Londres et Bruxelles veulent attirer les touristes chinois et signent un accord pour les visas

842424a1d0595b76ec4fa03c46e8d755-1429522037.jpg

La Belgique et la Grande-Bretagne ont annoncé vendredi que les Chinois pourraient désormais obtenir un visa d'entrée en Belgique et au Royaume-Uni en déposant un seul dossier de demande.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration et à la Simplification Administrative, Theo Francken ont annoncé que, dès ce 1er juillet 2015, la Belgique et le Royaume-Uni proposeront un nouveau service aux citoyens chinois qui, au cours d’un même voyage, souhaitent se rendre en Belgique, dans d’autres États Schengen et au Royaume-Uni.

Actuellement, un citoyen chinois qui se rend en Belgique et au Royaume-Uni au cours d’un même voyage doit demander deux visas à deux endroits différents.

Le nouveau service offert par la Belgique et le Royaume-Uni permettra à ce citoyen chinois de demander ces deux visas en ligne et de prendre ensuite rendez-vous dans un des trois centres des visas britanniques (Beijing, Guangzhou et Shanghai), où il poursuivra la procédure. Si chaque État reste compétent pour l’examen de la demande de visa qui le concerne, sa réponse est envoyée à un seul centre des visas, où le citoyen chinois récupèrera son passeport, généralement dans les dix jours qui suivent le dépôt de ses demandes de visa. 

Autrement dit, cette initiative belgo-britannique offre aux citoyens chinois la possibilité de recevoir deux visas au terme d’une procédure unique, visas qui leur donnent accès à la Belgique (qui doit être leur destination principale), à l’espace Schengen et au Royaume-Uni.

Une visite combinée en Belgique et au Royaume-Uni est très avantageux pour les voyageurs chinois. Les liaisons excellentes (les trains Eurostar relient Bruxelles à Londres en deux heures, les vols aériens sont nombreux ainsi que des ferries) et la situation centrale de la Belgique en Europe garantissent des déplacements faciles sur tout le continent.

Avec des dépenses shopping de 1 500 euros en moyenne pour chacun d’entre eux (hors hôtel et avion), à Paris, la clientèle chinoise représente désormais plus de la moitié du chiffre d’affaires des grands magasins. On comprend dès lors mieux que chaque Etat use de tous les stratagèmes possibles afin d'attirer cette clientèle , véritable manne aux trésors qui garantit des centaines de milliers d'emplois. Merci la Chine.

 

Les commentaires sont fermés.