etats-unis - Page 4

  • Pour la Chine, il faut moins de révolution de couleur et plus de drapeaux blancs


    Etats-Unis à la conquête de l'Est...

    Ce film nous montre le vrai visage de George Bush, ,c'est lui qui a commencé le travail, mais on sait que c'est Obama qui le continue . Bush et Obama , c'est en matière internationale , bonnet blanc et blanc bonnet.

    Ce film est intéressant à plusieurs ponts de vue. Il nous montre les agissements sournois des Etats-Unis qui

    provoquent des soulèvements dans les pays qui n'acceptent pas leur domination. Sous couvert de droits de l'homme , aidés par des ONG se réclamant des "droits de l'homme" mais dont le but est d'assoir la toute puissance des occidentaux , n'ayant cure des victimes innocentes , les occidentaux mettent ces pays à feu et à sang. Cette vidéo montre la tactique qu'ils utilisent , toujours la même , qui rappelle celle qu'ils ont mise en place à Tian'anmen dans le but de renverser le pouvoir chinois et de dépecer la Chine. Heureusement pour la Chine , leur plan machiavélique a échoué. Heureusement le nombre de victimes fut limité. Les agents provocateurs, aidés et financés par l'occident , eux, maintenant, sont en Amérique et comme par hasard, tous sont millionnaires en dollars.

    Malheureusement , beaucoup de pays paient le prix fort pour assouvir l'appétit de conquête des Etats-Unis et leurs alliés fantoches.

    Les coups de feu qui font rage en Syrie, de même que les tensions en Ukraine et Crimée, démontrent vivement que l'Occident déclenche de façon irresponsable et dangereuse des conflits qu'il ne peut ensuite stopper.

    A cause de l'ingérence partielle de l'Occident, qui a fermé les yeux sur les réalités dans le pays arabe, les troubles, qui auraient pu être résolus, ont rapidement dégénéré en une guerre incontrôlable.

    En trois ans, la guerre a transformé le pays en un cauchemar humanitaire. Selon les chiffres de l'ONU, plus de 100.000 personnes ont été tuées, 680.000 autres blessées et au moins 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays.

    Les appels à la démocratie et aux droits de l'Homme de l'Occident résonnent encore aux oreilles de la Syrie,

    Les nobles valeurs de l'Occident, utilisées comme prétexte pour une intervention, restent élusives, et ce sont le peuple syrien et leur terre natale qui en paient le prix.

    Malheureusement, la tragédie en Syrie, dans laquelle l'Occident irréaliste et intolérant sanctifie son système comme le seul valable et refuse de reconnaître les actualités spécifiques au pays et la diversité de la civilisation humaine, est en train de se répéter en Ukraine.

    Avec le référendum en Crimée sur la sécession de l'Ukraine, les modes opératoires intolérants et égocentriques de l'Occident poussent à nouveau un pays au bord de la désintégration.

    Cela doit cesser dès maintenant. Trop de sang a coulé et trop de vies ont été sacrifiées pour que l'Occident se déconnecte complètement de la réalité et se conforte dans ses illusions plus longtemps.

    Si l'Occident tient tant à ses institutions, il doit ouvrir les yeux maintenant et empêcher son édifice de se détériorer.

    Les acteurs occidentaux devraient ainsi prendre des mesures sincères pour rejoindre la communauté internationale comme le fait la Chine, afin de mettre un terme immédiat à toutes les violences.

     

    sans-titre.png

  • Les présidents chinois et américain échangent leurs points de vue sur les liens bilatéraux et la situation ukrainienne

    images.jpeg

    Le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Barack Obama ont échangé leurs points de vue lundi sur les relations bilatérales et la situation en Ukraine lors d'une conversation téléphonique.

    "J'ai rencontré le président Obama deux fois l'année dernière et nous avons atteint une série de consensus importants pour (...) construire un nouveau type de relation entre grandes puissances", a déclaré le président Xi.

    La Chine est prête à travailler avec les Etats-Unis pour construire le nouveau modèle de relation entre puissances majeures, en respectant les intérêts et les préoccupations fondamentaux de l'un et de l'autre, et en renforçant le dialogue, la confiance mutuelle et la coopération afin d'achever un développement durable et sain des relations sino-américaines, a indiqué M. Xi.

    "J'espère rencontrer à nouveau M. Obama dans un proche avenir, et je me réjouis de la visite imminente de Michelle Obama en Chine", a déclaré M. Xi.

     

    michele.jpg

    la première dame des Etats-Unis, qui effectuera bientôt une visite en Chine, a suivi un cours de chinois à la Washington Yu Ying Public Charter School. L'épouse de Barack Obama a confié qu'elle désirait, durant sa visite, commander des plats chinois qu'elle n'avait encore jamais goûtés.

    M. Obama a pour sa part déclaré que les relations sino-américaines ont évolué positivement depuis qu'il a rencontré M. Xi à Annenberg Retreat, en Californie.

    Les Etats-Unis espèrent que les deux pays réaliseront de nouveaux exploits en matière de coopération dans les questions importantes, alors que cette année marque le 35e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis, a précisé M. Obama.

    "Je m'attends également à rencontrer bientôt le président Xi, et ma femme est impatiente d'effectuer sa visite en Chine", a-t-il ajouté.

    Parallèlement, M. Obama a informé M. Xi de la position des Etats-Unis sur la situation ukrainienne.

    Soulignant la position objective et juste de la Chine sur l'Ukraine, M. Xi a indiqué qu'étant donné la complexité de la situation ukrainienne, il est très important pour toutes les parties concernées de rester calmes et de faire preuve de retenue, pour éviter l'escalade de la crise.

    La Chine a adopté une attitude ouverte envers toutes les propositions et suggestions qui pourraient aider à apaiser les tensions en Ukraine et est prête à rester en contact avec les Etats-Unis et d'autres parties concernées sur la question, a ajouté M. Xi.

    Le président Obama a exprimé sa compassion envers les familles de ceux qui sont à bord de l'avion de ligne malaisien qui est porté disparu depuis samedi dernier, ajoutant que les Etats-Unis sont prêts à travailler avec la Chine dans ses efforts de recherche et de secours.

    M. Xi a fait remarquer que la Chine est également profondément inquiète quant à la sécurité des passagers et des membres d'équipage de l'avion. "J'ai demandé aux départements concernés de mener à bien les opérations de recherche et de secours et de se préparer à une réponse d'urgence et au travail de suivi", a souligné M. Xi, ajoutant que "la Chine maintiendra le contact avec les Etats-Unis".

    Par ailleurs, M. Obama a également présenté ses condoléances quant aux civils chinois tués dans l'attaque terroriste survenue le 1er mars à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine.

    M. Obama a souligné que les Etats-Unis s'opposent à toute forme de terrorisme et sont prêts à coopérer avec la Chine dans la lutte contre le terrorisme.

    "Le terrorisme est un ennemi commun de l'être humain", a martelé M. Xi, ajoutant que la Chine se prépare à travailler avec la communauté internationale, dont les Etats-Unis, pour lutter contre toutes les formes de terrorisme.

     

    images.jpg

  • La Chine qui ne soutient que discrètement la Russie, souhaite le respect des droits de tous les groupes ethniques en Ukraine

    images.jpg

    La Chine est un allié proche de la Russie sur plusieurs dossiers et partage avec cette dernière une défiance  dans le soutien occidental aux «révolutions colorées» à l'étranger. Les deux pays ont formé une sorte d'alliance pour la souveraineté au Conseil de sécurité de l'ONU, et la Chine craint, tout comme la Russie, de se faire encercler par des petits pays hostiles soutenus par les Etats-Unis et dont l'hostilité est provoquée et soutenue par les Etats-Unis .

    ukraine.jpg

    La Chine a fait l’acquisition de près de trois millions d’hectares de terres agricoles (culture et élevage) en Ukraine, soit un domaine cultivable aussi grand que la Belgique.

    Si le Global Times, suivant un réflexe belliciste, écrit dans un éditorial que " l' opinion publique chinoise le pouvoir chinois devrait soutenir fermement la Russie et sa résistance à la pression occidentale.", le pouvoir chinois par l'intermédiaire du porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang déclarait à  Xinhua:

    «La Chine  a condamné les violences de ces derniers jours en Ukraine, et a encouragé toutes les parties en Ukraine à régler leurs conflits de manière pacifique en respectant les lois des pays, à sauvegarder les droits légitimes des Ukrainiens de toutes origines ethniques et à restaurer l'ordre social dès que possible.

    Qin a rappelé que la Chine suit toujours le principe de non-interférence dans les affaires internes de tout pays et respecte l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine

    Si elle n'est pas aussi poussée que son partenariat avec la Russie, la relation économique entre la Chine et l'Ukraine s'intensifie. L'année dernière, l'Ukraine a validé un projet pour louer 5% de ses terres à des entreprises chinoises à des fins de production agricole, et  a acheté son premier porte-avions avion à l'Ukraine.

    Tout laisse penser  que le gouvernement chinois va continuer à soutenir la Russie, mais du bout des doigts, en espérant comme les Européens et surtout les Allemands, que la situation se résoudra rapidement. 

     

    Flag-Pins-China-Ukraine.jpg

  • La Chine publie un rapport sur les droits de l'homme accablant pour les Etats-Unis

    imagesTFVKVBNV.jpg

    La Chine a répondu vendredi aux critiques et aux commentaires irresponsables des Etats-Unis sur sa situation des droits de l'homme en publiant un rapport sur les problèmes liés, aux droits de l'homme aux Etats-Unis. Les Américains qui ne respectent rien ni personne sont toujours les premiers à provoquer des guerres sans oublier les crimes contre l'humanité qu'ils ont commis au Vietnam . De nombreux Vietnamiens souffrent encore de l'agent orange qu'ils ont déversé en masse sur le Vietnam.

    Un document intitulé L'Etat des droits de l'homme aux Etats-Unis en 2013 a été publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) en réponse aux Rapports sur les pratiques des pays en matière de droits de l'homme en 2013 publiés jeudi par le Département d'Etat américain.

    Dans son rapport, la Chine assure que de sérieux problèmes ont persisté l'année dernière aux Etats-Unis concernant les droits de l'homme et précise que la situation s'est même détériorée dans de nombreux domaines.

    Se posant en "juge mondial des droits de l'homme", le gouvernement américain a, de nouveau, "effectué des attaques arbitraires et prononcé des commentaires irresponsables" sur la situation des droits de l'homme dans près de 200 pays et régions, explique le rapport chinois.

    "Cependant, les Etats-Unis ont pris soin d'éviter de faire état de leurs propres problèmes dans le domaine des droits de l'homme", souligne-t-il.

    LE MONDE A TRAVERS PRISM

     

    wikileaks-c0935.jpg

    Le document chinois qualifie le programme américain PRISM, qui exerce une vaste surveillance à long terme aux Etats-Unis et à l'étranger, de "violation flagrante du droit international" et estime que ce programme "porte gravement atteinte aux droits de l'homme".

    Les services de renseignement américains, s'appuyant sur les données fournies par les entreprises des secteurs de l'Internet et des télécommunications, dont Microsoft, Google, Apple, Facebook et Yahoo, suivent ainsi les contacts privés et les activités sociales des citoyens américains.

    ROBOTS TUEURS ET CONVENTIONS NON RATIFIEES

     

    etats-unis-n-ont-enquete-que-de-maniere_377c3d6023e44961c7a1d1a8b08525ab.jpg

    Le rapport pointe également du doigt le grand nombre de civils tués durant les fréquents raids de drones américains dans des pays tels que le Pakistan et le Yémen.

    La partie américaine a mené 376 attaques de drones au Pakistan depuis 2004, tuant 926 civils, selon le rapport.

    A ce jour, les Etats-Unis n'ont toujours pas ratifié ou participé à une série de conventions clés des Nations unies sur les droits de l'homme, notamment le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, la Convention relative aux droits de l'enfant et la Convention relative aux droits des personnes handicapées, rappelle le rapport.

    SANCTIONS CRUELLES ET EXCEPTIONNELLES

     

    droits-de-l-homme-manifestent-pour-la-fermeture-de-la-prison-de-guantanamo-le-11-avril-2013-a-washington.jpg

    La mise à l'isolement est populaire dans le système carcéral américain, critique le rapport.

    Le pays compte quelque 8.000 prisonniers placés en isolement, dans des cellules exiguës, mal ventilées et ayant peu ou pas de lumière naturelle. Certains sont même incarcérés ainsi depuis plus de 40 ans.

    VIOLENCES PAR ARMES A FEU

    une-des-victimes-de-la-fusillade-de-la-nouvelle-orleans-aux-etats-10913122fjcef_1713.jpg

     

     

    Le culte américain des armes à feu engendre de la violence et fait chaque année 11.000 morts dans le pays.

    Le rapport cite les statistiques du FBI expliquant que les armes à feu ont été utilisées dans 69,3% des homicides, 41% des braquages et 21,8% des agressions graves.

    "En 2013, 137 personnes sont mortes dans 30 tueries de masse aux Etats-Unis", précise le rapport.

    CHOMAGE ET PERSONNES SANS DOMICILE

    sdf.jpg

     

    "Les Etats-Unis restent confrontés à une situation difficile en matière d'emploi, alors que le taux de chômage du pays reste élevé", précise le rapport.

    D'après le document, le taux de chômage chez les ménages à faibles revenus a atteint 21%, tandis que le nombre de sans-abri a augmenté de 16% entre 2011 et 2013.

    "Il existe également un grand nombre d'enfants travaillant dans le secteur agricole aux Etats-Unis, et leur santé physique et mentale a été gravement atteinte", indique le rapport.

    Le rapport de vendredi est la 15e édition annuelle publiée par la Chine en réponse aux accusations américaines.

     

    imagesB6PWAFLU.jpg

     

  • Où sont passés les 50 milliards de dettes du Trésor américain détenus et vendus par les Chinois ?… En Belgique !

    dette.jpg

    Avec 1 407 milliards de dollars, la Chine est l’un des plus importants détenteurs de dette américaine et le premier détenteur étranger de dette américaine avec 1 407 milliards de dollars. cc/flickr/Fuzzy Gerdes

    Ce mois-ci , la Chine commence à se débarrasser de la dette américaine qu'elle détient. Selon Charles SANNAT, diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques, chargé d'affaires à BNP Paribas , la conjonction d’une réduction des rachats de dette US par la Banque centrale américaine elle-même et une vente massive de ses bons du Trésor par la Chine est une situation tout simplement explosive sur le marché obligataire mondial ! Un tel mouvement n’est tout simplement pas supportable… en tout cas si ces deux phénomènes devaient s’avérer durables.

    Évidemment, lorsque l'on sait que la Chine vient de revendre pour 50 milliards de dollars de bons du Trésor, il est logique de se demander où est allé l’argent et qui a été l’acquéreur?

     

    US-DeptOfTheTreasury-Seal-AltColors_svg.png

     

    La Belgique en 4e position mondiale des détenteurs de dette américaine

    Et bien, il ne faut pas chercher bien loin, les 50 milliards sont en Belgique.

    C’est une autre source parfaitement officielle puisqu’il s’agit du Département américain du Trésor lui-même qui nous apprend, dans son tableau de suivi des principaux détenteurs étrangers de bons du Trésor, qu’effectivement la Chine a réduit son exposition d’environ 50 milliards alors qu’au même moment, la Belgique l'a augmentée de 50 milliards.

    Nous allons voir avec impatience, qui en Belgique se cache derrière ces achats et surtout suivre l'évolution des ventes obligataires du Trésor américain par la Chine car si cela devait durer , on doit s'attendre à de grands changements , voir un grand chambardement dans le futur.

     

     

     

  • Le scandale des écoutes de la NSA oblige les Etats-Unis à cesser le battage médiatique autour des « hackers chinois »

    001fd04cfc2213e2f8ed17.jpg

     

    D'après un article paru dans la presse américaine, les révélations concernant les écoutes téléphoniques de dirigeants de plusieurs pays par l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) portera invariablement atteinte à la politique diplomatique américaine. En outre, certains analystes estiment que le scandale poussera Washington à cesser le battage médiatique autour des « hackers chinois ».

    L‘article explique que les relations diplomatiques étant basées sur la confiance mutuelle, la crédibilité des Etats-Unis étant remise en cause, Washington peinera à maintenir ses alliances, à influencer l'opinion publique et à conclure des accords commerciaux.

    Les diplomates interviewés ont reconnu que l'espionnage entre Etats était une pratique courante au niveau mondial. L'ancien ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a d'ailleurs confié lors d'une interview télévisée : « L'ampleur de l'écoute nous a choqués. Mais soyons honnêtes, nous écoutons aussi. Tout le monde écoute tout le monde. Simplement nous n'avons pas les moyens des Etats-Unis, ce qui rend jaloux »

    L'ambassadeur du Royaume-Uni au Liban Tom Fletcher a lui-même récemment déclaré : « Je pense qu'au moins six pays écoutent mes communications téléphoniques. Les diplomates parlent de moins en moins des affaires sensibles au téléphone ».

    Madeleine Albright, secrétaire d'Etat américaine sous l'administration Clinton, a également assuré avoir été écoutée par la France, puisque l'ambassadeur français lui avait un jour demandé d'expliquer des propos qu'elle avait tenus lors d'une conversation privée.

    La semaine des révélations, le gouvernement français a condamné fermement l'enregistrement par la NSA, en 30 jours, de 70,3 millions de conversations téléphoniques en provenance de France.

    Selon Madeleine Albright, les révélations d'Edward Snowden ont gravement affecté les décideurs politiques américains. Lors d'une conférence tenue au Center for American Progress à Washington, elle a d'ailleurs déclaré que le secrétaire d'Etat américain John Kerry devait avoir des journées difficiles depuis l'éclatement de l'affaire ».

    Sachant que les Etats-Unis et l'Europe négocient actuellement pour établir un accord de libre-échange, les révélations d'Edward Snowden pourraient jouer en faveur des pays européens.

    Martin Shulz, le président du Parlement européen, a posé la question suivante : « Comment pouvons-nous nous faire confiance réciproquement si, une fois réunis autour du tapis vert, nous sentons que notre interlocuteur sait déjà de quoi nous allons parler ? »

    Henry Farelle et Martha Finnemore de l'Université Georges Washington estiment que des suites de la découverte de l'espionnage de dirigeants étrangers par la NSA, Washington ne pourra plus se permettre de faire preuve d'hypocrisie. Dans la revue Foreign Affairs, ils ont expliqué que les documents dévoilés obligeaient Washington à cesser son battage médiatique autour des activités des « hackers chinois ».

    Selon Kiron Skinner, responsable du Centre des relations internationales et politiques de Carnegie Mellon University, les révélations d'Edward Snowden pourraient compromettre les opérations anti-terroristes de Washington, car les pratiques de surveillance de la NSA ne correspondent pas au discours de Barack Obama, qui a affirmé que les activités d'espionnage s'inscrivaient principalement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

    Enfin, comme l'a dit Skinner, « c'est parce que les pays alliés faisaient confiance au président américain qu'ils ont accepté de faire prendre des risques à leurs propres armées ».

     

    Nous savions déjà que les Etats-Unis ne s'embarrassaient de mensonges quand ils voulaient provoquer une guerre. Nous voyons aussi que quand c'est leurs intérêts , contre la Chine, contre la Russie etc... ils n'hésitent pas à aider et financer les terroristes.

     On devait quand même savoir qu'on ne pouvait jamais faire confiance à une nation , probablement le plus grand état voyoux, qui est la seule à avoir lancer une bombe atomique sur des gens ( et même 2) , d'avoir déversé l'agent orange au Vietnam et j'en passe.

  • Pour l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, les Etats-Unis mènent des interventions militaires et une politique monétaire au détriment de l’équilibre économique mondial.

    112776925.png

    Alors que le gouvernement américain veut faire croire au monde qu’il est le champion de la morale, de manière plus ou moins couverte, il torture les prisonniers de guerre, cible des civils avec des attaques de drones et espionne les leaders politiques et économiques dans le monde. Sous ce qui est réputé être la Pax Americana, nous n’avons pas réussi à trouver un monde où les Etats-Unis chercheraient à éviter la violence et les conflits, à réduire la pauvreté et les déplacements de population et feraient leur possible pour apporter une vraie paix durable.

    Au lieu d’honorer leurs devoirs en tant que nation dominante et responsable, l’egocentrique Washington a abusé de son statut de super-puissance, introduit encore plus de chaos dans le monde en diffusant des risques financiers à l’international, a été l’instigatrice de tensions régionales… et a lancé des guerres injustifiées sous des prétextes fallacieux basés sur un tissu de mensonges avérés.

    Le résultat est que le monde est encore en train de chercher comment s’extirper d’un désastre économique dû à la voracité des élites de Wall Street, alors que les meurtres et les bombes sont le quotidien du peuple irakien des années après que Washington s’est vanté de l’avoir libéré du joug d’un tyran. Plus récemment, la division bipartite itérative de Washington sur le budget fédéral et le plafond de la dette met en danger ses partenaires économiques surchargés de valeurs en dollar et une communauté internationale très angoissée.

    Il faut mettre un terme à ces jours d’inquiétude, où la destinée de tous est entre les mains d’une nation hypocrite et un nouvel ordre mondial doit être mis en place pour que toutes les nations, pauvres ou riches, petites ou grandes, puissent voir leurs intérêts primordiaux respectés et protégés sur un pied d’égalité.

    untitled.png

    Pour commencer, toutes les nations doivent se plier aux principes de base des lois internationales, ce qui inclut le respect de la souveraineté et cesser de se mêler des affaires domestiques des autres.

    Les économies émergentes et les pays en développement ont besoin de faire entendre leur voix dans les institutions financières internationales, ce qui inclut la Banque mondiale et le fond monétaire international, de façon à mieux refléter les transformations du paysage économique et politique actuel.

    Ce qui induit une réforme-clé : la mise en place d’une nouvelle monnaie de réserve internationale, qui doit être créée pour remplacer le dollar américain, afin que la communauté internationale puisse être tenue à l’écart des désordres politiques intérieurs des Etats-Unis. Ces bouleversements n’ont pas pour but d’écarter complètement les Etats-Unis, ce qui serait impossible, mais plutôt d’encourager Washington à jouer un rôle plus constructif.”

    ▪ Le processus est en marche. Dernier exemple en date : la Chine a pesé de tout son poids aux côtés de la Russie pour empêcher l’intervention américaine en Syrie. Les Américains ont plié.

     

    LIU CHANG

  • Affaire Snowden : en critiquant l'attitude de la Chine, les Etats-Unis passent d'Etat voyou à Etat ridicule

    burns.jpeg

    William Burns (à droite), a critiqué l'attitude de Pékin jeudi lors d'une rencontre avec de hauts responsables chinois aux Etats-Unis. 

    Moralement, mais les Etats-Unis ont-ils jamais eu de la moralité, après avoir été pris dans la sac, Washington devait se faire tout petit. Mais les Yankees sont orgueilleux et surtout , ils se croient toujours les maîtres de la planète. .

    Leur attitude n'est pas seulement immorale, elle est ridicule . Car le régime de Washington sait parfaitement bien que Pékin n'a aucun pouvoir sur la politique de Hong Kong.

    Si depuis qu'il a retrouvé sa liberté le Territoire de Hong Kong est retourné à la Chine, en vertu du principe de "un pays ,deux systèmes, seul le gouvernement de Hong Kong était juridiquement apte à régler l'affaire Snowden , comme toute affaire de chancelerie qui se passe sur territoire hong kongais.

    On frémit à l'idée de ce qui se serait passé si une quelconque autorité de Beijing était intervenue dans ce dossier qui relève exclusivement des autorités de Hong Kong .

    Si la Chine n'avait pas respecté ,à juste titre, les décisions du gouvernement de Hong Kong , j'entends déjà le tollé dans les pays occidentaux et les médias s'en seraient donnés à coeur joie . Les médias occidentaux choisissant toujours la voie de la propagande plustôt que la voie l'information.

     

     

    burns.jpg

    S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe à la fin du 5e Dialogue stratégique et économique sino-américain, le conseiller d'Etat chinois Yang Jiechi a indiqué que la Chine a toujours respecté Hong Kong dans sa gestion des questions juridiques en conformité avec la loi, y compris dans le cas Snowden, qui a quitté Hong Kong pour la Russie le 23 juin.

     

    Le gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong "a géré le dossier Snowden conformément à la loi et son approche a été irréprochable. Les autres parties devraient le respecter", a indiqué M. Yang.

     

     

  • Tous aux côtés d'Edward Snowden !Signez la pétition !!!

    Voici le lien pour signer une pétition en faveur d'Edward Snowden (le site est multilingue).Ce lien je vous l'avais déjà présenté le 15 juin. Je réitère ma demande de pétition car nous smmes près d'un million et demi à soutenir ce jeune homme courageux qui n'hésite pas ,malgré tous les risques que cela comporte, à défier les maffias politiques et les Etats voyous.

     

    https://secure.avaaz.org/fr/stop_prism_fr/?copy

    https://secure.avaaz.org/en/stop_prism_global/?fbdm

    A l'attention du Président Barack Obama:

    Monsieur le Président, nous vous appelons à faire en sorte qu'Edward Snowden soit traité de manière juste et humaine dans le cadre d'une procédure civile et régulière. Le programme PRISM est l'une des plus grandes violations de la vie privée jamais commises par un État. Nous vous demandons de le supprimer sans délai et de reconnaître qu'Edward Snowden a agi, non comme un criminel, mais dans l'intérêt de tous.
     

     

     

     

    1,333,498

    1,333,498 ont signé. Aidez-nous à atteindre 1,500,000

    Publié le 13 Juin 2013
    À seulement 29 ans, ce jeune homme vient de risquer sa vie - sa petite amie, son emploi, sa maison – pour révéler le scandaleux programme PRISM mis en place par le gouvernement américain, qui lit et enregistre nos mails, messages Skype, publications Facebook et appels téléphoniques depuis des années .

    Auparavant, Bradley Manning avait lui aussi transmis à Wikileaks ce type d’informations. Les États-Unis l’ont alors incarcéré, nu, en cellule de confinement dans des conditions qualifiées par l’ONU de « cruelles, inhumaines et dégradantes ».

    Les autorités - et la presse - décident en ce moment même de la manière dont elles vont traiter ce scandale. Si nous sommes des millions à soutenir Edward dans les prochaines 48 heures, nous ferons comprendre aux autorités américaines qu’Edward doit être traité comme le courageux lanceur d’alerte qu’il est et que c’est le programme PRISM qu’il faut éliminer.
     
  • Et dire que les services secrets américains avaient réussi à nous convaincre que nous étions espionnés par les Chinois (JP Raffarin)

    raffarin-auteur-hagiographe-succes-chine-L-ofeFle.jpg

     

    L'ancien Premier ministre envoie des cartes de vœux en chinois, il aime la Chine et ose le dire . Il a fait de nombreux voyages en Chine et a oeuvré au rapprochement entre la France et la Chine suite aux impaires commises par l'ancien président français Sarkozy.

    Le sort de Snowden nous permet de vérrifier l'état de l'hégémonie des États-Unis, et de constater qu'auprès de certains pays ,elle est intact.

    Edward Snowden,  dénonciateur de la National Security Agency des États-Unis, a demandé l'asile politique à 21 pays, le 1er juillet, mais les réponses ont été négatives. Snowden a retiré sa demande d'asile en Russie après que le président russe Vladimir Poutine eut dicté des conditions à son séjour. Le sort du dénonciateur est devenu un symbole mettant à l'épreuve l'hégémonie des États-Unis.

    Ce que Snowden a divulgué, a discrédité les États-Unis. Ses dernières révélations selon lesquelles les États-Unis espionnaient la mission de l'UE à New York et son ambassade à Washington ont eu des conséquences explosives et suscité de fortes réactions de la part des membres de l'UE comme la France et l'Allemagne.

    Ces actions immorales vont priver encore plus les États-Unis de leur puissance à mettre la pagaille dans les affaires mondiales sous le couvert de valeurs morales.

    Snowden a exposé l'hypocrisie des États-Unis, ses violations aléatoires de la vie privée des citoyens et son cyberespionnage arrogant dans d'autres pays. Le soft power des États-Unis n'a pas empêché ces influences négatives de se propager dans le monde. Les médias autres qu'américains se sont abstenus d'exprimer des critiques sévères contre les États-Unis, mais le tollé soulevé par les fuites de Snowden a bien sensibilisé le public mondial à ce qui se passe.

    scan.jpg

    La dernière action de Snowden a démontré l'hégémonie des États-Unis dans le monde. Il a soumis 21 requêtes d'asile politique, puis les États-Unis ont projeté leur puissance, de sorte que les pays impliqués se sont mis à trembler ou encore ont tergiversé.

    Deux des plus célèbres esprits libéraux d'Internet dans le monde sont maintenant pourchassés par les États-Unis. Ce genre de confrontation est peu courant et représente un risque pour l'image de puissance des États-Unis.

     

    Washington n'a présenté aucune excuse au monde. Les critiques de l'UE contre les activités d'espionnage des États-Unis ont tout simplement été écartées.

    L'équité et la justice constituent l'objectif commun du monde. Elles sont également nécessaires dans les relations internationales. La morale que Washington a présentée à la communauté internationale ne s'harmonise pas avec le rôle de leader mondial du pays. Dans beaucoup de cas, les États-Unis ont détruit l'ordre mondial qu'ils avaient aidé à édifier.

    La façon dont l'affaire Snowden sera réglée va nous donner quelques indications de la performance des États-Unis sur la scène mondiale.

     

    Nous ne devrions probablement pas trop attendre d'un pays qui ne prend pas la peine d'offrir une explication à un scandale si choquant.

    Les États-Unis s'en tiennent toujours à une compréhension dépassée des intérêts nationaux, et ils ont conçu leur politique d'Internet à partir de celle-ci.

    Nous croyons que Snowden ne sera pas le dernier combattant libéral contre Washington. L'apparition soudaine d'un tel combat provient en fait de l'accumulation des événements de notre temps.

    L'Internet change le monde. Nous n'avons pas encore la pleine compréhension de ce qui va se produire.

    Edward_Snowden.jpg