CUISINE/RESTAURANT

  • Le Mausolée du président Mao sur la liste du patrimoine mondial?

    001ec94a27151185d5a961.jpg

     

    La stèle commémorative des Héros du peuple et le Mausolée de l'ancien président chinois, Mao Zedong, qui se situent sur l'axe central de la ville de Beijing seront probablement inscrits comme candidats sur la liste du patrimoine culturel, a-t-on appris jeudi d'une responsable du Comité de la Culture du district de Dongcheng à Beijing, lors d'une conférence de presse.

     

    L'axe central de Beijing fait 7,8km de long au total et s'étend de la porte Yongding dans le sud aux tours de la Cloche et du Tambour dans le nord de la ville. Il accueille des sites symboliques comme le Temple des Ancêtres impériaux, la porte Tian'anmen et la Cité interdite. Beijing a annoncé sa demande de candidature au patrimoine mondial pour cet axe (Zhong Zhou Xian) lors de la Journée chinoise du patrimoine culturel.

     

    Récemment, quelques médias ont divulgué que la candidature pourrait comprendre 22 lieux sur l'axe central de Beijing. Hormis les bâtiments construits sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), des symboles de Beijing tels que le Mausolée du président Mao, la stèle commémorative des Héros du peuple chinois, le Musée national et la place de Tian'anmen seront également dans le champ de la demande d'inscription.

     

    « La stèle commémorative et le Mausolée du président Mao sont des héritages. Je pense qu'il n'est pas nécessaire qu'un héritage attende 100 ans pour devenir patrimoine culturel », a expliqué Wei Ruifeng, directeur adjoint du Comité de la Culture du district de Dongcheng, en citant que l'opéra de Sydney est inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial alors qu'il n'existe que depuis quelques dizaines d'années.

  • La Chine riposte aux critiques américaines avec un rapport sur l'état des droits de l'Homme aux États-Unis

    La Chine a répondu aux critiques et distorsions américaines sur l'état des droits de l'Homme dans le pays en publiant un rapport sur la situation des droits de l'Homme aux Etats-Unis.

    Ce rapport, intitulé "L'Etat des droits de l'Homme aux Etats-Unis en 2011", a été publié par le Bureau de l'information du Conseil des affaires d'État (gouvernement central), en réponse au Rapport sur les droits de l'Homme dans le monde en 2011 publié le 24 mai par le Département d'Etat américain.

    Il s'agit du 13e rapport annuel publié par la Chine en réaction aux critiques américaines.

    Le rapport américain est rempli de propos excessivement critiques sur l'état des droits de l'Homme dans près de 200 pays et régions, ainsi que de distorsions et d'accusations concernant la cause des droits de l'Homme en Chine. Les États-Unis ont cependant fermé les yeux sur l'état déplorable des droits de l'Homme sur leur propre territoire et sont restés silencieux sur cette question", a indiqué le rapport chinois.

    Le rapport "L'État des droits de l'Homme aux États-Unis en 2011" vise à révéler au monde la "véritable situation des droits de l'Homme" dans le pays et à "exhorter les États-Unis à réfléchir à leurs propres actions", explique le document.

    Le rapport chinois couvre les questions des droits de l'Homme autour de six thèmes : la sécurité de la vie, de la propriété et des personnes, les droits civils et politiques, les droits économiques, sociaux et culturels, la discrimination raciale, les droits des femmes et des enfants et les atteintes américaines aux droits de l'Homme dans d'autres pays.

    Les faits cités dans le rapport correspondent à une part faible mais représentative de la situation lamentable des droits de l'Homme aux Etat-Unis, indique le document.

    Le bilan peu reluisant des Etats-Unis en matière de droits de l'Homme ne leur confère aucune légitimité morale, politique ou juridique pour agir comme "juge [mondial] des droits de l'Homme", se placer au-dessus des autres pays et publier, année après année, un rapport sur l'état des droits de l'Homme dans le monde afin d'accuser et de critiquer les autres pays, martèle le rapport chinois.

    Dans son propre rapport, la Chine conseille au gouvernement américain de regarder en face ses propres problèmes en matière de droits de l'Homme et d'arrêter ses "pratiques impopulaires" consistant à utiliser les droits de l'Homme comme instrument politique pour s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays, salir l'image des autres nations et rechercher ses propres intérêts stratégiques. La Chine appelle également les Etat-Unis à cesser de pratiquer "deux poids deux mesures" sur cette question et d'arrêter leur politique hégémonique sous prétexte de défendre les droits de l'Homme.

    Le rapport affirme que les violations des droits civils et politiques aux Etats-Unis sont "graves" et que le pays se ment à lui-même en prétendant être le "pays de la liberté".

    L'arrestation des manifestants du mouvement Occupy Wall Street a permis d'avoir "un aperçu de la vérité concernant la liberté et la démocratie prétendues par les Etats-Unis", a ajouté le rapport.

    L'égalité ethnique et la liberté religieuse aux Etats-Unis ne sont qu'une étiquette

    Les soi-disantes égalité ethnique et liberté religieuse aux Etats-Unis ne sont rien d'autre qu'une étiquette prétentieuse, indique le rapport 2011 sur les "Droits de l'Homme aux Etats-Unis" publié vendredi par la Chine.

    "Les minorités ethniques et les non-Chrétiens subissent des discriminations dans les domaines du maintien de l'ordre, de la justice et de la religion, ce qui fait que les soi-disantes égalité ethnique et liberté religieuse dans ce pays ne sont rien de plus qu'une étiquette prétentieuse", souligne ce rapport, publié par le Bureau de l'Information du Conseil des affaires d'Etat.

    En citant des rapports d'organes de presse américains, le document indique que le Département de la police de New York avait procédé à 600 000 interpellations en 2010, et que 84% d'entre elles concernaient des afro-américains ou des hispaniques.

    "D'après les rapports, le nombre d'hommes non-hispaniques noirs incarcérés est dix fois plus élevé que celui des hommes non-hispaniques blancs", précise le rapport chinois.

    D'après un sondage mené par "Pew Research Center", 52% des musulmans interrogés ont déclaré que leur groupe était placé sous surveillance gouvernementale, et 28% d'entre eux ont indiqué qu'ils avaient été traités avec ou avaient fait l'objet de suspicions.

    La démocratie américaine devient de plus en plus un système au service des riches

    La démocratie américaine est de plus en plus influencée par la capitalisation et devient un système au service des riches, a dévoilé vendredi le rapport 2011 sur l'état des droits de l'Homme aux Etats-Unis publié par le Bureau de l'information du Conseil des affaires d'État de Chine.

    Ce rapport fait ainsi office de réponse au Rapport 2011 sur l'état des droits de l'Homme dans le monde publié le 24 mai par le Département d'Etat américain.

    Comme un commentaire l'a dit, l'argent est un atout électoral indéniable dans le système politique américain, la cour suprême ayant autorisé les entreprises privées à utiliser leur puissance économique pour soutenir les politiques et candidats favorables à leurs affaires, ou au contraire repousser les politiques et candidats qui pourraient nuire à leurs intérêts commerciaux, a fait remarquer le rapport.

  • Ce que dit JL Mélenchon sur le Tibet et sur Cohn-Bendit (ext. de son blog)

    MLENCH~1.JPG"Ceci est un passage imprévu devant mon clavier. Je me ballade sans gravité d’un sujet à l’autre à mesure que je feuillette la presse. Je me suis en effet imposé un jour de repos.

     

     

    Ceci est écrit par Jean-Luc Mélanchon , extrait de son blog:

    Je crois que ça s’appelle le fitness. Cette femme l’enseignait à la télé, si j’ai bien compris. Maintenant la voici bouddhiste au Tibet. Pourquoi pas. On la voit en photo avec des enfants moines. Ces enfants sont enlevés à leurs parents pour être placés dans les monastères. Ça n’a pas l’air de la déranger. Dois-je écrire : au contraire ! Cela correspondrait tellement bien aux propos déjantés qu’elle tient. En tous cas, des enfants moines ça ne l’interroge pas. Par contre, moi, je lui pose un problème grave. Il faut dire que le journal « Paris-Match » lui pose la bonne question : « Que dites-vous quand Jean-Luc Mélenchon applaudit des deux mains la répression au Tibet ? » Voilà une question honnête, éthique et indépendante bien dans la tradition de la presse française « qui n’a pas de carte sauf la carte de journaliste ». Donc, j’applaudis « des deux mains » la répression au Tibet ? Une calomnie désormais servie en refrain. C’est à vomir ! Jamais je n’ai approuvé, où que ce soit, en France où dans le monde, une répression comme réponse à un problème politique. Et pas davantage au Tibet qu’ailleurs. Mais cette odieuse étiquette permet de me montrer du doigt sans frais. Et d’exciter quelques agités qui dès lors se sentent autorisés à me harceler. Dorénavant c’est devenu une figure imposée pour me décrire. Dans la presse anglo-saxonne qui parle de moi c’est un passage obligé de ma description. Sans oublier Cuba et Chavez. En paquet. Donc l’amie des enfants condamnés au monacat me prédit de grandes difficultés au moment de ma dernière heure et aussi pour ma réincarnation si je comprends bien son délire. Si je mentionne cet entretien entre une illuminée indifférente à la souffrance des enfants et une journaliste qui a réussi à se faire payer le voyage pour rapporter cet entretien décisif, c’est parce que j’y vois une illustration du niveau de stupidité des ventilateurs à boue qui sont branchés pour moi. Tout le monde déguste et d’abord ceux qui actionnent la machine. Acrimed, qui ne soutient personne mais tient la vigie, a fait un bilan bien serré de la ligne générale de ce nouveau sport médiatique qu’ils nomment le « Mélenchon bashing. »

     

     

     

    Dans le petit monde politique je fais aussi l’objet d’une assez fascinante concentration de tirs à vue. Je ne suis pas surpris de voir la hargne de Cohn-Bendit. Son projet politique est en ruine. Il voulait l’alliance du PS avec le Modem et les verts. C’était sa ligne stratégique. Il ne reste rien de ça. Et c’est de notre faute. Et nous sommes bien contents d’y être arrivé. Le plan qui coince et marginalise Die Linke en Allemagne ne fonctionnera pas en France. Mais enfiler des adjectifs comme écran de fumée sur le vide de la pensée ne le mène nulle part. Sinon à de consternantes bêtises. Préférer le statut privé des sociétés de production d’énergie comme ELF, EDF ou GDF au motif que la nationalisation en ferait un monstre jacobin et ainsi de suite n’a pas de sens sinon de défendre les monopoles privés. En effet notre position n’est pas celle de la caricature qu’en fait Cohn-Bendit.

     

    Je note au passage que les "ventilateurs à boue " , la presse occidentale, comme l"appelle si bien Mélenchon fonctionne plein tube contre la Chine depuis des années et c'est la raison de ce blog ,rectifier le tir de ces médias propagandistes.

    Voici notre illuminée posant avec des moines enfants, la chair à canon de dalai lama . Ce sont ces enfants , conditionnés depuis la tendre enfance et inendoctrinnés que cette fausse icône  bling bling des bobos envoie se faire immoler.

  • Wen Jiabao s'engage à stabiliser le taux de change pour protéger les entreprises de commerce extérieur

    Comme quoi la Chine n'est pas impressionnée par les déclarations des sénateurs américains.

     

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a promis "un taux de change fondamentalement stable" afin de protéger les entreprises de commerce extérieur du pays.

    Il s'est exprimé ainsi lors d'une tournée d'inspection de Guangzhou, ville du sud de la Chine en plein essor économique et qui accueille en ce moment la 110e foire d'import-export de Chine, également connue sous le nom "Foire de Canton".
    Le Wen Jiabao qui jouit d'une énorme popularité accueilli chaleureusement à Guangzhou

    Le Premier ministre chinois rassure les exportateurs en s'engageant à stabiliser le commerce extérieur

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'est engagé à soutenir davantage les exportateurs, notamment à travers "un taux de change généralement stable", afin de stabiliser le commerce extérieur de la deuxième économie mondiale, à l'heure ou réapparaissent des facteurs d'incertitudes extérieures.

    M. Wen a fait cette remarque lors d'un voyage  les 13 et 14 octobre à Guangzhou, ville hôte de la 110e Foire d'import-export de Chine, également connue sous le nom de Foire de Canton, dans la province du Guangdong (sud).

    Durant ce voyage, M. Wen a visité les entreprises Guoguang Electric Company Ltd. et Guangzhou Dayang Motorcycle Co., Ltd., des entreprises exportatrices majeures de la province.

     

    Lors d'une réunion avec des entreprises du domaine du commerce extérieur, M. Wen a écouté des rapports faits par des représentants de ces entreprises concernant la situation des importations et exportations chinoises.

    Selon les rapports du secteur du commerce extérieur, l'augmentation des coûts de la main-d'oeuvre et du matériel ainsi que l'appréciation du yuan au cours de ces dernières années ont considérablement réduit les bénéfices des entreprises exportatrices et ont engendré des difficultés dans leurs affaires.

    "Malgré les épreuves que nous rencontrons à l'heure actuelle, nous devons rester confiants et ne pas céder aux difficultés", a indiqué M. Wen après avoir écouté les rapports. Il a noté que le gouvernement lancerait une série de mesures et travaillerait avec le secteur du commerce extérieur pour surmonter les difficultés et encourager la croissance économique.

    Selon M. Wen, les gouvernements doivent rester lucides et accorder une attention particulière à l'impact des politiques intérieures et des risques extérieurs sur les importations et exportations de la Chine.

    La Chine doit, à l'heure actuelle et à l'avenir, s'attacher à maintenir la croissance stable de ses exportations malgré les changements de l'environnement extérieur, a souligné M. Wen, ajoutant que le pays encourageait les capitaux étrangers à investir dans les domaines de la fabrication de pointe, des produits high-tech, des services modernes, des énergies nouvelles et des industries économes en énergie et favorables à l'environnement.

  • LE TOFU A TOUTES LES SAUCES

    Festival du Tofu dans l'Anhui
     

    Chaque année, les amoureux du tofu se réunissent dans l'Anhui à l'époque de la Fête du Printemps. Les plus grands chefs du pays entendent rivaliser de créativité pour proposer plus de 300 manières de savourer cet met.

    Le tofu, ou fromage de soja, est une spécialité chinoise qui a su s'imposer sur les tables du monde entier. La province de l'Anhui serait selon les historiens du tofu le lieu qui a vu naître cette délicieuse mixture il y a près de 2 millénaires.

    Des générations de chefs ont fait appel à leur imagination pour accommoder cette préparation et l'Anhui compte naturellement les plus grands spécialistes de la discipline.

     


    Zhu Jianglong Chef

    "Le tofu est un plat très ordinaire dans la vie des chinois. Mais il peut être adapté en une multitude de préparations de toutes formes et pour tous les goûts."

    Le tofu, c'est la joie. Ce n'est donc pas tout à fait un hasard si les deux concepts, joie et tofu, ont une sonorité si proche en chinois

    Su Xinhua  native de l'Anhui

    "Tofu... 'TO-FU'... Une bouchée de joie. Nous autres, Chinois, ne pouvons passer une Fête du Printemps sans manger du Tofu. Ce plat peut amener de la chance à la famille entière."

    Le tofu, ce n'est pas seulement de la joie, c'est aussi la garantie d'une bonne santé. Beaucoup de bonnes protéines et peu de gras en font la nourriture de l'homme moderne.

    A Shenzhen , il existe un restaurant végétarien où l'on vous sert d'excellentes préparations de porcs , de beaux poissons et fruits de mer , sauf que le porc n'est pas du porc et le poisson n'est pas du poisson . C'est à vous y méprendre , car l"aspect est trompeur et le goût du porc ou du poisson sont bien là.
    Mais tout est préparé avec du tofu. Ce restaurant est fréquenté par de nombreux moines.

    P1000269.JPG

    P1000433.JPG

    P1000271.JPG