• Amende record infligée au fournisseur de frites de McDonald's à Beijing pour avoir pollué

    3774019691_3.jpg

    Une société de Beijing qui fournit des frites à McDonald's s'est vu imposer une amende record de 3,9 millions de yuans (655 000 $) pour avoir pollué l'eau, a indiqué mercredi l'organisme municipal de surveillance de l'environnement.

    La sanction infligée à la Beijing Simplot Food Processing Co Ltd, une coentreprise entre le géant de l'agroalimentaire américain JR Simplot Company, McDonald's et la Beijing Agricultural, Industrial and Commerce General Company, est la plus grosse amende à avoir été infligée par Beijing pour cause de pollution.

    En novembre, les inspecteurs officiels ont trouvé que la demande chimique en oxygène dans les eaux usées rejetées par la société avait atteint 563 mg par litre, ce qui dépassait la limite permise de 500 mg par litre.

    Les autorités d'application de la loi ont immédiatement bloqué les canalisations d'eaux usées de l'entreprise et lui ont ordonné de transporter ses eaux usées vers une usine de traitement.

    La pollution a eu lieu alors que Beijing Simplot modernisait ses installations de traitement des eaux usées. L'eau polluée a coulé dans des réseaux de canalisations urbaines, selon le Bureau de protection de l'environnement de l'arrondissement Fengtai.

    Après la tenue d'une audience en mars, le Bureau a décidé d'infliger une amende.

    Fondée en 1992 dans l'arrondissement Fengtai de Beijing, Beijing Simplot produit surtout des frites et des pommes de terre rissolées pour McDonald's et d'autres clients d'Asie de l'Est.

    Ces dernières années, la Chine a renforcé l'application de la loi pour les pollueurs au cours de sa campagne de protection de l'environnement.

     

                                        Nouvelles en Bref

     

    La police chinoise a arrêté 16 membres d'un gang étranger prétendument impliqués dans un trafic de drogue et des vols, dans la province chinoise du Guangdong (sud), selon une source policière. Onze des suspects étrangers ont été arrêtés et une grande quantité de drogue saisie lors d'attaques lancées par une centaine de policiers dans les villes de Guangzhou (Canton), Foshan et Dongguan.

     

    3 754 ressortissants chinois bloqués au Népal jusqu'à mardi soir ont été renvoyés dans leur pays grâce à des vols chinois, a déclaré mercredi l'ambassadeur de Chine.

     

    Des satellites chinois surveillent actuellement les zones frappées par le séisme au Népal en fournissant des images en haute résolution pour les opérations de secours, a annoncé mardi l'Administration nationale des sciences, technologies et industries pour la défense nationale (ANSTIDN).

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     
     

     

  • 1000 entrepreneurs chinois associés s'installent au Québec pour lancer un projet commercial d'un milliard de dollars

    150427_dt68f_yiwu-market_sn635.jpg

    Yiwu, la ville où l'on trouve tout sauf la surprise, selon le slogan

     

    La compagnie Min Ying Holdings a de très grandes ambitions pour son projet de Centre commercial de distribution internationale. Elle veut en faire une plaque tournante en Amérique du Nord pour permettre de commander directement, sans intermédiaire, des produits manufacturés aux usines chinoises [exemples : stylos, brosses à cheveux, jouets, vêtements...].

    Le Centre est inspiré du Yiwu International Trade Center, 300 Km au sud de Shanghai, qui regroupe 70 000 kiosques de produits où viennent acheter des produits chinois , les entreprises du monde entier. Selon le même principe, la version québécoise prendrait la forme d'un gigantesque hangar, de la taille d'un IKEA, divisé en centaines de kiosques de vente. Chaque homme d'affaires représenterait des produits manufacturés dans une usine chinoise.

    150428_jl73g_sol-saint-hubert-mitc_sn635.jpg

    Des associés sino-canadiens de Min Ying Holdings, enregistrés sous le nom MITC, ont fait une offre d'achat de plus de 3 millions de dollars sur un terrain de 56 000 mètres carrés devant le boulevard Moïse-Vincent, dans l'arrondissement Saint-Hubert. Il accueillera le Centre commercial de distribution internationale.

    L'ancien ministre libéral Martin Cauchon a agi comme lobbyiste pour le compte des entrepreneurs afin d'obtenir le terrain auprès de la Ville de Longueuil. Son mandat s'est terminé en décembre 2014. Le nouveau propriétaire de journaux est un connaisseur du monde des affaires en Chine. Il est toujours administrateur du Conseil d'affaires Canada-Chine et président de la section québécoise.

     

    Nouvelles en Bref

     

    Plus de 200 ouvriers chinois sont toujours bloqués au Népal après le séisme dévastateur survenu samedi dans le pays, a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Shen Danyang.Ces ouvriers travaillaient pour un projet hydroélectrique construit par la China International Water and Electric Corp. près de la frontière sino-népalaise. La centrale hydraulique en construction, située à 67 kilomètres de l'épicentre, a été gravement endommagée, a ajouté M. Shen.

    Forte d'une croissance effrénée depuis plusieurs décennies, la Chine compte de plus en plus de millionnaires. Ces nouveaux riches cherchent aujourd'hui à s'entourer de gardes du corps pour assurer leur sécurité mais aussi afficher leur réussite. le must sont les gardes du corps féminins, recherchés pour «leur discrétion et leur élégance».

    Le principal représentant de la Chine en Russie a confirmé lundi que l'Armée Populaire de Libération enverra, pour la première fois, un contingent prendre part à la grande parade de Moscou du mois prochain. La Russie va organiser de grandes célébrations marquant le 70e anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre patriotique -le terme utilisé dans ce pays pour désigner la Seconde Guerre mondiale- le 9 mai, dont un défilé militaire sur la Place Rouge.

     

     

     

     

  • L'Exposition universelle Milano 2015 : les pavillons à ne pas manquer dont la Chine,la France,la Belgique et la Russie

    L’Expo Milano 2015 sera consacrée aux futurs défis liés à l’alimentation et aux ressources énergétiques. Un événement d’envergure internationale qui stimule la réflexion et l’implication autour d’une thématique vitale. Une Exposition universelle innovante et inédite conçue et construite dans un souci de durabilité en accord avec les enjeux planétaires abordés.

     

    d43d7e14de0d16a6942538.jpg

    Le pavillon de Chine

    Avec une superficie de 4590 mètres carrés (le deuxième plus grand après l'Allemagne), le premier pavillon chinois à l'étranger fera ses débuts à l'Exposition Universelle de Milan 2015 le 1er mai. Le thème de cette année est "Nourrir la planète, énergie pour la vie", dans le but de sensibiliser le public à la sécurité alimentaire et à de meilleurs modes de vie.

    Le pavillon de la Chine a été conçu par une équipe de l'Académie des Arts et de Design de l'Université Tsinghua. Construit sur l'idée d'une "Terre d'espoir", inspiré par les vastes contrées et ressources naturelles de la nation.

    L'architecture mêle l'espace intérieur à celui de l'extérieur. Le toit ondulant se connecte avec la ligne d'horizon de la ville avec un intérieur représentant des paysages naturels. Le toit du pavillon recouvert d'un tissu de bambou, filtre la lumière du jour et permet de réduire d'une manière significative la consommation énergétique.

    L'exposition présentera les personnes les plus influentes dans l'histoire agricole de la Chine comme Yuan Longping, le développeur des premières variétés de riz hybride et Song Yingxing, un savant et encyclopédiste de la dynastie Ming (1368-1644).

    Les visiteurs pourront ensuite voir une démonstration de la diversité des paysage du pays lors ses différentes saisons, expliquant la philosophie de «l'harmonie» et son impact sur l'agriculture chinoise.

    L'Expo Milano 2015 aura lieu du 1er mai au 31 octobre 2015, avec la participation de plus de 150 pays.

    d43d7e14de0d16a694894e.jpg

    Le pavillon d'Italie

    d43d7e14de0d16a6946f47.jpg

    Le pavillon d'Allemagne

     

    d43d7e14de0d16a694bb5a.jpg

    Le pavillon de Royaume-Uni

    d43d7e14de0d16a694e561.jpg

    Le pavillon de France

    d43d7e14de0d16a6952908.jpg

    Le pavillon de Russie

    lateral-de-nuit_belgium-region-detail-main_624_407.jpg

    Le pavillon belge 

    d43d7e14de0d16a6955710.jpg

    Le pavillon d'Emirats arabes unis

  • "Le Rêve de la Route Maritime de la Soie"fait un triomphe en Belgique

    002564c15e871647f47c16.jpg

     

    A l'occasion du quarantième anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et Union Européenne (UE), la Mission chinoise (ambassade) auprès de l'UE présentait ce samedi, le ballet "Le Rêve de la Route Maritime de la Soie" en la salle Alma Mater de l'Université de Louvain (UCL)à Louvain-la -relneuve,Belgique. Dans l'assistance, de nombreux dirigeants et fonctionnaires européens ainsi que de nombreux représentants de la diaspora chinoise. 

    Avant de se produire en Belgique la troupe chinoise de l'Opéra et Théâtre-Ballet du Fujian avait présenté ce ballet au siège de l'ONU , Ban -Ki-Moon et une centaine de diplomates ont pu assister au spectacle qui a récolté un tonnerre d'applaudissements . Elle avait ensuite donné une représentation au siège de l'UNESCO à Paris.

    ballet_silkroad.jpg

    La valeur artistique de ce ballet est indéniable. Les sentiments sont merveilleusement exprimés tant par la danse que par la musique. Avec ce ballet ont est évidement plus proche du Ballet du Bolchoï que de Broadway .

    La route maritime de la soie est une route maritime créée pour développer les échanges économiques et culturels entre la Chine antique et le reste du monde. Son existence remonte aux dynasties des Qin et des Han (221BC-220AC) et a connu son apogée au cours des dynasties des Song et des Yuan(milieu du 10e au milieu du 14e siècle.

    Quanzhou , ville du Fujian reconnue par l'UNESCO, est considérée comme point de départ de la route maritime de la soie. 

     

    Nouvelles brèves

     

    Au moins 20 personnes ont été tuées et 58 autres blessées dans la région autonome du Tibet, dans le sud-ouest de la Chine, après un violent tremblement de terre survenu samedi au Népal, a annoncé dimanche le centre régional des secours et des catastrophes.

     

    Un incendie s'est produit dans une centrale nucléaire au sud de Taiwan dimanche vers minuit, conduisant à l'arrêt de l'un des deux réacteurs.

     

    A la suite du puissant tremblement de terre de magnitude 8,1 qui a frappé le Népal le 25 avril, une équipe de secouristes chinoise a été envoyée sur place le 26 avril. Après quatre heures de recherches, l'équipe a retrouvé un premier survivant, un homme d'une vingtaine d'années. Les travaux de secours sont toujours en cours.

  • Quelques heures après le séisme, la Chine envoie une équipe de secours au Népal

    d43d7e14de0d16a6a4ba06.jpg

    62 membres de l'Equipe de recherche et de sauvetage internationale de Chine sont partis vers le Népal à six heures dimanche matin (deux h. du matin , heure française) pour participer aux efforts de secours humanitaire après le tremblement de terre de magnitude 8,1 qui a frappé le pays samedi.

     

    134185294_14300265894661n.jpg

    Avec six chiens de secours et du matériel médical, l'équipe est arrivée à Katmandou ce dimanche matin avec l'avion affrété spécialement, a indiqué l'Administration sismique de Chine.

     

    134185294_14300265895191n.jpg

    Parmi les sauveteurs, 40 font partie du 38e régiment de l'Armée populaire de Libération, qui relève du commandement militaire de Beijing. 20 % des sauveteurs expérimentés dépêchés sur place ont déjà participé à des missions de sauvetage internationales.

     

    134185294_14300265896501n.jpg

    Un tremblement de terre de magnitude 8,1 a frappé le Népal samedi à 14 h 11 (heure de Beijing), une catastrophe suivie par un second séisme de magnitude 7,0 à 14 h 45.

    d43d7e14de0d16a6b97d18.jpg

    d43d7e14de0d16a6b98e21.jpg

     

    d43d7e14de0d16a6b98e1f.jpg

     

    d43d7e14de0d16a6b98e22.jpg

     

     

  • Bonne nouvelle pour la Belgique,Volvo produira sa nouvelle petite voiture en Belgique

    Volvo Cars, le constructeur suédois contrôlé par le chinois Zhejiang Geely, va produire dans son usine belge un petit modèle utilisant une plate-forme et un moteur développés en commun avec sa maison mère chinoise, a déclaré son PDG à Reuters chine.

    Hakan Samuelsson, présent au Salon automobile de Shanghaï cette semaine, a précisé que ce futur nouveau modèle, sans doute appelé à remplacer le V40, serait également produit en Chine, sur un site qui reste à déterminer.

    Il a expliqué que les ventes de petits modèles de Volvo avaient toujours été trop faibles pour être rentables et que la marque avait donc besoin d'un partenaire pour partager les coûts de développement et de fabrication, en l'occurrence Zhejiang Geely, qui a repris Volvo à l'américain Ford en 2010.

     

    5mvolvo.jpg

    "Nous avons décidé que nous utiliserions Gand pour l'Europe", a dit Hakan Samuelsson en référence à l'usine belge de Volvo. "En Chine, nous allons regarder, nous n'avons pas encore décidé."

    Le groupe dispose de trois possibilités en Chine: les deux usines existantes à Chengdu, dans le sud, et à Daqing, dans le nord-est, et le futur site d'assemblage de Luqiao, près de la ville de Taizhou, dans l'est.

     

    Deux sources proches de Geely ont déclaré que Volvo et sa maison mère chinoise pourraient produire des voitures à partir de la plate-forme CMA (Compact Modular Architecture) sur le site de Taizhou.

     

                                               Nouvelles en Bref

     

    La Chine va livrer 100 chasseurs Xiaolong au Pakistan. 50 appareils ont déjà été livrés  et la Chine en livrera 50 autres dans les trois ans à venir.

    En Chine, plus de 80% des acheteurs continuent de payer comptant quand ils achètent une voiture, mais le crédit automobile progresse à grand pas sous l’aiguillon des constructeurs étrangers, soucieux d’enrayer le tassement de leurs ventes et de rajeunir leur clientèle.u salon de Shanghai cette semaine, des industriels évoquaient en souriant l’époque pas si lointaine, il y une douzaine d’années, où les acheteurs chinois apportaient aux concessionnaires des brassées de billets de banque en liasses serrées.

     

     

  • Quand les actions réactionnaires des syndicats nuisent à l'économie du pays

    Calais : les salariés de Schaeffler débrayent contre la présence d’ingénieurs chinois

    Voici ce que publiait "La Voix du Nord" ce mercredi:

    Mardi matin, à l’appel de la CGT, une soixantaine d’employés de l’équipementier automobile Schaeffler ont cessé le travail. Ils protestent contre la présence d’ingénieurs chinois, signe à leurs yeux d’une délocalisation probable. Afin d’éviter une levée de boucliers, le directeur de l’usine a préféré les renvoyer.

     

    syndicat,mondialisation,reactionnaire,economie

    Pour calmer les esprits, Jean-François Masbou, directeur de l’usine calaisienne, a préféré renvoyer les ingénieurs chinois. Il déplore : « Calais est l’usine leader du groupe. Elle a une responsabilité technique et technologique envers les autres entités de Schaeffler. On accueille régulièrement des salariés d’autres usines, des États-Unis, d’Allemagne, de Corée, d’Inde, de Chine. Et on n’enlève pas pour autant de process à Calais ». Il reproche au syndicat de « semer la peur » au lieu d’accompagner les « défis industriels ». « Cette attitude renvoie un mauvais message à la direction qui a beaucoup investi à Calais, avance le directeur. Cet épisode pourrait avoir un impact à l’avenir en termes d’investissement au niveau des machines et des infrastructures. Nos actionnaires réfléchiront peut-être à deux fois avant d’investir à Calais ».

    C'est ainsi que les syndicats conçoivent la solidarité et la mondialisation!!!

    Ces syndicalistes , à la mémoire courte, oublient que pendant plus d'un siècle, leur mouvement a pu progresser parce que leurs revendications, par ailleurs légitimes, ont été entendues par les patrons . Ces revendications ont été entendues parce que le patronat occidental , à l'époque, faisait de plantureux bénéfices sur le dos des travailleurs du tiers monde , comme par exemple les Chinois C'était avec l'argent gagné sur le sang et la douleur des travailleurs des pays colonisés ou ayant perdu leur liberté(comme la Chine) que les patrons cédaient aux revendications syndicales.

    En outre,si les Chinois cessaient d'investir en France , c'est l'économie française qui en subirait les conséquences. Si les Chinois cessaient d'acheter des Airbus , de se ruer sur les produits de luxe français , souvent fabriqués en Chine, où en serait l'économie française qui va déjà si mal?

     

                             Nouvelles en Bref

     

    L'opéra tibétain Le bonheur est en route, adapté d'après l'histoire d'un Thangka, a été présenté pour la première fois au public le 21 avril à Lhassa. La meilleure période de l'année pour visiter le Tibet s'étend du mois d'avril au mois de novembre, car elle permet non seulement d'admirer toute la diversité de la flore locale, mais aussi de participer à une multitude d'événements culturels.

     

    Avec une superficie de 4590 mètres carrés (le deuxième plus grand après l'Allemagne), le premier pavillon chinois à l'étranger fera ses débuts à l'Exposition Universelle de Milan 2015 le 1er mai. Le thème de cette année est "Nourrir la planète, énergie pour la vie", dans le but de sensibiliser le public à la sécurité alimentaire et à de meilleurs modes de vie.

     

     

                            

     

     

  • Un des « secrets » qui ont permis à la Chine de connaître trente années de croissance:une séparation stricte entre les banques commerciales (dépôts, crédits, etc.) et les banques d’affaires

    Ce que peu savent, c’est qu’un des « secrets » qui ont permis à la Chine de connaître trente années de croissance, c’est précisément qu’ils ont agi avec grande précaution pour empêcher toute dérive des banques.

     

    2009317144739978.jpg

    Dans un chapitre du livre « Transformer l’économie chinoise » publié en 2010, l’ancien vice-président de la Banque populaire de Chine Li Gang s’intéresse à la séparation bancaire, c’est-à-dire à la version chinoise du Glass-Steagall Act américain, et sa mise en œuvre en Chine. C’est dans le quatrième chapitre de l’ouvrage, intitulé « La logique intrinsèque de la réforme bancaire chinoise », que Li Gang se penche sur la question.

    D’après l’auteur, les banques chinoises pratiquent la séparation bancaire depuis 25 ans. Li Gang affirme :

    A l’époque des premières réformes (1991), la Chine avait opté pour le modèle de la banque universelle permettant notamment à la Banque chinoise des communications (une banque commerciale) de développer une activité de courtage en assurance. Cependant, suite à une période de surchauffe et de chaos économiques en juin 1993, les décideurs ont jeté le blâme en partie sur ce modèle mixte. Rapidement, ils ont décidé de tirer les leçons de l’expérience américaine et ils ont séparé les banques commerciales des banques d’affaires.

    Li Gang détaille ensuite les lois ayant permis de couper les banques en deux. « La Chine s’est officiellement engagée dans la séparation bancaire et a ordonné aux banques commerciales de se déconnecter de leurs filiales engagées dans des opérations de marché ».

    Dans le même chapitre, Li rappelle comment, une dizaine d’années plus tard, le débat refait surface. Lui-même était d’ailleurs plutôt en faveur du modèle de la « banque universelle ». C’est la crise de 2007-2008 dans la zone transatlantique qui finit par clore le débat.

    Ce qui fait qu’aujourd’hui la Chine dispose d’un système de banques séparées et leur offre le grand avantage de pouvoir faire faillite sans menacer ni le crédit, ni l’épargne, ni les dépôts, ni l’économie mondiale.

     

                                     Nouvelles en Bref

    Le paquet de réformes constitutionnelles concernant le processus électoral à Hong Kong est "légal, faisable, raisonnable et pratique", a déclaré mercredi le Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central).

     

    La région de Beijing-Tianjin-Hebei a enregistré en mars plus de jours de forte pollution de l'air que la moyenne nationale mensuelle, et une aggravation des conditions depuis février, a indiqué mercredi un rapport de l'organisme national de surveillance de l'environnement.

    Le Ministère chinois de l'Industrie et des technologies de l'information a récemment publié des données montrant que sur les près d'1,3 milliard d'abonnés à la téléphonie mobile en Chine, le nombre d'utilisateurs de l'Internet mobile a quasiment atteint les 900 millions. En mars, le nombre d'utilisateurs de la 4G a également continué à maintenir une croissance élevée, avec une augmentation nette de plus de 23 millions.

     

     

  • La communauté asiatique dénonce les actes de délinquance de plus en plus nombreux dont elle est victime en France

    FOREIGN201504220846000459875536018.jpg

    Ce qui suit,est l'illustration qu'en Ftance et en bon nombre de pays occidentaux  les sacro-saints "Droits de l'homme" sont en fait devenus "Droits des gangsters et terroristes"et qu'il s'agit d'un mensonge et d'une duperie que de  dire que ces soi-disant "Droits de l'homme" sont universels.

    Depuis quelque temps, les vols dont sont victimes les touristes chinois en France –mais aussi les Chinois y résidant en permanence- font régulièrement la une des journaux. Plus largement, la communauté asiatique dénonce les actes de délinquance de plus en plus nombreux dont elle serait victime en France, se mobilisant même par le biais d'une grande pétition pour faire connaitre ce problème aux autorités. C'est dans ce contexte qu'on a appris qu'un homme d'affaires d'origine chinoise a écrit à Manuel Valls pour lui dire son incompréhension face à la gestion par la police française d'une « affaire simple », le vol de sa valise.

     

    L'homme en question n'est pas n'importe qui : c'est Meng Fanchen, ex-vice-président de Lafarge international, est l'un des intermédiaires les plus influents en Europe pour ouvrir les portes du marché chinois. Il a raconté son histoire dans un mail, détaillant comment il s'est fait voler sa valise, contenant une belle somme d'argent, dans le TGV à la gare Montparnasse de Paris. Il a le sentiment que la police n'a rien fait pour l'aider dans ce qu'il juge être une « affaire simple », alors que les caméras de la gare ont probablement filmé les voleurs sortant de la rame et qu'il bénéficie par surcroit de deux témoignages.

     

    Ne s'en laissant pas conter, il a voulu dire son histoire au premier ministre Manuel Valls en personne. Afin, notamment, dit-il « d'améliorer l'attractivité de Paris et de la France pour les voyageurs d'affaires internationaux et les investisseurs potentiels ». Le jour du vol, le 13 novembre 2014, il allait à Bordeaux, invité par le maire de la ville Alain Juppé, pour un sommet franco-chinois. Meng Fanchen, de nationalité allemande, mais vivant à Paris, n'a pas hésité à écrire, amer, à Manuel Valls, le 24 novembre dernier, soulignant qu'« avant d'être en France, j'ai travaillé et habité pendant 14 ans en Allemagne et 32 ans en Chine. Cet incident est le pire que j'ai jamais vécu jusqu'à présent, et je suis très surpris par la façon dont est géré ce type d'incident d'un point de vue de la sécurité ».

     

    Enfonçant le clou, il ajoute que « bien que deux témoins aient décrit le suspect et que la caméra de surveillance ait enregistré tout ce qui a eu lieu, jusqu'à présent, votre système de police n'a pas été en mesure , à ce jour, d'aider à identifier et à attraper le voleur », et encore que « ces choses peuvent se produire partout. Mais la suite donnée à cet incident est consternante pour l'image de la nation et de l'État français, où, à l'évidence, les droits de sécurité fondamentaux de ses résidents et des contribuables ne semblent pas être respectés et correctement protégés par le système de police ». A ce jour, a-t-il précisé, il attend toujours une réponse de Manuel Valls…

    Nouvelles en Bref

    Selon le département national chargé de la sécurité au travail, un bilan établi mercredi à 10h00 fait état de 19 morts à la suite de l'inondation de la mine de charbon Jiangjiawan dans la province du Shanxi (nord). Les secouristes ont retrouvé 19 corps et sont engagés dans une course contre la montre pour sauver les deux mineurs toujours bloqués dans le puits.

    Tous les yeux sont maintenant rivés sur la liste des gagnants du Ve Festival international du film de Beijing qui a été inauguré en grand la semaine dernière. Les prix Tiantan, ou prix Temple du Ciel, ainsi que sont appelés les honneurs les plus élevés, seront présentés le jeudi 15 aux gagnants qui seront sélectionnés parmi des centaines de films produits dans 103 pays. «Le dernier loup», une production sino-française réalisée par Jean-Jacques Annaud, et « The Taking of Tiger Mountain », l'épopée révolutionnaire du réalisateur Hark Tsui de Hong Kong sont deux films qui sont susceptibles d'émerger comme favoris pour les prix, selon plusieurs cinéphiles chinois au festival.

     

     

     

  • Jean-Jacques Annaud : « mon film "Le Dernier Loup" est la preuve qu'une coproduction peut être un succès »

    002564bb44f7169f04ce24.jpg

     

    Un forum consacré à la coproduction cinématographique sino-étrangère a eu lieu vendredi dernier à l'Hôtel de Beijing dans le cadre du Festival international du film de Beijing.
    A cette occasion, le réalisateur français Jean-Jacques Annaud est revenu sur le tournage de son film "Le Dernier Loup", durant lequel il a permis à toutes les personnes de travailler avec un maximum de liberté. « Nous n'avions que sept Français dans l'équipe, mais il n'était pas du tout difficile de travailler avec des Chinois », a-t-il expliqué à propos du tournage. Et d'ajouter : « Les films d'Ang Lee sont une bonne combinaison des éléments chinois et occidentaux. Je regardais aussi mon film avec le point de vue d'un cinéaste, et non pas celui d'un Français, mon esprit est ouvert à différentes cultures ».
    Selon le réalisateur, s'il n'est pas toujours évident pour un film chinois de percer sur le marché international, cette coproduction sino-française montre la volonté de la Chine de travailler avec l'Europe. Certains distributeurs européens se sont par ailleurs engagés à distribuer ces films, ce qui facilite l'accès des films chinois aux marchés étrangers. « Mon film, Le Dernier Loup, est la preuve qu'un film issu d'une coproduction peut être un succès », a encore confié Jean-Jacques Annaud.
    Succès en Chine, c'est indéniable, peut être ailleurs, je ne sais pas, mais malheureusement pas en Belgique.
    Je suis allé revoir ce film que j'avais vu à Shenzhen en version chinoise, avec 4 de mes petits-enfants âgés de 7 à 13 ans, en Belgique et en version française.
    D'abord le distributeur a fait une erreur de programmation  en présentant ce film uniquement à 10h30 et selon les villes , seulement 2 à 4 jours , sans aucune publicité.
    Bien sûr , ce fut un flop magistral. Nous étions 13 dans la salle , nous 5 y compris.
    Pourtant, mes petits-enfants sont sortis émerveillés , le plus âgé me disant que c'était le plus beau film qu'il ait jamais vu. J'ai questionné les 2 familles qui avaient assisté à la projection, et les commentaires furent dithyrambiques.
    Le cinéma chinois a de beaux films, des films exceptionnels même, mais il y a une barrière à faire sauter. Je signale en passant que ,pour moi, le plus beau film que j'ai jamais vu est "Adieu ma Concubine". Ce film m'ayant plu tant pour sa valeur esthétique que pour l'histoire contée des deux protagonistes du film  sur fond d'histoire contemporaine de la Chine.
     
                            Nouvelles en Bref
     
    L'économie chinoise a ralenti à un rythme plus sûr et plus durable, marquant ainsi la transition vers sa « nouvelle normalité » économique, a déclaré un haut fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI).
     
    Deux personnes ont été condamnées à la peine de mort lundi pour trafic et vente de drogue dans la province chinoise du Shaanxi, et trois autres complices ont été condamnés à la peine de mort avec sursis, ont annoncé les autorités locales.
     
    La Chine a lancé trois nouvelles zones de libre-échange (ZLE) mardi, soit un an et demi après le lancement de la première ZLE à Shanghai. Les nouvelles ZLE ont pour objectif de soutenir la réforme et l'ouverture du pays, en simplifiant le système d'approbation administrative et en encourageant l'innovation et l'internationalisation. Les responsables du pays espèrent que les nouvelles ZLE pilotes dans les provinces du Guangdong, du Fujian et à Tianjin stimuleront la réforme économique de la Chine, et promouvront le commerce et les investissements.