Protestation dans le Yunnan :un temple ferme ses portes, rejetant le plan de l'administration locale d'un projet de commercialisation

FOREIGN201408181643000139838429038.jpg

Vendredi 15 août 2014, le Temple Panlong situé dans la province du Yunnan a fermé ses portes aux touristes qui venaient brûler de l’encens .

 

Un temple de la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine) a fermé ses portes aux touristes le 15 août, rejetant le plan de l'administration locale d'un projet de commercialisation. Mais le dimanche 17 août, les autorités ont annoncé la réouverture du site après plusieurs discussions.

 

Vendredi matin, les visiteurs du temple Panlong avaient trouvé les portes closes, et une pancarte placée à l'entrée indiquant : «Puisque le gouvernement envisage de mettre à niveau le temple et de le commercialiser, ce qui va perturber cet endroit, le temple a décidé de fermer temporairement pour retrouver un environnement calme de méditation. Merci de votre compréhension».

 

Ce monastère, est l'une des trois principales destinations bouddhistes de la province du Yunnan, à environ trois kilomètres du canton de Jincheng dans le comté de Jinningcounty. Créé en 1347, le Temple Panlong attire de nombreux touristes et bouddhistes en Chine et à l'étranger.

 

Le fermeture de ce lieu faisant suite à une réunion du gouvernement local le 14 août avec les responsables du temple concernant la mise à niveau du Pavillon Wanghai (une partie annexe du complexe), selon les nouvelles de soir de Chuncheng, un journal de la province du Yunnan. Les élus locaux ayant proposé de créer un musée et une salle multimédia à l'intérieur du pavillon.

 

L'abbé et les moines n'ont pas accepté cette proposition. «Nous moines ne pouvant pas vivre un quotidien de commercialisation», a déclaré Ren Qing, un moine du temple.

 

Et d'après les rumeurs le gouvernement local se prépara également à augmenter les prix des billets.

 

Deux jours après la fermeture du temple, le 17 août, les autorités ont annoncé officiellement sur Weibo l'abandon du projet.

 

«Le gouvernement local ne visait qu'à améliorer le Pavillon Wanghai et pouvoir faire admirer la culture du Temple Panlong et de la région du Yunnan. A aucun moment, il n'a été question de commercialiser le temple. Cette mésentente est due à un manque de communication suffisante».

 

«Après plusieurs réunions et entretiens, le malentendu a été levé. Le temple a réouvert ses portes ce dimanche à 11h30. 

 Source: le Quotidien du Peuple

Les commentaires sont fermés.