• Les 10 villes les plus polluées de Chine à éviter et les 7 villes avec la meilleure qualité de l'air

    aa 1286.JPG

    Centre de Shenzhen en novembre 2013

    Parmi les 74 grandes villes surveillées en Chine, sept d'entre elles  ont connu un mois complet avec une meilleure qualité de l'air. Dans l'ordre ce sont: Shenzhen, Xiamen, Haikou, Kunming, Guiyang, Nanchang et Lhassa.

    Shenzhen a injecté 15,1 milliards de yuans dans le traitement des eaux usées. Avec la mise en application des mesures comme le traitement de la pollution des centrales électriques, des chaudières et des automobiles, la ville a pu enregistrer 210 jours d'excellente qualité de l'air et 146 jours de bonne qualité, soit 97,5 % de l'année.

    Voici les 10 villes avec la plus mauvaise qualité de l'air :

     

    Tangshan

     

    Tangshan est une grande ville industrielle située dans la Province du Hebei, dans le Nord de la Chine.

    FOREIGN201505291541000415948911848.png

    Destruction d'un haut fourneau de 450 mètres cubes dans la ville de Tangshan

    Zhengzhou

     

    Zhengzhou est la capitale et plus grande ville de la Province du Henan. Plaque tournante des transports pour la Chine centrale, elle se trouve également sur la rive Sud du fleuve Jaune.

    FOREIGN201505291542000011613010163.png

    Jinan

     

    Jinan est la capitale de la Province du Shandong, dans l'Est de la Chine.

    FOREIGN201505291542000215586135472.png

    Baoding

     

    Baoding, dans la Province du Hebei, se trouve à seulement 140 kilomètres au Nord-est de Beijing.

    FOREIGN201505291542000373758419646.png

    Xingtai

     

    Xingtai est située dans le Sud de la Province du Hebei. Elle a une superficie totale de 12 486 kilomètres carrés et administre 2 districts, 2 villes de niveau comté et 15 comtés.

    FOREIGN201505291542000522453098114.png

    Shijiazhuang

     

    Shijiazhuang est la capitale et plus grande ville de la province du Hebei, en Chine du Nord. Elle se trouve à environ 280 km au Sud-ouest de Pékin.

    FOREIGN201505291543000067511268331.png

    Handan

     

    Handan est situé dans la partie Sud-ouest de la Province du Hebei. Elle est bordée au Nord par Xingtai, le Shanxi à l'Ouest, le Henan au Sud et le Shandong à l'Est.

     

    FOREIGN201505291543000228098488332.png

    Langfang

     

    Langfang, une ville de la Province du Hebei, est située à mi-chemin environ entre Beijing et Tianjin.

    FOREIGN201505291543000450204849619.png

    Changzhou

     

    Changzhou est située dans la Province du Jiangsu, dans l'Est de la Chine.

     

    FOREIGN201505291543000575514479355.png

    Hengshui

     

    Hengshui est située dans le Sud de la Province du Hebei, bordant le Shandong au Sud-est.

    FOREIGN201505291544000383397655734.png

     

  • La Chine détruit 662 kg d'ivoire illégal et saisi 270 kg d'ivoire de contrebande et 9 kg de cornes de rhinocéros dans le Zhejiang

    0019b91ed6e016d220fb19.jpg

    Le gouvernement chinois a détruit vendredi 662 kg d'ivoire saisi, illustrant ainsi sa position face au trafic d'espèces sauvages.

    Cet ivoire illégal saisi l'année dernière a été jeté dans des broyeurs et réduit en poudre lors d'une cérémonie organisée à Beijing par l'Administration nationale de la sylviculture et l'Administration générale des douanes.

    « Nous allons strictement contrôler le commerce et la transformation de l'ivoire, jusqu'à ce que soient finalement interrompus toute vente et tout traitement commercial de l'ivoire », a insisté Zhao Shucong, le patron de l'Administration étatique des Forêts, en charge du dossier.

    En janvier 2014, le gouvernement chinois a détruit 6,1 tonnes d'ivoire saisi dans la ville de Dongguan, dans le sud-est du pays.

    0019b91ed6e016d220f317.jpg

    Photo prise le 18 mai 2015 montrant des œuvres d'art en ivoire de contrebande saisies par les douanes de Hangzhou, à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine. Les douanes de Hangzhou ont annoncé jeudi avoir saisi plus de 270 kg d'ivoire de contrebande et environ 9 kg de cornes de rhinocéros depuis juin dernier.

     

  • Le géant ferroviaire allemand va s'équiper en Chine qui a livré toutes les rames de métro des JO 2016 au Brésil

    0019b91ec98116cf97fe26.jpg

    Une rame de métro qui sera utilisée pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro sort des chaines de la société Changchun Railway Vehicles, dans la ville de Changchun, capitale de la province du Jilin (nord de la Chine), le 25 mai 2015. La Chine a livré l'ensemble des 15 rames de métro qui fonctionneront sur la ligne 4, entre le village olympique et le centre des jeux de Copacabana, à Rio de Janeiro. C'est la première fois que du matériel ferroviaire développé en Chine est affecté à des Jeux Olympiques se déroulant à l'étranger (Photo : China News Service/Zhang Yao).

    0019b91ec98116cf980428.jpg

    L'Opérateur ferroviaire allemand, la Deutsche Bahn envisage dans le futur d'acheter des trains et pièces détachées en provenance de Chine.

     

    «Dans trois à cinq ans, l'Asie et la Chine en particulier, joueront un rôle clé en fournissant à la Deutsche Bahn des trains et pièces détachées», a déclaré mardi Heike Hanagarth un membre de la société au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

     

    Selon Hanagarth, l'objectif de la Deutsche Bahn est de coopérer avec les responsables de trains chinois CSR et CNR, la compagnie devrait ouvrir un bureau d'achat à Beijing dès cet automne.

     

    Dans un premier temps, le groupe allemand pourrait commencer par acheter un ensemble de 35000 roues en Chine à partir de 2017.

     

    La Chine a accentué ses d'efforts pour développer le marché du secteur grande vitesse ferroviaire en Europe et en Amérique.

     

    Plus tôt cette année, la China Railway Ltd avait annoncé la signature d'un premier contrat avec l'outre-mer d'ici la fin du mois de mai. Ouvrant la voie aux constructeurs chinois et sociétés de matériaux roulants de soumissionner pour des projets de suivi.

     

    Un consortium, comprenant de China Railway Engineering Group Eryuan Co Ltd, une filiale de China Railway, et deux sociétés russes, ont remporté un contrat de 20 milliards de roubles (390 millions USD) pour le projet reliant Moscou à Kazan en Russie.

     

    Le consortium devrait superviser la recherche d'ingénierie et de planification du programme, a indiqué la China Railway dans un communiqué.

     

    Avec une vitesse maximale de 400 km/h, la durée du trajet entre Moscou et Kazan, la capitale de la république russe du Tatarstan, passera de plus de 14h à seulement trois heures et demie. Le projet devrait être achevé d'ici 2018.

     

    Les entreprises d'Etat chinoises sont prêtes à être de sérieux prétendants dans la course au sprint pour remporter le marché d'un train à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco, une partie d'un investissement de 68 milliards de dollars, et proposer pour la première fois leurs services aux Etats-Unis.

     

    Bien que les fabricants des «Bullet train» en Allemagne, au Japon, en Corée du Sud et en France, sont censés être les principaux acteurs dans des contrats d'un total de plus d'un milliard de dollars, il faudra aussi compter sur la Chine avec sa capacité à offrir des bas prix et un lourd financement, ont déclaré les lobbyistes et les initiés de l'industrie

     

  • Dans les lycées chinois,c'est "Dura lex sed lex", des enseignants brisent les téléphones portables de trois étudiants

    788052556-drapeau-chinois-cour-d'ecole-hisser-le-drapeau-discipline.jpg

    Selon l'édition de mercredi du Chutian Metropolis Daily, un lycée de Wuhan, capitale de la Province du Hubei, qui avait interdit aux étudiants d'apporter leurs téléphones portables pour les aider à se concentrer sur leurs études a brisé les appareils qui ont été trouvés sur eux lors d'un contrôle surprise.

     

    Selon les étudiants, qui n'ont pas souhaité révéler leurs noms, deux enseignants du bureau d'éducation morale se sont présentés dans la salle de classe et ont demandé aux élèves de quitter la classe, puis ont commencé à fouiller toute la pièce.

     

    Un iPhone, un Samsung et un téléphone Xiaomi ont été découverts après une fouille de tous les bureaux et sacs des étudiants. Les enseignants ont alors demandé aux étudiants de s'avancer et que ceux qui les avaient amenés se dénoncent. Personne n'ayant bougé, les enseignants ont alors brisé les appareils.

     

    Après l'incident, les étudiants ont dit qu'il était injuste que les enseignants détruisent leurs effets personnels.

     

    La direction a réagi et annoncé que l'école va indemniser les élèves et s'occuper du comportement déplacé des enseignants.

     

    CIMG1366.jpg

  • Le FMI donne raison à la Chine face aux Etats-Unis

    banknote-yuan-100_si.jpg

     

    En raison de ses gigantesques excédents commerciaux, la Chine a accumulé d'importantes réserves de changes, qui équivalaient fin mars à 3.730 milliards de dollars.

    Le yuan, également appelé renminbi, « n'est plus sous-évalué », c'est ce qu'a annoncé le FMI mardi à Beijing, après avoir longtemps soutenu que la monnaie chinoise était « modérément sous-évaluée ».

    « Alors que la sous-évaluation du renminbi était un facteur clé expliquant les grands déséquilibres du passé, notre estimation est désormais que son appréciation réelle et importante depuis un an a porté le taux de change à un niveau qui n'est plus sous-évalué », a déclaré le FMI après que ses spécialistes se soient entretenus avec les autorités chinoises.

    L'institution internationale avait récemment affirmé que le yuan était modérément sous-évalué, malgré son appréciation progressive depuis la décision historique de 2005 de le réévaluer. Le yuan est fortement remonté face à la plupart des monnaies autres que le dollar ces derniers mois, et il s'est même renforcé face au billet vert, gagnant 0,6 % au cours de ces 12 derniers mois.

     

    134272951_14326823859361n.jpg

    David Lipton

    Interrogé sur le changement de position du FMI, David Lipton, premier directeur général adjoint de l'institution financière, souligne que cette dernière évaluation se base sur la situation actuelle et qu'elle est sujette à de futurs changements.

    « C'est un jugement fondé sur la situation actuelle, mais il pourra encore évoluer à l'avenir », a-t-il déclaré. « La productivité de la Chine augmente, et probablement plus rapidement que le reste du monde. Chaque monnaie doit s'ajuster aux différences de productivité. »

    Selon lui, malgré l'appréciation du yuan, la position extérieure de la Chine reste modérément trop forte [au niveau de son excédent commercial] pour être en accord avec les fondamentaux à moyen terme. Cette situation souligne le besoin pour la Chine d'adopter de nouvelles réformes pour réduire l'épargne excessive et atteindre un équilibre durable de sa balance commerciale.

    Nous pensons que la Chine devrait chercher à atteindre un taux de change flottant d'ici deux ou trois ans », précise le FMI dans son communiqué.

    Ce dernier survient alors que la Chine essaye d'intégrer le yuan au panier des droits de tirage spéciaux (DTS) des monnaies de réserve du FMI avant le mois d'octobre.

    Le FMI a indiqué qu'il accueillait favorablement et partageait les objectifs de la Chine, et qu'il travaillerait étroitement avec les autorités du pays dans ce sens. La question n'est pas de savoir si l'intégration du yuan dans le panier des DTS aura lieu, mais plutôt de savoir quand elle aura lieu, a indiqué à ce sujet Christine Lagarde, directrice générale du FMI.

    Invité à identifier les risques potentiels de l'économie chinoise, Lipton cite l'excès des crédits et des investissements, la hausse des prêts non productifs et le manque de gouvernance dans les entreprises du secteur public, ce qui entraîne des emprunts irresponsables, décrits par les économistes comme des « contraintes budgétaires douces ».

     

  • Des experts évoquent un risque de conflit militaire entre la Chine et les Etats-Unis

    e8e363c6-0a18-11e0-9fb9-44f838a468eb.jpg

    Des experts chinois ont évoqué dimanche un risque potentiel de conflit militaire dû à la surveillance accrue des Etats-Unis en mer de Chine méridionale, et préconisé que les deux pays fassent leur possible pour éviter toute erreur d'appréciation dans les relations bilatérales les plus importantes du monde.

    Selon les analystes, l'activité militaire récente des Etats-Unis est une nouvelle preuve que le pays peine à maintenir le statu quo face à l'émergence de la Chine parmi les puissances mondiale. Ils exhortent les Etats-Unis à accepter le fait que la Chine soit devenue une puissance maritime et à ne pas sous-estimer sa volonté de protéger sa souveraineté.

    « Le problème de la mer de Chine méridionale n'est qu'une petite partie des liens sino-américains », a écrit Cen Shaoyu, chroniqueur spécialiste des relations internationales. « Les dirigeants des deux pays doivent comprendre que l'avenir de la Chine et des Etats-Unis, mais aussi celui de l'Asie, ne se résume pas à cela.

    La Chine a stoppé électroniquement des drones de surveillance à longue portée Global Hawk qui espionnaient les îles chinoises de Nansha. Elle aurait ainsi tenté de s'emparer de l'un d'eux en le faisant s'écraser dans des eaux peu profondes, ou en capturant un drone en vol au moyen d'un aéronef piloté, a rapporté vendredi le Washington Free Beacon.

    Mercredi, un P-8A américain, avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, a survolé les eaux entourant les îles Nansha dans le cadre d'activités de reconnaissance.

    Ce sont les Etats-Unis qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour obliger la Chine à prendre des mesures pour préserver sa souveraineté territoriale et ses intérêts maritimes, a déclaré au Global Times Peng Guangqian, spécialiste en stratégie militaire à l'Académie des sciences militaires de l'Armée populaire de libération.

    iles-Senkaku.jpg

    « Les réponses de la Chine lorsque des avions américains se sont approchés de ses territoires étaient des actes de légitime défense conformes aux pratiques internationales », a jugé Tao Wenzhao, chercheur à l'Institut d'études américaines de l'Académie des sciences sociales de Chine, dont les propos ont été rapportés par le Global Times.

    La Chine ripostera certainement si les Etats-Unis s'approchent à moins de 12 miles des îles », a prévenu Peng, selon qui Washington provoque délibérément la Chine.

    « Les provocations américaines ont accru les chances de conflit militaire entre Beijing et Washington », a déclaré au Global Times Zhu Feng, directeur du Centre d'innovation collaborative des études sur la mer de Chine méridionale relevant de l'Université de Nanjing.

    Si la Chine envoie des avions pour repousser les chasseurs américains, les deux camps pourraient être amenés à échanger des tirs en raison des vitesses de vol élevées, a expliqué Zhu.

    « Les activités de reconnaissance menées par l'avion de l'armée américaine représentent une menace potentielle pour la sécurité des formations maritimes chinoises, et sont hautement susceptibles de causer des erreurs d'appréciation, voire de malencontreux incidents maritimes ou aériens », a averti Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse tenue vendredi.

    La présence de l'armée américaine en mer de Chine méridionale encourage également les pays voisins à renforcer leur présence militaire, ce qui augmente l'instabilité de la région et réduit les chances d'un règlement pacifique par le dialogue, d'après Jin Canrong, vice-directeur de l'Institut d'études internationales de l'Université Renmin de Chine.

    Les mesures du Pentagone sont survenues après la venue en Chine du secrétaire d'Etat américain John Kerry, pour une visite de deux jours qui s'est achevée le 17 mai. Kerry a réaffirmé la position des Etats-Unis consistant à ne pas prendre partie au sujet des revendications territoriales en mer de Chine méridionale, et a ajouté que les Etats-Unis adopteraient la même position vis-à-vis des autres pays impliqués dans le conflit, a rapporté l'agence de presse Xinhua.

    chasseurs-chinois-m.jpg

     

  • Le Roi et la Reine des Belges en visite d'Etat en Chine, à cette occasion,l'Agence Xinhua collaborera à la rédaction du quotidien "Le Soir"

    couple_princier.jpg

    A l'invitation de S.E. le Président Xi Jinping,  le Roi et la Reine effectueront une visite d'Etat en République Populaire de Chine du 20 au 28 juin 2015. Au programme figurent des activités à Wuhan, Beijing, Shanghai, Suzhou et Shenzhen.

    PCL_0316.jpg

    A l’aspect diplomatique conventionnel d’une telle visite vient s’adjoindre un large volet économique.

    En effet, il est ainsi prévu la présence des ministres-présidents des trois Régions du pays lors de cette visite officielle. Par ailleurs, le palais a demandé aux Régions, dans le respect de leurs compétences, de lui fournir une liste des entreprises qui pourraient faire partie de cette délégation.

    Paul Magnette, Ministre-Président du Gouvernement Wallon, a déclaré :"c'est une visite d'état inédite, qui associera le couple royal, les ministres-présidents régionaux et des responsables d'entreprises ,et ceci pour la première fois.

    Nous commencerons par une visite de deux jours à Wuhan, dans la province de Hubei, avec laquelle la Wallonie a conclu un accord de coopération. Le lien avec la culture ne sera pas oublié. Il illustrera la créativité wallonne, en particulier celui de la fière Ville de La Louvière, puisque le dernier spectacle de Franco Dragone sera présenté à l'occasion de notre passage.

    Le Palais Royal a sélectionné cent invités ,des entreprises depuis la PME jusqu'aux grands industriels. La société qui produit des nutriments pour bébés en fait partie. Ce voyage d’une semaine en juin représente une occasion pour l’entreprise basée à Hamoir de s’implanter sur ce marché très porteur.

    Xinhua_Logo.png

    A l'occasion du voyage en Chine du Roi et de la Reine des Belges, du 20 au 28 juin, je suis très heureux de vous annoncer que le Bureau de Bruxelles de l'Agence de presse Xinhua, réalisera 4 pages du journal "Le Soir" .

    Ceci est une première , qu'un grand journal d'un pays occidental ouvre sa rédaction à un média chinois.

    Xinhua est la plus grande agence de presse de Chine et la deuxième plus grande au monde.

     

    N'oubliez pas de lire le journal "Le Soir" les 20et 22 juin

     

    famille.jpg

     

  • The Assassins de Zhao Linshan en streaming (film complet en français)

      Réalisé par Zhao Linshan  avec dans les rôles principaux:
      

                Chow Yun-Fat, Yifei Liu et Hiroshi Tamaki

    En l’an 198 av. J-C, Cao Cao le premier ministre de la dynastie Han vient à bout du plus grand guerrier chinois Lv Bu, en terrifiant tous les chefs militaires ambitieux du pays. Plusieurs années plus tard, Cao s’autoproclame Roi de Wei. Sous son régime, de jeunes amants sont faits prisonniers. Pendant cinq ans ils vont être formés à tuer pour une mission secrète et devenir ainsi de véritables assassins.

     

                                                 Nouvelles en Bref

    La Chine, le Brésil et le Pérou ont décidé de lancer une étude de faisabilité sur un chemin de fer transcontinental reliant la côte pacifique péruvienne à la côte atlantique brésilienne, a déclaré vendredi à Lima le Premier ministre chinois, Li Keqiang.

     

    1015421253.jpg

     

    La Chine mène depuis un certain temps des négociations avec le Vietnam, les Philippines et la Malaisie afin d'adopter un code visant à encadrer le comportement de chaque partie prenante dans la région. Le processus est lent pour de nombreuses raisons. Dans le même temps, la Chine est hostile au fait que les pourparlers se déroulent sous l'égide de l'ASEAN et qu'un pays tiers (à savoir les Etats-Unis) intervienne dans les affaires de la région. Selon certains experts, sous prétexte d'encourager le règlement du conflit territorial, Washington promeut ses intérêts géopolitiques en mer de Chine méridionale.

    Les inondations qui ont ravagé le sud-est de la Chine ces derniers jours ont fait au moins 57 morts, dont 2 enfants qui étaient pris dans un autobus scolaire, ont indiqué les autorités samedi.

     

    A l'occasion de l'Année de la science [1] du Ministère fédéral allemand de l'enseignement et de la recherche (BMBF), consacrée à la ville de demain, de nouveaux partenariats entre l'Allemagne et la Chine ont été annoncés. Ces coopérations seront notamment développées dans les secteurs de l'urbanisme durable et de la protection de l'eau. Pour la première fois, un pays tiers est partenaire d'une Année de la science du BMBF.

     

    La Chine, troisième plus grand pays au monde en termes de superficie, a résolu un important casse-tête scientifique par le biais du renouvellement de ses informations géographiques. La base de données ainsi renouvelée regroupe 24.000 graphiques et montre qu'environ 6.000 km de chemins de fer, 7.000 km d'autoroutes, 34.000 km de routes nationales ou provinciales et 138.000 km de routes de district ont été ajoutés au réseau de transports en 2014.

     

     

     

     

     

     

  • The Assassin à Cannes : unanimité esthétique pour les critiques français, vidéos du triomphe et bande originale

    Le film The Assassin du cinéaste Hou Hsiao-Hsien, a été projeté jeudi au Jury du 68e Festival de Cannes et semble avoir séduit de nombreux journalistes français présents.

    Pour la radio RFI, "The Assassin" est un "coup de maître" dont "la puissance et la finesse du récit, raconté avec une subtilité virtuose maîtrisée à la perfection, nous procure le fort sentiment que Hou Hsiao-Hsien, un habitué de la compétition à Cannes, ne partira pas les mains vides le jour du palmarès", ajoutant en point d'orgue : "C'est rarissime, le sentiment d'avoir vu et vécu un film parfait".

    Le quotidien français 20 Minutes estime que "The Assassin" mérite "un prix de la mise en scène sinon rien", louant des "mouvements de caméra d'une rare sensualité" notant toute de même "un rythme lent malgré quelques jaillissements".

    L'hebdomadaire français Paris Match y voit un film "à l'incroyable perfection formelle" soulignant le travail de photographie réalisé par Mark Lee Ping Bing, véritable "hommage à la peinture chinoise (...) qui fait de chaque scène un formidable tableau vivant, et le peintre Hou, de chercher le mouvement de caméra parfait pour exprimer les sentiments".

     

    Le Monde encense le génie du réalisateur:

    Il aura suffi, mercredi 20 mai à Cannes, de voir les premiers plans d’un sublime prologue en noir et blanc de The Assassin, pour se rendre compte à quel point ce cinéaste nous manquait, pour se souvenir qu’il est un créateur de formes et un dispensateur de beautés comme en compte très peu dans l’histoire du cinéma.

    sans-titre.png

     

    Pour le site Slate, "The Assassin" éclipse les autres films présentés à Cannes:

    En deux coups, le 68e Festival de Cannes a changé de niveau. Deux films coup sur coup, deux films chinois en compétition qui élèvent brusquement la barre de ce qu’on est droit d’espérer du cinéma, en droit d’attendre du «plus grand festival du monde». Deux films qui, malgré plusieurs réalisations dignes d’intérêt, et sur lesquelles on reviendra, renvoient le reste des sélectionnés à un implacable second rang.

     

    L'histoire se déroule dans la Chine du 9e siècle. Nie Yinniang (Shu Qi), justicière initiée depuis l'enfance aux arts martiaux est de retour dans sa famille après plusieurs années d'exil avec pour mission d'éliminer les tyrans dans le plus grand secret. Elle devra choisir entre sacrifier l'homme qu'elle aime ou rompre pour toujours avec "l'ordre des Assassins". La sortie française du film est prévue pour le 6 janvier 2016.

     

     

     

     

     

     

  • Situation énergétique de la Chine selon l'Agence d'information sur l'énergie (Energy Information Administration ou EIA)

    La Chine est le pays des superlatifs. Pays le plus peuplé avec près de 1,36 milliard d’habitants en 2013, il est le plus important producteur mondial d’énergie depuis 2009, le principal consommateur depuis 2011 et le premier importateur net d’hydrocarbures liquides devant les États-Unis depuis 2013.

     

    energie,energie renouvelable,charbon,pétrole,nucléaire,

    L’EIA consacre une partie importante de cette note en anglais à la place des hydrocarbures dans ce pays : développement de la production, notamment non conventionnelle (coalbed methane, gaz de schiste, etc.), diversification des importations et des investissements, réforme des prix et des taxes, différends territoriaux en mer de Chine, etc.

    C’est toutefois bien le charbon qui occupe la place centrale dans le mix énergétique de la Chine dont il satisfait près des deux tiers de la consommation d’énergie. Le pays est le principal producteur et consommateur mondial de charbon depuis le début des années 1980, comptant pour près de la moitié du marché mondial. La dépendance chinoise à cette énergie, avec l’exploitation de près de 12 000 mines, explique en grande partie les fortes émissions de gaz à effet de serre du pays et de ses problèmes de pollution.

     

    energie,energie renouvelable,charbon,pétrole,nucléaire,

    En 2014, la production et la consommation chinoise de charbon auraient baissé de près de 3%, soit la première baisse depuis 14 ans. Cette évolution peut s’expliquer par l’environnement économique affectant des industries fortement consommatrices de charbon (acier, ciment) mais aussi par un cadre environnemental plus strict. Entre 2013 et 2016, le pays envisage de fermer près de 2 000 petites mines et souhaite renforcer l’efficacité énergétique et la sûreté de cette industrie.

    Près de la moitié du charbon chinois sert à produire de l’électricité. L’ensemble des énergies fossiles fournit 77% de l’électricité dans le pays. Le charbon va conserver une place importante dans le mix à moyen terme bien que le gaz naturel soit amené à s’y substituer en partie (des centrales au charbon supercritiques    sont également développées pour réduire leur impact environnemental).

    Le gouvernement chinois s’est fixé pour objectif de porter la part des énergies non-fossiles à au moins 15% de la consommation d’énergie nationale d’ici à 2020 et à 20% à l’horizon 2030. Outre un parc hydroélectrique déjà très développé, la Chine compte notamment s’appuyer sur l’énergie nucléaire : 24 des 67 réacteurs en cours de construction dans le monde seront mis en service dans ce pays à l’horizon 2020. Des efforts d’investissements à l’échelle du pays sont aussi en cours en faveur de l’éolien et du solaire, avec comme pour le nucléaire, une aspiration exportatrice affirmée.