shenzhen - Page 5

  • Chine:plus de 200 écrivains ouïgours du Xinjiang publient une lettre ouverte contre le terrorisme

    651.JPG

    Les Ouighours sont des Chinois. Ils font partie des 56 ethnies minoritaires de Chine. La grande majorité vit dans le Xinjiang , région autonome de l'Ouest de la Chine. C'est une des deux ethnies musulmanes de Chine.

    A Shenzhen, ils sont nombreux et j'ai eu l'occasion d'en rencontrer. Dans le temps, quand le pain était difficile à trouver en Chine, j'allais régulièrement chez eux acheter leur pain , semblable au pain marocain, il est excellent.

    Certains voudraient faire croire qu'il y a des problèmes avec les Ouighours, mais rien n'est plus faux du moins pour l'immense majorité des Ouighours . Une infime minorité , comme les musulmans d'Europe, influencée par les extrémistes islamistes , venant d' Afghanistan qui a une frontière commune avec la Chine, a opté pour le terrorisme , haranguée par  la terroriste ,  Rebiya Kadeer, présidente du Congrès mondial des Ouïghours qui a son siège à New York.

    P1030146.JPG

    En visite à la mosquée de Shenzhen , reçu par l'Imam de l'ethnie Hui , l'autre ethnie musulmane de Chine

     

    Plus de 200 intellectuels Ouighours écrivains, poètes et traducteurs  de la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest) ont publié une lettre ouverte visant à dénoncer le terrorisme.

    Cette lettre, intitulée "Notre responsabilité et mission est de ne jamais garder le silence -- une lettre à nos frères ouïgours", explique que "nous ne pouvons plus garder le silence à l'heure où une tempête noire lancée par une poignée de terroristes tente en vain de détruire notre civilisation".

    "Face à une série de violents crimes terroristes, comment pouvons-nous ne pas être indignés ou horrifiés ?

    "Notre conscience ne nous permet pas d'être silencieux. Nous devons nous lever et crier bien fort, 'arrêtez !""

    Cette lettre, récemment publiée, fait suite à une série d'attaques terroristes meurtrières à Urumqi, capitale du Xinjiang, à Kunming, capitale du Yunnan, et à Beijing.

    Les auteurs appellent les Ouïgours à adopter un raisonnement plus rationnel et exhortent en particulier les écrivains et les poètes à assumer leur responsabilité, car "sauvegarder la stabilité sociale et l'unité nationale est notre mission sacrée".

    La lettre appelle également les Ouïgours à éradiquer les crimes et à s'unir aux autres groupes ethniques afin de "se préparer à un avenir radieux pour la grande patrie".

    http://www.fait-religieux.com/images/pages/asie_pacifique/qinghai.jpg

     

  • Pour la confection de l'iPhone 6 : Foxconn va embaucher 100 000 nouveaux ouvriers à Shenzhen (sud de la Chine)

    foxconn_worker-3.jpg

    Selon une nouvelle diffusée sur le site DigiTimes, le fabricant taïwanais Foxconn Group prévoit embaucher environ 100 000 nouveaux ouvriers en Chine continentale, afin de se préparer à la production du nouvel iPhone 6 d'Apple Inc.

     

    Le communiqué indique que la production pourrait commencer dès le mois prochain, ce qui concorde avec un rapport de Bloomberg News publié lundi, qui laissait entendre un lancement commercial du nouveau téléphone en septembre. D'après cette information, Foxconn, société cotée à la bourse de Hong Kong, et qui est une unité de Hon Hai Precision Industry Co. sur le continent chinois, avait déjà engagé 90 000 ouvriers pour assembler l'iPhone 5S d'Apple.

    130204123325-foxconn-union-workers-monster.jpg

  • Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Belgique, Didier Reynders, a fait part de sa surprise face aux énormes changements en Chine depuis sa première visite il y a 30 ans

    001aa0c6c27e11493fe704_2.jpg

    La Chine a atteint un niveau suffisamment élevé pour se démarquer à l'échelle internationale dans plusieurs domaines, et la Belgique est prête à faciliter les échanges entre les deux pays, a confié à Xinhua  le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Belgique, Didier Reynders, dans une entrevue récente. Il a fait part de sa surprise face aux énormes changements en Chine depuis sa première visite il y a 30 ans.

    "Le plus impressionnant est le développement extraordinaire des villes chinoises en termes d'édifices modernes, d'autoroutes, de trains, de métros, etc.", a déclaré M. Reynders.

    "L'autre facteur important est la façon dont les Chinois accélèrent leur capacité d'intégration entre les technologies et les actions commerciales sur leur propre marché", a-t-il poursuivi.

    En plus de féliciter la Chine pour ses réalisations économiques, il a fait l'éloge des événements auxquels il a pris part l'année dernière, qui étaient importants à l'échelle mondiale, avec une présence chinoise de niveau très élevé en termes de design, de mode et d'architecture.

    En fin d'année dernière, M. Reynders et la reine Mathilde de Belgique ont assisté à la cérémonie d'ouverture de la cinquième biennale d'urbanisme et d'architecture de Shenzhen & Hong Kong (BSHK) et à l'ouverture des expositions "Dress Code" et "Design in Motion" à l'occasion de la "Hong Kong Business of Design Week (BODW)".

     

    01_aa0901_szb_my_0327_bilingua_popup.jpg

    Ces deux événements se sont attirés le respect de l'industrie du design à travers le monde.

    Il a également expliqué de quelle façon la Belgique développait son partenariat commercial avec la Chine à l'époque où il était ministre des Finances et a souligné l'importance d'un traité d'investissement bilatéral Union européenne (UE)-Chine, qui fait présentement l'objet de négociations.

    "J'ai créé un fonds d'investissement pour soutenir les entreprises belges qui voulaient investir en Chine. Grâce à ce fonds, nous avons récolté un succès extraordinaire à la bourse chinoise", a-t-il indiqué.

    Un fonds "miroir" dédié aux sociétés chinoises qui souhaitent investir en Belgique a par la suite été établi, a-t-il rappelé.

    Au sujet du traité d'investissement bilatéral UE-Chine dont la troisième ronde de pourparlers vient de s'achever, il a expliqué qu'il reste des secteurs à explorer, tels que l'accès au marché et la propriété intellectuelle, qui, selon lui, s'appliquent également à d'autres accords semblables.

    W020120716810696058338.jpg

  • A Chengdu, un traiteur ne recrute que des bonnets D pour ses livraisons à domicile

    001ec92b9029150e45ed19.jpg

    Le 16 juin aux petites heures, alors qu'il regarde les matchs de la Coupe du monde avec une bande d'amis, M. Du décide de passer commande chez un traiteur qui livre à domicile. Dix minutes plus tard, une jeune femme à la poitrine généreuse vêtue d'un maillot de foot sonne à sa porte et lui livre sa commande. Il s'agit en réalité d'une campagne de promotion imaginée par un traiteur de la ville pour la Coupe du monde et pour laquelle ce dernier ne recrute que des livreuses avec un bonnet D.

    001ec92b9029150e45f61a.jpg

    001ec92b9029150e45fd1b.jpg

    aa 9338.JPG

    En Chine, le football féminin a beaucoup de succès . Ces dames ont déjà gagné la coupe du monde ,alors que chez

    les hommes , ils n'arrivent même pas à se qualifier dans la région la moins forte du monde, l'Asie.

    J'ai rencontré ces joueuses de charme, aux jambes de faon là où l'on rencontre le plus de belles femmes ,

    à Shenzhen.lol

     

  • Découvrez les voitures « branchées » en Chine

    PC110397.JPG

    Un taxi full électrique recharge sa batterie dans une station BYD à Shenzhen

    Le développement des véhicules propres s'accélère en Chine comme nulle part ailleurs. Encouragées par le gouvernement, les marques chinoises ont de grandes ambitions pour le marché intérieur, comme pour le marché mondial.

    Le 20 avril, le Salon international de l'automobile de Beijing 2014 s'est ouvert, dans la capitale chinoise, au Centre des expositions internationales. Les voitures fonctionnant aux énergies nouvelles ont attiré l'attention de tous. Le salon a présenté 118 nouveaux modèles de voitures, dont 79 sont des véhicules fonctionnant aux énergies nouvelles, soit 70 %. Ces voitures sont de marques étrangères, mais aussi de marques chinoises, comme BYD de Shenzhen et JAC de Hefei (province de l'Anhui).

    Les véhicules « made in China » sont de qualité comparable aux voitures hybrides lancées par Ferrari et Land Rover. Par exemple, la BYD Tang, un SUV hybride qui n'a besoin que de 5 secondes pour atteindre la vitesse de 100 km/h, peut surpasser plusieurs voitures de sport.

    L'apparition d'un grand nombre de voitures fonctionnant aux énergies nouvelles est liée au manque de ressources énergétiques, au besoin croissant de protéger l'environnement et aux mesures incitatives qu'a prises le gouvernement chinois pour promouvoir cette industrie en plein essor.

    PC110374.JPG

    La police de Shenzhen utilise des voitures électriques de la marque locale  BYD

    Le smog est présent dans les principales villes chinoises. On l'attribue aux émissions des usines et des véhicules. Face aux problèmes environnementaux, les voitures fonctionnant aux énergies nouvelles sont une solution intéressante.

    Selon Zhang Guobao, ancien directeur général du Bureau national des énergies, « le gouvernement chinois accorde une grande importance à ce problème », en tant que pays leader en ce qui concerne la fabrication et la vente de véhicules automobiles, la Chine a déjà donné la priorité au développement des voitures fonctionnant aux énergies nouvelles. Et dans le contexte actuel, celles-ci ont une importance stratégique. Une série de mesures incitatives montrent la détermination du gouvernement chinois à promouvoir ce type de véhicules.

    Déjà en 2001, la Chine avait alloué 2 milliards de yuans dans son « projet 863 » pour développer les voitures électriques. Plus de 200 entreprises fabriquant des voitures complètes et des pièces détachées, des établissements d'éducation supérieure et de recherche, ainsi que plus de 3 000 chercheurs scientifiques et techniques ont participé à la R&D sur les voitures électriques. Pour l'heure, environ 160 voitures électriques de toutes sortes ont été lancées. Presque 30 laboratoires pilotes de niveau national consacrés à ce type de véhicules ont été créés et plus de 40 normes de standard ont été déposées.

    Début 2009, le ministère des Sciences et Techniques, le ministère des Finances, la Commission nationale du développement et de la réforme et le ministère de l'Industrie et de l'Information ont conjointement lancé un projet dans 25 villes pilotes pour promouvoir les bus et les taxis roulant aux énergies nouvelles. En janvier 2014, 87 villes chinoises avaient rejoint ce projet. 330 000 véhicules fonctionnant aux énergies nouvelles avaient déjà été mis en service.

    Ces villes appliquent strictement les mesures incitatives.

    Les acheteurs peuvent toucher des subventions du gouvernement central et du gouvernement local. La subvention venant du gouvernement central peut s'élever à 60 000 yuans, selon la distance parcourue. Les gouvernements locaux accordent des subventions différentes. À Beijing, la subvention est la même que celle accordée par l'État ; à Shanghai elle s'élève à 40 000 yuans pour chaque voiture électrique, 30 000 yuans pour une voiture hybride. Shenzhen, Chengdu et Zhengzhou ont successivement lancé leurs règles concernant les subventions.

    PC110380.JPG

    Grâce au projet de promotion des véhicules propres, les bus et taxis hybrides consommant de l'essence et du gaz, ou de l'électricité et du gaz se sont généralisés dans les grandes et moyennes villes chinoises. Celles-ci projettent de mettre en service plus de bus et de taxis pour remplacer les véhicules à essence. Selon les estimations, en 2015, le nombre de bus roulant aux énergies nouvelles devrait s'élever à 83 000, soit 13,8 % du total des bus de transport public.

    Selon des statistiques de l'Association de l'industrie automobile chinoise, 6 853 voitures roulant aux énergies nouvelles ont été vendues au premier trimestre 2014, soit une augmentation de 120 % en glissement annuel. Parmi ces véhicules, on comptait 4 095 voitures électriques et 2 758 voitures hybrides-électriques. Ces deux types de véhicules ont connu une forte augmentation des ventes au premier trimestre 2014. Cela montre que les perspectives pour les voitures roulant aux énergies nouvelles sont prometteuses.

    D'après Dong Yang, vice-président permanent de l'Association de l'industrie automobile chinoise, 2014 sera le jalon du développement des véhicules roulant aux énergies nouvelles. En dépit du pourcentage dérisoire de ces voitures sur le marché automobile par rapport aux voitures à moteur d'essence, leur potentiel se fait déjà sentir.

    Le vaste marché chinois est devenu la cible de toutes les entreprises fabriquant des voitures roulant aux énergies nouvelles. Elon Musk, fondateur de Tesla, a estimé qu'en 2015, les ventes des Tesla en Chine seront les mêmes qu'aux États-Unis et qu'elles s'élèveront à entre 7 000 et 8 500 véhicules.

    Les entreprises chinoises ont fait des efforts pour développer des technologies et explorer des marchés, et elles ont obtenu des résultats importants. L'écart entre les technologies chinoises et internationales s'est resserré. Certaines marques chinoises ont également été reconnues sur le marché international.

    Au cours des Jeux olympiques de Londres, les bus touristiques rouges fonctionnant aux énergies nouvelles qui roulaient le long de la Tamise étaient fabriqués par le chinois Ankai Automobile.

    Rio de Janeiro, qui accueillera les Jeux olympiques 2016, a reçu, le 29 mars dernier, des bus électriques fabriqués par le constructeur chinois BYD. Depuis 2012, les bus ont été exportés en Belgique, aux Pays-Bas, en Amérique du Nord, Amérique du Sud et Asie.

    En 2012, Beiqi Foton Motor a aussi vendu ses bus en Allemagne. Ces derniers sont devenus les premiers bus électriques en service dans le pays. Asiastar Bus a également vendu ses bus roulant aux énergies nouvelles en Israël.

    PC110376.JPG

    Ceci est une publicité légèrement mensongère car il y a bien des émissions de carbone pour produire l'électricité.

     

    L'essor des voitures électriques soulève le problème de la recharge qui constitue l'entrave principale au développement de l'industrie de ces véhicules.

    Les entreprises chinoises ont fait des progrès en matière de recharge. Par exemple, les bus développés par BYD peuvent rouler 250 km en ville après avoir été rechargés. Ils ne consomment que 1,2 kW/h par kilomètre. Les bus fabriqués par Asiastar Bus peuvent, quand à eux, effectuer une recharge en 10 secondes qui leur permet de rouler entre deux ou trois arrêts. Cependant, ce problème lié à la recharge préoccupe encore les clients qui ont l'intention d'acheter des voitures roulant aux énergies nouvelles.

    Ainsi, les villes chinoises mettent en œuvre des stratégies de développement pour ces véhicules, tout en envisageant d'installer des bornes de recharge.

    Selon la commission du Développement et de la Réforme de Beijing, en 2014, la ville installera 1 000 bornes de recharge rapide. On pourra trouver une station de charge partout dans un rayon de 5 km.

    La ville de Shenzhen comme toujours initiatrice dans bien des domaines a été la première grande ville au monde à se doter d'un réseau effectuant les recharges de batteries pour véhicules électriques.

    On estime qu'en 2020, avec l'amélioration des installations de recharge et le recul des coûts des voitures fonctionnant aux énergies nouvelles, la part de ces véhicules dépassera 10 % du total des voitures vendues. Le jour où les « véhicules propres » se banaliseront en Chine n'est plus très loin.

     

  • Un enfant de 11 ans , de Shenzhen émeut la Chine en faisant don de ses organes avant de mourir

    c03fd54abadb150259f21b.jpg

    Un enfant mourant qui a demandé à sa mère de faire don de ses organes pour aider les autres a touché le cœur de milliers d'internautes en Chine.

    Liang Yaoyi, un jeune garçon âgé de 11 ans originaire de Shenzhen, dans la province méridionale de Guangdong, dans le sud de la Chine, est mort d'une tumeur  vendredi dernier après-midi.

    En l'espace d'une heure, les reins et le foie du garçon ont été recueillis pour des transplantations ultérieures.

    Le jeune Liang avait dit à sa mère Li Qun qu'il voulait faire don de ses organes pour être un « enfant formidable », a rapporté hier le Shenzhen Evening News.

    « J'ai vu beaucoup de gens qui ont fait des bonnes actions et je pense qu'ils sont formidables. Moi aussi je veux être un enfant formidable », a-t-il déclaré à sa mère.

    Après que l'histoire de Liang Yaoyi ait été publiée sur le microblog Weibo par le vice-rédacteur en chef du journal, elle a été vue par des dizaines de milliers d'internautes, y compris des célébrités comme l'actrice Yao Chen.

    Beaucoup ont dit qu'ils priaient pour lui, et qu'il était bien un enfant formidable.

    Il y a deux ans, Liang Yaoyi est parti du comté de Lianjiang dans le Guangdong vers Shenzhen, où vivaient sa sœur Liang Lijun, 21 ans, et frère Liang Peihong, 19 ans, afin d'étudier dans une école primaire locale. Les écoles de Shenzhen sont réputées dans toute la Chine.

    Mais, dans la soirée du 22 avril dernier, Liang Yaoyi s'est soudain senti étourdi. Sa sœur a d'abord pensé qu'il avait un rhume, mais le lendemain il avait des difficultés à marcher.

    Elle a immédiatement emmené son frère à l'hôpital, où une tumeur au cerveau a été découverte.

    Li Qun a utilisé toutes ses économies et emprunté de l'argent à des parents dans une tentative désespérée pour trouver un traitement efficace pour son fils.

    La famille a dit que le jeune Liang aurait voulu être un scientifique spatial après avoir lu un livre sur les grandes inventions, que son frère lui avait acheté.

    Puis, alors qu'il était à l'hôpital, il a dit à sa mère qu'il voulait être médecin pour guérir les maladies des autres enfants.

    Mais comme son état s'est détérioré ce mois-ci, il a révélé ses derniers souhaits à sa mère.

    « Maman, si je meurs, s'il te plaît, fais don de moi », a alors dit le jeune garçon.

    Quand sa mère lui a répondu qu'elle ne comprenait pas, il lui a expliqué, « fais don de mes organes ».

    Pour Li Qun, ce fut un choc, mais elle a accepté la demande de son fils.

    Le professeur du jeune Liang pense que ce sont des histoires figurant dans un manuel scolaire qui ont pu inspirer l'enfant.

    Une histoire raconte en effet comment un donneur de moelle osseuse a aidé un jeune homme atteint de leucémie, tandis qu'un autre a été appelé « yeux immortels ».

    Pour sa sœur Liang Lijun, grâce au don de ses organes, Liang Yaoyi continuera à vivre d'une autre manière.

  • Brazuca, le ballon du Mondial 2014, est fabriqué à Shenzhen(Chine du sud)

    c03fd54abadb1500f4be0f.jpg

    Le premier grand gagnant du mondial 2014 qui débute dans quelques jours au Brésil, est la Chine. Depuis plus d'un an, les usines de Yiwu pour le merchandising et de Shenzhen pour les maillots et ballons .

    Selon le Shenzhen Economic Daily, les ballons « Brazuca », nom choisi à l'issue d'un sondage réalisé auprès de plus d'un million de fans de football, sont fabriqués à Shenzhen, une ville chinoise de la province du Guangdong.

    La zone industrielle du village de Tianliao, située au nord-est de la ville, abrite des centaines d'usines et est considérée comme un complexe industriel important du delta du fleuve Zhujiang, lui-même surnommé « Usine du monde ». En réalité, le ballon Jabulani de la Coupe du monde 2010 avait lui aussi été fabriqué à cet endroit. Toutefois, en raison des règles de confidentialité imposées par Adidas, le nom du sous-traitant n'avait pas été divulgué.

    Le fabricant d'articles de sport allemand est devenu le fournisseur officiel des ballons du Mondial en 1970. La production des ballons était d'abord réalisée au Pakistan, puis en Thaïlande, pour finalement être confiée à deux usines chinoises : une usine de Shenzhen pour les ballons utilisés durant les matchs et une autre de Jiujiang (province du Jiangxi) pour les ballons d'entraînement.

    A quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde, l'usine de Shenzhen tourne à plein régime. En réalité, les ballons qui seront utilisés durant les matchs de la compétition ont déjà été envoyés au Brésil il y a deux mois par bateau. Les ballons qui y sont produits en ce moment sont donc destinés à la vente et sont disponibles pour 160 dollars (ou 110€) dans les boutiques Adidas.

    yiwu-toys-market.jpg

    Les marchandises venant de Yiwu , se retrouvent dans le monde entier

  • Intempéries sur le sud de la Chine , mais ciel bleu et températures caniculaires pour nous!!!

    Que serait la vie sans un peu de chance !!!

    Alors que je suis en Chine et notemment à Shenzhen, pour les mois d'avril et mai , vous avez sans doute appris que des pluies violentes se sont abattues sur Shenzhen provocant des innondations qui n'ont duré que quelques heures.

    Heureusement, depuis 5 jours nous sommes à Nanning et à la fontière avec le Vietnam où il fait plein soleil avec des températures de près de 40° et on peut dire que la chance nous suit car en avril nous étions à Beijing sous un ciel splendide alors que la capitale chinoise venait de connaître une longue période de brouillard et de pollution. Nous nous sommes rendus dans l'extrême nord de la Chine , région qui jouxte la Sibérie , et à la frontière russe : 22à 25°, ciel bleu . Une semaine après il y neigeait.

    001ec92b902914da9ecd02.jpgLe 11 mai, de fortes chutes de pluie ont frappé la ville de Shenzhen dans la province du Guangdong. Ces précipitations, les plus fortes depuis 2008, ont sévèrement perturbé le trafic dans la ville et plus de 2000 voitures ont été inondées. Le 13 en rentrant à Shenzhen nous n'avons rien constaté , tout est rentré dans l'ordre.

    001ec92b902914da9ecd04.jpg

     

    0019b91ed6e014dabe4510.jpg

  • Premier mai en Chine,ou la victoire du capitalisme à la grande foire de la consommation

    Premier mai oblige, la Chine s'offre deux jours de congés ,auxquels s'ajoutent le weekend, ce qui fait que les Chinois jouissent de quatre jours de congés. A Shenzhen. La grande cité économique du sud de la Chine, à côté de Hong Kong, où se trouve votre serviteur, une foule compacte se presse dans la rue, agoraphobes s'abstenir.

    image.jpg

    C'est la frénésie de la consommation. Tout est fait pour attirer le chaland. En famille,en couple ou isolé , on se bouscule,on se laisse entraîner dans un tourbillon effréné , assourdis sous un brouhaha fracassant  Aujourd'hui.hui, c'est la victoire du piéton face à l'automobile . Ils sont trop nombreux. Les voitures qui n'ont que mépris pour les bipèdes sont bloquées et leurs Klaxons n'y peuvent mais. En Chiné, passage protègé ou non, le piéton n'a qu'une solution quand arrive un véhicule :prendre ses jambes à son coup!!!

    IMG_4246.JPG

    shenzhen-dongmen-001.jpg

     A Harbin, ville située près de la Sibérie ,où j'étais en début de semaine, j'ai l'impression que les gens ne travaillent jamais,tant les rues principales sont noires de monde du matin au soir. Ils déambulent un pain sous le bras gauche ,tenant un bâtonnet de glace de leur main libre. Je n'ai jamais vu manger autant de glaces qu'ici où ĺhiver dure sept mois dont quatre avec des températures inférieures à -25°. J'ai testé , pour vous,et le pain et la glace . Ils sont excellents l'un et l'autre.

     

    untitled.png

     

     

     

  • Quatre morts et un blessé lors d'un raid contre les jeux d'argent dans le sud de la Chine à Shenzhen

     

    4847710_1_z.jpg

     

    Quatre personnes ont été tuées et une autre blessée alors qu'elles essayaient d'échapper à la police au cours d'un raid sur un site de jeux d'argent samedi à Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud), selon la police locale.

    Tôt samedi matin, la police a reçu des informations selon lesquelles il se déroulait des jeux d'argent et a procédé à l'inspection d'un club de loisirs dans le district de Longgang à Shenzhen, a indiqué le bureau local de Longgang du Bureau de la sécurité publique de Shenzhen.

    Les suspects ont pris note des policiers en civil et ont commencé à s'échapper en sautant du troisième étage du bâtiment.

    La police à réussi à arrêter certaines personnes, mais d'autres avaient déjà sauté.

    Quatre personnes sont mortes malgré les soins d'urgence. Une personnes reçoit des soins médicaux dans un hôpital local, a indiqué la police.