dalai lama - Page 3

  • Chine : deux tibétains jugés pour incitation à l'immolation

    Deux tibétains ont comparu samedi devant un tribunal de la province du Sichuan (sud-ouest) pour avoir incité huit personnes à s'immoler, dont trois sont décédées.

    Lorang Konchok, âgé de 40 ans et son neveu de 31 ans, Lorang Tsering, sont accusés d'homicide volontaire, selon un communiqué publié par le Tribunal populaire intermédiaire de la préfecture autonome Tibétaine-Qiang d'Aba.

    Espérons que la sanction la plus sévère sera prononcée par le tribunal. C'est un crime odieux que d'inciter des jeunes endoctrinés à se suicider, et tout cela pour satisfaire les buts politiques de dalai lama et ses sbires.

    Pour que les suicides de jeunes tibétains cessent  il faut condamner le dalai lama

  • Chine, ils ont brûlé et puis après !

    pb-120326-tibet-immolation-ps1_photoblog900.jpg

    Encore un malheureux endoctriné qui s'immole devant les caméras , ces adeptes du Tibet indépendant qui cherchent à prendre le bon clichés devraient être poursuivis pour non assistance . A remarquer aussi le drapeau de la bande de dalai lama , en arrière plan qui complète la mise en scène de la mascarade.

    中国要阅读的文章:

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6733/en/archive/2013/01/03/chine-ils-ont-brule-et-puis-apres.html

    Vous voulez, comme moi, que cela cesse ? Réclamez la condamnation de dalai lama pour incitation au suicide

     

    95 Tibétains se sont immolés

    Les photos sont terribles , accablantes pour dalal lama et sa bande. À ce jour, presqu' une centaine de tibétains se sont immolés au cours des deux dernières années. Quand on sait que ces gestes désespérés concernent essentiellement des jeunes moines et nonnes bouddhistes d’une vingtaine d’années et qu'en plus ces immolations ont eu lieu en Inde ou dans des provinces chinoises , on doit se montrer circonspect.
    La Région Autonome du Tibet reste étonnement calme, pourquoi?
    D'abord parce que les Tibétains ont d'autres chats à fouetter , occupés qu'ils sont à l'amélioration de leur niveau de vie qui ne cesse de croître depuis qu'ils sont libérés de leur joug avec le départ de nobles et religieux qui ont suivi leur chef le dalai lama qui ne voulaient pas vivre dans un Tibet égalitaire.
    La socété civile veut s"affranchir du diktat des moines et comme nous , ils veulent une société , certetibétaine ,mais laïque.Il ne faut pas confondre culture tibétaine et culture religieuse tibétaine.
    Avant le départ de cette oligarchie seul 5 % de la population savait lire et écire , c'est-à-dire les aristocrates proches de dalai lama et les moines. Maintenant , les écoles sont ouvertes à tous et toutes , ce qui fait que la plupart des Tibétains savent parler,écrire et lire le chinois et le tibétain , vu qu'ils apprennent ces deux langues dès leur entrée en primaire, comme les enfants chinois apprennent le chinois et l'anglais à partir de 5 ans.
    En Tunisie , il a suffit de l'immolation du seul Bouazizi , pourquoi?
    Parce que la Tunisie était une dictature et que le peuple était exploité. S'en est suivi le "Printemps Arabe" qui s'est déclenché ,comme toutes les révolutions , de manière spontanée.
    Cette situation a donné des idées aux ennemis de la Chine . Un groupuscule terroriste , Boxun, financé par la NED , une officine de la CIA , a lancé un appel pour un "Printemps Chinois" . Cet appel de Boxun , composé de Chinois aux USA, fut un flop total , aucun des rassemblements à l'instigation de Boxun n'ayant pu rassembler plus d'une centaine de personnes. Ce fut alors au tour de dalai lama et ses sbires qui eurent l'idée d'inciter , d'abord deux moines endoctrinés et pas bien malins , afin qu'ils passent au sacrifice suprême. Résultat, RIEN;. Les Chinois de l'ethnie tibétaine n'ayant pas plus envie que leurs compatriotes de l'ethnie Han d' entraver la politique du parti Communiste qui leur a permis de sortir de la pauvreté et de jouir à l'heure d'aujourd'hui d'un niveau de vie nettement plus élévé que du temps de la théocratie qu'ils ont peur de voir revenir avec dalai lama et sa bande.De plus ils jouissent maintenant d'infrastructures modernes , d'un bon niveau d'éducation avec même une université .
    Les commerçants tibétains sont heureux de voir déffiler de plus en plus de tourristes du pays et étrangers qui soignent leur chiffre d'affaire.
     A part   quelques personnalités occidentales , qui ne savent pas que la guerre froide est terminée , les grands leaders occidentaux ne commentent pas ces actes ou s'ils le font c'est du bout des lèvres ,question de ne pas trop heurter leur opinion poblique, élection oblige. Ils savent bien que la motovation de ces immolations sont artificielles et ont lieu dans l'unique but de satisfaire les ambitions personnelles de ces oligarches.
  • Vidéo:suite de l'enquête sur les auto- immolations dans la région tibétaine d'Aba dans la province chinoise du Sichuan

    immolation-twitter.jpg

    Voici la suite de cette enquête judicieuse qui recadre les circonstances des auto-immolations en Chine.

    Il est triste de voir ces jeunes victimes , endoctrinées par une bande de voyous, se suicider juste pour satisfaire la soif de pouvoir et la cupidité de dalai lama et sa bande.

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6684/zh/archive/2012/12/28/video-suite-de-l-enquete-sur-les-auto-immolations-dans-la-re.html

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6684/en/archive/2012/12/28/video-suite-de-l-enquete-sur-les-auto-immolations-dans-la-re.html

     

    Si vous voulez que cessent ces actes contraires à la loi et à la morale bouddhiste il faut juger dalai lama , condamner à mort toute personne qui se rend responsable des auto-immolations.

    Presque toutes les victimes sont des moines car le vrai but est de restaurer une société théocratique. De plus il est un fait que ces actes contre nature ont lieu en dehors de la Région Autonome du Tibet où la population tibétaine et autre n'aspire que voir leur niveau de vie continuer à s'amméliorer.

     

     

  • Enquête sur les auto- immolations dans la région tibétaine d'Aba ,province du Sichuan, Chine

    tibet-2_2178371b.jpg

    Comme on le voit sur la gaucche , les Tibétains prennent des photos pour alimenter la propagande de dalai lama et sa bande au lieu de porter secours à  la malheureuse victime. Chez nous, ce genre de personnage serait poursuivi pour non assistance à personne en danger.

     

    中国要阅读的文章:

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6676/en/archive/2012/12/27/enquete-sur-les-auto-immolations-dans-la-region-tibetaine-d.html

     

    Un documentaire de CCTV sur les auto-immolations au Tibet

    Le Radiodiffuseur national, la Télévision centrale de Chine (CCTV) a réalisé un documentaire sur l'auto-immolation où vivent les Tibétains du district Aba de la province du Sichuan.

    La première diffusion du documentaire a eu lieu dimanche soir sur CCTV-4, une chaîne internationale ciblant principalement les téléspectateurs d'outre-mer en langue chinoise. Puis, a également été diffusé sur les chaînes anglaise, espagnole, française, arabe et russe de CCTV.

    Le documentaire, intitulé "Les faits de l'auto-immolation dans les régions tibétaines de Ngapa (Aba)," révèle la vérité sur les auto-immolations qui ont eu lieu à Aba, la préfecture autonome tibétaine et qiang, au sud-ouest de la Chine dans la province du Sichuan.

    Le reportage contient des entrevues avec les cerveaux et les victimes des immolations. Il déclare que les moines à Aba ont agi sur des ordres envoyés de l'étranger pour convaincre les gens de s'auto-immoler, ainsi que l'envoi d'informations à l'étranger,en prétendant que ces actes étaient une forme de «protestation» contre la domination chinoise dans les régions tibétaines.

    Le document affirme également que la bande du Dalaï a orchestré ces auto-immolations dans le but de diviser la Chine.


     

     

     

  • En incitant aux immolations , le dalai lama viole les droits de l'homme

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6643/zh/archive/2012/12/13/en-incitant-aux-immolations-le-dalai-lama-viole-les-droits-d.html

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6643/en/archive/2012/12/13/en-incitant-aux-immolations-le-dalai-lama-viole-les-droits-d.html

     

    Alors que la Journée internationale des droits de l'homme est célébrée lundi à l'échelle mondiale, une triste mais réelle constatation doit être faite : la clique du dalaï-lama a gravement violé les droits de l'homme en incitant à des auto-immolations dans les régions tibétaines de la Chine.

     

    A noter que la Région Autonome du Tibet reste calme et que l'ensemble de la population de cette région peuplée à plus de 95% de Tibétains reste sourde aux appels des théocrates.

    Lorang Konchok, un moine âgé de 40 ans originaire d'une zone tibétaine de la province du Sichuan (sud-ouest), a incité, depuis 2009, huit personnes à s'immoler par le feu, dont trois ont trouvé la mort.

    Il a agit sur instruction du 14e dalaï-lama et de ses partisans, a déclaré dimanche la police, citant les aveux et les résultats des enquêtes.

    Le dalaï-lama, exilé à l'étranger, et son groupe recherchent depuis longtemps des opportunités leur permettant d'atteindre leur objectif politique de séparer le Tibet de la Chine. Pour eux, encourager les gens à s'immoler n'est qu'un moyen de parvenir à leur fin.

     

    Tuer ou pousser autrui à commettre un meurtre est proscrit par le bouddhisme tibétain. S'immoler par le feu ou inciter à un tel acte représente également une violation des doctrines fondamentales du bouddhisme.

    Il est blasphématoire pour le dalaï-lama, considéré comme l'incarnation de l'amour et de la compassion dans le bouddhisme tibétain, d'appeler autrui au suicide par auto-immolation.

    La plupart des personnes s'étant immolées sont des adolescents ou des jeunes gens âgés d'une vingtaine d'années à peine. Ces jeunes Tibétains ou moines sont enclins à prendre exemple sur ces suicides, car ils sont impulsifs et manquent de maîtrise de soi.

    Le dalaï-lama aurait qualifié les immolations de "moyen pour les gens en grande détresse de rechercher justice et liberté", blâmant les autorités chinoises de perpétrer ce qu'il qualifie de "génocide culturel".

    En réalité, ceux qui se sont immolés ne sont que des victimes des activités politiques de la clique du dalaï-lama.

    Il est inhumain pour le dalaï-lama, un "leader spirituel" aux yeux des bouddhistes, de tromper les innocents et de les manipuler pour ses propres objectifs politiques.

    Selon des experts, les immolations pourraient cesser si le dalaï-lama les dénonçait ouvertement.

    Néanmoins, il n'a pas souhaité le faire.

    Lundi marque également l'anniversaire de la remise du soi-disant prix Nobel de la paix au dalaï-lama en 1989. A ce titre, il a planifié une série d'activités à l'étranger pour promouvoir l'"indépendance du Tibet".

    Il est ironique qu'un exilé incitant à l'immolation rencontre aujourd'hui des chefs d'Etat occidentaux en tant que "lauréat du prix Nobel de la paix" et "leader spirituel du bouddhisme tibétain".

    dalai-lama.jpg

     

  • Les médias allemands accusent le Dalaï Lama d'hypocrisie

    Dans les médias allemands se multiplient depuis quelques temps doutes et remises en questions quant à la soi-disante "attitude neutre" adoptée par le Dalaï Lama envers la récente frénésie d'immolations par le feu, l'accusant de cautionner ces comportements extrémistes et inhumains au mépris de la vie des Tibétains.

    Un discipline du Dalaï Lama, exilé avec lui en Inde, a déclaré aux journalistes que ces immolations n'étaient pas des actes de désespoir, mais des gestes politiques destinés à exprimer le mécontement et les revendications des Tibétains.

    Les médias allemands ont critiqué cette position peu scrupuleuse, notant que ces actes déments d'auto-immolation étaient justement politiquement motivés, orchestrés sans aucune considération pour la vie des Tibétains par la "clique pro-indépendance" qui complote pour atteindre ses propres fins politiques.

     

    472px-Christian-y-schmidt-2009-ffm-002.jpg



    Le célèbre chroniqueur allemand Chirstian Y. Schmidts ( Berliner Zeitung, Geo spéciale et le Sueddeutsche Zeitung)a déclaré que le Dalaï Lama était depuis longtemps habitué à mentir et à couvrir délibérément la vérité.

    Dans un article intitulé "Vive la vérité sur le Dalaï Lama", M. Schmidt a mis en doute la crédibilité et la responsabilité personnelle du 14e Dalaï Lama, au moyen d'une série de remarques percutantes.

    M. Schmidt s'est indigné de voir un homme, qui se fait appeler "Sa Sainteté", avoir un tel mépris pour la vie de ses disciples, et faire preuve d'une telle absence de conscience ou de charité, en ne faisant rien pour arrêter le sacrifice de vies humaines, ce qui revient à les cautionner implicitement.

     



    Le Dalaï Lama a déclaré dans une interview publiée par le journal indien The Hindu le 9 juillet qu'il refusait de critiquer ces actes d'auto-immolation, craignant que ses remarques ne fassent de la peine aux familles de ceux qui se sont "sacrifiés".

    Par ailleurs, le Dalaï Lama s'est également abstenu de tout commentaire visant à se dissocier activement de cette forme radicale de protestation.

    "Si je tentais d'intervenir, le retrait de la politique que j'ai annoncé l'an dernier perdrait tout son sens", a-t-il même déclaré dans une interview avec la BBC.



    Toutefois, M. Schmidt a souligné que le Dalaï Lama n'avait jamais cessé de louer et de justifier les actions de ceux qui se sont immolés par le feu, dont beaucoup n'avaient que 17 ou 18 ans.

    Le chroniqueur allemand s'est interrogé sur les objectifs poursuivis par le Dalaï Lama, se demandant s'il souhaitait immoler la vie de centaines de personnes sur l'autel de la haine.

    Apparemment, le Dalaï Lama est devenu complètement fou, et ses mensonges échappent à tout contrôle, comme on a pu le voir en début de semaine dernière, lorsqu'il a déclaré au quotidien britannique Sunday Telegraph qu'une Tibétaine spécialement entraînée avait essayé de l'empoisonner au moyen d'un poison déposé sur son écharpe et ses cheveux, a rappelé M. Schmidt. Il a sérieusement mis en doute la véracité de l'affaire, soulignant que la tueuse présumée n'aurait pu survivre en enduisant ses cheveux d'un poison soi-disant capable de tuer par un simple toucher.

     



    Outre cette antipathie généralisée des médias, un certain nombre de parlementaires allemands ont appelé le Dalaï Lama à envoyer un message clair pour mettre un terme à ces brutales immolations, déclarant que son silence et sa soi-disante neutralité reflétaient le fait qu'il encourageait en réalité ce genre d'actes fanatiques, au mépris de la vie humaine.

  • Les médias allemands révèlent les liens secrets entre le Dalaï Lama et la CIA

    Le journal allemand « Sueddeutsche Zeitung » et la rubrique « Panorama » de la télévision allemande « AED Fernschen » ont récemment publié et diffusé une émission qui dévoilait les liens secrets entre le Dalaï Lama, un prétendu pacifiste, et la CIA (Agence centrale des renseignements américaine), pour organiser des sabotages au Tibet.

     

    894825-1102878.jpg

    Le « Sueddeutsche Zeitung » et la rubrique « Panorama » ont mené une enquête à la lumière du film documentaire américain « The CIA in Tibet ». Cette enquête a permis de confirmer le fait que dans les années 1950 et 1960, la CIA avait formé des Tibétains sur le territoire américain et les avait renvoyés au Tibet pour mener une guérilla. L'émission a dévoilé les liens secrets entre le Dalaï Lama et la CIA avec l'appui d'un grand nombre de photos et de documents. L'émission a souligné que les liens entre le Dalaï Lama et la CIA étaient bien plus étroits que l'avait reconnu le Dalaï Lama.

    dalai lama.jpg

     

     

    Toujours selon cette émission, les Etats-Unis n'ont ajusté leur position sur les soutiens ouverts à la lutte armée qu'après leur échec dans la guerre américo-vienamienne en 1974. C'est depuis lors que le Dalaï Lama a commencé à prôner la soi-disante « voie médiane ». Les médias allemands ont ainsi qualifié le Dalaï Lama d'« hypocrite » et d' « un échec de la CIA durant la Guerre froide ».

     

    Dalai lama - CIA  -azuzan separatismo chino.jpeg

    D'autres médias allemands, tels que l'hebdomataire « Der Spiegel » et le journal « Die Frankfurter », ont réagit, de leur côté, à cette émission en faisant des commentaires. D'après eux, les faits révélés dans l'émission permettraient au public de mieux connaître le Dalaï Lama, couronné du soi-disant leader religieux et de Prix Nobel de la paix.

    624_341_51485851_47974957_640554_6220370.jpg

    Le masque commence à tomber. Ce triste individu que je dénonce depuis des années comme la plus grande imposture du siècle est présenté sans fard par un des plus grand média européen. Si en Asie il a tout raté, il n'a plus d'influence que sur 3% des Tibétains et sur 2% des bouddhistes , en Occident il se fait beaucoup de fric grâce aux bobos qui le suivent. Faux Gandhi mais vrai Ben Laden , le petit problème qu'il représente pour la Chine disparaîtra avec lui.

  • Les discutions entre les Tibétains exilés et la Chine , interrompus suite au double langage de dalai lama

    Depuis 2002, dalai lama a envoyé une délégation auprès des autorités chinoises ,qui ont bien daigné les recevoir. Entre 2002 et 2010 les représentants de Ministres  chinois ont eu des contacts avec les émissaires de dalai lama . 

     

    Vu le double langage de dalai lama , ces rencontres n'ont débouché sur rien de concret. Depuis le départ , les déclarations de dalai lama ont le mensonge et des exigences démesurées comme base de travail. 

    Quand il parle de rétablir son pouvoir et son influence au Tibet , l'auto-proclamé "océan de sagesse", ne se contente pas du Tibet actuel ,la Région Autonome du Tibet , mais y inclus d'importantes part des provinces du Sichuan,du Yunnan,du Qinhai et du Gansu.C'est-à-dire que la bande de dalai lama ne réclame que ni plus ni moins 40% du territoire chinois actuel. On croit rêver.

    De plus cette soi-disant sainteté , voudrait expulser hors de ces territoires tous les Chinois. Alors il faut se demander si par Chinois dalai lama entend toute population qui n'est pas chinoise de l'ethnie tibétaine ou les Hans . Dans les deux cas , il s"agit d'épuration ethnique , un manquement grave aux "Droits de l'homme".

     

    Combattants_thibetains-8d49b.jpg

    Pour étayer son raisonnemant  le théocrate utilise son arme favorite , le mensonge.

    Il prétend que les Tibétains sont maintenant minoritaires au Tibet. Hors rien n'est plus faux. Les Tibétains représentent 90% de la population du Tibet. Les autres ethnies ne représentent Han et autres ethnies minoritaires que 10%.Lors de mes deux voyages au Tibet, j'ai bien vu qu'il y avait de nombreux Hans à Lhassa , bien qu'ils soient loin d'y être majoritaires , mais dès que vous quittez Lhassa , les seuls Hans que vous rencontrez , ce sont des tourristes.

    La réalité est que les Tibétains ont beaucoup voyagé à l'intérieur de leur pays , la Chine. Car si nous trouvons 6 à 7% de Hans parmi la population de la Région Autonome du Tibet, 10% de la population tibétaine se trouve hors des régions réclamées par la clique de dalai lama . Une grande partie de ces Tibétains se trouvant principalement à Chengdu et Beijing. A Shenzhen aussi j'ai pu rencontrer pas mal de Tibétains , notamment au restaurant végétarien que je vous ai déjà présenté sur ce blog  et sur l'ïle de Hainan , j'ai rebncontré un groupe de Tibtains ,en majorité des moines qui étaient en vacances comme nous sur cette île paradisiaque.

     

    Temple de Beijing

     

    Les Tibétains de la clique de dalai lama ne représentent que 3% des Tibétains et parmi ceux-ci un groupe doit subir l'ostracisme de dalai lama. De tout temps les diff"rentes sectes de bouddhisme tibétain se sont affrontées et déchirées.


    Dalaï Lama - le démon à l'interieur par Stratasie

  • Pourquoi les dirigeants occidentaux devraient s'abstenir de rencontrer le Dalaï-lama

     

    A de nombreuses reprises, la Chine a clairement fait savoir que le Dalaï-lama, engagé depuis plusieurs décennies dans des activités visant à séparer le Tibet de la Chine, ne devait pas être reçu par les dirigeants étrangers.

    Toute rencontre avec le Dalaï-lama, qu'elle soit privée ou officielle, sera considérée par la Chine comme une approbation tacite des activités de ce sécessionniste anti-chinois, et comme une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, ce qui conduira inévitablement à un durcissement des relations bilatérales.

     


     
    Les calculs des dirigeants occidentaux qui rencontrent le Dalaï-lama sont assez simples.

    Ils souhaitent certes construire une relation positive avec la Chine, qui représente un marché prometteur pour leurs exportations et un partenaire de plus en plus crédible dans les affaires internationales ; mais trop souvent, ils sont également victimes de l'idée erronée qu'accorder audience au Dalaï-lama leur permettra d'apporter la preuve de leur intégrité morale et de marquer facilement des points politiques dans leur propre pays.

     

     


    Il est impossible pour la Chine d'accepter les prétextes avancés pour ces rencontres, qui ne devraient avoir lieu en aucune circonstance, même à titre privé.
    Aucun pays ne peut à la fois chercher à obtenir des avantages économiques et commerciaux dans ses relations avec la Chine, et porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Chine, y compris sur la question du Tibet.

    La Chine adopte toujours une attitude sincère dans sa coopération avec les pays occidentaux, notamment en cette période de crise de la dette dans la zone euro et de ralentissement économique mondial.

     


     
    Le président chinois Hu Jintao, le Premier ministre Wen Jiabao ainsi que d'autres dirigeants chinois ont exprimé à maintes reprises leur confiance dans les capacités de l'économie européenne, et se sont engagés à l'aider à retrouver le chemin de la croissance économique.
     

     

     

     

     
     
     
  • La déclaration d"être empoisonné par les agents chinois" du Dalaï-Lama est en vue d'attirer les supports économiques

    Ces derniers jours, le Dalaï-Lama a encore fait son apparition sur la scène internationale, en déclarant que quelques femmes agents secrets avaient tenté de l'empoisonner, et que des agents secrets chinois étaient en train de recueillir son sang, ses cheveux, et son urine. Selon le spécialiste chinois du Tibet, Lian Xiangmin, ces propos sensationnels, prononcés avant les Jeux Olympiques, ressemblent à une drôlerie racontée par une star périmée, et ont pour but d'attirer les supports économiques des occidentaux, et de gagner des points sur son plan politique.

    Le 14e Dalaï-Lama s'est rendu à la mi-mai à Londres pour y recevoir le prix Templeton et plus d'un million de livres sterling de prime, et a rencontré le Premier ministre britannique, David Cameron à titre "privé". Lors d'un entretien avec la presse britannique, il a déclaré que la Chine avait formé des agentes secrètes, qui étaient déguisées en croyantes et avaient appliqué du poison sur leurs cheveux, pour l'empoisonner lorsqu'il donnait sa bénédiction. En même temps, le soi-disant "gouvernement en exil du Tibet" a publié la déclaration suivante : « la Chine est en train de recueillir en secret du sang, des cheveux, et de l'urine du Dalaï-Lama, pour déterminer son état de santé. » Sur ces déclarations, le ministère chinois des Affaires étrangères a estimé qu'elles ne méritaient pas d'être réfutées, parce que le Dalaï-Lama et son groupe ont l'habitude de diffuser des mensonges.

     

    D'après Lian Xiangmin, membre du centre de recherches en tibétologie de Chine (CRTC), les mouvements récents du groupe du Dalaï-Lama ont une liaison évidente avec les JO qui auront lieu à Londres cet été.

    « Il faut faire attention à cette période. Cette année est l'année des JO, et les Jeux auront lieu en Grande-Bretagne. Si le Dalaï-Lama a tenu ces propos en Grande-Bretagne à cette période, c'est évidemment pour attirer l'attention du monde entier. Les JO constituent toujours le focus du monde. Pour le Dalaï-Lama, c'est une opportunité de créer un sujet d'actualité brûlante et d'attirer les attentions. »

     

    Selon M. Lian, le groupe du Dalaï-Lama est habile pour prendre un air pitoyable et agonisant, afin de conquérir la sympathie du peuple occidental. Pour le Dalaï-Lama, qui n'a aucun capital politique, il s'agit de son seul moyen d'obtenir un soutien financier, et de faire survivre son groupe. M. Lian :

    « Selon nos analyses, le Dalaï-Lama ne possède pas beaucoup de fonds. Pour survivre, il ne peut qu'attirer l'attention, comme une star, et renforcer son influence dans les pays occidentaux. Les dons, des partisans du Dalaï-Lama, sont très importants pour son groupe. D'ailleurs, en profitant de ces attentions, le Dalaï-Lama pousse la masse à exercer une pression sur les gouvernements occidentaux, qui peuvent exercer une pression sur le gouvernement chinois. Ca, c'est la valeur du Dalaï-Lama. Comme une star périmée, il a peur de perdre l'attention. »

    Le site Web "Tibet.cn" a publié le 21 mai un article signé par Yiduo, en indiquant que la déclaration « d'empoisonnement » du Dalaï-Lama était absurde et indigne. Selon cet article, même la presse occidentale a rapporté cet événement avec un doute, en utilisant des titres tels que « Le Dalaï-Lama a peur des femmes assassins » ou « Le Dalaï-Lama craint les cheveux imprégnés de poison ». Le journal américain "GlobalPost" a écrit que si la Chine voulait tuer le Dalaï-Lama avec des cheveux vénéneux, la vraie menace pour lui serait les moines volants, car le Dalaï-Lama aurait besoin d'un nouveau médecin pour soigner son vertige. A l'origine, le Dalaï-Lama avait envie de défigurer le gouvernement chinois, mais finalement, c'est lui qui est devenu le point d'attroupement, a conclu cet article.

    Bien que le 14e Dalaï-Lama ait déjà annoncé sa retraite du poste de chef politique du "gouvernement en exil du Tibet", et transféré ses pouvoirs au "Premier ministre", il joue quand même un rôle important pour gagner des points sur son plan politique. On écoute Lian Xiangmin.

    « Le Dalaï-Lama a annoncé sa retraite et la transmission de ses pouvoirs. Mais en réalité, il est toujours le numéro 1 du "gouvernement en exil du Tibet". Tout le "gouvernement", voire le "Premier ministre", exécute servilement l'ordre du Dalaï-Lama. C'est ce qu'on a constaté dans un discours prononcé récemment par le "Premier ministre". En effet, le Dalaï-Lama est la seule carte à jouer pour ce groupe. Si le Dalaï-Lama avait perdu les attentions, ce groupe n'aurait plus de capacité. »

    A long terme, le Dalaï-Lama doit encore respecter, et cultiver son esprit, au lieu d'inventer des attentats que la Chine n'a en rien besoin de faire, a ajouté M. Lian.