shanghai - Page 5

  • Shanghai : 4 entreprises impliquées dans des scandales alimentaires

    Moon-cake-and-tea-800x1280.jpg

    Que les amateurs de moon cake se rassurent, il y a plusieurs centaines de fabricants de gâteaux de lune

    tous très honnêtes et distribuant d'excellents gâteaux dont j'use et , je dois bien l'avouer , j'abuse.

    Le cas rapporté ci-dessous étant une exception d'ailleurs découvert et sanctionné par les autorités chinoises.

     

    Les autorités de Shanghai ont placé quatre entreprises ainsi que leurs patrons respectifs sur liste noire pour avoir enfreint des règles de la sécurité alimentaire, en utilisant par exemple des aliments périmés pour fabriquer des gâteaux de lune ou en ajoutant des capsules de pavot dans la nourriture.

    Trois d'entre elles se sont vu retirer leur licence commerciale, alors que la quatrième était un restaurant qui travaillait en réalité sans licence.

    Les quatre propriétaires ne pourront dès lors plus exercer d'activité en rapport avec le secteur alimentaire pendant une durée de cinq ans, selon un communiqué de l'Administration des denrées alimentaires et des médicaments de Shanghai hier.

    La société Shanghai Panpan Food, installée dans le district de Fengxian, avait mis sur pied un atelier spécialement destiné à produire illégalement des gâteaux de lune avec des ingrédients issus d'anciens gâteaux.

    La société a donc enfreint la loi sur la sécurité alimentaire de Chine et son propriétaire Zhang Ruguo, originaire de la province du Jiangsu, a été entendu par le tribunal populaire du district de Fengxian au mois de juillet.

    Le tribunal n'a toutefois pas encore rendu sa décision.

    Le 4 septembre dernier, des informateurs avaient également annoncé que le restaurant Taiwan Beer Roast Duck dans le district de Hongkou ajoutait des substances illicites dans le canard laqué qu'il servait à ses clients.

    L'Administration des denrées alimentaires et des médicaments de Shanghai avait alors découvert que le restaurant ne disposait d'aucune licence d'exploitation et des analyses ont révélé par la suite la présence de morphine et de papavérine dans ses aliments, des substances chimiques issues du pavot.

    Le propriétaire de l'établissement, Zhang Kede, originaire de la province de l'Anhui, a été condamné à 18 mois de prison et à une amende de 5000 yuans après avoir comparu devant le tribunal populaire du district de Hongkou le 5 février 2013.

    La société Shanghai Anying Food a quant à elle été condamnée à payer 50 000 yuans et à remettre sa licence aux autorités pour avoir repris son activité sans en avoir reçu l'autorisation après un cas d'intoxication alimentaire. Selon le gouvernement local, cette reprise non autorisée a été à l'origine d'un deuxième cas d'intoxication alimentaire.

    Anying faisait en effet l'objet d'une enquête par l'Administration des denrées alimentaires et des médicaments du district de Qingpu après qu'une cinquantaine de membres de son personnel ont été victimes d'une intoxication alimentaire pour avoir ingéré de la nourriture produite par l'entreprise au mois de juin.

    L'Administration a également reçu un rapport sur un autre cas d'intoxication alimentaire de masse le 8 juin et a ensuite réalisé qu'il devait aussi être attribué à Anying, dès lors que la société avait repris ses activités et utilisé des ingrédients scellés. Elle avait redémarré sa production sans même prendre le soin de désinfecter le matériel, ont expliqué des responsables de l'Administration.

    La quatrième société inculpée est le restaurant Jialinge du district de Hongkou.

    Les enquêteurs se sont rendu compte qu'elle utilisait des ingrédients d'origine animale sans aucun certificat de qualité. Des tests plus approfondis ont permis de constater que deux sortes de viande avaient été mélangées avec d'autres ingrédients.

    L'ensemble du matériel douteux a été détruit et le patron du restaurant a dû payer 50 000 yuans d'amende, tandis que son établissement a perdu sa licence

    W020090213620723229181.jpg

  • A Shanghai et Suzhou, un nouveau fournisseur d'Apple critiqué pour ses conditions de travail

    apple.jpg

     

    Selon l'association China Labor Watch, les employés d'un fournisseur d'Apple seraient forcés d'effectuer des heures supplémentaires non-payées dans des conditions de travail et de vie déplorables au sein d'usines à Shanghai et à Suzhou, en Chine.

    Pegatron, la société taïwanaise qui assemble des iPhone et des iPad pour Apple, « violerait un grand nombre de lois et de normes du travail internationales et chinoises, de même que le code de conduite de la société Apple elle-même », pouvait-on lire dans le rapport de l'ONG chinoise.

    Les ouvriers des usines Pegatron dépassent régulièrement la limite des 60 heures de travail hebdomadaires imposée par Apple, souligne le rapport, qui précise encore que l'environnement de travail des employés est médiocre et leurs logements inappropriés.

    Selon des professionnels du secteur, l'usine du district de Pudong à Shanghai assemblerait un tiers de tous les iPhone et iPad produits dans le monde.

    China Labor Watch explique avoir envoyé des enquêteurs sous couverture dans trois usines Pegatron et interviewé près de 200 ouvriers à proximité de leur lieu de travail de mars à juillet.

    Pegatron a accru sa production de produits Apple lorsque ce dernier a décidé de recourir aux services de nouveaux sous-traitants plutôt que dépendre uniquement du taïwanais Foxconn.

    Celui-ci avait lui-même défrayé la chronique lorsque 10 employés de ses usines avaient mis fin à leurs jours. A la suite de ces incidents en série, Apple et Foxconn avaient décidé d'augmenter les salaires des ouvriers et d'améliorer leurs conditions de travail.

    Dans les filiales de Pegatron à Shanghai et à Suzhou, ville voisine de la première, des fluides de coupe auraient été directement déversés dans les égouts, mentionne encore le rapport de l'ONG.

    La direction de Pegatron a annoncé dans un communiqué qu'une enquête serait menée au sujet de ces allégations et qu'elle interviendra immédiatement pour remédier aux éventuelles infractions.

    Apple a pour sa part affirmé avoir réalisé 15 audits approfondis auprès de 130 000 ouvriers dans les usines Pegatron depuis 2007.

    Une enquête de la société californienne menée en juin de cette année avait également révélé que les employés de Pegatron qui fabriquent les produits d'Apple travaillent en moyenne 46 heures par semaine.

    « Notre groupe s'engage à garantir des conditions de travail sûres et raisonnables au travers de notre chaîne d'approvisionnement. Nous supervisons le secteur au moyen d'audits spécialisés et de grande portée, c'est le programme informatif et éducatif le plus transparent qui soit pour enrichir les conditions de vie de nos ouvriers », avait déclaré le porte-parole d'Apple en Chine.

    L'usine Pegatron de Shanghai, qui fabrique notamment les boîtes des produits à la pomme croquée, encourt la « plus lourde peine » pour avoir déversé des déchets polluants dans une rivière.

    Les habitants du district de Songjiang à Chedun ont longtemps été dérangés par la « rivière de lait » qui traverse le parc industriel du district et longe les habitations. La rivière Tielu a en effet reçu ce surnom l'an dernier lorsqu'elle est subitement devenue aussi blanche que le lait et a commencé à dégager une odeur nauséabonde.

    Les riverains avaient indiqué à ce sujet qu'ils étaient inquiets pour la sécurité alimentaire des produits régionaux dès lors que de nombreux agriculteurs font pousser leurs légumes sur les rives du cours d'eau et utilisent son eau pour irriguer leurs terres.

  • Beckham provoque une violente émeute à Shanghai : 7 blessés

    0019b91ed6e0132e05e801.jpg

    Le 20 juin, Beckham s'est rendu à Shanghai dans le cadre de sa tournée en Chine du mois de juin. Malheureusement, sa visite à l'Université de Tongji, où plus de 1000 fans l'attendaient dans la ferme intention de l'approcher au plus près, a suscité une immense bousculade.. Au moins sept personnes ont été blessées dans l'incident.

    0019b91ed6e0132e05f604.jpg

     Le footballeur en visite en tant qu'ambassadeur du championnat professionnel chinois (Chinese Super League, CSL), devait chausser les crampons lors d'un match entre étudiants. Le match a été ensuite annulé et Beckham lui-même a exprimé ses regrets et ses voeux aux blessés sur son compte sur le réseau social Sina Weibo.

    0019b91ed6e0132e060f07.jpg

    beek.jpg

    0019b91ed6e0132e062c0e.jpg

    0019b91ed6e0132e06300f.jpg

    0019b91ed6e0132e060005.jpg

    0019b91ed6e0132e061909.jpg

     

  • Un professeur américain du lycée français de Shanghai arrêté pour pédophilie

    0019b91ec981131b93c20b.jpg

    Un professeur américain du lycée français de Shanghai a été détenu sous des accusations d'agression sexuelle. L'homme de 32 ans, identifié seulement par son nom de famille, McMahon, enseignait l'anglais depuis cinq ans au lycée français de Shanghai.

    L'instituteur du jardin d'enfants a été arrêté par la police le 13 mai, après que sept familles eurent déposé des accusations officielles contre lui, sous des allégations d'agression sexuelle et de viol d'élèves des deux sexes, ont indiqué plusieurs parents.

    « En tant que parents, nous sommes anéantis », a confié la mère d'une élève.

    L'administration de l'école a déclaré à l'AFP : « Les familles ont déposé des plaintes auprès de la police chinoise contre un professeur de l'école française de Shanghai concernant des violences sexuelles sur la personne d'enfants. »

    « L'enquête est effectuée par la police chinoise et est en cours. Le professeur est en détention administrative. »

     

    0019b91ec981131b93b108.jpg

    La police a déclaré qu'une élève française, accompagnée de ses parents, avait rapporté à la police, le 12 mai, que McMahon l'avait agressée à plusieurs reprises. McMahon a été emmené par la police le lendemain.

    L'école a organisé des séances de consultation psychologique pour les parents des élèves impliqués et les autres parents concernés.

    L'école privée a refusé de fournir les détails précis des accusations contre le professeur, ni à quelle période les agressions ont prétendument eu lieu.

    Un avis adressé aux familles fait état « d'agressions sexuelles ». Cette nouvelle survient après l'extradition aux États-Unis d'un ancien instructeur de l'école, également Américain, sous des accusations semblables.

    L'ancien instructeur, un ami du professeur accusé, a été « extradé aux États-Unis par les autorités chinoises en décembre 2012 à la suite d'une enquête sur des attouchements sexuels et de la violence contre des mineurs », a indiqué l'école dans un courriel.

    L'école française de Shanghai est un établissement privé sous contrat avec l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, un organisme du gouvernement.

     

    0019b91ec981131b929503.jpg

  • Après l’or, ce sont les diamants qui font aujourd’hui rêver les jeunes filles en Chine

    F200701240853121111523568.jpg

    L’appétit des Chinois pour les matières premières ne faiblit pas. Après l’or, ce sont les diamants qui font aujourd’hui rêver les jeunes filles en Chine. Le marché a longtemps été réservé à une élite en quête des plus belles pierres de la planète. Désormais, une nouvelle vague de consommateurs est née et les diamants de qualité inférieure trouvent aussi preneurs.

    Les diamants ne sont plus réservés aux riches en Chine. Les petits, les sans éclats, les « avec quelques défauts », font aujourd’hui la joie de la classe moyenne chinoise. Ces nouveaux consommateurs sont apparus avec l’enrichissement du pays, avec son urbanisation aussi.

    Si l’or reste en effet une tradition lors des mariages à la campagne, en ville, l’influence occidentale a modifié les modes de consommation. Il n’y a pas que le café qui a remplacé le thé du matin, le diamant est aussi devenu un passage obligé le jour où l’on se dit « oui ». L’élément déclencheur du premier achat restant le mariage dans 70 % des cas. Et on se marie encore beaucoup dans ce pays.

     

    F200701241012577492719111.jpg

    Depuis 2011, la Chine est le deuxième acheteur de diamants dans le monde devant le Japon, selon les spécialistes elle devrait même dépasser les Américains en 2015.
    Comme pour les Etats-Unis, en effet, le marché chinois est désormais divisé en deux. D’une part, une clientèle ultra VIP qui reste obsédée par le plus beau et le plus cher, et d’autre part une classe moyenne aux poches moins remplies et du coup moins regardante sur la qualité des pierres.

    Ce constat que l’on peut faire en observant les consommateurs dans les centres commerciaux de la capitale chinoise, se base aussi sur les chiffres que nous ont transmis les douanes chinoises. De janvier à mars cette année, la Chine a importé quatre millions de carats de diamants, soit une hausse de 26,9 % par rapport à la même période l’an passé. Avec, sur le volume global, une très forte augmentation du nombre de pierres en provenance du Zimbabwe qui représente 25 % des importations chinoises, 24 % pour l’Afrique du Sud, 23 % pour l’Inde, 15 % pour l’Union européenne et 5 % pour Israël.

     

    chinese%20diamond%20market.jpg

    Mais pendant ce temps là, comme le souligne justement les Nouvelles de Pékin, le prix moyen lui n’augmente pas ! Il baisse même de 19 %, car là encore, c’est bien la demande pour les petits diamants qui s’envole. « Le prix au carat d’un diamant pur a augmenté de 7 %, note le quotidien, alors que pour une pierre de même taille avec un petit défaut, les prix se sont élevés de 24 % ».

    Pas de quoi pourtant se taper sur les cuisses, ronchonne Zhao de Hua à la veille de l’ouverture de la Foire aux bijoux de Shanghaï. Cette nouvelle vague de consommateurs ne se rabat pas forcément sur les autres pierres fait remarquer le vice-président de l’Association des pierres précieuses et bijoux de Chine : « Si on regarde le marché de la Chine continentale, le prix des bijoux bas de gamme a lui baissé de 30 à 50 % ».

    F200909251728181025538714.jpg

  • Hollande en visite en Chine , pour le meilleur ou pour le pire?

    4874228-hollande-plus-puissant-que-lagarde-et-bernard-arnault.jpg

    C’est une petite phrase prononcée en cours de campagne, qui fait tache au moment où Hollande se prépare à s'envoler vers la Chine :

    « J’en suis arrivé à un moment où je pense qu’il faut nommer l’adversaire. Je l’avais fait pour la finance, il faudra le faire pour les Chinois. »

    C’était François Hollande qui parlait, le 30 mars 2012, lors d’un déjeuner avec le journaliste Eric Dupin, chroniqueur sur Rue89, et qui la rapporte dans son livre , « La Victoire empoisonnée “ (éd. Seuil).

    Désigner la deuxième puissance économique mondiale comme ‘adversaire’ quand on tient les rênes d’un pays plongé dans la crise et ayant un déficit abyssal de son commerce extérieur, c’est audacieux !

    Et comble, les Chinois n'ont pas la mémoire courte et depuis qu'ils ont pris l'importance que l'on sait sur la scène internationale , ils font toujours payer l'impudence de leurs interlocuteurs.

    Quoi qu'il en soit la force de frappe de François Hollande en Chine n’a rien à voir avec le rouleau compresseur qu’Angela Merkel active lorsqu’elle débarque dans l’ex-Empire du Milieu. Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, la chancelière allemande s'est rendue six fois en voyage officiel, dont deux en 2012, avec à chaque fois une armada de ministres et de chefs d’entreprises.

     

    Il n’empêche, pour son premier déplacement chez le géant d’Asie, jeudi 25 et vendredi 26 avril, à Pékin et à Shanghai, le Président de la République part avec deux avions pleins de hauts fonctionnaires et de ministres, mais aussi de chefs d’entreprises. Une petite trentaine seront dans le vol qui décolle d’Orly ce mardi 23, en fin d’après midi. A Pékin, ils seront près de 80 patrons du Cac 40 et de PME, à participer à l’un des temps forts du voyage : le forum économique, organisé le jeudi 25 avril, dans le Grand Hall du Peuple, de 13 heures à 18h30.

    S'il veut que son voyage se solde par un succès voir limiter la casse , François Hollande devra laisser en France les problèmes de "Droits de l'homme" , les dirigeants chinois estimant à juste titre qu'ils n'ont de leçon à recevoir de personne. S'il veut parler Tibet ou Xinjiang , on lui répondra Corse .

    Dans cet ordre d'idée, il n"était pas très intelligent de la par du gouvernement socialiste de laisser se dérouler quelques jours avant son départ pour la Chine , un congrès des femmes Ouïghours où la terroriste Rebya Kadeer, président du Congrès mondial Ouïghours"est répandue en mensonges , selon son habitude.

     

     " La Chine ne veut aucune religion. Elle ne veut que des athées. En interdisant la pratique de l’islam, les autorités chinoises forcent la société ouïghoure à perdre son éthique et sa morale. Par exemple, en tant que musulmans croyants, nous ne pratiquons pas l’avortement, alors que les autorités chinoises y contraignent au-delà d’un enfant" ose-t-elle affirmer sans vergogne.

    Or chacun sait que les églises,temples,mosquées et synagogues sont , partout en Chine ouverts à tout le monde. Je suis par exemple toujours bien accueilli par l'Imam de Shenzhen et les musulmans chaque fois que je visite la mosquée de Shenzhen , j'en ai fait des reportages lors de mes visites l'an dernier sur ce blog.

    D'autre part , il est à signaler que la limitation de naissance en Chine ne concerne que les Chinois de l'ethnie Han. Les autres ethnies comme l'ethnie Ouïghour ne sont astreintes à aucune limitation de naissance.

    Comme quoi la propagande de cette dangereuse terroriste , alliée des Talibans d'Afghanistan est uniquement basée sur le mensonge.

  • Virus mortel de la grippe aviaire : premier cas de H7N9 à Beijing

    132305778_11n.jpg

    Une fillette de sept ans à Beijing est infectée par la souche H7N9 de la grippe aviaire, le premier cas officiellement rapporté dans la capitale chinoise, ont déclaré samedi les autorités locales de la santé.

    Le cas a été confirmé samedi matin à la suite d'un test mené par le Centre chinois du contrôle et de la prévention des maladies.

    L'enfant reçoit en ce moment des traitements à l'hôpital Ditan de Beijing et se trouve dans état stable, a précisé le Bureau municipal de la santé de Beijing lors d'une conférence de presse.

     

    132305778_21n.jpg

    Deux personnes ayant eu des contacts étroits avec la fillette n'ont présenté aucun symptôme de la grippe, a indiqué un porte-parole, ajoutant que le père était engagé dans le commerce de volailles vivantes.

    Ce nouveau cas porte le nombre des infections de la grippe aviaire H7N9 en Chine à 44, alors que tous les 43 autres ont été enregistrés dans des régions orientales du pays. Les premières infections humaines ont provoqué la mort de onze personnes, selon la Commission nationale de la santé et de la planification familiale.

     

    001ec92b902912d3159301.jpg

    001ec92b902912d315b104.jpg

    001ec92b902912d315a602.jpg

    001ec92b902912d315b105.jpg

     

  • Shanghaï légifère contre les emballages excessifs

    emballage-chine-1024x768.jpg

    Un sixième des déchets chinois sont issus d’emballages inutiles… Alors que les décharges sont surchargées et que les projets d’usines d’incinération sont rejetés par le public, les grandes villes chinoises songent à limiter cette source de déchets. Shanghaï a légiféré.

    C’est la première ville chinoise à franchir le pas. L’assemblée populaire locale a adopté un règlement qui punit les industriels et commerçants qui emballent trop richement leurs produits. Si l’un des trois critères suivants est dépassé, le commerçant se verra infliger une amende pouvant atteindre 50 000 yuans (près de 6100 euros) :

    • L’emballage ne doit pas dépasser trois épaisseurs
    • Le coût de l’emballage ne doit pas dépasser 20% de celui du produit emballé
    • Les parties vides de l’emballage ne doivent pas dépasser 55% du volume total pour les alcools, 10% pour les produits d’alimentation courante et 60% pour les friandises et patisseries

    La passion des Chinois pour les riches emballages s’est une fois de plus confirmée pendant la période du nouvel an qui vient de se terminer. Selon les commerçants : « plus c’est un gros paquet épais et coloré, mieux ça se vend »… Or selon les statistiques du gouvernement, un tiers des déchets domestiques du pays sont des emballages, dont la moitié sont considérés superflus. Pas étonnant donc que Shanghaï souhaite limiter les déchets venant de cette source.

    Malheureusement, les habitudes risquent d’être difficiles à changer. Les entreprises qui sont de gros consommateurs de petits cadeaux bien emballés à leurs employés, clients, partenaires, … ne peuvent offrir un paquet trop petit, histoire de face…

    Les parlementaires de Shanghaï ont cependant une bonne nouvelle : au cours de leur travail précédant l’adoption du nouveau règlement, ils ont réalisé des enquêtes d’opinion sur le sujet. 90% des personnes interrogées sont favorables à l’adoption de ce nouvel outil coercitif. 80% des personnes ont spontanément cité la période du nouvel an comme le pire exemple de gaspillage en la matière. Le meilleur, c’est que certains industriels de l’emballage interrogés se sont montrés favorables au règlement. Selon le responsable d’une société d’emballage cartons – qui a tout de même souhaité garder l’anonymat -, « si les commerçants et les industriels n’y sont pas forcés, la situation ne fera qu’empirer. Les habitudes sont trop fortement implantées. Mais quand les porte-monnaie seront menacés, nul doute qu’elles ne changent rapidement »

  • D'adorables animaux lors de la 5e Foire d'animaux de compagnie de Shanghai

    P1010460.JPG

    132205255_31n.jpg

    La 5e Foire d'animaux de compagnie de Shanghai est l'occasion de se rendre compte du chemin parcouru par les Chinois dont la préoccupation du bienêtre animal était, jadis , loin d'être une priorité.

    Mais la Chine change , et pas seulement en matières économiques , les mentalités changent ,et très rapidement. Les animaux de compagnie sont autant choyés en Chine que chez nous et je dirais beaucoup plus que dans certains pays du sud de l'Europe où la population est très rude voir barbare envers les animaux.

    132205255_41n.jpg

    132205255_11n.jpg

    132205255_51n.jpg

    P8270226.JPG

     

     

  • La fête des Lanternes qui est un peu le carnaval chinois deviendra-t-elle une fête internationale ?

    0019b91ed6e0129020d101.jpg

     Shanghai, à l'approche de la fête des Lanternes, les citoyens et les touristes se rendent à la foire des Lanternes du parc Yuyuan pour célébrer cette fête.

    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6976/zh/archive/2013/02/24/la-fete-des-lanternes-qui-un-peu-le-carnaval-chinois-deviend.html
    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6976/en/archive/2013/02/24/la-fete-des-lanternes-qui-un-peu-le-carnaval-chinois-deviend.html

    La fête des Lanternes (Yuanxiao Jie en chinois), le 15e jour du premier mois lunaire, tombe cette année le dimanche 24 février. C'est un jour symbole de réunion en Chine. En fait , elle marque la fin des festivités de la Fête du Printemps  que l'on appele Nouvel an chinois en occident. Chez nous , à Shenzhen, où les feus d'artifice sont permis , c'est le jour pour épuiser son stock de pétards et fusées car à partir de demain , il est interdit d'utiliser ces produits. Donc la période fête qui a commencé le 9 février ( réveillon de nouvel an ) se termine le 24 février.

    001fd04cfc22109b360404.jpg

    fête des Lanternes sous les feux d'artifice

     

    Xiaoli, qui habite à Madrid en Espagne, prépare une réception pour la fête des Lanternes. « Je compte faire des boulettes de riz glutineux pour des amis et des voisins », dit-elle.

     

    Les boulettes de riz glutineux et les lanternes sont les deux caractéristiques de la fête des Lanternes. Mais cette fête un peu démodée en Chine peut-elle devenir un carnaval international ? Ce n'est pas complètement idyllique de l'imaginer dès lors que la fête Yuanxiao est un carnaval en soi. Si le carnaval de Rio peut attirer l'attention du monde entier, la fête des Lanternes le peut également.

     

    0019b91ed6e0129020e902.jpg

    Un carnaval des lanternes à été organisé à Suzhou. Quinze assortiments de lampes de couleurs diversifiées et quelques 3000 lampes individuelles ont été utilisés pour réaliser un monde de lumière qui attire nombre de visiteurs.

     

    La fête de Yuanxiao est le carnaval des Chinois depuis l'Antiquité. Les festivités de la fête des Lanternes montrent les attentes de la population envers cette fête : plaisir et frénésie.

     

    Xiaoli invite beaucoup d'amis et de voisins étrangers pour passer la fête avec elle, elle espère leur faire découvrir cette fête.

     

    001fd04cfc221293e5ba03.jpg

     

    Xiaoli se prépare depuis plusieurs jours pour accueillir la fête des Lanternes. En tant qu'hôte, elle a appris à faire des boulettes de riz glutineux avec ses parents en Chine pour le dîner de la fête.

     

    « J'ai demandé à des amis qui sont rentrés en Chine de me rapporter du riz glutineux. » explique-t-elle. Elle prépare des graines de sésame et de la pâte de jujube. « En Chine, on achète les boulettes au supermarché, mais à l'étranger, j'ai envie de faire moi-même mes boulettes pour créer une ambiance festive. »

     

    001fd04cfc22109b362812.jpg

     

    L'ambiance de la fête de Yuanxiao consiste à admirer les lanternes et à se promener au marché nocturne.

     

    Les lanternes sont très variées en Chine. Parmi elles, la lanterne impériale de Beijing, la lanterne brodée du Zhejiang, la lanterne de dragon de Shanghai et la lanterne aux figurines animées du Guangdong.

     

     0019b91ec9811292788220.jpg

    Wuhan, 36 équipes de danse du dragon se sont rassemblées pour célébrer la fête des Lanternes

     

    Comme l'indique le sinologue français Xie Henai, la fête de Yuanxiao marquait le vrai commencement de la nouvelle année à la dynastie des Song, c'est-à-dire les 14e, 15e et 16e jours du premier mois lunaire. La cérémonie organisée durant ces trois journées reflète toutes les caractéristiques du carnaval

     

    0019b91ec981129278a024.jpg

    0019b91ec981129278a023.jpg

    0019b91ec9811292789422.jpg