shanghai - Page 2

  • Rebond des bourses chinoises, les mesures gouvernementales produisent leurs effets

    Comme on le voit sur cette photo, tous ,ou presque , les indices sont dans le rouge . A noter qu'en Chine, les hausses apparaissent en rouge et les baisses en vert.

    Tant Shanghaï que Shenzhen ont vu leurs indices passer ce jeudi de pertes à gains et la tendance s'accentue depuis 4 jours.

    Un rebond qui survient après qu'une série de mesures gouvernementales visant à stabiliser le marché, paraissent avoir finalement produit leur effet.

     

    L'indice composite de Shanghai a terminé en hausse de 5,8% à 3 709 points....Sa plus forte croissance à la journée, et ce en plus de 6 années..L'indice composite de Shenzhen a pour sa part également connu une progression de 4,4%...Plus de 1 300 titres se sont échangés sur les deux marchés atteignant la limite quotidienne de 10%. Et cela intervient après une perte d'un tiers de leur valeur totale au cours du mois précédent. Et du côté du ChiNext spécialisé dans les technologies lourdes, l'indice a gagné 3%, après avoir perdu 38% de sa valeur depuis un pic en juin.

    La chute des deux  bourses chinoises fait suite à un engouement exagéré de la part des particuliers (100 millions d'investisseurs privés) dont certains, voyant les cours s'envoler, se sont endettés pour acheter des actions. Il faut dire qu'en moins d'un an, ces bourses ont connu une hausse de 150% .

    Le fait que des clients chinois aient emprunté de l'argent pour acheter  des actions n'a rien d'extraordinaire , cela arrive dans tous les pays. Il y a 50 ans , j'entendais déjà mon père dire qu'il fallait se méfier du marché à terme.

    Dès que le marché chinois eut marqué des signes de lassitudes, les hyènes occidentales commençaient déjà leurs commentaires teintés de triomphalisme , certains voyaient déjà "ce qu'ils avaient toujours prédits , la fin du système chinois" etc...MDR.

    Pour certains, "ce qui se passe en Chine est plus grave qu'en Grèce" . Ces gens oubliaient un peu vite que si la Grèce était sans pilote depuis 20 ans , que le pilote actuel est inexpérimenté et arrogeant , la Chine depuis sa prise en main par Deng Xiaoping est gouvernée par des gens de grandes qualités , qui savent que gouverner c'est prévoir.

    Beaucoup de responsables de pays européens l'on compris et sont entrés directement au capital de la Banque asiatique d'investissement en infrastructures (BAII), malheureusement , la Belgique , obéissant au doigt et à l'œil à son maître américain n'en fait pas partie.

    20130618-003728.jpg

     

     

  • Bonne nouvelle pour la Belgique,Volvo produira sa nouvelle petite voiture en Belgique

    Volvo Cars, le constructeur suédois contrôlé par le chinois Zhejiang Geely, va produire dans son usine belge un petit modèle utilisant une plate-forme et un moteur développés en commun avec sa maison mère chinoise, a déclaré son PDG à Reuters chine.

    Hakan Samuelsson, présent au Salon automobile de Shanghaï cette semaine, a précisé que ce futur nouveau modèle, sans doute appelé à remplacer le V40, serait également produit en Chine, sur un site qui reste à déterminer.

    Il a expliqué que les ventes de petits modèles de Volvo avaient toujours été trop faibles pour être rentables et que la marque avait donc besoin d'un partenaire pour partager les coûts de développement et de fabrication, en l'occurrence Zhejiang Geely, qui a repris Volvo à l'américain Ford en 2010.

     

    5mvolvo.jpg

    "Nous avons décidé que nous utiliserions Gand pour l'Europe", a dit Hakan Samuelsson en référence à l'usine belge de Volvo. "En Chine, nous allons regarder, nous n'avons pas encore décidé."

    Le groupe dispose de trois possibilités en Chine: les deux usines existantes à Chengdu, dans le sud, et à Daqing, dans le nord-est, et le futur site d'assemblage de Luqiao, près de la ville de Taizhou, dans l'est.

     

    Deux sources proches de Geely ont déclaré que Volvo et sa maison mère chinoise pourraient produire des voitures à partir de la plate-forme CMA (Compact Modular Architecture) sur le site de Taizhou.

     

                                               Nouvelles en Bref

     

    La Chine va livrer 100 chasseurs Xiaolong au Pakistan. 50 appareils ont déjà été livrés  et la Chine en livrera 50 autres dans les trois ans à venir.

    En Chine, plus de 80% des acheteurs continuent de payer comptant quand ils achètent une voiture, mais le crédit automobile progresse à grand pas sous l’aiguillon des constructeurs étrangers, soucieux d’enrayer le tassement de leurs ventes et de rajeunir leur clientèle.u salon de Shanghai cette semaine, des industriels évoquaient en souriant l’époque pas si lointaine, il y une douzaine d’années, où les acheteurs chinois apportaient aux concessionnaires des brassées de billets de banque en liasses serrées.

     

     

  • Chronique de la vie mouvementée des Juifs réfugiés en Chine pendant la Seconde Guerre mondiale

    JTA (Jewish Telegraphic Agency) a rapporté que le quartier de Shanghai qui abritait environ 20 000 réfugiés juifs pendant la Seconde Guerre mondiale serait ajouté au registre Mémoire du monde de l’UNESCO.

    Si les réfugiés fuyant les nazis qui se sont installés à Shanghai ont certainement connu un meilleur sort que leurs parents et amis qu’ils ont laissés derrière eux en Europe, la vie dans la « Perle de l’Orient » était tout de même agitée.

    La vie à Shanghai semblait prometteuse, lorsque les premiers réfugiés juifs allemands, beaucoup d’entre eux des médecins et dentistes, sont arrivés peu de temps après l’arrivée d’Hitler au pouvoir.

    La communauté locale était apparemment tellement reconnaissante devant les compétences professionnelles de ces réfugiés que le JTA titrait un article de 1934 « Les médecins juifs allemands poussent la Chine à être reconnaissante envers les nazis ».

    Dans cet article, JTA mentionne que, d’après un journaliste américain travaillant en Chine, environ 100 médecins juifs exerçaient à Shanghai :

    « Pendant le peu de temps où ils ont vécu dans la ville, ils ont fini par être considérés comme un ‘cadeau d’Hitler à l’Extrême-Orient’. En vertu de leurs compétences médicales, ils ont contribué à un territoire qui souffrait depuis longtemps d’une attention médicale insuffisante. »

    « Les médecins juifs allemands, déclarait le journaliste, se sont distingués comme faisant partie des chirurgiens et des médecins généralistes les plus experts de Shanghai. »

    En 1937, l’occupation de la Chine par le Japon a apporté à la fois de bonnes et mauvaises nouvelles pour les Juifs de Shanghai.

    Des mauvaises : la conquête de Shanghai fut précédée par des mois de combats, et pendant cette période, décrite par JTA comme une « guerre non déclarée », les rabbins de la ville ont qualifié la situation des Juifs de « désespérée ».

    « Les quartiers juifs de cette ville frappée étaient surveillés par un régiment juif du corps des volontaires de Shanghai, qui veillaient à protéger la propriété des habitants, éteindre les incendies et évacuer les Juifs des zones dangereuses… »

    Des bonnes nouvelles aussi : sous l’occupation japonaise, Shanghai est devenue une « ville ouverte », offrant un refuge à des milliers de Juifs qui n’avaient nulle part où aller.

    Beaucoup de ceux qui avaient eu des difficultés à obtenir les visas nécessaires pour quitter l’Europe ont reçu l’aide de Ho Feng Shan, un consul général chinois à Vienne en 1938-1939, qui fut plus tard surnommé le « Schindler de Chine » et qui a risqué sa vie pour délivrer des visas à des milliers de Juifs.

    Une rue de Shanghai aux alentours de l'année 1943 (Crédit : Wikimedia Commons)

    Une rue de Shanghai aux alentours de l’année 1943 (Crédit : Wikimedia Commons)

    Une fois à Shanghai, les Juifs ont tenté de se créer une nouvelle vie, quoique temporaire. Un quotidien juif, le Shanghai Jewish Chronicle, a été fondé en 1939. La même année, Benjamin Wylie, directeur général du South China Morning Post et du Hong Kong Telegraph, a exprimé de grands espoirs pour l’avenir des Juifs en Chine:

    « Shanghai est pleine de réfugiés juifs d’Europe centrale, déclare Wylie. Ce sont des hommes professionnels et des industriels qui cherchaient refuge. Et je crois qu’ils accompliront de grandes choses pour la Chine. Je crois qu’ils industrialiseront le pays comme il se doit ; qu’ils enseigneront aux Chinois d’excellents procédés de fabrication. »

    Mais la vie n’était pas souriante pour tous les Juifs de Shanghai. Selon un rapport de 1939 du JTA :

    « Environ 20 % de tous les réfugiés juifs de Shanghai ont réussi à obtenir un emploi d’un genre ou d’un autre. Le reste des gens dépendent des allocations accordées par les trois comités de réfugiés à Shanghai. Il y a déjà eu plusieurs cas de suicides parmi les réfugiés juifs. »

    En 1943, sous l’injonction de l’Allemagne, les Japonais ont parqué les Juifs dans une petite section du district de Hongkou.

    La zone, connue sous le nom du « Ghetto de Shanghai », était surpeuplée et insalubre, même si les conditions n’étaient pas considérablement meilleures dans le reste de la ville. Des maladies telles que le typhus et la famine étaient endémiques depuis des années.

    La moitié de la population juive a survécu grâce à des dons de charité ou d’autres fonds privés, a rapporté JTA en 1944.

    Les mois suivant la défaite du Japon en 1945, des milliers de Juifs ont quitté Shanghai. Certains sont retournés en Allemagne et en Autriche pour récupérer leurs propriétés, tandis que d’autres ont rejoint la Palestine, les États-Unis, l’Australie et divers pays d’Amérique du Sud.

    Ceux qui se trouvaient encore en Chine fin 1948 ont dû affronter un nouveau problème : la révolution chinoise.

    Le 22 décembre 1948, JTA rapportait que les soldats nationalistes avaient « pillé les maisons » des Juifs de Shanghai :

    « La crainte d’un pogrom à Shanghai dans l’intervalle entre le retrait des nationalistes chinois et le rétablissement de l’ordre par les forces armées des communistes chinois grandit parmi les réfugiés juifs ici. La période de transition devrait être très dangereuse pour les Juifs et les autres personnes déplacées dans la ville. »

    Grâce aux efforts de diverses organisations de secours juifs, la plupart des réfugiés juifs ont pu fuir le chaos.

    Plusieurs groupes sionistes ont pratiquement fait le tour du monde pour arriver en Israël : naviguant vers San Francisco, puis voyageant en train à travers les États-Unis (les trains étaient « gardés » afin qu’ils n’essaient pas de descendre et de rester illégalement dans le pays), puis embarquant sur un autre navire pour l’Italie, et de là, sur un dernier bateau en direction d’Israël.

    En 2006, lorsque 108 anciens habitants de Shanghai sont retournés dans la ville pour une « Réunion Rickshaw », René Willdorff, l’organisateur de 78 ans, a raconté au JTA ses expériences après leur arrivée de Berlin en 1939 :

    « Mon père a succombé à la maladie en 1942, alors ma mère et moi avons vécu dans des conditions de quasi-famine. »

    Mais, tient à dire Willdorff, « les Chinois sont des gens très gentils et doux, qui ne nous ont jamais dérangés. Peu leur importait si nous étions des Occidentaux ou des Juifs. Ils nous laissaient tranquille.

  • Onze responsables sanctionnés pour la bousculade de Shanghai qui a fait 36 morts

    FOREIGN201501211342000240301922867.jpg

    Quatre hauts responsables d'arrondissement ont été limogés et sept autres ont été sanctionnés à Shanghai (est) pour la bousculade survenue à la veille du Nouvel An 2015, qui avait fait 36 morts et 49 blessés.

     

    Les quatre responsables sont : Zhou Wei, chef du Parti communiste chinois pour l'arrondissement de Huangpu ; son adjoint Peng Song, également gouverneur de l'arrondissement ; Zhou Zheng, gouverneur adjoint et chef de la sécurité publique de l'arrondissement et Chen Qi, directeur adjoint de la police de l'arrondissement. Ils ont tous été révoqués de leurs fonctions, selon les résultats de l'enquête publiés mercredi.

     

    Sept autres responsables chargés du tourisme, de la sécurité publique et de la gestion urbaine, ont été sanctionnés.

     

    La bousculade mortelle s'est produite à 23h35 le 31 décembre 2014, lorsque les habitants se sont rassemblés sur le Bund, un boulevard situé au bord de la rivière à Shanghai, pour fêter le Nouvel An.

    Les autorités de Shanghai avait ouvert une enquête sur un banquet opulent organisé pour les responsables d'un arrondissement la veille du Nouvel An, a déclaré mercredi l'organe disciplinaire de la municipalité.

     

    Cette enquête a été suscitée par des informations dans les médias, selon lesquelles les responsables de l'arrondissement de Huangpu dînaient dans un restaurant haut de gamme de cet arrondissement au moment de la bousculade meurtrière qui a fait 36 morts et 49 blessés.

    Selon des informations publiées mardi par les médias, les responsables se sont rendus dans un restaurant japonais où les clients dînant dans des salles privées dépensent en moyenne 3.000 yuans (484 dollars) par personne.

     

    20150103-032809-g.jpg

  • Le Top 5 des plus beaux sites touristiques à visiter en Chine


    Photo crédit: Vynz101            

    Photo crédit: Vynz101            

     

    La Chine, troisième pays le plus grand du monde, est de nos jours une destination incontournable en tourisme sûrement pour sa culture, mais aussi pour ses sites touristiques considérables. De nombreux sites touristiques sont à visiter en Chine et dans diverses villes. Parmi tant d'autres, nous allons démarquer ses 5 sites qui font la couleur et la fierté de la Chine. La classification de ces tops 5 s'est faite via l'étude sur le circuit en Chineet l'ambiance de la ville telle qu'elle est vécue par les touristes qui ont été évalués. Ces sites touristiques sont Pékin, Shanghai, Xian, Guilin et Hong Kong .

                           TOP 1 : Pékin, un site touristique incontournable

     

    dsc_2875[1].jpg

     

     

    Pékin est la capitale de la Chine où nous pouvons trouver la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Pékin est une ville spéciale, marquée par son histoire avec ses décombres impériaux, ses quartiers populaires les Hutong et sans oublier sa rénovation moderniste comme le Nid d'oiseau et le cube d'eau. Pékin est une ville historique et les lieux à visiter sont nombreux. Les sites les plus célèbres de la planète se tiennent à Pékin tels que la Grande Muraille, la ligne de défense mythique, la Cité interdite, le Palais d'Or et le Temple du Ciel.

                           TOP 2. Shanghai, la faramineuse ville futuriste

     

    Ville littorale au débouché du fleuve, Shanghai est une capitale internationale. Toujours, en avance sur le temps, le modernisme, Shanghai possède des tours les plus grandioses, des magnifiques espaces verts, des autoroutes très larges et des agencements environnementaux. Passer un séjour à Shanghai nous permet de voir ses sites spécifiques comme le musée de Shanghai, la plus haute tour de la Chine la tour Jin Mao, le jardin Yuyuan, le Temple du Boudha de Jade... et beaucoup d'autres.

                           TOP 3. XIAN, reflet de l'ancienne Chine

     

     

     

     

     

    Capitale de 13 dynasties pendant 1000 ans, visiter Xian vaut le cout de faire un déplacement. Classée au patrimoine mondial, la ville de Xian possède une panoplie de vestiges et sites touristiques comme la fameuse armée de terre cuite, la grande pagode d'oie sauvage, les remparts de l'ancienne ville. Deux musées singularisent l'histoire de Xian, à savoir le musée d'histoire du Shanxi et le musée de la forêt de stèles.

                            TOP 4. Guilin, la plus belle ville de Chine

     

     

     

     

     

     

    En Chine, presque tout le monde connaît l'adage «  les paysages de Guilin sont les plus beaux de Chine ». Guilin se diffère des autres villes pour son paysage champêtre, embelli par de milliers petites montagnes karstiques. Avec ses paysages quasiment surnaturels, Guilin plait aux touristes venant du monde entier. Tout comme les autres villes, Guilin a des sites pittoresques tels que : la grotte des Flûtes de Roseau, le parc Qinxing, la colline Diecai, la colline en Trompe d'éléphant, la grotte des Sept Étoiles...

                             TOP 5. HONG KONG, la perle de l'Orient

     

     

     

    Ville moderniste et image d'affaires, magnifiée par des gratte-ciel colossaux et illuminés, Hong Kong est la petite boule de perle nacrée au cœur de la Chine. Hong Kong vous propose une panoplie d'activités comme la visite des grands centres commerciaux, le tourisme balnéaire, la promenade nocturne avec sa symphonie de lumière. Hong Kong a aussi des sites touristiques qui font sa réputation : l'avenue de stars, le pic Victoria, le temple de Sik Sik Yuen Wong Tai Sin, la tour de l'horloge, l'océan parc...

     

    Cher lecteur, à vos bagages maintenant. N'oubliez pas qu'un visa Chine est obligatoire pour mettre les pieds sur le sol chinois. Foncez dans l’aventure !




    .

     

     

  • Des Occidentaux ont donné les premiers soins aux blessés du Bund lors de la bousculade de Shanghai

    001ec94a27151612f89b19.jpg

    Plusieurs étrangers faisaient partie d'un petit nombre de gens qui ont essayé de fournir les premiers soins potentiellement vitaux aux personnes blessées dans la bousculade mortelle qui a eu lieu la veille du Nouvel An sur le Bund, à Shanghai.

    Selon un article publié par le China Youth Daily, Wu Xiaoxiao, une infirmière qui était à Shanghai en tant que touriste, a dit avoir vu un groupe d'étrangers qui essayaient d'aider certaines des personnes qui avaient été blessées.

    « J'ai vu un homme étranger pratiquant une réanimation d'urgence pendant un temps assez long, donc je suis intervenue et offert mon aide », a dit Mme Wu.

    Mis à part elle-même, une amie qui est aussi une infirmière, et une poignée d'étrangers, très peu de gens ont tenté de prodiguer les premiers soins aux victimes, dit-elle.

    « Je ne me souviens pas combien de personnes j'ai aidé, j'ai juste essayé de continuer aussi longtemps que je le pouvais », a-t-elle dit.

    Mme Wu a dit qu'elle n'a pas pris les données personnelles de ces étrangers, mais ils étaient tous assez grands et elle pense qu'ils étaient probablement Européens.

    De même que Mme Wu a reconnu les efforts de ces étrangers, plusieurs internautes ont salué la réaction rapide d'un groupe d'habitants qui ont fait de leur mieux pour tenter de disperser la foule.

     

    Plusieurs jeunes sont montés sur des plates-formes et crié pour que les gens reculent du pire endroit de la bousculade.

    « Leur simple geste a permis d'éviter que plus de gens encore soient pris dans la catastrophe », a écrit une personne sur Weibo.

    Une de ces personnes qui a crié a été identifiée par xinmin.cn, le site du journal Xinmin Evening News, basé à Shanghai, comme étant un certain Xiao Jun, qui a dit qu'avec environ 10 autres personnes, il a tenté d'empêcher la foule de se compresser davantage encore.

    « Je n'ai rien fait de spécial », a-t-il dit.

    D'autres personnes ont essayé d'ouvrir des canaux à travers la foule pour permettre l'accès aux équipes de secours et évacuer les blessés, a-t-il dit.

    Un autre témoin de la tragédie, Wu Dengmin, a déclaré que malgré ces événements horribles, il sait que les choses auraient pu être bien pires si les gens n'avaient pas tenu compte des appels qu'il a lancés, ainsi que beaucoup d'autres, pour que les gens reculent, a rapporté hier le journal Beijing News.

    « Sans ces voix puissantes, quelque chose de bien pire aurait pu arriver », a écrit le journal, citant ses propos.

     

    Les critiques contre le gouvernement municipal se multiplient et dénoncent une gestion désastreuse de la foule et pour ne pas avoir pris les mesures préventives nécessaires. Une vidéo amateur mise en ligne montre des policiers en nombre manifestement insuffisant, face à une foule immense, non canalisée et en pleine augmentation. La ligne de défense de la police qui assure avoir envoyé sur les lieux de la manifestation 700 fonctionnaires

  • 35 morts dans une bousculade lors des célébrations du Nouvel An à Shanghai(Mise à jour)

    FOREIGN201501011104000595926011933.jpg

    Au moins 35 personnes ont perdu la vie et 42 autres ont été blessées dans une bousculade survenue mercredi soir lors des célébrations du Nouvel An à Shanghai, ont confirmé les autorités locales.

    Le drame a eu lieu vers 23h35 sur une place bondée dans le quartier du Bund à Shanghai. Parmi les personnes décédées, figurent 25 femmes âgées de 16 à 36 ans, ont précisé les autorités de Shanghai, métropole qui abrite plus de 23 millions de personnes.

    La plupart des blessés sont des jeunes femmes âgées en moyenne de 20 ans. Il y a aussi des étudiants et des enfants parmi ces blessés, selon des sources médicales. Selon Xinhua, il y aurait 48 personnes hospitalisées.

    Une enquête pour connaître les causes de l'accident a été ouverte par la police.

    Le Bund, la portion de la rive ouest du fleuve Huangpu à Shanghai, est un lieu très populaire pour les célébrations du Nouvel An grâce aux magnifiques illuminations des bâtiments historiques et des gratte-ciel situés le long du fleuve.

    Des survivants ont qualifié la bousculade de "terrifiante et épouvantable".

    Certaines personnes se trouvaient sur les marches menant à l'avenue principale et à la place permettant de voir le panorama.

    "Les marches menant au point de vue étaient bondées. Certains voulaient descendre et d'autres monter", a déclaré un témoin dont le nom de famille est Yin. "Nous étions bloqués au milieu et on a vu des filles tomber en criant. Des personnes ont commencé à tomber, par dizaines", a raconté cette femme.

    D'après d'autres témoins, la bousculade a eu lieu au moment où quelqu'un a commencé à jeter des billets qui ressemblaient à des dollars en direction des personnes qui se trouvaient devant un bar.

     

    133890650_14200802110671n.jpg

    Un témoin, nommé Wu Tao, a affirmé que certains de ces billets ont été jetés par la fenêtre du troisième étage d'un immeuble situé près du Bund et les personnes se tenant le long du fleuve ont commencé à se bousculer pour attraper ces billets factices.

    Certains ont indiqué sur les réseaux sociaux avoir trouvé des photos de la propriétaire du bar montrant ces faux billets juste avant l'accident.

    Mais, la bloggeuse de Sinaweibo surnommée "Chaojidadadashabao_MissShen" a nié avoir jeté ces billets au moment de l'accident.

    SUR CE SITE CHINOIS VOUS POURREZ VOIR QUELQUES VIDEOS ET 41 PHOTOS DE CE DRAME

    http://news.ifeng.com/a/20150101/42842354_0.shtml#_zbs_duba_hzqp

    A l'instant où je publie cette mise à jour, NEWSQQ  annonce une augmentation du nombre de personnes décédées.

  • 35 morts dans une bousculade lors des célébrations du Nouvel An à Shanghai

    FOREIGN201501011104000595926011933.jpg

    Trente-cinq personnes ont perdu la vie et 42 autres ont été blessées dans une bousculade survenue mercredi soir lors des célébrations du Nouvel An sur le Bund à Shanghai, dans l'est de la Chine.

    L'accident s'est produit sur la zone du bund de la place de Shanghai à environ 23:35.

     

    Un témoin a déclaré que quelques coupons qui ressemblaient à « un dollar » ont été levé depuis la fenêtre du troisième étage du bâtiment près du Bund et les personnes debout le long de la rive du fleuve ont commencé à se démener pour ces coupons.

     

    La ville a mis en place une équipe de travail pour les opérations de sauvetage et de faire face aux conséquences.

     

    La cause de l'accident est sous enquête.

     

    133890650_14200701735181n.jpg

    Un vélo se trouve déformé sur la scène de la bousculade qui a causé des victimes parmi les personnes qui ont participé aux célébrations du nouvel an à Shanghai de Chine de l'est, tôt le 1er janvier 2015. Les personnes blessées ont été menées à l'hôpital du peuple de Shanghai  n ° 1.

    133890650_14200758700081n.jpg

    Le président chinois Xi Jinping a ordonné jeudi l'ouverture d'une enquête immédiate sur la cause de la bousculade survenue lors des célébrations du Nouvel An dans le centre-ville de Shanghai, et a exhorté à éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l'avenir.

    Le Premier ministre chinois Li Keqiang a mis l'accent jeudi sur la sécurité dans les lieux publics, en particulier pendant les jours fériés.

    M. Li a demandé à "ne ménager aucun effort" pour réduire le nombre de décès liés à des blessures et à réconforter les familles des victimes de la bousculade survenue lors des célébrations du Nouvel An dans le centre-ville de Shanghai. Il a également exhorté à prendre des précautions pour éviter les incidents majeurs et assurer la sécurité et la stabilité sociales.

     

     

  • Shenzhen, la ville la plus innovante de Chine , voyons les villes les plus innovantes de Chine

    .0019b91ed62e1601f86713.jpg

    1. Shenzhen

    Shenzhen, dans la province du Guangdong, est la ville emblématique de l'ouverture et de la réforme de la Chine.

    Elle organise une foire commerciale des hautes technologies chaque année depuis 1999, qui réunit les entreprises proposant de nouveaux produits et les investisseurs. C'est ici que sont nés les géants de l'internet Tencent et Netease, ainsi que les sociétés de télécommunications Huawei et ZTE.

    Première zone économique spéciale du pays, nombreux sont ceux qui espèrent que cette ville innovante va aussi ouvrir la voie à une réforme politique qui connaisse les mêmes succès que ses réussites économiques, selon un reportage du Global Times.

    Pour les experts, Shenzhen est sur le point de devenir, pour le reste du pays, un exemple à suivre, l’économie étant étroitement liée à la politique.

    Shenzhen, a aussi été choisie par l'UNESCO comme ville mondiale de design.

     

    0019b91ed62e1601f8671c.jpg

    2. Suzhou

    La ville de Suzhou, dans la province du Jiangsu, a rejoint le 1er décembre le Réseau des villes créatives de l'UNESCO en tant que ville d'artisanat et d'arts populaires.

    Elle se classe également quatrième en termes de capacité à attirer les talents, selon un sondage publié par le magazine CBN Weekly cette année.

    Si je ne vivais pas à Shenzhen quand je suis en Chine, Suzhou serait ma deuxième ville de prédilection.

    0019b91ed62e1601f8671b.jpg

    3. Beijing

    Centre culturel et politique de la Chine, Beijing possède le plus grand nombre d'établissements d'enseignement supérieur dans le pays. Le parc scientifique de Zhongguancun abrite de nombreuses entreprises d'informatique et est surnommé la Silicon Valley chinoise, mais la capitale n'arrive pas en tête de la liste de l'innovation et se classe seulement septième sur la liste des plus grandes villes commerciales de Forbes China.

     

    0019b91ed62e1601f8671a.jpg

    4. Hangzhou

    Capitale provinciale du Zhejiang, Hangzhou est le foyer de grandes entreprises privées comme le géant de l'e-commerce Alibaba et la marque alimentaire Wahaha.

    Alibaba a réussi la plus grande entrée en bourse du monde à Wall Street cette année en levant un capital 25 milliards de dollars.

    0019b91ed62e1601f86719.jpg

    5. Shanghai

    Shanghai est au troisième rang mondial après Tokyo et la Silicon Valley en termes de pôles de recherche et développement (R&D), a indiqué l'administration commerciale de la ville.

    0019b91ed62e1601f86718.jpg

    6. Wuxi

    La sensibilité commerciale, les perspectives du marché et un naturel sens des affaires chez les locaux ont fait de la poursuite de l'innovation un élément central de l'histoire de Wuxi, a déclaré Shan Kangqi, vice-président de la Fédération de l'industrie et du commerce de la ville.

    aa 5787.JPG

    7. Nanjing

    Malgré sa position privilégiée, le PIB de Nanjing est toujours derrière celui de villes voisines telles que Suzhou, Wuxi et Hangzhou, qui arrivent mieux à attirer les investissements étrangers et l'innovation locale.

    0019b91ed62e1601f86716.jpg

    8. Ningbo

    Ville portuaire de la province orientale du Zhejiang, Ningbo se trouve à 220 kilomètres au sud de Shanghai. C'est une grande exportatrice de produits électriques, de textiles, d'aliments et d'outils industriels. Le secteur privé est particulièrement développé : il a contribué à 80 % du chiffre d'affaires de la ville l'année dernière.

     

    0019b91ed62e1601f86715.jpg

    Guangzhou, le principal centre manufacturier du delta de la rivière des Perles, organise tous les deux ans la Foire d'importation et d'exportation de Chine, qui remonte à 1957 et est connue sous le nom de Foire de Canton. La ville est classée au sommet des 25 meilleures villes commerciales de forbeschina.com dans la partie continentale du pays, mais elle est dépassée par sa voisine Shenzhen

    .

  • Le village de Noël à Shanghai , une arnaque selon les internautes

    sans-titre.png

    Photo du haut, représentation idyllique de ce que devait être le marché de Noël à Shanghai en cette fin d'année.  .  Sapins de Noël, spécialités culinaires venues de l'étranger, marché de Noël... le post promotionnel vantant les mérites du village, publié et republié maintes fois sur WeChat, avait assurément de quoi séduire non seulement les 170000 étrangers qui vivent à Shanghai mais aussi la population locale , attirée par tout ce qui est occidental .

    Photo du bas , prise le 15 décembre, le village dans sa triste réalité.

    Comme on le voit, il y a loin de la coupe aux lèvres. Résultat, village de Noël « à l'européenne » de Shanghai fait l'objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux du pays.. La réalité, malheureusement bien moins attrayante, puisque le village ne correspond en vrai pas du tout à celui présenté dans la publicité. Selon les internautes, le monde se bouscule aux portes du site et il suffit de cinq minutes pour faire le tour du village. Par ailleurs, les stands sont beaucoup trop peu nombreux et les billets d'entrée coûtent plus de 100 yuans !(7,7€)

    0019b91ed6e015fb82d00f.jpg