Cuisine/Restaurants

  • Les Chinois sont formidables,ils portent en eux l'avenir du monde


    Ils sont fous ces Chinois par alxka

    Ce petit film nous montre une Chine extravertie , ouverte sur le monde . Ici pas de crainte de l'avenir, les jeunes s'amusent ,se défoulent . Ils savent que l'avenir est à eux.

    Ils sont libres , où est la dictature dépeinte par les médias propagandistes occidentaux?

    Qu'elle est longue la distance entre la Chine opprimante des médias mensongers et la réalité éclatante d'une Chine où règne la douceur de vivre . Ce ne sont pas que les riches mais une classe moyenne tout entière qui danse ,ripaille et festoie. 

    La Chine , c'est 500 millions de gens qui découvrent non seulement la liberté mais en prime l'ivresse de la consommation ,eux qui jadis étaient privés de tout.

    Dommage que le cinéaste ne soit pas venu à l'Usine 798 quelques années plus tôt , il aurait pu vous étonner tant l'endroit était bouillonnant . C'est à cette époque que le Baron belge Ullens arpentait les méandres de cette ancien conglomérat d'usines et rassemblait la plus belle collection d'art chinois contemporain. Aujourd'hui ce lieu reste encore assez intéressant mais est devenu affreusement commercial.

    Les karaokés , on en trouve des dizaines dans toutes les villes chinoises. On s'y retrouve en famille, en charmante compagnie ,c'est aussi un lieu de prostitution de luxe par opposition à certains "salons de coiffure" où les filles sont disons plus ordinaires et moins jolies.

    Ce que dit la jeune fille est un crédo que j'entends à l'envi ,surtout parmi les jeunes de Shenzhen: "NOUS SOMMES HEUREUX" et de préciser qu'ils ne veulent nullement entendre parler de nos "droits de l'homme" qu'ils savent être la dernière invention de l'occident pour les berner. Mais on ne réécrit pas l'histoire et les occidentaux doivent savoir que l'époque des coolies est définitivement révolue.

    NOUS NOUS SENTONS LIBRES !!! Telle est leur conclusion.

    Zhu Songhua karaoke

    L'île de Hainan qui hier faisait partie de la province de Guangdong est aujourd'hui la plus petite province de Chine ,elle offre des plages magnifiques , parmi les plus belles du monde. Je l'ai connue avant qu'elle ne soit envahie par les Russes . Il n'y avait alors que des promeneurs sur les plages . Armées de leurs ombrelles , les belles dont le but est d'avoir la peau la plus blanche possible n'enfilent leur maillot que pour plonger dans l'eau couleur azur.

    Si le cinéaste s'étonne de voir des travestis et un concours de beauté en Chine , j'ai eu l'occasion de voir ,au début des années 2000 un spectacle de travestis thailandais qui se produisaient sur l'ïle de Hainan . J'y ai aussi rencontré la première femme chinoise qui était un homme  avant de changer de sexe. Cette dame ou monsieur se fit transformer avant Jin Xing la célèbre danseuse qui avant son état de danseuse était un colonel de l'Armée Populaire de Libération,donc il n'y a là rien de bien nouveau.

     

    DSC02053.JPG

     

    Quant à la présentation des cliniques de chirurgie esthétiques qui font florès non seulement à Beijing mais dans toute la Chine, elle est très réaliste et pour avoir visiter ce genre d'établissement , je puis vous dire que ce qui m'a le plus surpris , c'est d'une part le jeune âge des clientes et d'autre part le fait que ces jeunes filles ou jeunes dames soient loin d'être vilaines.  Il y a là matière pour les psychanalystes.

    Bref ce film nous montre une Chine et des Chinois peu différents des Européens , à la différence que la Chine doit en plus tirer et porter à bout de bras quelques 800 millions de gens qui n'ont pas pu prendre le train en marche.

    Au crédit des dirigeants chinois je dois souligner qu'ils ont sorti des centaines de millions de gens hors de la pauvreté , que grâce à eux ,personne ne crève plus de faim en Chine mais le chemin est encore long avant de voir la Chine entière sortir de la misère.

  • Wen Jiabao s'engage à stabiliser le taux de change pour protéger les entreprises de commerce extérieur

    Comme quoi la Chine n'est pas impressionnée par les déclarations des sénateurs américains.

     

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a promis "un taux de change fondamentalement stable" afin de protéger les entreprises de commerce extérieur du pays.

    Il s'est exprimé ainsi lors d'une tournée d'inspection de Guangzhou, ville du sud de la Chine en plein essor économique et qui accueille en ce moment la 110e foire d'import-export de Chine, également connue sous le nom "Foire de Canton".
    Le Wen Jiabao qui jouit d'une énorme popularité accueilli chaleureusement à Guangzhou

    Le Premier ministre chinois rassure les exportateurs en s'engageant à stabiliser le commerce extérieur

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'est engagé à soutenir davantage les exportateurs, notamment à travers "un taux de change généralement stable", afin de stabiliser le commerce extérieur de la deuxième économie mondiale, à l'heure ou réapparaissent des facteurs d'incertitudes extérieures.

    M. Wen a fait cette remarque lors d'un voyage  les 13 et 14 octobre à Guangzhou, ville hôte de la 110e Foire d'import-export de Chine, également connue sous le nom de Foire de Canton, dans la province du Guangdong (sud).

    Durant ce voyage, M. Wen a visité les entreprises Guoguang Electric Company Ltd. et Guangzhou Dayang Motorcycle Co., Ltd., des entreprises exportatrices majeures de la province.

     

    Lors d'une réunion avec des entreprises du domaine du commerce extérieur, M. Wen a écouté des rapports faits par des représentants de ces entreprises concernant la situation des importations et exportations chinoises.

    Selon les rapports du secteur du commerce extérieur, l'augmentation des coûts de la main-d'oeuvre et du matériel ainsi que l'appréciation du yuan au cours de ces dernières années ont considérablement réduit les bénéfices des entreprises exportatrices et ont engendré des difficultés dans leurs affaires.

    "Malgré les épreuves que nous rencontrons à l'heure actuelle, nous devons rester confiants et ne pas céder aux difficultés", a indiqué M. Wen après avoir écouté les rapports. Il a noté que le gouvernement lancerait une série de mesures et travaillerait avec le secteur du commerce extérieur pour surmonter les difficultés et encourager la croissance économique.

    Selon M. Wen, les gouvernements doivent rester lucides et accorder une attention particulière à l'impact des politiques intérieures et des risques extérieurs sur les importations et exportations de la Chine.

    La Chine doit, à l'heure actuelle et à l'avenir, s'attacher à maintenir la croissance stable de ses exportations malgré les changements de l'environnement extérieur, a souligné M. Wen, ajoutant que le pays encourageait les capitaux étrangers à investir dans les domaines de la fabrication de pointe, des produits high-tech, des services modernes, des énergies nouvelles et des industries économes en énergie et favorables à l'environnement.

  • Le tofu dans tous ses états

    Festival du Tofu dans l'Anhui
     

    Chaque année, les amoureux du tofu se réunissent dans l'Anhui à l'époque de la Fête du Printemps. Les plus grands chefs du pays entendent rivaliser de créativité pour proposer plus de 300 manières de savourer cet met.

    Le tofu, ou fromage de soja, est une spécialité chinoise qui a su s'imposer sur les tables du monde entier. La province de l'Anhui serait selon les historiens du tofu le lieu qui a vu naître cette délicieuse mixture il y a près de 2 millénaires.

    Des générations de chefs ont fait appel à leur imagination pour accommoder cette préparation et l'Anhui compte naturellement les plus grands spécialistes de la discipline.

     


    Zhu Jianglong Chef

    "Le tofu est un plat très ordinaire dans la vie des chinois. Mais il peut être adapté en une multitude de préparations de toutes formes et pour tous les goûts."

    Le tofu, c'est la joie. Ce n'est donc pas tout à fait un hasard si les deux concepts, joie et tofu, ont une sonorité si proche en chinois

    Su Xinhua  native de l'Anhui

    "Tofu... 'TO-FU'... Une bouchée de joie. Nous autres, Chinois, ne pouvons passer une Fête du Printemps sans manger du Tofu. Ce plat peut amener de la chance à la famille entière."

    Le tofu, ce n'est pas seulement de la joie, c'est aussi la garantie d'une bonne santé. Beaucoup de bonnes protéines et peu de gras en font la nourriture de l'homme moderne.

    A Shenzhen , il existe un restaurant végétarien où l'on vous sert d'excellentes préparations de porcs , de beaux poissons et fruits de mer , sauf que le porc n'est pas du porc et le poisson n'est pas du poisson . C'est à vous y méprendre , car l"aspect est trompeur et le goût du porc ou du poisson sont bien là.
    Mais tout est préparé avec du tofu. Ce restaurant est fréquenté par de nombreux moines.

    P1000269.JPG

    P1000433.JPG

    P1000271.JPG