beijing - Page 4

  • De nombreux expatriés quittent Beijing , Shanghai ou Guangzhou pour des villes côtières, comme Xiamen ou Shenzhen, centres animés, mais sans problèmes de pollution

    images.jpg

    Beijing

     

    Selon un rapport du Ministère de la protection de l'environnement, de nombreux expatriés quittent Beijing ,Shanghai ou Guangzhou pour déménager ailleurs en Chine, ils optent pour les villes côtières, comme Xiamen dans la province du Fujian ou Shenzhen dans le Guangdong, qui sont des centres régionaux animés, mais ont moins de problèmes environnementaux que les grands centres de l'intérieur.

     

    images.jpg

    Le Ministère de la protection de l'environnement a récemment publié une liste détaillant la qualité de l'air dans 74 villes à travers la Chine en 2013. Pour l'ensemble de l'année, seulement trois villes -Haikou dans la Province de Hainan, Lhassa dans la Région autonome du Tibet, et Zhoushan dans la Province du Zhejiang – ont satisfait aux normes fixées pour les PM 2,5 et l'ozone, déterminées par le Conseil des Affaires de l'Etat en 2012.

    guangzhou-pollution-horizontal-gallery.jpg

    Guangzhou



    Avant de s'installer à Dali, Jason Pym a vécu à Shanghai pendant cinq ans. « J'ai adoré vivre en ville quand j'avais une vingtaine d'années, mais maintenant que je suis plus âgé (il a 40 aujourd'hui) mes goûts ont changé. J'aime vivre dans un endroit où je peux aller faire une promenade dans les bois à cinq minutes de ma maison », dit Jason Pym, qui a étudié le chinois à l'Université de Leeds au Royaume-Uni.

     

    images.jpg

    Xiamen



    Le 13 septembre, l'Organisation internationale pour les migrations basée à Genève a publié le Rapport mondial sur les migrations 2013, qui a déclaré qu'il y avait plus de 680 000 étrangers vivant en Chine en 2011, en hausse de 35% par rapport a dix ans avant.

    Selon un rapport de Reuters citant les résultats d'une enquête menée par la Chambre de commerce américaine, la pollution de l'air qui affecte de nombreuses villes est en train de faire fuir de Chine les cadres supérieurs des sociétés étrangères.

     

    imagesVOQH9CY0.jpg

    Shenzhen

  • Les funérailles en mer en hausse en raison des subventions gouvernementales qui paient tout ,y compris le repas de la famille

    F201404041446441969225441.jpgAujourd'hui, plusieurs familles chinoises optent pour des funérailles de leurs proches en mer en raison notamment de la hausse des subventions gouvernementales et locales pour cette pratique.

    He Qingxun, responsable de la division de la gestion des funérailles au ministère des Affaires civiles, a déclaré mardi que de plus en plus de citadins choisissaient les sépultures en mer suite à l'initiative des gouvernements locaux.

    «De nombreuses zones côtières et certaines villes intérieures proches de la mer ont vu une promotion de sépultures de la mer auprès du grand public», a-t-il indiqué.

    En ajoutant que dans des villes comme Beijing et Shanghai, les autorités offraient maintenant des sépultures en mer gratuites ou des subventions en espèces aux familles. Ces dernières années, l'intérêt pour ce genre de services a atteint un sommet autour de journée de la fête des morts, qui tombe cette année le 5 avril. Comme cette fête tombe un samedi, lundi 7 avril sera jour férié en Chine.

    Su Jia, un retraité d'une société de prêt à Beijing, a déclaré que le Bureau des Affaires civiles de la capitale avait permis de disperser les cendres de ses parents dans la mer de Bohai au large des côtes du nord de la Chine.

    L'homme âgé de 61 ans, a expliqué qu'en plus du transport gratuit, de la nourriture et des boissons pour la demi-journée au port de Tianjin, les organisateurs ont également fourni les fleurs et papillons.

    «Les pétales de fleurs et cette musique solennelle. C'était comme si nous pouvions étreindre nos bien-aimés qui sont dans le ciel», a-t-il confié.

    «La vie a commencé à partir de l'océan, alors ma famille pense que le retour à la mer est la meilleure façon de renouer avec la nature. Nous pensons que mes parents seront en mesure maintenant de parcourir le monde entier pour voir les membres de notre famille dans différents lieux», ajoutant que la plupart de ses proches s'étaient installés à Taiwan, en Allemagne et aux Etats-Unis.

    Beijing a commencé à promouvoir les sépultures en mer à partir de 1994. Wang Dedong, directeur du Centre des services funéraires de la capitale chinoise, a déclaré que le nombre de familles qui optaient pour ce service devrait doubler par rapport à 2013.

    «Auparavant, seuls quelques jeunes ou ceux connaissant des difficultés financières choisissaient les funérailles en mer, mais la situation est en constante évolution. Actuellement des fonctionnaires, des personnes éduquées se tournent vers cette solution», a-t-il fait remarquer.

    En précisant que cette pratique représentait environ 2% par rapport au secteur annuel des services funéraires, mais avec des perspectives d'avenir très prometteuses.

    Pour la région de Beijing,le Centre funèbre de Beijing, est considéré comme le seul fournisseur de services autorisé à effectuer un enterrement en mer, renonçant à tous les frais pour les habitants de Beijing, mais facturera 380 yuans (45€) pour les personnes sans un hukou de la capitale, ou un permis de résidence permanente.

    «Ce service n'est toutefois pas encore disponible pour les étrangers», a noté Wang Dedong.

    Le gouvernement de la ville envisage également la construction d'un navire assez grand pour transporter au moins 500 personnes et fournir plus de visites pour la dispersion des cendres à l'occasion des saisons du printemps et de l'automne, pour répondre à une demande croissante, a-t-il annoncé.

    Les funérailles en mer sont également devenues très populaires dans d'autres villes chinoises. A Shanghai, les cendres de plus de 28 000 habitants ont été dispersées en mer depuis que le gouvernement a commencé à promouvoir cette action en 1991. Selon les statistiques officielles, cette mesure a permis de sauver 8,3 hectares de terres.

    Les médias locaux ont rapporté le mois dernier que 122 familles de Harbin , province du Heilongjiang, ont opté pour cette pratique, soit cinq fois plus qu'en 2013.

    Pour Wang Guohua, directeur adjoint de la commission d'experts de l'Association chinoise de funérailles, l'enterrement en mer reste un choix écologique et économiquement viable dans les régions côtières.

    «En tant que pays le plus peuplé , il y aura de moins en moins de place pour la vie si nous continuons les pratiques traditionnelles de sépultures de la terre», a-t-il souligné.

    «les Sépultures en mer contribuent à économiser des ressources foncières considérables».

    Xiao Chenglong, directeur de la Station de Centre de surveillance de l'environnement dépendant du ministère des Affaires civiles, a déclaré que les funérailles en mer pouvaient être un choix plus respectueux de l'environnement, mais en avertissant que les fournisseurs de services doivent éviter de contaminer les industries maritimes comme la pêche et la culture des algues le long des zones côtières.


  • Trois sites chinois ont été choisis dans le top 10 des Merveilles du monde

    mer.jpg

    Un nouveau guide Lonely Planet a récemment sélectionné 50 merveilles du monde à ne pas manquer, et trois destinations chinoises ont été choisies dans le top 10, rapportait le quotidien britannique Daily Mail le 27 mars.

    L'armée en terre cuite de Xi'an, la Grande Muraille et le Palais du Potala sont classés respectivement aux 5e, 6e et 10e places.

    L'armée en terre cuite est une collection de sculptures représentant les troupes à échelle réelle de l'armée du premier empereur de Chine dans l'au-delà.

    La Grande Muraille est formée de fortifications en pierres, briques, bois et autres matériaux, qui parcourt d'est en ouest le long de la frontière nord du pays. Elle a été construite pour protéger l'empire chinois des envahisseurs.

    Le Palais du Potala est situé à Lhassa. Il était autrefois la résidence principale du Dalaï-lama, et est aujourd'hui un musée et site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est célèbre pour son architecture exceptionnelle.

    Les chutes Victoria sont en tête du classement, et les six autres plus grandes merveilles sont la Vallée du grand rift, la Chaussée des Géants, le Taj Mahal, le cratère du Ngorongoro, le volcan Kilauea et la basilique Sainte-Sophie.

    grande mur.jpg

    Dans ces choix subjectifs, chacun a sa petite idée. Pour moi le numéro 1 est la Cité Interdite à Beijing, je classerais ensuite la Grande Muraille suivi des guerriers de terre cuite. Quant au Potala , si intéressant soit-il, je lui préfère le Temple du Ciel" à Beijing.

  • Les Etats-Unis enquêtent sur une éventuelle attaque terroriste au sujet de l'avion de Malaysia Airlines

    Malaysia_Airlines_Boeing_777-200ER_PER_Koch-1.jpg

    Des responsables américains enquêtent sur l'éventualité d'une attaque terroriste au sujet de l'avion disparu de la Malaysia Airlines, après que deux personnes sur la liste des passagers du vol MH 370 ont été confirmés comme n'étant pas à bord et ayant eu leurs passeports volés en Thaïlande, ont rapporté samedi les médias locaux.

    Les Américains ont déclaré qu'ils n'avaient trouvé aucun lien évident avec une attaque terroriste, mais qu'ils vérifiaient les listes des passagers et faisaient des enquêtes de renseignement à leur sujet, selon NBC News.

    "Nous sommes au courant des indications sur les deux passeports volés," a confirmé un important responsable américain cité par NBC News. "Nous n'avons pas déterminé de lien avec du terrorisme jusqu'ici, même s'il est encore très tôt, et que cela n'est en aucun cas définitif", a-t-il dit.

    Le ministre autrichien des Affaires étrangères a confirmé samedi à Xinhua que l'Autrichien de 61 ans, qui était sur la liste du vol de Malaysia Airlines disparu, n'était pas dans l'avion mais en Autriche et en bonne santé.

    Cet Autrichien avait perdu son passeport en Thaïlande en 2012, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Martin Weiss, ajoutant que manifestement il n'y avait aucun ressortissant autrichien à bord.

    Le père de l'Italien dont on pensait qu'il se trouvait sur le même vol disparu, Luigi Maraldi, a indiqué à Xinhua qu'on avait volé son passeport à son fils au mois d'août dernier, dans un magasin de location de voitures en Thaïlande.

    Maraldi a téléphoné à son père tôt samedi matin pour lui dire qu'il n'était pas dans le vol disparu, mais sain et sauf en Thaïlande.

    Le vol MH370, un Boeing 777-200, transportait 12 membres d'équipage et 227 passagers à son bord, dont 154 Chinois, lorsqu'il a perdu le contact avec la tour de contrôle de Subang tôt samedi matin.

    Une mission internationale de recherche et de sauvetage n'a jusqu'ici pas réussi à trouver de traces de l'épave du vol disparu de la Malaysia Airlines, plus de 24 heures après le dernier contact radio, a indiqué la compagnie aérienne dans son dernier communiqué de presse.

    La police de l'est de la Chine a confirmé dimanche qu'un Chinois de la province orientale du Fujian, dont le numéro de passeport G25****18 figure sur la liste d'embarquement fournie par la Malaysia Airlines, n'était pas à bord de l'avion disparu.

    Cependant, la police a annoncé que le nom du propriétaire du passeport ne correspondait pas au nom fourni par la Malaysia Airlines. Le propriétaire du passeport est toujours au Fujian et n'a pas d'enregistrement de départ, selon la police.

    Le propriétaire a indiqué que son passeport n'avait jamais été perdu ou volé.

     

    Des proches des passagers de l'avion malaisien disparu s'envoleront vers un endroit tenu secret

     

    Des proches des passagers de l'avion disparu de Malaysia Airlines seront amenés à l'aéroport international de Kuala Lumpur et s'envoleront dimanche matin vers un endroit tenu secret, a rapporté l'agence de presse d'Etat Bernama.

    Citant un proche non identifié d'un des passagers, l'agence Bernama a également rapporté que le Premier ministre malaisien Najib Razak et son épouse ont prévu de rencontrer ces proches après l'aube.

     

    Le gouvernement malaisien a fait part de sa gratitude envers la Chine, les Philippines, Singapour, le Vietnam et les Etats-Unis pour leur assistance et leur coopération.

     
     
     
  • L'AVION MALAISIEN MH370 A DESTINATION DE BEIJING S'EST ECRASE EN MER DE CHINE, AU SUD DU VIETNAM

    AVION.jpg

    La Chine s'inquiète de l'avion disparu à destination de Beijing

     

    La Chine s'inquiète fortement de l'avion à destination de Beijing qui a disparu des écrans de contrôle du trafic aérien, a indiqué samedi le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

    "La nouvelle est très inquiétante. Nous espérons que les passagers à bord de l'avion sont sains et saufs", a-t-il ajouté.

    Il a fait ces remarques lors d'une conférence de presse en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

    Il a indiqué que le ministère des Affaires étrangères et les départements concernés avaient activé le mécanisme de réponse d'urgence.

    "Dès que nous aurons davantage de nouvelles, nous vous en informerons immédiatement", a-t-il souligné.

    La Chine a dépêché en mer de Chine méridionale deux navires de sauvetage à la recherche de l'avion disparu.

    Un vol commercial de la Malaysia Airlines transportant 239 personnes à bord a perdu contact avec le contrôle du trafic aérien après son départ de Kuala Lumpur, capitale malaisienne, a déclaré samedi la compagnie aérienne Malaysia Airlines.

    Selon la compagnie, un total de 154 Chinois étaient à bord de l'avion, dont un enfant et un Taiwanais.

    L'avion B777-200 a décollé de Kuala Lumpur samedi à 00h41, et devait atterrir à Beijing à 06h30 le même jour.

    Le contact a été perdu avec l'appareil et son signal radar samedi à 01h20 au Vietnam.

    L'Administration de l'aviation civile de Chine a confirmé que l'avion n'avait pas contacté le département chinois de la gestion du trafic aérien ni n'était entré dans la zone chinoise de contrôle du trafic aérien.

    La compagnie aérienne a ajouté qu'elle travaillait avec les autorités qui avaient dépêché l'équipe de recherche et de secours pour localiser l'avion.

    Les médias vietnamiens ont rapporté que le signal de l'avion disparu avait été détecté à environ 120 miles nautiques au sud-ouest de la province de Ca Mau, à l'extrême-sud du Vietnam. L'Agence de presse Xinhua n'a pas encore pu vérifier ces informations.

    A Beijing, les proches des passagers à bord de l'avion attendent avec anxiété des nouvelles.

    L'Aéroport international de la capitale à Beijing a formé un groupe d'urgence pour traiter l'incident.

     

    avion,crash,beijing,vietnam

    Le pilote et le co-pilote de l'avion disparu

     


    Malaysia Airlines publie la liste des passagers du vol MH370

     

    Numéro de téléphone pour la plupart des situations de mise à jour

    Malaysia Airlines : 006037884-1234 ;

    Contact pour Médias    : 006038777-5777 ;

    Ambassade de Chine en Malaisie : 0065322531 ;

    Ambassade de Malaisie en Chine : 01065322531,32,33 .

    Bureau Malaysia Airlines Pékin :010 - 65052681 .

     
  • Manger ou mendier dans le métro de Beijing passible de 500 yuans d'amende (60€)

    images.jpg

    Hier, afin de renforcer la sécurité dans le métro de la capitale, le bureau des affaires légales du gouvernement municipal de Beijing a publié une nouvelle version (provisoire) du règlement destiné aux usagers des transports en commun. Selon les nouvelles règles, les individus refusant de se soumettre aux contrôles de sécurité ne seront pas autorisés à entrer dans le métro. Quant à ceux qui mendieront, s'allongeront sur les sièges, fumeront ou mangeront dans les wagons,  seront désormais passibles d'amendes pouvant aller jusqu'à 500 yuans.

    Les passagers à mobilité réduite et non-accompagnés pourront demander de l'aide auprès du personnel. Quant aux personnes malvoyantes voyageant avec un chien-guide, elles devront présenter leur carte de handicap visuel ainsi qu'un certificat d'aptitude du chien-guide. L'animal devra également être équipé d'une muselière.

    beijing-subway-performer.jpg

     

  • Les villes les plus riches de Chine d'après leurs recettes fiscales

    Le China Investment Network, un magazine de Beijing, a publié une liste des villes les plus riches de la Chine d'après leurs recettes fiscales locales en 2013.

    Le classement est basé sur plusieurs facteurs, notamment la taille de la ville, la population et la structure industrielle.

    Les recettes fiscales locales sont principalement utilisées pour améliorer la vie des gens et maintenir la sécurité publique.

    ville1.jpg

    Le Bund de Shanghai et ses nombreux bâtiments forment l'un des sites les plus importants de la ville ; photo prise en 2012.
    No1 Shanghai

    Recettes fiscales locales en 2013 : 410,95 milliards de yuans (67,81 milliards $)

    P1030742.JPG

    Photo de la place Tian'anmen de Beijing prise en 2013.


    No 2 Beijing

    Recettes fiscales locales en 2013 : 366,11 milliards de yuans

     

    ville2.jpg

    Le portique commémoratif « Jin Gu Li Men » est situé dans l'ancienne rue de la Culture. On y vend des produits traditionnels, Tianjin.

    Photo prise en 2013

    No 3 Tianjin

    Recettes fiscales locales en 2013 : 207,8 milliards de yuans

    shenzhen.jpg

    ville3.jpg

    Un centre sportif dans la baie de Shenzhen, Shenzhen,2012.


    No 4 Shenzhen

    Recettes fiscales locales en 2013 : 173,1 milliards de yuans

    ville4.jpg

    Vue d'un centre commercial qui est décoré à l'occasion du Nouvel An, à Chongqing.


    No5 Chongqing

    Recettes fiscales locales en 2013 : 169,29 milliards de yuans

    ville6.jpg

    Des touristes profitent d'un jardin classique de Suzhou. Un artiste chinois joue d'un instrument de musique traditionnelle sur un bateau à Suzhou, province du Jiangsu, le 1er octobre 2012.


    No 6 Suzhou

    Recettes fiscales locales en 2013 : 133,103 milliards de yuans

     

  • Les 5 destinations les plus prisées de Chine selon le site web américain TripAdvisor

    Pékin

    1

    Si Haussmann et l’Enfant vous épatent, que direz-vous de l’urbanisme de Pékin qui remonte à

    Kublai Khan, quelques siècles auparavant ? Les vestiges de cette ville au passé fabuleux vous

    enchanteront, des plus anciens (comme le Palais de l’Harmonie suprême, le Palais d’été et la

    Cité interdite) aux plus récents (comme le mémorial du président Mao et la place Tien anmen).

    Toute la ville regorge d’édifices témoignant du riche passé de la ville. Faites un tour au marché

    aux puces, plus intéressant et moins touristique que le marché de la soie.

    长城啊 (28853123)

    A ne pas manquer

    • Section de la Grande Muraille de Mutianyu
    • Temple du ciel
    • Musée du palais
    1721 activités

     

     
     
     
     
     
     

    Délicieux dim sum, îles flottantes et panorama exceptionnel n'est qu'un petit aperçu de ce que

    Hong Kong peut vous offrir. Au village de Ngong Ping, admirez l'architecture traditionnelle chinoise,

    puis prenez le tram direction Victoria Peak. Au sommet, vous aurez une vue imprenable sur la ville.

    Les rochers et les petites collines de Nan Lian Garden, tout comme une tasse de thé dans un café

    Stanley, vous permettront de retrouver la tranquillité. Et enfin, allez vous ressourcer au Chi Lin

    Nunnery, complexe bouddhiste où règle une sérénité absolue.

    Photo provided by ©4Corners (60501459)

    A ne pas manquer

    • Vue de la ville de Hong Kong
    • Victoria Harbour
    • Grand Bouddha
    826 activités

     

    4

     

    Les murailles des Ming et les murs du palais des Tang témoignent encore aujourd'hui des grandes

    heures de la ville de Xi. À ne pas manquer : les 7 000 guerriers de terre cuite grandeur nature du

    mausolée de l'empereur Qin Shi Huang, connus dans le monde entier. Leur origine remonte à 210

    av. J.-C., mais ils n'ont été découverts qu'en 1974 et les fouilles se poursuivent encore. Ne manquez

    surtout pas le Musée de l'histoire du Shaanxi et allez vous réchauffer aux sources Huaqing, autrefois

    fréquentées par l'empereur.

    大唐芙蓉园内一处美景 (29776951)

     

    A ne pas manquer

    • Mausolée de l’empereur Qin
    • Big Wild Goose Pagoda (Dayanta)
    • Xi'an Bell Tower
    359 activités

     

    5

     

    Shenzhen est l'un des plus grands centres de production du monde et la ville la

    plus riche de Chine. De plus, elle dispose de nombreux sites pour attirer les touristes

    internationaux. Les voyageurs découvriront une ville riche en histoire, en nourriture,

    en art et... en aventure, grâce à sa douzaine de parcs d'attractions uniques.

    Située dans le sud de la Chine, la ville de Shenzhen abrite certains des bâtiments les

    plus modernes au monde. Bien que cette région soit largement industrialisée, elle offre

    beaucoup d'attractions touristiques, comme le China Folk Culture Village, le Safari Park

    et des complexes en bord de mer. L'une des attractions touristiques les plus fréquentées

    est certainement le Window of the World, qui propose des répliques de la Tour Eiffel, des

    pyramides ou encore du Taj Mahal. Attention, la réplique de la Tour Eiffel par exemple, est

    à l'échelle 1/3 donc quand même faisant plus de 100mètres et comme la vraie on y monte

    à l'aide d'un ascenseur.

      Vue depuis le 100eme étage du plus grand building de Shenzhen et ce bâtiment à l'avant-plan fut un temps le plus grand de Chine et même s'il parait petit vu du haut du Kingkey 100, il comptait encore parmi les 10 plus grands buildings du monde il y a 5 ans. L'assenseur ultra rapide nous mène directement jusqu'au 96 eme étage en 42 secondes.

     

     
    A ne pas manquer
    • Xianhu Botanical Garden
    • Shenzhen Window of the World
    • China Folk Culture Village
    498 activités
     
     
     
     
     
  • Ce qu'il faut voir absolument pendant vos 72 heures sans visa à Beijing

    beijing.jpeg

    Si vous comptez séjourner à Beijing grâce au transit de 72 heures sans visa, ou si vous n'avez que 3 ou 4 jours à passer dans la capitale chinoise ,mieux vaut planifier votre voyage à l'avance.

    Que voir à Beijing ? Où aller ?

    Mais pas de panique ! Avec cette liste des indispensables à voir à Beijing, vous êtes sûrs de tirer le meilleur de votre passage dans la capitale chinoise.

    Depuis le 1er janvier 2013, les visiteurs possédant un passeport délivré par l'un des 45 pays bénéficiant des conditions de transit de 72 heures sans visa peuvent séjourner à Beijing sans visa à condition de ne pas excéder les 72 heures autorisées. La France , la Suisse et la Belgique en font partie.

    Beijing2013 128.JPG

    1 La Cité interdite

    La Cité interdite fut le palais impérial sous les dynasties Ming et Qing. Construite en 1420, elle possède près de 980 bâtiments conçus à différentes époques et de styles variés. Ayant fait office de résidence impériale et de centre politique pendant plusieurs siècles, la Cité interdite fut inaccessible aux citoyens ordinaires durant 500 ans. 24 empereurs y ont successivement résidé et régné. A vous de découvrir ce palais royal si mystérieux !

    Ici vue depuis la Montagne du Charbon , l'entrée opposée à celle de la place Tian'anmen.

    tian.jpg

    2 La place Tiananmen

    Conçue et construite en 1651, la place Tiananmen est un haut lieu des manifestations politiques et historiques en Chine, mais elle est aussi la troisième plus grande place du monde. Du point de vue architectural, Tiananmen s'étend sur 880 mètres du nord au sud et 500 mètres d'est en ouest. Sa surface est telle qu'elle peut accueillir 1 million de personnes en même temps. C'est aussi l'une des destinations favorites des touristes chinois.

    A ne pas manquer , le lever du drapeau dès potron-minet.

     

     

    mur.jpeg

    3 La Grande Muraille

    Edifice emblématique de la Chine, la Grande Muraille a plus de 2000 ans d'histoire. Elle est un ensemble de fortifications militaires chinoises construites, détruites et reconstruites en plusieurs fois et à plusieurs endroits entre le IIIe siècle av. J.-C. et le XVIIe siècle pour marquer et défendre la frontière nord de la Chine. C'est la structure architecturale la plus importante jamais construite par l’Homme à la fois en longueur, en surface et en masse.

     

    ciel.jpg

     

    4 Le Temple du ciel

    Datant de la première moitié du 15e siècle, le Temple du ciel est un autre symbole de la Chine. Les empereurs des dynasties Ming et Qing y tenaient jadis des cérémonies religieuses. Situé dans le jardin royal et entouré de vieux pins, le Temple du ciel est considéré comme le temple historique le mieux préservé. A mon humble avis, le plus beau bâtiment de Beijing.

     

     <

    beijing_panda_house_3.jpg

    5 Zoo de Beijing.

    C'est l'un des plus vieux et des plus grands zoos de Chine ; il accueille annuellement entre 8 et 12 millions de visiteurs. Il a été créé en 1906, puis ouvert au public le 18 juin 1908. Si vous n'avez pas l'espoir de voir le panda géant dans son environnement naturel dans le Sichuan, faites un tour par le zoo de Beijing.

     

    Beijing2013 053.JPG

    6 Nanluoguxiang

    Quel est le meilleur quartier de Beijing pour voir les ruelles traditionnelles de la ville ? Sans doute celui de Nanluoguxiang, connu pour être l'un des sites historiques les mieux préservés de la capitale. Construit en 1267, c'était un haut lieu de la culture et du commerce. Aujourd'hui, Nanluoguxiang est l'un des quartiers dédiés au divertissement les plus dynamiques de Beijing. L'un des hutongs les mieux rénovés.

    Beijing2013 041.JPG

    A côté des hutongs rénovés, il y a ceux restés tels quels . Ce sont des endroits quelque peu déconcertants , mais

    même ces quartiers déshérités ne sont pas dangereux comme à Paris ou Marseille.

    hou.jpg

    7 Quartier Houhai

    Situé le long du lac éponyme  , le quartier offre de nombreuses échoppes de snacks traditionnels, les rives du lac regorgent aussi de boutiques et de bars modernes. N'hésitez pas à vous perdre dans la joyeuse animation qui y règne.

     

    palais.jpg

    8 Le Palais d'été (Yiheyuan)

    Le palais d'Été est principalement dominé par la Colline de la Longévité et le Lac de Kunming . L'ensemble couvre une surface de 2,9 km², dont les trois-quarts sont occupés par le plan d'eau traversé par le pont aux Dix-sept arches. Sur les 70 000 m² de surface construite, on trouve une grande diversité de jardins, palais et autres édifices de style classique chinois, et le fameux bateau de marbre.

    w.jpg

    9 La rue commerciale de Wangfujing

    Magasins de grandes marques et galeries luxueuses.

    P1030778.JPG

    10 Qianmen

     « Porte d'entrée » est une porte de l'ancienne muraille de Pékin, entre la ville tartare(la ville intérieure) et la ville chinoise (la ville extérieure). Elle se situe au sud de la place Tian'anmen.

    Construite en 1419, la porte comprenait un corps de garde et une tour d'archers formant une grande barbacane. L'essentiel de la construction a subsisté, bien qu'ayant à diverses reprises été modifié. La porte actuelle date de 1914 et vient d'être rénove . Le quartier a vu le retour du tramway. Il attire beaucoup de touristes.

     

  • De la musique classique est diffusée dans le métro de la capitale chinoise

    images.jpg

    Le métro à l'heure de pointe

    ALeqM5iChOs5fQT47QfgYtqpIwGTsq6VNA.jpg

    Les usagers du métro dans la capitale chinoise peuvent apprécier la musique classique de l'Opéra national de Chine depuis mardi, a-t-on appris de l'Opéra national.

    "Cette initiative vise à relaxer les gens dans cette ville grouillante", a expliqué Deng Yijiang, vice chef de l'Opéra national.

     

    La musique sera diffusée durant cinq périodes distinctes entre 05h30 et 22h30 chaque jour.

     

    Wang Chunqiang, fonctionnaire de la Commission municipale des Transports, a indiqué que la musique créerait un bon environnement pour les usagers et que de nombreux commentaires positifs avaient été reçus depuis le lancement à titre d'essai de cette initiative en novembre dernier.

     

    Le célèbre pianiste chinois Lang Lang a souhaité lors d'une interview que davantage de gens puissent profiter du charme des beaux arts.

     

    Selon les statistiques de Beijing Subway Company, le métro de la capitale chinoise a transporté 2,74 milliards de passagers en 2013, soit une augmentation de 30% par rapport à 2012.

    Beijing_Metro_inside_train_9370.jpg

    metro-de-beijing.jpg