour pallier les dégats de 26 "visites" d'éléphants en 2010, a déclaré la réserve naturelle.

    25088_1312749989771_1561310001_784410_4188464_n.jpg

    Il s'agit de la plus grande compensation versée en 2010 parmi les villages alentours pour des attaques d'éléphants, qui provoquent souvent la destruction des récoltes.

    "Les éléphants sauvages ont détruit 61 mu (40 667 mètres carrés) de ma récolte de maïs. Mais grâce aux indemnités, nous pouvons gagner notre vie en augmentant le nombre du bétail. Nous n'avons plus besoin de compter seulement sur la récolte de maïs", a indiqué un villageois surnommé Ye, qui a reçu 18 000 yuans de compensation.

    Il n'est pas rare que des animaux sauvages perturbent la vie des habitants de la région. En plus des pertes économiques, ces attaques ont parfois provoqué des pertes humaines.

    En novembre, un paysan de 67 ans a été tué alors qu'il récoltait des piments dans la montagne. Les blessures et les empreintes laissées suggèrent une attaque d'éléphant.

    Sous protection du gouvernement, le nombre d'éléphants sauvages dans la forêt tropicale du Xishuangbanna a considérablement augmenté, pour atteindre les 250, dont 90% sont des éléphants sauvages chinois.

    Sur les 20 dernières années, les éléphants ont attaqué plus de 140 personnes et détruit 50 000 tonnes de céréales, a indiqué le bureau forestier local.

    Wild Elephants Valley in Xishuangbanna city

    Le gouvernement local verse des indemnités, pouvant totaliser les 3 à 10 millions de yuans par an, pour ces attaques d'éléphants.

    En novembre 2009, le gouvernement provincial a signé un contrat avec la China Pacific Insurance Co., permettant à la compagnie d'assurance privée de couvrir une partie des pertes des villageois.

    Selon ce contrat, allant du 1er janvier au 31 décembre 2010, la compagnie va payer au total 30 millions de yuans de compensation pour les attaques d'éléphants sauvages.