• Chine: l'exportation de drones civils par Shenzhen atteint 472 millions dollars en 2015

     

    _____________________.jpg

    L'exportation de drones civils par Shenzhen, ville du sud de la Chine, a augmenté sept fois en 2015 pour atteindre 3,09 milliards de yuans (472 millions de dollars), selon les données douanières locales.

    Les drones civils fabriqués à Shenzhen sont principalement exportés vers la région de Hong Kong, l'Amérique du Nord et l'Europe et 99% des produits sont destinés à l'exportation.

    L'industrie du drone devient l'un des secteurs prioritaires de la ville.

    DJI, un important fabricant de drones commerciales et récréatives pour la photographie aérienne et la vidéographie, détient près de 70% du marché mondial, avec l'Europe et l'Amérique du Nord comme ses plus gros clients.

    sans-titre.png

    Les drones civils sont de plus en plus utilisés dans les domaines de la sécurité et de l'agriculture. La Chine compte actuellement 400 sociétés impliquées dans la fabrication de drones.

    Basé à Shenzhen, internationalement reconnu comme la Silicon Valley chinoise, DJI bénéficie d’un accès direct aux fournisseurs, aux matières brutes, et à un pool de talents jeunes et créatifs nécessaire à la pérennité de notre succès. Nous avons évolué d’un petit bureau en 2006 à un réseau de 3 000 employés dans le monde. Nos bureaux sont situés aux États-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Japon, à Pékin et à Hong Kong. En tant que société privée, DJI a développé sa propre vision, à la fois créative, commerciale, et des applications sans profit de notre technologie.

     

  • Il est temps pour l'Occident d'abandonner sa fierté et ses préjugés dans la lutte contre le terrorisme

    En cette ère où le terrorisme pose une sérieuse menace à la paix et au développement du monde, il est temps pour l'Occident d'abandonner sa fierté et ses préjugés pour consolider les efforts globaux afin de déraciner cette menace.

    Des attaques de Charlie Hebdo aux attentats de Paris, l'année dernière a été témoin d'une hausse des attaques terroristes visant les pays occidentaux.

    Pendant trop longtemps certains pays occidentaux ont regardé les autres pays de leur soi-disant "piédestal moral". Sous couvert de la "démocratie" et de la "liberté", les pays occidentaux menés par les Etats-Unis ont souvent interféré dans les affaires internes d'autres pays.

    La fierté occidentale se reflète également dans ses tentatives incessantes de transformer le monde islamique. Les Etats-Unis ont proposé en 2003 l'"Initiative pour le Grand Moyen-Orient", qui visait à apporter une aide humanitaire à 22 pays de la région en collaboration avec l'Union européenne et à les aider à entreprendre des réformes politiques, économiques, culturelles et sociales.

    De telles interférences ont provoqué une inefficacité politique et une instabilité sociale au Moyen-Orient, qui ont causé par la suite un sentiment anti-Occident et ont permis la croissance rapide de groupes extrémistes dans la région.

    L'implication militaire occidentale en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie a en réalité transformé ces pays en terrains propices pour la croissance du terrorisme.

    En outre, le soutien porté à certaines dictatures ont renforcé les sentiments anti-Américains dans la région, qui sont l'un des principaux motifs des actes de terrorisme.

    Deuxièmement, les pays occidentaux adoptent généralement une politique antiterroriste de deux poids deux mesures, ce qui a entravé les efforts antiterroristes mondiaux.

    Les pays occidentaux traitent le terrorisme avec hypocrisie. Ils l'appellent terrorisme quand ils en sont victimes, mais le qualifient de révolution, de manifestation de démocratie ou de problèmes liés aux droits de l'Homme lorsque cela touche des pays idéologiquement incompatibles avec eux. Nous sommes en droit de penser qu'ils considèrent la lutte contre le terrorisme comme étant un moyen de réaliser leurs stratégies et intérêts.

    La loi anti-terrorisme adoptée récemment par la Chine a attiré des critiques de la part de l'Occident, qui a fait part de "graves préoccupations", jugeant que la loi ferait plus de mal que de bien face à la menace du terrorisme. Les critiques des Etats-Unis à l'encontre de cette loi est un autre cas de la politique de deux poids deux mesures qu'applique Washington dans le traitement de la question de terrorisme.

    La fierté et les préjugés des pays occidentaux, marqués par leur "piédestal moral" et le double standard appliqué dans leur politique antiterroriste, ont grandement nuit aux efforts antiterroristes et pourraient avoir des impacts négatifs encore plus terribles que le terrorisme lui-même.

    "Le terrorisme ne connaît pas de frontières. Il n'y a pas de distinction entre un bon et un mauvais terrorisme. Il ne devrait pas y avoir deux poids deux mesures dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré le président chinois Xi Jinping dans son discours adressé à la Ligue arabe lors de sa récente visite au Moyen-Orient.

    Le terrorisme, c'est le terrorisme. Peu importe où cela se produit, quelles qu'en soient la forme ou la raison, la communauté internationale devrait adopter une position claire et travailler ensemble pour le combattre.

    Le président Xi a appelé à "une stratégie globale qui s'attaque à la fois aux symptômes et aux causes profondes" du terrorisme.

    Face à la vague d'attentats terroristes qui ont ensanglanté le monde entier, il est grand temps pour la communauté internationale, en particulier pour les pays occidentaux, de combattre le terrorisme en s'attaquant à ses racines que représentent les conflits ou la pauvreté, renforçant l'intégration sociale et le dialogue entre les civilisations.

     

    source Xinhua

  • Année de la Chèvre : baisse du taux de naissance en Chine

    FOREIGN201601221115000358162842652.jpg

     

    L'année de la Chèvre pourrait bien être la cause de la légère baisse du nombre de nouveau-nés en 2015, a déclaré l'autorité chinoise de la santé.

    La Chine comptait 16,55 millions de bébés venus au monde l'an dernier, soit 320 000 de moins qu'en 2014, l'Année du Cheval, selon le Bureau national des statistiques.

    Fin 2013, le pays a mis fin à la politique de l'enfant unique, en permettant à certains couples d'avoir une deuxième progéniture. Résultat : 11 millions de couples éligibles.

    A l'époque, les experts ont estimé voir plus d'un million de nouveaux bébés grâce à cette mesure, par rapport à 2014.

    Face à cette légère diminution, certains ont pensé que cette nouvelle politique renverserait à peine la tendance à la baisse de la population chinoise, idée rejetée par la Commission nationale de la santé et de la planification familiale, dans un communiqué en ligne publié le 20 janvier.

    Le communiqué a fait remarquer deux faits pour expliquer cette situation : la superstition chinoise liée à l'Année du Mouton et la diminution du nombre de femmes en âge de procréer.

    Le proverbe chinois, 十羊九不全 «shi yang jiu bu quan», annonce que neuf personnes sur dix nées durant l'Année de la Chèvre seront malchanceuses et souffriront de grands tourments tout au long de leur vie.

    Après cette année jugée néfaste, la Chine devrait accueillir annuellement de 17,5 à 21 millions de nouveaux nés ans les cinq ans à venir.

    En 2015, le nombre de femmes en âge de procréer entre 15 et 49 ans a chuté, pour un bilan de cinq millions de moins qu'en 2014. Le groupe des 20 à 29 ans, considéré comme le plus reproductif, a également diminué de 1,5 million.

  • Manger gratuitement au resto ? C'est possible , en Chine chez des végétaliens

    Huizhou - Xian de Bouolo. Une association chinoise qui lutte contre la maltraitance animale et le gaspillage alimentaire invite tout le monde à déjeuner dans ses restos et ce 7 jours sur 7 .  Le resto est gratuit de 11 à 12 h. Ceci dans plus ou moins 300 villes de Chine.

     

    IMG_9198.JPG

    Au préalable, il y a un petit rite suivi de la motivation de ce geste altruiste envers tout le monde . En effet, ce qui pourrait sembler être une réplique des restos du cœur version chinoise , a ceci de particulier, c'est ouvert à tous. Riches,pauvres, ou comme moi étranger, nous sommes tous bienvenus pour autant que nous soyons disposés à ne manger que du riz et des légumes , y compris le potage , pas de produit animal ni de matière produite par un animal. Ce jour le menu comprenait  chou-fleur, pommes de terre, tranches de racine de lotus, de navets et de la soupe. La nourriture est choisie et fournit la plus grande valeur nutritionnelle.

     

    IMG_9202.JPG

    Tout à Yu Hua Zhai est fourni gratuitement - les locaux, la nourriture et le travail. Il en coûte 1 000 yuan (143 €) par jour pour exécuter l'opération. Une foule d'entrepreneurs ont soutenu l'opération grâce à des dons généreux. Des entreprises bénévoles fournissent produits frais et les nécessités quotidiennes, comme les légumes, farine, huile, sel, huile de soja, vinaigre et thé de cuisson.

    Pour les organisateurs, le premier but est que vous mangiez végétalien et leur première satisfaction est que par les milliers de repas offerts chaque jour, un très grand nombre d'animaux soient épargnés.

    Mais cela ne s'arrête pas là . Vu le grand nombre de gens s'essayant à ne pas manger de viande quand ils vont chez eux, les membres de cette association espèrent fidéliser un certain nombre de gens à cette pratique ,et c'est alors une deuxième victoire.

     

    IMG_9212.JPG

    Avant de passer à table, un des membres explique qu'un autre but, est de bannir le gaspillage. On vous explique que vous allez recevoir un bol de riz et quatre ou cinq légumes différents .Si vous n'avez pas assez mangé, pas de problème vous pouvez vous resservir , une ,deux ou trois fois, mais il ne peut rien rester dans votre bol, pas même un grain de riz, car la terre peine à produire de la nourriture pour tout le monde et pour que tout le monde puisse manger à sa faim, il faut que ceux qui ont la chance de se nourrir respectent la nourriture. Alors, on vous explique que vous devez verser de l'eau chaude dans votre bol , bien décoller ce qui adhère au bol , et de boire cette eau. Personnellement , j'ai déjà été invité 4 fois , j'ai résolu le problème en gardant mon potage pour la fin et je verse le bouillon de légumes dans mon bol et j'avale les quelques grains de riz restant avec mon potage.

    Je dois dire que ces repas sont savoureux et variés vu que la cuisine chinoise utilise un grand nombre de légumes , il n'y a qu'à voir sur les marchés la diversité en légumes et champignons . De plus vous avez différentes épices et sauces dont je ne suis pas friand , mais ils sont là pour ceux qui aiment . Moi, je me contente d'une cuillérée de gingembre , ça revitalise.

     

    IMG_9215.JPG

     

    Yu Hua Zhai restaurant végétalien
    Ceci est un restaurant qui propose gratuitement de la nourriture végétarienne, y compris l'aubergine, le chou, la citrouille et le maïs. Aucune caissière ne peut être trouvée et tous les serveurs / serveuses sont des bénévoles. Il dispose de deux restos à Hangzhou, qui sert uniquement le déjeuner libre à midi.
    Haoyun branche Route: n ° 2-6, Haoyun Road, Gouzhuang, district de Yuhang
    Les heures d'ouverture: 11:00 - 13:00
    Wuchang branche: «les travailleurs Palais de la culture, Gujiaqiao communautaires, Wuchang Street, le district de Yuhang
    Les heures d'ouverture: 11:00 - 12:00

    Et n'oubliez pas, ils sont présents dans toute la Chine.

     

     

     

  • Sondage : le peuple chinois champion de l’optimisme , les Français parmi les plus pessimistes

    Selon une récente enquête mondiale, les Chinois seraient presque deux fois plus optimistes que les autres nationalités, alors que les Britanniques se retrouvent à la 5e place des plus pessimistes.

    YouGov a interrogé plus de 18 000 personnes dans 17 pays, et a constaté que pour 41 % des internautes chinois le monde va mieux. La perspective ensoleillée du pays laisse loin derrière l'Indonésie (le 2e pays le plus optimiste avec un taux de 23 %), soit quatre fois plus que la moyenne mondiale qui est de 10 %.

    Soixante-cinq pour cent des adultes en Grande-Bretagne sont en désaccord avec la conclusion qui indique qu'il a une grande probabilité dans la plupart des pays d'être tué par un autre être humain, malgré les nets progrès dans l'espérance de vie, la pauvreté, la démocratie et la primauté du droit au cours des deux derniers siècles.

     

     

    1922483121_B974760628Z_1_20150212114342_000_GU73VFQQJ_1-0.jpg

    Une étude sur plus de 10 000 Britanniques en 2015 a montré que la croyance d'un avenir meilleur dépendait d'une manière significative des facteurs comme la jeunesse, l'instruction et l'appartenance à la classe moyenne.

    Par contre, les Anglais sont beaucoup moins pessimistes que les Français. Selon le sondage, 81 % des habitants de l'Hexagone estiment que le monde se détériore, et ils sont seulement 3 % à penser que tout ira mieux.

    La vision sombre des Français persiste malgré un optimisme dans le futur de l'Union européenne, dont l'évaluation est mesurée mensuellement dans sept pays par YouGov's Eurotrack.

    Concernant le lien entre l'optimisme et le produit intérieur brut par habitant, l'étude montre qu'il y a peu de relation entre les deux. Les Etats-Unis ont plus de 31 % de PIB par rapport au Royaume-Uni, mais les deux puissances sont tout aussi pessimistes, avec 65 % des sondés notant que la planète se dégrade.

    Un autre exemple : l'Australie, le 2e pays le plus pessimiste, compte près de 20 fois plus de richesse par habitant que l'Indonésie, la 2e nation la plus optimiste. Seulement 3 % des répondants australiens restent sereins.

    Dans d'autres pays à travers le monde, 8 % des Danois et Finlandais veulent croire en un avenir meilleur, contre 4 % en Allemagne et à Singapour.

    L'enquête suggère un énorme écart entre la Chine et le reste du monde quant au sort de la planète. Le taux de croissance, les priorités dans les domaines de la santé et la qualité de la nourriture sont les facteurs qui contribuent à renforcer cette croyance .

     

    source: Quotidien du peuple

  • Comme des milliers de Chinois, envoyez un message de soutien à Dorian, petit américain atteint d'un cancer incurable

    0019b91ec9811802a09403.jpg

    sans-titre.png

    Vous aussi soutenez Dorian en envoyant un petit mot , une photo de vous ou une photo de Chine. Pour ce faire il suffit de taper #D-STRONG sur votre page Facebook . Vous aurez la page du petit Dorian qui aime tant la Chine mais qui va mourir car atteint d'un cancer incurable.

    Déjà des milliers de Chinois émus ont répondu. Par sa spontanéité , ce petit américain a fait plus que des centaines de diplomates pour rapprocher les peuples chinois et américain. Quel message d'amour . Courage mon petit.

    Nous sommes tous avec toi.

     

    sans-titre.png

    Des internautes chinois ont posé pour la photo avec le signe « # D- Strong » sur la Grande Muraille, pour aider un jeune Américain âgé de 8 ans, malade du cancer, à réaliser son rêve : être célèbre.

    Dorian Murray, de Westerly, dans le Rhode Island, aux Etats-Unis, rêve d'être célèbre en Chine et de voir la Grande Muraille, qu'il a appelée « le pont » sur lequel les gens marchent ,qu'il admire énormément et dont il rêve de s'y promener.

    Dorian lutte contre le rhabdomyosarcome, un cancer pédiatrique rare, depuis qu'il a 4 ans. Au début de janvier, les médecins ont constaté que les cellules cancéreuses s'étaient propagées à la moelle épinière et au cerveau, ce qui a amené sa famille à décider d'arrêter le traitement.

    Après que le père de Dorian ait affiché les souhaits de son fils sur Facebook, de nombreux internautes chinois sont allés sur la Grande Muraille, portant des pancartes avec les mots « # D- Strong ».

    Après avoir entendu la nouvelles, Xu Jin, de Beijing, s'est immédiatement rendue à environ 70 kilomètres à la Grande Muraille, a posé pour une photo pour Dorian et acheté une maquette de la Grande Muraille et une médaille commémorative portant le nom du jeune garçon, disant « Je fais juste ce que n'importe quel Chinois devrait faire pour aider Dorian. J'espère que nous, Chinois, serons les premiers à poser sur la Grande Muraille. Prions pour Dorian »

     

    sans-titre.png

    Xu Jin tient une pancarte avec les mots "# D- Strong" » et « Nous t'aimons, courage » sur la section de Juyongguan de la Grande Muraille, le 12 janvier 2016 à Beijing. [Photo / Asianewsphoto.com]

    0019b91ec9811802a11e04.jpg

     

     

  • Shanghai, ville la plus chère d'Asie pour les expatriés

     

     

    Le cabinet de consulting anglais ECA International, spécialisé dans le conseil des entreprises confrontées à la mobilité internationale de leurs salariés, a récemment publié une étude dans laquelle Shanghai arrive en tête des villes d’Asie-Pacifique les plus coûteuses pour les expatriés. Elle précède Beijing et Séoul dans ce classement.

    «Les villes chinoises ont fait un bond dans le classement en raison du renforcement du yuan chinois et des prix élevés des biens à la consommation pour les expatriés», a expliqué dans le communiqué Nathalie Constantin-Métral, analyste chez Mercer. 

    Je ne connais pas suffisamment Shanghai mais en ce qui concerne Shenzhen qui figure aussi dans ce classement, je comprends. Les expatriés càd. les étrangers qui travaillent dans un pays étranger et y occupent une place importante . Un ouvrier qui vient d'Afrique travailler en Europe est un immigré de même un Chinois qui vient travailler dans un restaurant mais un Chinois ou un Japonais qui travaille à l'UNESCO ou cadre dans une multinationale est aussi un expatrié.

    Pour un expat , on calcule son coût de vie en fonction de ses courses , vêtements etc... IL faut savoir que l'on peut trouver presque tous les produits occidentaux à Shenzhen comme dans toutes les grandes villes de Chine , dans des magasins de luxe ou supermarchés spécialisés dans les produits occidentaux comme la viande d'Australie , du fromage de tous les pays européens, du vin français et d'autres produits , mais à des prix supérieurs à ceux pratiqués dans nos pays. Le chocolat est par exemple, Léonidas 240€ par Kg. , Godiva 260 à 300 € . On vend les pralines par boîtes de deux. Les chocolats Lindt et Côte d'Or à un prix qui va du double au triple . Une simple Stella dans un bar, 5 à 7 € . Les vêtements de marque sont eux aussi beaucoup plus chers.

    Ceci est un échantillon de prix , la liste est loin d'être exhaustive.

    De plus les prix que je vous donne sont ceux du centre ville. Il faut savoir que bon nombre d'expats se retrouvent dans un même quartier de Shenzhen, Shekou et j'ai remarqué que dans cette zone les prix étaient encore plus élevés. Donc pour les expats qui continuent à vivre comme dans leur pays , la vie est assez chère. Et ces gens qui vivent comme sur une sorte d'îlot sont plus nombreux que vous le pensez.

    Maintenant, pour ceux qui adoptent le mode de vie des Chinois , la vie est évidemment beaucoup meilleur marché. Si vous achetez riz , nouilles dans un magasin de quartier, les légumes , la viande , le poisson au marché vous pouvez faire des repas dont le coût ne dépassera pas les 2€ par personne. Pour des produits dont le prix se négocie, il vaut mieux si vous êtes en couple avec un ou une chinoise , lui demander d'acheter à votre place sinon demandez à quelqu'un de confiance

    J'ai remarqué que mon épouse obtenait de meilleurs prix quand elle pouvait négocier sans ma présence.

    Il est quand même des produits impossibles ou difficiles à trouver même dans une grande ville comme de l'After Shave, du beure et surtout des couteaux pour tartiner. Il faut dire que jusqu'il y a 10 ans on trouvait difficilement du pain alors que maintenant on en trouve dans chaque quartier.

     

    imagesA9AMT0BO.jpg

    Pour les loyers, il faut dire qu'ils sont très élevés et dans les centres villes , ils peuvent être comparés aux loyers londoniens. Il y a une solution économique, c'est dormir dans l'usine . Là, intervient la différence culturelle . Si pour un Chinois ou un couple chinois , c'est le pied, une véritable opportunité, que l 'occidental acceptera pas, même si c'est fort avantageux , de dormir dans l'usine. C'est pourtant souvent la solution que prend le salarié chinois depuis l'ouvrier jusqu'au cadre. Pour le Chinois , c'est la perspective de faire des économies dans le but de se mettre à son compte ou d'acheter un bien immobilier. Des Chinois dorment dans des dortoirs à 5 ou 6. Certaines usines ont prévu des appartements à l'intérieur de l'usine. Il y en a qui sont de véritables villes dans la ville avec supermarchés, salles de sport et même hôpital.

     Notre cadre occidental , lui voudra un bel appartement tout confort. S'il vit seul, à la rigueur il acceptera une chambre d'hôtel mais de 4 ou 5 étoiles. Ils mangeront "chinois" le midi à l'entreprise mais chez eux, ils aiment retrouver leurs habitudes de leur pays, c'est tout-à-fait légitime, mais cela se paie.

     

     

     

  • Un gang "ultra-violent" agressant des ressortissantes chinoises démantelé à Aubervilliers

    La commaunauté chinoise d’Aubervilliers se rebiffe. Depuis deux mois, elle est la cible d’agressions violentes sans précédent. Dimanche, une vingtaine de personnes —des victimes et leurs proches— se sont réunies jusque très tard dans la soirée pour évoquer ces attaques.

    Depuis novembre, Dominique, leur porte-parole, a recensé vingt huit dépôts de plainte, mais il estime que «les victimes sont quatre fois plus nombreuses». Mais certaines n’hésitent plus à franchir la porte du commissariat. Une petite révolution pour cette population qui n’a «pas l’habitude de porter plainte. En raison de la barrière de la langue et parce que les victimes se disent que ça ne sert à rien», explique Ling Lenzi, conseillère municipale (LR) à Aubervilliers et seule élue de la communauté. Dimanche soir, elle a exhorté ses compatriotes à dépasser leurs préventions.

    En acceptant de sortir pour la première fois de leur silence, les victimes partent aussi en guerre contre les préjugés : «Les agresseurs pensent que l’on transporte de grosses sommes d’argent. C’est faux», s’insurge Lifang, modeste serveuse dans un restaurant et délestée deux fois de son sac en dix jours.

    Contrairement aux vagues d’agressions passées, les cibles privilégiées des voleurs ne sont pas des commerçants ou des touristes mais «de petites gens, observe Ling Lenzi. Ouvrière, serveuse ou étudiante, elles n’ont que quelques euros dans leur poche».

    Ce lundi, les représentants de la communauté avaient rendez-vous au commissariat d’Aubervilliers pour réclamer une présence policière renforcée. La commissaire Fabienne Azalbert rappelle «qu’un coup d’arrêt a été donné avec l’interpellation de cinq auteurs présumés la semaine dernière». On leur reproche vingt-trois vols avec violence. Trois auteurs présumés sont en prison, trois sont sous contrôle judiciaire.

    «J’ai l’impression d’être une proie»

    Aubervilliers, dimanche soir.

    Les victimes ont toutes le même profil. Ce sont des femmes, agressées à proximité de leur domicile, sur le trajet du métro. Parfois les agresseurs n’ont pas hésité à s’attaquer à des enfants.

    Jessica, 10 ans, Victoria, 8 ans, et leur maman se rappellent avec effroi l’agression subie le 22 novembre, à 19 heures, dans la rue des Cités. «Les voleurs m’ont mis la main devant la bouche car je criais et ma petite soeur a reçu une gifle car elle pleurait. Elle a cassé ses lunettes en tombant», explique Jessica. Sa mère confie : «Mes enfants sont angoissées et font des cauchemars toutes les nuits. Moi, tous les soirs, j’ai peur quand je rentre. J’ai l’impression que c’est une chasse et qu’on est devenues des proies.»

    Xiaoyan a 43 ans. Le 27 décembre, cette femme a épaulé son oncle, sa tante et sa cousine qui venaient de se faire brutaliser en sortant d’un restaurant en centre ville. «Ils sont arrivés à cinq, ils ont arraché le sac de ma tante et frappé mon oncle.» Deux semaines avant, une mésaventure identique était arrivée à sa fille. «Depuis, elle a trop peur de sortir», confie-t-elle désemparée.

    Une amie renchérit : «En Chine on n’a jamais eu ce genre de soucis. Les violences sur le corps c’est 10 ans de prison», explique-t-elle. Le bras en écharpe, une autre femme montre le plâtre qui maintient son poignet fracturé, séquelle d’un vol à l’arraché.

    Son voisin, qui vient de sortir de l’hôpital, souffre lui d’une luxation de l’épaule. Bousculé par une bande qui en voulait au sac à main d’une femme, il a fait une mauvaise chute.

    Lidan, 39 ans, a elle aussi eu affaire à ces voleurs ultra-violents. Elle a été poussée du bus le 7 janvier avant qu’on la dépouille de son sac : «J’ai été frappée à la tête et j’ai reçu un coup à la poitrine.»

    Lifang, une jeune serveuse, a été agressée deux fois. «Le 20 décembre, deux hommes sont arrivés par derrière, ils m’ont mis la main sur le visage pour m’empêcher de crier et m’ont donné un coup de pied dans le dos. Je me suis ouvert le front en tombant par terre. Pourtant je leur avais tendu mon sac pour ne pas qu’ils me fassent mal.» Elle avait décidé de ne plus porter de sac pour éviter d’attirer les voleurs mais elle a tout de même été attaquée une nouvelle fois le 31 décembre.

    Effrayées, elles vivent dans l’angoisse de mettre un pied dehors. Désormais, dès qu’elles descendent du métro, elles appellent leur mari ou un cousin qui leur sert d’escorte.

     

     source Le Parisien et Xinhua

     

     
  • Ventes de l'iPhone 6 en baisse : pas de production durant le Nouvel an chinois

    Foxconn, le fournisseur principal de l'iPhone 6 d'Apple, de Shenzhen a décidé de réduire les heures de travail de ses employés pendant le Nouvel An chinois. Pour les analystes, cette annonce est la preuve d'une baisse conséquente des ventes du dernier smartphone de la société américaine.

    Selon un reportage du quotidien japonais Nikkei, Apple va en effet réduire sa production d'iPhone 6S et 6S Plus de 30% pendant le premier semestre 2016, afin de réduire le stock des détaillants. Les actions d'Apple ont chutés de 2,5%en bourse.

    Une source anonyme a indiqué que « si Foxconn a l'habitude de demander à ses employés de faire des heures supplémentaires pendant le Nouvel An chinois, cette année, tout le monde a droit à des vacances ».

    Pour Patrick Moorhead, analyste chez Moor Insights & Strategy, « Apple possède une grande part de marché partout dans le monde, ses ventes ne devraient donc pas subir de ralentissement ».

    Mais un grand nombre d'analystes restent convaincus que la société américaine ne pourra pas y échapper.

    En attendant, tout semble rouler pour son concurrent : la firme de Shenzhen, Huawei, le fabricant chinois de smartphones, vient d'annoncer qu'il est devenu la première marque chinoise à avoir écoulé plus de100 millions de smartphones dans le monde en 2015.

  • Chine : des internautes appellent au boycott des traîneaux tirés par des chiens

    Un grand nombre de chinois ont fait campagne sur Internet pour faire annuler les promenades en traîneau tiré par des chiens.

    En hiver, les promenades en traîneaux tirés par des chiens sont l'un des divertissements en extérieur appréciés dans les parcs publics, aux côtés de différents festivals et événements de neige et de glace dans le nord de ce vaste pays.

    Toutefois, la santé des chiens de traîneaux est souvent négligée et beaucoup d'entre eux doivent tirer seuls un traîneau ou ne reçoivent pas suffisamment de repos entre les courses.

    "S'il vous plaît, ne prenez pas le traîneau quand vous allez patiner ou skier car les chiens sont terriblement maltraités", a lancé l'actrice chinoise Joe Chen sur le microblog, équivalent chinois de Twitter. "Il arrive qu'ils tombent mais soient forcés de se relever à grande peine et de continuer de courir, même quand leurs pattes saignent".

    Cet appel de Mme Chen, posté mardi soir, a été rapidement transféré près de 80 000 fois, et approuvé par près de 20 000 "j'aime".

    "Les chiens de traîneaux travaillent normalement en groupes mais certains propriétaires de chiens forcent leurs animaux à tirer un traîneau entier chacun", a commenté l'un des followers de Mme Chen en réaction à son message.