panda - Page 3

  • Un panda retrouve le moral grâce à la télévision

     

     

    Sijia, un panda géant femelle dont les éleveurs craignaient qu'elle souffre de dépression légère, semble se sentir mieux après que des installations comme une télévision et une balançoire, aient été mises en place dans son enclos.

    Semblant avoir abandonné sa mauvaise humeur, qui avait commencé il y a 20 jours, le panda mangeait un morceau de bambou chez elle dans le parc animalier du Yunnan à Kunming, hier après-midi.

    Elle est même restée bien en vue suffisamment longtemps pour que les visiteurs puissent prendre des photos avec elle.

    L'humeur de Sijia avait semblé s'assombrir il y avait environ un mois après que son ami Meiqian ait été renvoyé chez lui à Ya'an, dans la province du Sichuan.

    "Dans les premiers jours après le départ de Meiqian, Sijia a commencé à se comporter de façon étrange, ignorant les éleveurs et montrant peu d'intérêt pour la nourriture, même celle qu'elle préférait - les petits pains", a indiqué Wang Guanqin, un employé du parc.

    Trois pandas, Sijia, Meiqian et Qianqian, avaient été amenés à la maison du panda du parc animalier de Kunming depuis leur habitat d'origine dans le Sichuan en mai 2008, suite au séisme de magnitude 8 qui avait touché la province, affectant l'habitat des pandas et menaçant leur sécurité.

    Qianqian a été renvoyée au Sichuan en 2012. Puis Meiqian l'a suivi en mars de cette année pour l'accouplement et la reproduction, laissant Sijia toute seule à Kunming.

    Pour lui redonner le moral et de l'appétit, les éleveurs ont recueilli des conseils auprès d'habitants et ont installé une balançoire, des barres parallèles et une télévision à son intention.

    Wang a confié que Sijia est progressivement redevenue elle-même après que les installations aient été mises en place. Parfois, elle s'est même arrêtée de manger pour regarder l'écran de télévision, qui montrait les trois pandas jouant ensemble.

    Li Yongshuang, l'éleveur de Sijia, a indiqué qu'il nourrit Sijia six fois par jour avec du bambou, des carottes, des pommes et des petits pains. Le panda aura 8 ans cette année et pèse environ 115 kg, grâce au solide appétit qu'elle avait avant sa dépression, qui a duré 20 jours.

    Wang Guanqing, du parc animalier, a déclaré que le zoo est en train de négocier avec les membres du personnel du lieu d'origine de Sijia, dans l'espoir de garder Sijia, le seul panda du Yunnan, et peut-être même lui trouver un compagnon dans l'avenir.

  • Avant l'ouverture de Pairi Daiza ce WE, voici les premières photos et vidéos des pandas géants du parc

    photo.JPG

    Quelques jours avant l'ouverture du parc Pairi Daiza voici les premières photos et vidéos de Hao Hao et Xing Hui ,

    les deux pandas géants prêtés par la Chine à la Belgique , après leur quarantaine .

    Le parc Pairi Daiza qui fête ses 20 ans cette année, est heureux d'annoncer que les deux pandas se portent bien et se sont parfaitement adaptés à leur nouvel environnement en Belgique.

     

    photo 3.JPG

    Madame Hao Hao se délecte de ses bambous préférés

     

    Pairi Daiza qui est déjà engagé dans une cinquantaine de programmes scientifiques de sauvegarde d'espèces menacées démarre avec l'arrivée du couple de pandas géants , une collaboration importante avec la faculté de l'Université de Gand.

     

    Monsieur Xing Hui

    Le 15 avril, une rencontre est prévue avec 4 professeurs de l'Université de Gand afin de mettre au point les prochaines étapes de la recherche scientifique. A l'heure actuelle ,les recherches portent principalement sur la collecte d'un maximum de données.

    Toutes les 2 heures , le comportement des pandas est observé pendant 10 minutes.

    Chaque jour,des échantillons de matières fécales de Hao Hao et Xing Hui sont pesés., afin de se faire une idée exact de la quantité d'aliments consommée. Une attention particulière est également portée à la consistance de leurs déjections.

    IMG_3288.JPG

  • Belgique : les deux pandas en exellente santé et le leader flamand Maire d'Anvers et fan de pandas , se déguise en panda( voir la vidéo)

     

    panda 3.jpg

    Première photo de panda en Belgique

    Les deux pandas, Hao Hao et Xing Hui, ont effectué leur première sortie "en excellente santé", dans le parc animalier de Pairi Daiza.

    "Après deux premières semaines passées dans leurs grottes, les pandas terminent leur quarantaine en découvrant leur jardin," indique un communiqué du parc.

    "Avec de bonnes nouvelles, Hao Hao et Xing Hui sont en excellente santé," se réjouit le parc.

    Selon la recherche des soigneurs du parc, les bambous favoris du couple de pandas sont le pseudosasa japonica et le semiarundinaria fastuosa.

    Le mâle Xing Hui et la femelle Hao Hao sont arrivés le 23 février en Belgique.

    Les deux trésors, dont le mandat de location est de 15 ans, sont tous deux âgés de quatre ans et ont été prêtés par un centre des pandas géants de la province du Sichuan.

    Bart De Wever, Maire d'Anvers, déguisé en panda

     

    Bart-De-Wever-.jpg

    Le Maire d'Anvers et leader du parti indépendantiste flamand , Bart De Wever, est un grand fan de pandas. Il est tellement déçu que le zoo de sa ville n'a pas été choisi par la Chine comme lieu de séjour des pandas en Belgique , que cet homme politique , si populaire en Flandre, n'a pas hésité de se déguiser en panda lors de la remise des "Etoiles de la télévision flamande" sur VTM (compagnie de télévision flamande) .

     

     

     

    Dans la peau du panda, Bart De Wever a ironisé : « Je n’étais pas à l’hôpital — enfin : pas encore. Et je n’étais pas en Suisse non plus. J’étais à Mons, où mon ami Elio Di Rupo m’a offert un job permanent pour 700 000 euros par an. Ça devait faire rêver certains chez Bpost. »

    Non sans humour, Xing Hui a écrit une lettre au sympathique Maire d' Anvers que je vous reproduis avec son autorisation

     

    "Cher Monsieur De Wever,

    Nous étions tranquillement en train de manger dans notre chambre Hao Hao et moi en regardant VIER à la télé lorsque, à notre grand étonnement, nous avons vu apparaître deux pandas sur le podium! Hao Hao en était tellement stupéfaite qu'elle en a avalé sa canne de bambou de travers! Quant à moi, j'avoue que je commençais à m'assoupir... autant dire que sur le coup de 22h44, je me suis redressé tout net. On nous aurait donc menti? Nous ne serions pas les seuls pandas en Belgique? Hao Hao a fixé l'écran de ses petits yeux ronds et m'a dit... "Attends... Regarde"... Et bardaf, ce fut l'embardée: un des deux pandas s'est étalé de tout son long! Nous avons compris tout de suite: de faux pandas! En effet, cher Monsieur De Wever, n'est pas panda qui veut. C'est tout un Art. On l'apprend depuis qu'on est tout petit et qu'on sort du ventre de notre jolie maman, pas plus grand qu'une souris. Nous avons ensuite découvert votre visage. Nous vous avons gentiment écouté. Pour vous dire la vérité, nous n'avons pas trop compris si ce que vous disiez était de l'humour ou pas (il paraît qu'on n'est pas les seuls), et c'est peu important... Mais juste entre nous, on tient quand même à vous signaler, pour éviter que vous refassiez la gaffe devant de nombreux téléspectateurs la prochaine fois, une petite coquille dans vos propos (sans doute passée inaperçue...) qu'il faudrait corriger: c'est bel et bien Pairi Daiza, jardin privé, qui paie pour nous, pas le contribuable.
    Pendant que nous vous écoutions donc, une idée a germé dans nos petites têtes. Hao Hao est très gentille comme vous le savez et, n'écoutant que son grand coeur, vous propose de passer à la maison, à Pairi Daiza, pour prendre quelques cours de motricité. On fera ça un soir, très discrètement, sans médias, lorsque notre beau jardin n'est plus qu'à nous et aux autres animaux. Pairi Daiza acceptera sans aucun doute de prendre votre stage en charge. Cela pèse peu par rapport à la somme que notre jardin privé verse intégralement à la Chine - rappelons-le: de sa poche (sans subsides de fonctionnement ;-)) - pour aider les scientifiques à sauver notre espèce de la disparition. En revanche si vous souhaitez une escorte pour arriver jusqu'ici, honnêtement, c'est mal parti: si Pairi Daiza a proposé de la prendre en charge pour nous, il ne le fera vraisemblablement pas pour vous. En effet, nous ne pensons pas que l'escorte sera nécessaire vu que: 1) votre arrivée ne suscitera sans doute pas - sans vous vexer, hein - le même engouement que la nôtre. 2) vous ne figurez pas sur la liste des espèces en voie d'extinction.

    Vous savez, Monsieur De Wever, c'est tellement magique ici, le soir: vous pourrez prendre un peu de repos, loin de toute cette agitation.
    Avec toute notre sympathie.
    Xing Hui (et Hao Hao qui s'associe)".  

     

     

  • Le « thé de panda », cultivé dans la crotte de panda, jusqu'à 8000 Euros le kilo !

    sans-titre.png

    Le12 mars, au mont Fengming de Ya'an (Sichuan), des jeunes filles se sont déguisés en pandas pour cueillir le « thé du panda », l'un des plus chers au monde. Les meilleurs thés peuvent se vendre jusqu'à 440 000 yuans le kilo.

    Depuis novembre 2011, près de 10 tonnes de selles de panda ont été utilisées comme engrais pour faire pousser ce thé particulier.

    the.jpg

    L'entrepreneur chinois An Yanshi a acheté 11 tonnes d'excréments dans un centre d'élevage de pandas, afin de fertiliser ses cultures de thé dans les montagnes de la province du Sichuan.

    Il n'a cure d'être ridiculisé par certains en Chine, qui se moquent de ses affirmations extravagantes sur les bienfaits potentiels de son thé pour la santé. Au contraire, il affirme qu'il est très sérieux, expliquant qu'il a quitté son emploi à l'Université du Sichuan pour se consacrer «corps et âme» à sa société, Thé Panda.

    Le logo de son entreprise affiche un panda souriant qui arbore un noeud papillon et qui brandit un verre fumant de thé vert.

    «La bouse de panda est riche en éléments nutritifs... et devrait être nettement supérieure aux engrais chimiques».

    En plus de gérer sa plantation qui couvre 1,13 hectare de terrain, il se croit investi d'une mission: convaincre le monde qu'il faut remplacer les engrais chimiques par des déjections animales - avant qu'il ne soit trop tard.

    «Les gens ne devraient pas s'inquiéter, mais plutôt développer une relation harmonieuse avec le ciel, la terre et l'environnement».

    «Tout le monde a l'obligation de protéger l'environnement», insiste-t-il, en exhibant des dizaines de peintures traditionnelles sur rouleau chinoises où il a dessiné de joyeux pandas, des bambous et des caractères de calligraphie.

    Ce grand amateur de thé a eu l'idée d'utiliser les fèces de panda comme engrais après avoir assisté en juillet à un séminaire où il a découvert que ces mammifères absorbaient moins de 30% des bambous qu'ils consomment, rejetant par les voies naturelles les 70% restant.

     Il a breveté l'idée afin d'empêcher un concurrent de la voler .

    Il a prétendu que son thé vert aiderait les gens à perdre du poids et les protègerait contre les rayonnements.

    "Les pandas mangent des feuilles de bambou naturelles sans aucun additif, ce qui fait de leurs excréments le meilleur engrais. Les feuilles de thé possèdent naturellement des propriétés anti-cancer qui devraient être renforcées par cet angrais", a déclaré An

    "Bien que le thé vert puisse aider à prévenir et à guérir les tumeurs gastro-intestinales, il n'existe aucune preuve démontrant que les selles de panda peuvent améliorer cette fonction. [...] En outre, il n'existe aucun rapport scientifique indiquant que des feuilles de bambou peuvent prévenir le cancer. Même si les feuilles possédaient cette propriété, il n'y a aucune chance que ces propriétés puissent être transférées à des feuilles de thé" a déclaré le Dr. Shi Jun, de l'Institut de botanique de l'Académie chinoise des sciences.

     

    the.jpg

  • Les pandas en Belgique ou comment le soft power de la Chine charme

    photo.JPG

    La venue en Belgique de deux pandas géants en Belgique a provoqué un engouement hors du commun

    qui prouve une fois de plus la grande popularité de cet ursidé attirant mais aussi que le panda est

    auxiliaire unique du soft power chinois si cher au président chinois Xi Jinping.

    Pour la Belgique , c'est avoir une meilleure visibilité en Chine , pour la Chine , c'est l'occasion de montrer un visage

    sympathique .

    La Chine a développé , à l'instar de nombreux pays , Etats-Unis en tête, son réseau mondial de soft power via l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle), CCTV , les Instituts Confucius est...

    La diplomatie du panda qui en fait partie, a l'avantage sur les autres moyens qu'elle touche un public plus vaste

    et moins enclin au départ à s'intéresser à la culture de l'Empire du Milieu.

    photo 1.JPG

    La Chine a développé son propre réseau mondial de soft power, via la télé (CCTV), l'agence de presse Xinhua, les instituts Confucius
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/toutes-ces-discretes-strategies-que-chine-deploie-pour-devenir-super-puissance-emmanuel-lincot-703355.html#kaj07TGhBtD3jwZw.99
    La Chine a développé son propre réseau mondial de soft power, via la télé (CCTV), l'agence de presse Xinhua, les instituts Confucius
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/toutes-ces-discretes-strategies-que-chine-deploie-pour-devenir-super-puissance-emmanuel-lincot-703355.html#kaj07TGhBtD3jwZw.99
    La Chine a développé son propre réseau mondial de soft power, via la télé (CCTV), l'agence de presse Xinhua, les instituts Confucius
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/toutes-ces-discretes-strategies-que-chine-deploie-pour-devenir-super-puissance-emmanuel-lincot-703355.html#kaj07TGhBtD3jwZw.99
    La Chine a développé son propre réseau mondial de soft power, via la télé (CCTV), l'agence de presse Xinhua, les instituts Confucius etc. Y a-t-il des spécificités à cette approche chinoise, des points particuliers ? Y a-t-il un modèle chinois de soft power
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/toutes-ces-discretes-strategies-que-chine-deploie-pour-devenir-super-puissance-emmanuel-lincot-703355.html#kaj07TGhBtD3jwZw.99

     

    Ils étaient plus de 2000 , hier, au parc Pairi Daiza afin d'accueillir le couple de pandas que la Chine

    loue au parc belge . 12000 avaient répondu à l'invitation mais seulement 2000 reçurent le précieux  sésame , choisis par tirage au sort. Dans la foule, on entendait autant parler flamand que français, preuve que la Belgique toute entière se coalise derrière les pandas. Eric Domb, le fondateur et propriétaire du parc s'est d'abord adressé en flamand à ses invités , signalant que le parc travaillerait en collaboration avec l'Université flamande de Gand.

    photo 2.JPG

    Divers sujets d'étude sont programmés:

    recherches sur le comportement et sur l'hormone responsable du stress.

    dentisterie vétérinaire

    études sur la digestion et le système digestif

    recherches sur les hormones et la détection de l'ovulation

    fécondation artificielle et soins aux pandas nouveaux nés

    si une opération est nécessaire , utilisation de méthodes peu invasives comme introduction de caméra et de matériel chirurgical à l'intérieur du corps afin d'éviter les grandes incisions.

    panda 3.jpg

     

  • L'arrivée des pandas renforcera les relations sino-belges (ambassadeur de Belgique en Chine)

    panda 3.jpg

    La Belgique attend avec impatience l'arrivée des deux pandas géants et espère que leur venue permettra d'approfondir la coopération bilatérale dans les différents domaines, a annoncé vendredi Michel Malherbe, ambassadeur de Belgique en Chine lors d'une interview accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle).

    Le mâle Xing Hui et la femelle Hao Hao, tous deux âgés de quatre ans, resteront dans le parc animalier belge de Pairi Daiza pendant les 15 prochaines années.

    Selon l'ambassadeur, ce couple symbolise la confiance accordée par la Chine à la Belgique, car très peu de pays ont reçu des pandas pour une durée si longue.

    "Ils peuvent être le symbole d'une compréhension et d'une amitié plus profondes entre les jeunes générations des deux pays", a-t-il déclaré.

     

    Aujourd'hui, 43 pandas géants chinois, dont des bébés nés à l'étranger, vivent dans 17 zoos de 12 pays ayant établi une coopération de recherche avec la Chine. Généralement, les animaux sont loués pour une durée de 10 ans.

    En 1987, deux pandas avaient effectué un court séjour de quatre mois en Belgique. "Depuis l'annonce du retour des pandas, la Belgique est prise d'une folie pour ces animaux", a expliqué M. Malherbe.

    En tout, 12.000 personnes souhaitaient accueillir les pandas géants au zoo, mais seules 2.000 d'entre elles pourront participer à la cérémonie.

    L'Aéroport de Bruxelles a même demandé aux fans des pandas de ne pas faire le déplacement, car les animaux ne pourront pas être vus.

    a46a9452-2c30-11e3-ab73-3927e7741d1a_web_jpg_h600.jpg

    L'ambassadeur participera samedi à la cérémonie de départ des deux pandas à Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest).

    Lorsque son voyage a été annoncé sur Twitter, un compte intitulé "Xing Hui et Hao Hao" a posté un message lui demandant de glisser une pomme ou deux aux pandas pour leur permettre de jouer et de manger durant le vol.

    Le compte Twitter des pandas affiche plus de 400 billets et a attiré de nombreux followers.

    Seuls 1.600 pandas vivent aujourd'hui à l'état sauvage. Plus de 300 vivent en captivité à travers le monde.

    La Chine a établi 64 réserves naturelles, qui couvrent 60% de leur habitat naturel et 70% des pandas sauvages.

    L'ambassadeur a salué les efforts et les progrès de la Chine dans la protection des animaux sauvages et espère un partage des expériences et des technologies vertes entre les deux pays.

     

    pandas 2.jpg

    "La Belgique est un pays densément peuplé, ce qui représente un défi important pour la nature. Nous nous efforçons nous aussi de protéger l'environnement", a-t-il expliqué.

    La Chine et la Belgique maintiennent des liens bilatéraux étroits. La Belgique était le sixième plus grand partenaire commercial de la Chine dans l'UE en 2012, et les échanges commerciaux entre les deux pays représentaient 26,3 milliards de dollars.

    La Belgique espère renforcer sa coopération avec la Chine dans l'industrie chimique, les équipements médicaux, les métaux, les diamants, la machinerie, les médicaments et surtout les écotechnologies.

    M. Malherbe espère que la venue des pandas attirera davantage d'investisseurs et de touristes chinois en Belgique.

    Pour stimuler le tourisme, il a inauguré vendredi un nouveau centre belge pour les demandes de visa.

    Il a proposé aux jeunes chinois de s'intéresser à l'Europe et a découvert que de nombreux jeunes passaient maintenant plus de temps dans des endroits moins connus. "C'est là que nous intervenons".

    "Je souhaite que Xing Hui et Hao Hao soient le symbole de l'amitié entre la Belgique et la Chine, et nous prendrons soin d'eux", a-t-il déclaré.

  • Panda:directeur de Wolong:"les conditions climatiques en Belgique sont presque pareilles à celles à Wolong, je souhaite qu'ils puissent avoir 'des bébés belges'"

     

    F201108181121522412526611.jpg

    Le zoo Pairi Daiza en Belgique est tout prêt pour accueillir deux pandas géants de quatre ans cette année et qui vivent maintenant dans la réserve naturelle de Wolong dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), a annoncé dimanche son président Eric Domb.

    Avec le coup de pouce des Premiers ministres chinois Li Keqiang et belge Elio Di Rupo, Pairi Daiza avait signé en 2013 un accord de coopération avec la réserve naturelle de Wolong en matière de recherche sur les pandas géants. Un mâle et une femelle vivront d'ici dix ans à Pairi Daiza, honoré l'année dernière comme le meilleur zoo à thèmes de la région Benelux. Quatre experts chinois ont effectué une inspection de jeudi dernier à dimanche à Pairi Daizi pour la dernière évaluation.

     

    Interviewé par Xinhua, le directeur de la réserve naturelle de Wolong, Wang Pengyan, qui travaille plus de 30 ans dans le domaine de la protection des pandas géants, a exprimé sa satisfaction sur "les préparatifs minutieux" de Pairi Daizi. "Les conditions climatiques en Belgique sont presque pareilles à celles à Wolong, c'est très bon pour la croissance des deux pandas géants, je souhaite qu'ils puissent avoir 'des bébés belges'", a-t-il dit. M. Domb a pour sa part révélé que Pairi Daizi avait importé 4.000 pieds de bambou pour les planter dans "l'espace de pandas géants", pour qu'ils puisse se sentir comme chez eux à Wolong.

    F201201131046192223017156.jpg

     

     

    "L'espace de pandas géants" s'étend sur 5.300 m2. La résidence du mâle est de 130 m2 et celle de la femelle, 120 m2. Après leur arrivée, deux infirmières chinoises de la réserve naturelle de Wolong travailleront avec le vétérinaire belge à Pairi Daizi. Des appareils sophistiqués surveilleront les pandas géants 24 heures sur 24, a fait savoir M. Domb.

     

    Les pandas géants, extraordinairement aimés à l'échelle mondiale pour leur apparence mignonne et leur humeur agréable, sont cependant menacés d'extinction. Selon Gu Xiaodong, chef du bureau de la protection des ressources fauniques de la province du Sichuan, il n'existe que 1.590 pandas géants dans la nature et 300 en captivité dans le monde entier. A l'heure actuelle, la Chine a 64 réserves naturelles de pandas géants, dont 41 dans la province du Sichuan.

     

    Créée en 1963 comme la première réserve naturelle de pandas géants, Wolong a commencé l'élevage en captivité du panda géant en 1978. Maintenant, 187 pandas géants y vivent.

    F201201131046192223017156.jpg

  • A Taipei(Taiwan), le bébé panda a créé un chiffre d'affaires estimé à 12,6 millions d'€

     

    pa.jpg

    Recevoir des pandas en location de la part de la Chine,  est un honneur . Un honneur qui coûte cher diront certains. L'association à laquelle l'État chinois a confié la protection des pandas géants demande entre 500 000 et un million d'euros par an pour un couple. Si un bébé vient à naître, il faut débourser 380 000 euros de plus. Cet argent aide à financer un programme chinois de reproduction de l'espèce menacée. Par ailleurs, il faut ajouter les frais en soins et en expertises. Un panda, cela peut représenter plusieurs centaines de milliers d'euros par an, soit le coût de vingt éléphants, l'animal le plus cher du zoo.

    Nous allons voir que les bénéfices escomptés compenseraient largement ces investissements.

    panda2.jpg

    Le premier panda géant né à Taiwan va faire sa première apparition publique dans la ville de Taipei. Son nom est Yuanzai.

    Les médias et le public ont tous été touchés par le petit animal, qui devrait générer une valeur de plus de 12 millions d'€ pour la ville cette année.

     

    Le bébé panda de six mois a gagné les cœurs de la ville, et de nombreuses personnes ont acheté un vaste assortiment de marchandises le concernant.

    Beijing2013 029.JPG

     

     

    La municipalité de Taipei a dévoilé plus de 30 sortes de produits sur le panda pour marquer sa première apparition publique très attendue.

     

    Pour commencer, des masques de panda de style colombien ont été offerts gratuitement aux enfants de tous âges.

     

    " Les enfants les adorent vraiment! Pas de doute ! "

     

    " Pourrais-je avoir plus d'un ? Puis-je amener toute ma famille pour avoir ces visières panda? "

     

    Même les hommes solides d'une trentaine d'années ne peuvent pas résister au tendre appel de Yuanzai .

     

    " N'avez-vous pas d'accord qu'il sera vraiment confortable et chaleureux à s'endormir tenant la peluche de panda ! "

     

    Il y a également une grande demande pour les grands ours en peluche en forme de panda qui ont été lancés sur le marché.

     

    Ils mesurent 1,5 m de haut. On a vu un homme avec deux d'entre eux dans son chariot, tout en portant un troisième sur ses épaules.

     

    Beijing2013 031.JPG

    Le moule à riz en forme de panda pourrait constituer un défi pour hello kitty, et devenir le moule à bento le plus recherché

     

    «J'ai acheté un des moules panda. Et j'ai acheté un hello kitty. "dit une maman,

     

    " Il est si mignon. Et il semble très facile de faire des boules de riz avec! "

     

    Depuis la naissance de Yuanzai le 6 juillet, la demande de moules en forme de panda a bondi de 30%.

     

    Les boutiques près du zoo de Taipei ont épuisé leurs stocks de délicates et charmantes porcelaines représentant un panda noir et blanc , en dépit de leur prix de 45€.

     

    Les responsables du zoo disent que l'exposition sur le panda peut normalement accueillir 19 000 visiteurs par jour pour voir Yuanzai, mais ils attendent encore plus de fréquentation au cours de la prochaine Fête du Printemps.

     

    Le quota quotidien de l'exposition sera porté à 24 000 au cours de la nouvelle année lunaire, à partir du 31 janvier.

     

    Yuanzai est si populaire qu'elle est mise en vedette avec la même importance que le cheval, animal du zodiaque de l'année à venir.

     

    Huanglü Jinru est le chef du département des Affaires civiles du gouvernement de la ville de Taipei.

     

    "Des scènes majeures ont été créées avec Yuanzai et sa famille, son père tuantuan et sa mère yuanyuan comme personnages principaux, jouant avec des libellules en bambou et fouettant haut. C'est de la nostalgie réconfortante. "

     

    Tuan Tuan et Yuan Yuan, dont les noms combinés signifient "réunion" en chinois, sont arrivés à Taiwan à la fin de l'année 2008.

  • La Chine remet en liberté un panda femelle née en captivité

    132867902_31n.jpg

    La Chine a remis en liberté mercredi le premier panda géant femelle élevé en captivité dans la province du Sichuan, ouvrant ainsi une nouvelle phase dans la protection de cette espèce en voie de disparition.

    Les experts estiment que "Zhang Xiang", qui a été remise en liberté dans la réserve naturelle de Liziping de la ville de Ya'an, a de grandes chances de se reproduire.

    Zhang Xiang a été préparée à s'adapter à la vie en milieu naturel depuis sa naissance en 2011 avec l'aide de sa mère.

    Zhang Xiwu, directeur du département de la protection de la faune et de la flore du Bureau national des forêts, a indiqué que la Chine avait créé 64 réserves naturelles destinées à la protection des pandas géants, couvrant 60% de leurs habitats naturels et 70% des pandas sauvages.

    La Chine a remis en liberté un panda mâle nommé "Taotao" en octobre 2012.

     

    132867902_41n.jpg

     

  • Présentation du petit panda Yuanzai âgé de 3 mois

    F201310121629173070621642.jpg

    Yuanzai, un bébé panda géant, qui vit au zoo de Taipei, à Taiwan, s'exerce à la marche, le 10 octobre 2013. Yuanzai, qui est né le 6 juillet, est le premier petit de Yuanyuan et de son compagnon Tuantuan, qui ont été offerts à Taiwan par la Chine continentale en 2008.

    F201310121629494113315032.jpg

    Yuanzai s'arrête devant une citrouille lors d'un exercice de marche, à Taipei, le 12 octobre 2013.

    F201310121629116075175001.jpg

    F201310121629071330910223.jpg

    Yuanzai dans les bras de sa mère

    F201310121628121237094949.jpg