• Samsung dément faire travailler des mineurs en Chine

    001ec94a2715156cc69703.jpg

    Un fournisseur chinois de Samsung Electronics et de Lenovo a nié hier avoir embauché des travailleurs mineurs, après les accusations d'un groupe américain.

    Samsung Electronics a assuré ne pas avoir trouvé de mineurs dans l'usine de HEG Technology à Huizhou, dans la province du Guangdong, à côté de Shenzhen.

    Un porte-parole de Lenovo a affirmé qu'une enquête serait menée suite aux allégations de China Labor Watch.

    Ce groupe de surveillance siégeant à New York a déclaré avoir trouvé plus de 10 mineurs travaillant à l'usine HEG au cours d'une enquête récente. Il a aussi affirmé avoir constaté que plus de 100 étudiants n'étaient pas payés pour les heures supplémentaires ou le travail de nuit qu'ils effectuaient.

    Le groupe a indiqué qu'il avait montré ses preuves à Samsung la semaine dernière et que l'entreprise avait demandé à son fournisseur de payer les salaires de certains étudiants.

    Cette ONG américaine est coutumière des accusations infondées et sans preuve . Leurs actions ont eu pour but de nuire à Apple ainsi qu'à la Chine.

    Mme Zeng, employée du département des ressources humaines chez HEG Technology, a déclaré que la société n'avait jamais embauché de mineurs, et qu'elle était équipée de systèmes de reconnaissance faciale pour s'assurer que les travailleurs n'étaient pas mineurs.

    Pour fabriquer les produits Samsung, HEG emploie des ouvriers âgés de 18 ans et plus, alors que l'âge minimum pour les ouvriers de Lenovo est de 16 ans, a-t-elle expliqué. La société fait appel à une société externe pour embaucher des étudiants.

    Samsung a déclaré avoir proposé à China Labor Watch de mener une enquête conjointe sur place « pour vérifier plus précisément » les allégations.

    Samsung a également déclaré avoir informé le groupe de surveillance des résultats de sa propre enquête, en ajoutant : « Nous trouvons regrettable que CLW ait rendu publiques ses allégations aujourd'hui sans aucune mention de notre déclaration ».

    Il s'agit de la deuxième fois en deux mois que China Labor Watch accuse les fournisseurs chinois de Samsung d'employer des mineurs.

    001ec94a2715156cc68a02.jpg

  • Foxconn lance un recrutement , ils ont besoin de plus de 100.000 ouvriers cette année en Chine, pour satisfaire les nouvelles commandes

    foxconn_worker-3.jpg

    La plus grande entreprise mondiale de fabrication d'appareils électroniques Foxconn a décidé de recruter 20.000 ouvriers pour son usine de Taiyuan, capitale de la province chinoise du Shanxi, en vue de fabriquer la nouvelle génération de smartphones.

    Le parc industriel de Foxconn à Taiyuan, qui compte déjà 51.000 employés, a encore besoin de main-d'oeuvre pour assurer le fonctionnement des nouvelles lignes de production dans lesquelles l'entreprise a investi 3,2 milliards de yuans (520 millions de dollars), a annoncé un responsable du service des ressources humaines sous couvert de l'anonymat.

    Selon lui, Foxconn doit recruter autant d'employés que possible, car la production devrait continuer de s'élargir jusqu'en 2016.

    Foxconn est un groupe industriel taïwanais spécialisé dans la fabrication de produits électroniques pour des entreprises informatiques mondialement connues, notamment Apple, Sony et Nokia.

     

    1a20942f10d09dfcc23b108ae8ed72a8.jpg

    Ses bases de fabrication de smartphones dans la partie continentale de la Chine se situent principalement à Taiyuan, à Zhengzhou, capitale de la province du Henan, et à Shenzhen, dans la province méridionale du Guangdong.

    Bien que les usines de Foxconn préfèrent utiliser des robots pour remplacer la main-d'oeuvre, les ouvriers humains sont irremplaçables dans beaucoup de domaines, notamment le contrôle de la qualité et la finition, selon le responsable.

    L'usine de Foxconn au Shanxi a exporté l'année dernière 5,96 millions de téléphones mobiles, affichant des revenus de 1,186 milliard de dollars, selon le bureau du commerce du Shanxi.

    Alors qu'Apple prévoit de dévoiler l'iPhone 6 le 9 septembre, les spécialistes de l'industrie estiment que les usines de Foxconn dans la partie continentale ont besoin de recruter plus de 100.000 ouvriers cette année pour suivre le volume des commandes qui arriveront.

     

     

    98a0deebe3fe11bf01813ba90ebb1117.jpg

    Usine Foxconn à Shenzhen où la firme a plus de 500000

    ouvriers et 50000 ingénieurs

  • Zaza et H&M épinglés en Chine , pour la vente de vêtements de mauvaise qualité

    IMG_4809.JPG

    Zara à Qianmen Beijing

    La majorité des vêtements de qualité médiocre ont été fabriqués en Italie, au Vietnam, en Corée du Sud ou au Bangladesh.

    Des vêtements importés de marques populaires étrangères telles que Forever 21, Zara, H&M et Mango sont apparus en haut de la liste des produits de qualité inférieure, lors d'un contrôle des autorités de l'inspection et de la quarantaine mené au cours du premier semestre 2014.

     

    Au cours de cette période, Il s'avère qu'un total de 12 305 échantillons prélevés ne répondraient pas aux normes exigées, a déclaré l'Administration générale chinoise de la supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine.

     

    Parmi ces vêtements, 396 cas seraient liés à des problèmes de sécurité en raison d'une mauvaise qualité, dont 107 appartenant aux quatre marques mentionnées ci-dessus.

     

    Sans toutefois donner plus de détails, lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi à Beijing.

     

    Cependant, les responsables ont fait part de de données manquantes en chinois ou erronées dans plus de 97% des 12 305 produits, d'une valeur de 47,67 millions de dollars.

     

    La majorité des vêtements de qualité médiocre ont été fabriqués en Italie, au Vietnam, en Corée du Sud ou au Bangladesh.

     

    Un indice PH trop élevé était le principal ennui pour les vêtements pour enfants importés, pouvant conduire à des problèmes de peau.

     

    Les modes fashion, connues pour leurs dernières tendances, le renouvellement régulier des collections, le processus de fabrication rapide et des tarifs plus qu'abordables, ont souvent été impliqués dans des scandales au niveau de la qualité ces dernières années. 

    U47P5029T2D513482F24DT20121006115228.jpg

    H&M ouvre son 100eme magasin en Chine à Nanning capitale du Guangxi de la Région autonome

    Zhuang dans le sud de la Chine

     

     

  • Chine : un cuisinier meurt mordu par un cobra dont il avait coupé la tête 20 minutes plus tôt

    4629363.jpg

     Cobra cracheur d'Indochine 

     

    Un chef cuisinier d'un restaurant de Foshan, dans le sud de la Chine, a été mordu à la main par un cobra qu'il devait cuisiner en soupe, rapporte, samedi 23 août, le Daily Mail (lien en anglais). Il avait pourtant coupé la tête du reptile plus de 20 minutes avant, et découpé le reste de son corps en morceaux. Il est mort en attendant les secours.

    "Même sans tête, et donc considéré comme mort, le serpent a toujours des fonctions réflexes", explique Yang Hong-chang, un expert des reptiles qui a travaillé plus de 20 ans sur les cobras. Selon lui, tous les serpents peuvent encore mordre et injecter leur venin jusqu'à une heure après avoir eu la tête coupée.

    Le cuisinier est mort d'asphyxie, le venin du cobra cracheur d'Indochine paralysant les fonctions respiratoires.  

     

     

     

  • Depuis longtemps, les experts nous annoncent l'effondrement de la Chine, mais nous voyons l'effondrement de leur théorie

    images.jpg

    Depuis la crise financière mondiale de 2008, les prévisions économiques se sont teintées d'un pessimisme global. Selon Wang Wen, chercheur à l'institut d'études financières de l'université Renmin, la plupart des prévisions qui avaient été émises sur la croissance économique de la Chine durant les 20 dernières années se sont avérées fausses, notamment celles des experts qui avaient prédit un effondrement de la Chine.

    La Chine aurait déjà dû s'effondrer trois fois

    Un effondrement avait déjà été prévu après la fin de l'URSS en 1989, qui désignait alors plutôt « l'effondrement du système politique chinois ». A cette époque, les bouleversements survenus en Europe de l'Est ont poussé les pays occidentaux à penser que la Chine subirait le même sort que l'Union soviétique. Mais une vingtaine d'années plus tard, la Chine a trouvé sa propre voie de développement et est parvenue à faire émerger son économie.

    La seconde prévision de ce type a eu lieu après la crise financière asiatique en 1997. Il s'agissait alors d'une « théorie de l'effondrement de l'économie chinoise ». « L'économie chinoise est en perte de vitesse et sa chute est amorcée. Le temps [de l'effondrement] arrivera avant les Jeux Olympiques de Beijing de 2008 », a écrit Gordon G. Chang dans son livre The Coming Collapse of China publié en 2001. Mais rien n'est plus éloquent que les faits : de 2003 à 2012, la Chine a maintenu une croissance annuelle moyenne de 10,5 %, tandis que l'inflation a été contenue en dessous de 3 %. Face à la crise, le gouvernement chinois a persévéré dans son principe de non-dévaluation du yuan, engagement qui lui valu la gratitude des autres pays d'Asie du Sud-Est. La « décennie d'or » de la coopération entre la Chine et l'ASEAN a alors commencé.

    C'est enfin après la crise financière de 2008 que la théorie de « l'effondrement de la société chinoise » en grande partie a vu le jour. Mais malgré la pression de la communauté internationale, la dépression économique et la panique sociale, la Chine a atteint ses objectifs de croissance. Le pays a également joué un rôle important dans la stabilisation des marchés financiers mondiaux, et est parvenu à réaliser une transition en douceur à l'issue du XVIIIe Congrès du PCC. La théorie de « la chute de la société chinoise » s'est donc effondrée avant même d'avoir été amorcée.

     

    images.jpg

    Que penser de la 4e « théorie de l'effondrement de l'économie chinoise » ?

    La vague commence à peine à disparaître que déjà une autre se forme : les prédictions d'un effondrement de l'économie chinoise se succèdent inlassablement. Avec le ralentissement de la croissance économique en 2012 et 2013, un regain de pessimisme a surgit dans les prévisions concernant l'économie chinoise. Un effondrement financier était prédit, justifié par la morosité du marché immobilier, les dettes des gouvernements locaux ainsi que le risque financier systémique. Il est donc nécessaire d'analyser ces arguments erronés et de les analyser de façon logique et rationnelle.

    Premièrement, la Chine traverse actuellement une période de changement de vitesse, marquée par les convulsions de la restructuration économique. Les mesures prises pour stimuler l'économie ont d'ailleurs besoin d'un certain temps avant de porter leurs fruits. Tout cela a causé un ralentissent de la croissance économique chinoise. Deuxièmement, certaines statistiques concernant le marché immobilier, les dettes et le « shadow banking » sont les véritables responsables du pessimisme ambiant du marché. Troisièmement, depuis le début de la crise financière mondiale, les Etats-Unis et le Japon ont successivement adopté des mesures d'assouplissement quantitatif, ce qui a entrainé une série de dévaluations concurrentielles par les pays développés et une forte fluctuation des taux de change sur le marché international. Récemment, les Etats-Unis ont mis fin aux mesures d'assouplissement quantitatif, engendrant une nouvelle vague de fuite des investissements. Par ailleurs, le réajustement de la stratégie commerciale américaine a intensifié des litiges commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis.

    imagesQ1BA2XRY.jpg

    Des mesures contre la pression exercée sur l'économie

    Une série de mesures doivent être prises pour lutter contre la pression exercée sur l'économie. Une première mesure consiste à s'appuyer sur la réforme pour mettre en place un système de bonus permettant de promouvoir une croissance économique stable. Une seconde mesure repose sur l'innovation. Qu'il s'agisse de la restructuration stratégique de l'économie ou de la transformation des modes de développement économique, il convient de renforcer les stratégies de développement axées sur l'innovation. Troisièmement, l'attention doit être portée sur la nouvelle urbanisation puisque, au cours des dix prochaines années, près de 300 millions de personnes quitteront la campagne pour s'installer dans les villes. Quatrièmement, l'ouverture. Au premier semestre de cette année, la Chine a approuvé l'établissement de quatre nouvelles zones de développement de niveau national pour promouvoir la croissance de l'économie. Il s'avère en effet qu'une étape stratégique de poids pour promouvoir le degré d'ouverture de l'économie consiste à mettre en place des zones de libre-échange. Les mesures adoptées par la Chine permettront d'améliorer la structure économique du pays, et de mieux surmonter les obstacles liés aux zones de libre-échange occidentales.

    En un mot, si l'on mentionne les risques d'effondrement de l'économie chinoise, il convient davantage de suggérer qu'elle fait aujourd'hui face à une période de transition pénible, qui lui permettra ensuite de reprendre un nouvel envol.

     

    44434.jpg

  • Paris ,la ville qui déçoit le plus les Chinois quand ils arrivent en Europe

    sans-titre.png

    Selon un récent reportage de la chaîne Bloomberg News, un virus frappe actuellement les touristes chinois en visite en  la capitale française : le « syndrome de Paris ». Sous l'influence des images et clichés véhiculés par les médias et le cinéma, les Chinois se rendant à Paris pour la première fois s'attendent à découvrir une charmante capitale européenne, classique, somptueuse et accueillante, mais se heurtent une fois sur place à la réalité parisienne : rames de métro bondées, serveurs rudes et expéditifs et pickpockets spécialisés dans le vol d'argent liquide. Les touristes en reviennent parfois traumatisés , bien loin de l'image romantique qu'ils ont depuis la Chine.

    Jiang He, un étudiant shanghaien de 20 ans, a rapidement déchanté après son arrivée à Paris. Il avait choisi Paris pour son premier voyage à l'étranger, mais à peine arrivé sur le sol français, à l'aéroport, il apprend que l'un des passagers chinois de son vol s'est fait dérober ses bagages. Jiang He a ensuite été surpris pas la quantité de mégots et d'ordures jonchant les rues de la ville lumière : « Je croyais que les villes d'Europe étaient très propres, mais j'ai trouvé Paris très sale, et ça n'a pas l'air de déranger les Français ».

     

    sans-titre.png

    Les Chinois sont influencés par ce qu'ils voient dans les médias et au cinéma, c'est pourquoi lorsqu'ils découvrent le « vrai » Paris, ils sont choqués par ce qu'ils voient. « Ils ont une image trop idéalisée de la France », estime Jean-François Zhou, directeur général d'Ansel Travel, agence de voyage spécialisée dans l'accueil de touristes chinois. « Pour certains, le séjour finit dans les larmes et ils jurent de ne plus jamais revenir ».

    La France voit dans cet afflux régulier de touristes chinois un élément crucial pour relancer son économie. Selon Thomas Deschamps, responsable des études à l'Office du tourisme de Paris, la région parisienne a accueilli 900 000 touristes chinois l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à 2012. « Le nombre de touristes chinois continue d'augmenter, mais moins vite qu'avant », a-t-il précisé. D'après Jean-François Zhou, cette tendance est en partie liée à la lutte anti-corruption menée par Beijing, qui a fait chuter les dépenses des Chinois, mais également à leurs craintes concernant l'accueil qui les attend dans la capitale.

     

    images.jpg

     

    En 2012, les touristes chinois dépensaient en moyenne 59 euros à Paris, soit deux fois plus que les autres touristes étrangers. Ils sont donc souvent pris pour cible par les voleurs, d'autant plus qu'ils ont transportent  de grandes sommes en liquide. « Paris est une ville romantique, mais il faut être naïf pour croire que le crime n'y existe pas », juge un commissaire de police du 8e arrondissement. Aujourd'hui, la sécurité est la plus grande préoccupation des Chinois à Paris.

    Le syndrome du voyageur est un trouble fréquent, causé par la confrontation des touristes avec une réalité en décalage avec leurs attentes. Dans le cas du syndrome de Paris, les touristes ont une vision excessivement romantique de la ville. Jean-François Zhou explique que les touristes chinois ne s'attendent pas à trouver des locaux si peu aimables et des professionnels du tourisme si peu accueillants : « Les serveurs ne sont pas patients avec eux et ne parlent pas anglais. Nos clients sont souvent déçus par l'attitude des Parisiens ».

    images.jpg

     

    L'année dernière, la mairie de Paris a distribué un guide intitulé Paris en toute sécurité, également publié en chinois, dans lequel les touristes peuvent trouver des informations pratiques expliquant, entre autres, comment discerner les vrais policiers des imposteurs et les vrais taxis des faux ; comment se prémunir contre les vols de sacs ; et comment réagir en cas de vol ou d'agression. La ville a également augmenté les effectifs policiers dans les quartiers les plus touristiques et les grands magasins. La préfecture de Police de Paris a, quant à elle, mis en place une procédure de plainte simplifiée en 16 langues, comprenant le chinois. C'est pas mal , mais cela n'a diminué en rien les agressions dont sont victimes les Chinois.

    images6MFS1G3G.jpg

     

  • La Chine montre l'exemple: huit terroristes exécutés au Xinjiang

    FOREIGN201408250830000350375782592.jpg

    Huit terroristes ont été exécutés au Xinjiang avec l'approbation de la Cour populaire suprême, a-t-on appris samedi du département de l'information de la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

    A noter que de nombreux pays musulmans qui participaient en Chine, à des exercices antiterroristes ont donné un avis favorable à ces sentences . Par contre l'AFP dont on peut se demander si elle est une agence de propagande ou une agence de presse ,a rapporté l'événement en présentant les criminels comme "terroristes" . Voilà des guillemets qui en disent long sur la manière dont l'AFP use pour conditionner l'opinion publique française .

    sans-titre.png

     

     

    Les huit terroristes ont été condamnés pour leur implication dans cinq affaires criminelles, à savoir l'attaque terroriste sur la place Tian'anmen à Beijing, l'attaque contre la police à Aksu, la fabrication illégale d'explosifs et l'homicide volontaire à Kachgar, et l'établissement d'une organisation terroriste, le meurtre de fonctionnaires gouvernementaux et l'incendie d'un poste de contrôle à Hotan.

     

    Huseyin Guxur, Yusup Wherniyas et Yusup Ehmet ont été condamnés à la peine de mort et privés de leurs droits civiques pour avoir organisé et dirigé une organisation terroriste et menacé la sécurité publique. Ils ont orchestré l'attaque terroriste sur la place Tian'anmen à Beijing qui a fait 3 morts dont 2 touristes étrangers et 39 blessés le 28 octobre 2013.

    images.jpg

     

     

    Rozi Eziz a été également condamné à la peine de mort. Il a été reconnu coupable de s'être saisi d'armes à feu et d'avoir tué intentionnellement des fonctionnaires du gouvernement le 28 juin 2013 dans le district de Wushi à Aksu.

     

    Abdusalam Elim a établi et dirigé un groupe terroriste en mai 2011. Abdusalam Elim et d'autres membres du groupe ont écouté et regardé des matériaux audio-visuels extrémistes et ont mené des activités religieuses illégales. Ils ont levé des fonds pour financer l'entraînement physique de leurs membres et la fabrication, le stockage et le transport de dispositifs explosifs. Il a été condamné à la peine de mort et privé de ses droits civiques.

     

    Memet Tohtiyusup a regardé des matériaux audio-visuels sur l'extrémisme religieux, la violence et le terrorisme depuis février 2013. Il a tué un citoyen innocent le 18 avril 2013. Il a été condamné pour homicide volontaire à la peine capitale et privé de ses droits civiques.

     

    Abdumomin Imin a organisé des entraînements terroristes depuis mars 2008 et était le leader d'un gang. Il a incité Bilal Berdi et d'autres membres à incendier deux postes de contrôle et deux véhicules de police en 2011 et à tuer un responsable du bureau forestier à Hotan le 13 décembre 2013. Ils ont tous été condamnés à la peine de mort et privés de leurs droits civiques.

    images.jpg

     

  • Mister Bean se fait remarquer à Shanghai

    FOREIGN201408221700000387569553422.jpg

    Mr. Bean» vient de se rendre pour la première fois en Chine. Lors de sa visite de trois jours dans le pays (du 19 au 21 août), le célèbre humoriste britannique n'a pas manqué de s'illustrer, en dansant notamment avec plusieurs femmes d'un âge moyen sur une place à Shanghai.

    Le créateur et interprète du personnage de Mr. Bean, a confié qu'il ne jouera plus ce rôle le jour où il sentira n'être plus aussi souple et agile.

     

    Rowan Atkinson a également reçu de nombreuses invitations de sociétés chinoises pour des coopérations de films. 

    FOREIGN201408221700000385696884151.jpg

    FOREIGN201408221700000389717734667.jpg

    FOREIGN201408221700000393282321042.jpg

    FOREIGN201408221700000399739654046.jpg

    FOREIGN201408221700000393538911844.jpg

  • Des adolescents chinois à la découverte de la science israélienne, pour les organisateurs c'est une façon de renforcer les liens entre les deux pays

    76591_01_01.jpg

    L'Institut Weizmann, Rehovot

    Dix-neuf adolescents venant de la province chinoise d'Anhui (à proximité de Shanghai) ont eu l'opportunité de visiter Israël durant 10 jours grâce au premier "Smart-Up Camp", qui a eu lieu en juillet. Ce séjour est une initiative de l'entreprise israélienne Shirat Entreprises Ltd.  et de deux entreprises chinoises, l'une publiant un magazine de vulgarisation scientifique pour les jeunes (Anhui Youth Magazine), l'autre offrant des formations pour le numérique (WanXin Media).

    Il s'agit du premier programme scientifique permettant à des adolescents chinois de venir en Israël et est considéré par les organisateurs comme une façon de renforcer les liens entre les deux pays.

    Un programme très complet

    Pour participer, les adolescents ont dû passer un concours très sélectif. Les heureux élus ont été accueillis à l'Institut Weizmann où, en plus de la visite de laboratoires, des ateliers dédiés à la robotique, à l'électricité, à l'agriculture et la biologie marine leur ont été proposés.

    Le séjour, d'une durée de 10 jours, leur a également permis de visiter Israël (perturbé par le conflit avec le Hamas, qui n'a toutefois pas effrayé les jeunes visiteurs) et de rencontrer des Israéliens issus de différents milieux, afin d'avoir un aperçu aussi complet que possible de ce pays aux multiples facettes.

    Renforcer l'attractivité de l'Institut Weizmann grâce aux séjours scientifiques

    Le président de l'entreprise Shirat, Eliezer Manor, a participé il y a plusieurs années à l'un des premiers séjours scientifiques organisés pour les jeunes à l'Institut Weizmann. C'est ce séjour, raconte-t-il, qui l'a ensuite conduit à étudier par la suite la physique à l'Institut, où il a décroché un diplôme de master. Ce séjour lui a aussi donné envie de s'impliquer dans divers projets de formation.

    Le programme "Smart-up" a pour but de renforcer l'attractivité de l'Institut Weizmann auprès du public chinois, ainsi que l'explique le professeur Irit Sagi, doyenne de la Feinberg Graduate School de l'Institut : "Nous croyons que ces deux nations [Israël et la Chine] sont très proches en terme de culture et d'intérêt pour la science. Nous espérons développer ces interactions à tous les niveaux - pour créer des programmes d'échanges entre la Chine et Israël pour des étudiants, des post-doctorants et des chercheurs".

    Par ailleurs, "Smart-Up" était le premier d'une série de trois événements célébrant le 50ème anniversaire des séjours scientifiques à l'Institut Weizmann. Le prochain, prévu pour cet automne, se concentrera sur l'Histoire.

     

    chinese.jpg

    http://www.shirat-enterprises.com/  pour connaître cette société israélienne

    site en anglais ou en chinois

     

     

  • Chine : un Allemand condamné à mort à Xiamen pour double homicide,malgré l'opposition de l'Allemagne

    xiamen.jpg

    Un tribunal local de Xiamen, dans la province du Fujian, a condamné à mort un ressortissant allemand pour double homicide. C'est la première fois que la République populaire de Chine prononce la peine capitale contre un citoyen allemand.

    « L'exécution n'aura pas lieu dans un futur proche. Le verdict sera d'abord soumis à l'approbation du Tribunal suprême populaire », a déclaré au Global Times une source interne au Tribunal intermédiaire populaire de Xiamen .

    Le ministère des Affaires étrangères allemand a fait savoir jeudi que Berlin était catégoriquement opposé à toute forme de peine capitale, et qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que le jugement ne soit pas appliqué.

    L'Allemand de 36 ans serait originaire de Teisendorf, dans l'état de Bavière. Il avait assassiné son ex-petite amie vénézuélienne et le compagnon de celle-ci avec un marteau et un couteau dans une rue de Xiamen, en juin 2010, d'après le site d'actualité allemand Focus Online.

    Dans une interview accordée à la Presse , l'avocat de l'accusé Chen Liqun a indiqué que son client n'avait pas encore décidé s'il allait faire appel ou non de la décision du tribunal.

    « La Chine n'acceptera aucune ingérence judiciaire d'autres pays », a commenté jeudi Mo Shaoping, avocat de défense pénale réputé et professeur à l'Université centrale des finances et d'économie de Beijing.

    Il a ajouté que l'opposition du gouvernement allemand à la peine de mort n'affecterait aucune décision judiciaire en Chine, à moins que le criminel ne bénéficie de l'immunité diplomatique.

    A ce jour, environ 140 pays ont aboli la peine capitale. La Chine, le Japon, Singapour et les Etats-Unis font partie des 58 restants.

    Le ressortissant allemand n'est pas le premier étranger à se voir infliger la peine de mort dans l'Empire du Milieu. En 2009, un ressortissant du Royaume-Uni d'origine pakistanaise avait été condamné à mort pour trafic de drogue. En 2011, trois Philippins avaient également été exécutés pour le même crime.