• Bonne Année 2014 恭喜发财发大财 Gong Xi Fa Cai Fa Da Cai

    an.jpg

    Les dirigeants chinois célèbrent le Nouvel An 2014

    Les dirigeants chinois ont célébré mardi matin à Beijing le Nouvel An 2014 avec les conseillers politiques.

    Le président Xi Jinping, le Premier ministre Li Keqiang et les cinq autres hauts dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) dont Zhang Dejiang, Yu Zhengsheng, Liu Yunshan, Wang Qishan et Zhang Gaoli, ont participé à une réception organisée par le Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC).

    Xi Jinping a prononcé un discours lors de la réception.

     

    Xi Jinping adresse ses voeux de Nouvel An au personnel de première ligne et aux personnes âgées

    Le président est arrivé dans la société de chauffage située dans le sud-ouest de Beijing vers 09h00 pour se rendre compte des dispositions prises pour le chauffage de la ville, de la rénovation des équipements et du réseau de distribution du chauffage.

    Le président a adressé ses voeux au personnel de première ligne de la société et a encouragé tout le monde à travailler méticuleusement pour que toutes les familles puissent passer un hiver au chaud et de bonnes vacances.

    Il s'est ensuite rendu au foyer de vieillards sans soutien vers 11h00 et a dialogué avec des résidents, se renseignant sur leurs revenus mensuels et les frais qu'elles payaient à l'établissement.

     

    Tournée de l'Orchestre National de Lyon en Chine pour la nouvelle année 2014

    L'Orchestre National de Lyon sera en tournée en Chine entre le 29 décembre 2013 et le 4 janvier 2014, sous la baguette de son directeur artistique Léonard Slatkin, offrant au public des concerts du Nouvel An à Guangzhou, Shenzhen, Hangzhou, Shanghai et Pékin.

  • Des vidéos de léopards de l'Amour sauvages dans le Nord-Est de la Chine

    F201312281023153126424958.jpg

    Une des vidéos montre clairement un léopard de l'Amour sauvage avec des taches sombres en forme de pièces de monnaie sur sa peau, qui a marché devant la caméra et est resté pendant 10 secondes. La vidéo haute définition d'un léopard de l'Amour a été prise à 9h52 le 23 mai 2013, dans le Comté Suiyang. dans la Province du Heilongjiang en Chine du Nord. L'organisme de surveillance de la faune de la province du Heilongjiang a annoncé le 27 décembre qu'il avait pris trois vidéo de trois léopards de l'Amour. [Photo / Xinhua]

     

    Les autorités forestières de la province du Heilongjiang, dans le Nord-est de la Chine, ont diffusé vendredi trois vidéos de léopards de l'Amour, une espèce menacée.

    Les trois vidéos haute définition (HD) ont été enregistrées dans une réserve naturelle de la commune de Suiyang, dans le Comté de Dongning, le 23 mai et le 1er septembre respectivement. selon le bureau de l'industrie forestière de la province.

    Le bureau a également publié une vidéo HD de tigres de Sibérie le 18 décembre.

    « C'est la première vidéo HD en direct de léopards de l'Amour sauvages enregistrée dans le Heilongjiang ». a déclaré le Dr Feng Limin du Groupe de Spécialistes des Félins de la Commission de survie des espèces de l'Union internationale pour la protection de la nature.

    Les animaux ont été confirmés comme étant deux léopards mâles adultes. a déclaré M. Feng. qui est également biologiste de la faune à l'Université Normale de Beijing.

    Les léopards vus dans la vidéo étaient forts et agiles. ce qui montre qu'ils étaient en bonne santé. a déclaré Zhang Shusen. un responsable du Bureau de l'industrie forestière de la province.

    La population sauvage est en augmentation dans les forêts du Heilongjiang, du fait des projets de protection des forêts naturelles ont permis d'améliorer l'écosystème. a-t-il dit.

    Le léopard de l'Amour et le tigre de Sibérie vivent principalement dans l'Est de la Russie. dans le Nord-est de la Chine et dans le Nord de la péninsule coréenne de part et d'autre de la rivière Amour.

    Un nombre estimé à environ 500 tigres de Sibérie et 40 léopards de l'Amour vivraient actuellement à l'état sauvage.

     



  • Plus de 500 législateurs chinois démissionnent après la découverte d'une fraude électorale

    W020080926517181091657.jpg

    L'organe législatif local de la province du Hunan (centre) a limogé 56 législateurs provinciaux pour cause de fraude électorale.

    Les organes législatifs au niveau du district de la ville de Hengyang au Hunan ont de plus accepté samedi la démission de 512 membres de l'Assemblée populaire municipale de Hengyang qui avaient accepté des pots-de-vin de ces 56 législateurs.

    L'enquête préliminaire suggère que les 56 députés élus à l'Assemblée populaire provinciale ont offert des dessous-de-table à 518 membres de l'Assemblée populaire municipale de Hengyang et à 68 autres membres du personnel, pour un montant total de plus de 110 millions de yuans (environ 9,14 millions d'€), selon un communiqué samedi de l'organe législatif provincial du Hunan.

    "Tong Mingqian a manqué à son devoir en tant que fonctionnaire en charge et par conséquent est directement responsable de cette affaire", indique le communiqué.

    Le 21 décembre, il a été démis de son nouveau poste de vice-président du comité provincial du Hunan de la Conférence consultative politique du Peuple chinois. Il a de plus fait l'objet d'une enquête de la part de la commission centrale de contrôle de la discipline du PCC.

  • La Chine abolit le système de rééducation par le travail et permet formellement à plus de couples d'avoir deux enfants

    apl,laojiao,enfant unique

    Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN) a voté et adopté samedi, lors de sa session bimestrielle, une résolution pour l'abolition de la rééducation par le travail, "laojiao" en chinois.

    La résolution de l'APN souligne que toutes les peines légales de rééducation par le travail avant l'abolition du système resteront valides.

    Après l'abolition du "laojiao", ceux qui purgent de telles peines seront libérés. Leur temps de peine restant ne sera pas exécuté.

    "La résolution de l'APN entrera en vigueur dès la date de promulgation", selon la même source, soit samedi.

    La résolution invalide une décision de 1957 du Conseil des Affaires d'Etat sur la rééducation par le travail et une résolution de le même année du Comité permanent de l'APN pour adopter la décision du Conseil des Affaires d'Etat. Elle annule également les règlements supplémentaires relatifs votés en 1979.

    La rééducation par le travail permettait à la police de garder jusqu'à quatre ans en détention des personnes, en général arrêtées pour des délits mineurs, sans procès public.

    Yang Huanning, vice-ministre chinois de la Sécurité publique, avait indiqué auparavant que les amendements à la Loi criminelle et les nouvelles règles sur la sécurité publique et la lutte contre la drogue avaient progressivement rendu le "laojiao" redondant.

    La mission historique du "laojiao" est terminée.

     

     

     

    La Chine permet formellement à plus de couples d'avoir deux enfants

     

    Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) a aussi formulé samedi une résolution visant à permettre aux couples dont l'un des deux conjoints est enfant unique d'avoir deux enfants.

    Le Comité permanent de l'APN a voté et adopté, lors de sa session bimestrielle qui s'est clôturée samedi, une résolution sur l'ajustement et l'amélioration des politiques relatives au planning familial.

    La résolution, équivalente à un document légal en Chine, délègue aux gouvernements locaux la mise en oeuvre de la nouvelle politique.

    "Ils devront modifier les politiques locales relatives au planning familial, ou publier une mesure spéciale, à terme, sur la base de l'évaluation de la situation démographique locale, conformément à la loi sur la population et le planning familial, et à cette résolution", a-t-on appris du document.

    Le Parti communiste chinois (PCC) a décidé d'assouplir la politique de l'enfant unique lors de la 3e session plénière du 18e Comité central du PCC.

  • Deux Chinois sur trois trouvent l'homosexualité inacceptable

    mariagegaychine.jpg

    Deux adultes sur trois en Chine trouvent l'homosexualité inacceptable, principalement parce qu'elle est incompatible avec les valeurs traditionnelles chinoises, selon une enquête publiée hier par l'Université Jiaotong de Shanghai.

    L'université a demandé à près de 3 500 habitants de 34 villes du pays ce qu'ils pensaient de sujets controversés tels que l'homosexualité, le suicide, l'euthanasie, la violence domestique et l'avortement.

    Il était demandé aux participants d'évaluer leur acceptation de chaque sujet entre un et cinq points. Un point signifiait que le comportement en question était inacceptable, et cinq points le qualifiait de tout à fait compatible avec la vie de tous les jours.

    L'enquête a montré que 58 % des répondants ont donné un point au sujet de l'homosexualité, contre 8,3 % lui en accordant cinq. Environ 10,5 % lui en ont donné deux, également dans la gamme inacceptable, tandis que 18,3 % ont préféré les trois points signifiant une opinion neutre.

    86,5 % des participants ont jugé le suicide inacceptable.

    Quant à la violence domestique, 94,3 % des répondants ont qualifié le comportement d'inacceptable, avec 87,3 % du panel total lui donnant un point.

    À l'inverse, l'acceptation du divorce est élevée avec 71,5 % des répondants estimant qu'il n'y avait rien de mal à cela, marquant un renversement de la vision traditionnelle que le mariage est pour toujours.

    Plus des deux tiers des répondants ont dit qu'ils ne pouvaient accepter l'euthanasie, et près de 60 % étaient contre l'avortement.

    Près de 70 % ont affirmé que les enfants devraient être le principal soutien de leurs parents du troisième âge, contre seulement 19 % qui estiment que le pays devrait être responsable de cette prise en charge, une indication que le devoir filial est encore dominant dans la société chinoise.

    Toutefois, l'enquête a montré que les personnes ayant un niveau d'éducation et des revenus plus élevés ont tendance à être d'accord avec l'idée que le pays devrait prendre soin des personnes âgées. Les répondants plus âgés avaient également tendance à soutenir ce point de vue.

    Lorsque les enquêteurs ont demandé aux participants s'ils pensaient que la valeur d'une personne pouvait être évaluée en fonction de ses revenus, plus de 75,4 % ont répondu non.

    Sur le sujet controversé de l'indifférence croissante au sort des autres, et le manque de chaleur dans la société, l'enquête a révélé que 64,8 % des répondants estimaient qu'ils pouvaient faire confiance aux autres. Plus les répondants étaient âgés, moins ils étaient susceptibles de faire confiance à autrui. Toutefois, 78,4 % ont dit qu'ils étaient prêts à aider un inconnu.

    L'enquête a conclu que, bien que les valeurs personnelles des Chinois aient beaucoup changé au cours des 30 dernières années, les valeurs traditionnelles jouent encore un rôle prédominant.

    Les enquêteurs ont appelé les gens à être plus tolérants des différentes opinions sur les sujets controversés.

     

  • Noël à travers la Chine

     

     

     une centaine d'étudiants ont célébré Noël en se déguisant en père Noël dans le district de Guanggu à Wuhan.noel.jpg

    Noël dans un centre commercial à Jinhua, dans la province du Zhejian

     

    noel.jpg

    Le 24 décembre, la Place du nouveau siècle à Handan, dans la province du Hebei.

    noel.jpg

    Maintenant, la fièvre de Noël atteint les villes moyennes en Chine

    Un résident de Beijing pose avec des artistes étrangers à Sanlitun, le quartier commerçant de la capitale, pour célébrer le réveillon de Noël. (Photo : Wang Jing/China Daily)

    Les chefs d'un grand nombre de restaurants et hôtels ont passé notamment la veille de Noël à rôtir les dindes et à remuer la sauce aux canneberges, pour passer un joyeux et délicieux réveillon.

    «C'est notre huitième réveillon de Noël», a déclaré le propriétaire d'un restaurant à Mutianyu dans la banlieue de Beijing.
    «Nous avons du jazz en direct» a t-il indiqué, «et après le dîner, nous chantons des chants de Noël. Nous avons de l'oie rôtie et tous les accompagnements... De nombreux desserts et un repas bien arrosé. Pour nous ce n'est pas l'occasion de la célébration d'une fête religieuse, au contraire nous fêtons Noël d'une manière non sectaire dans la bonne camaraderie et un plaisir accessible à tous».

    Les célébrations laïques abondent. La veille de Noël, les fêtards à Hong Kong avaient le choix entre l'hôtel holiday buffets pour regarder le ballet Casse-Noisette de Tchaïkovski ou à un défilé de mode jazzy, l'ozone, un endroit branché de la ville où les femmes qui avaient adopté une tenue "style glamour" étaient admises gratuitement à entrer.

    Le Shenzhen OCT harbor Breeze Beach a lui accueilli un carnaval de danse sur le sable, avec une bataille d'oreillers moelleux et un défilé de mode par des robots déguisés en personnages de Hollywood. L'an dernier nous avions participé à une party et dansé sur la digue sous les palmiers aux décorations de Noël.

    «Pouvoir assister à la messe à Beijing le jour de Noël est un cadeau merveilleux de Dieu», a confié Peter Thong, un Malaisien en Chine depuis plus de 25 ans.

    «Noël est un temps de réflexion et de renforcement de la foi en notre Seigneur Jésus-Christ», a-t-il souligné avant d'assister à la messe hier soir à la cathédrale de l'Immaculée-Conception de la capitale.

    «Cela me donne une grande joie pour célébrer Noël avec des gens de partout dans le monde à Beijing, une ville emblématique de internationalisme».

    Pas de Noël n'est complet sans vin chaud, une concoction mijotée à partir de vin rouge, de pomme et de jus d'orange, de cannelle et d'autres épices, a expliqué Andrew White, le sommelier d'un restaurant du quartier de Sanlitun à Beijing. Il propose à ses clients sa "recette secrète" la veille et le jour de Noël, avec un dîner traditionnel.



  • Le réveillon de Noël à Beijing, l'église de Wangfujing bondée

     

    noel.jpg

    Le 24 décembre, un grand nombre de Pékinois célèbrent Noël à l'église de Wangfujing.

    A Beijing, les quartiers commerciaux ont lancé leurs soldes de Noël et ont créé une ambiance de fête en installant des arbres de Noël devant leurs portes. Voici les images prises lors du réveillon de Noël dans les quartiers commerciaux de Beijing, comme Xidan et Wangfujing

    noel.jpg

    La rue commerciale de Wangfujing pendant le réveillon de Noël.

     

     

     

    noel.jpgDes passants attachent leurs souhaits sur le sapin de Noël à Xidan.

    noel.jpg

    Certains passants ont pris des photos des décorations illuminées à Xidan.

    noel.jpg

    Les célébrations de Noël à l'église de Xishiku à Beijing

     

     

  • Rachat de vignobles : une vague chinoise déferle sur la France , les Chinois sont les plus gros propriétaires après les Belges

    vin.jpg

    Après avoir signé un contrat d'achat valant 30 millions d'Euros, le milliardaire chinois Lam Kok (Hao Lin) est mort dans un accident d'hélicoptère avec celui qui lui avait vendu le château, James Grégoire.

     

    Le fait que les chinois investissent de plus en plus dans des vignobles en France ces dernières années a suscité la polémique dans le pays. Certains s'opposent à cette tendance en réclamant que les vignobles restent « français », lors que les autres les attendent les bras ouverts, convaincus que les investissements pourraient faire rebondir la production en difficulté.

    Il existe environ 8000 châteaux dans la région bordelaise, dont quelques dizaines ont été rachetés par des Chinois, au prix moyen de 10 millions d'Euros. Le rachat du château de la Rivière, où l'accident d'hélicoptère a eu lieu, est considéré comme la plus grosse transaction avec les Chinois (30 millions d'Euros). Entre 2009 et 2012, le nombre de châteaux que les Chinois possèdent a augmenté de 2 à 25, et cette année, on en compte 50.

    Selon Julien Thomas, le représentant en Asie de la commission du vin bordelais, « les portes de Bordeaux sont toujours ouvertes aux investisseurs étrangers », car « ils y apportent de l'argent, permettant de renouveler les équipements de production».

    Avec 5 ou 10 châteaux de plus, les Chinois vont devenir les plus gros propriétaires étrangers dans la région, dépassant les Belges.

    Certains châteaux rachetés par les Chinois ont été revendus aujourd'hui. D'après un journaliste français, « la circulation des investissements s'accélère, et les nouveaux propriétaires des châteaux sont toujours chinois ».

    Selon un acheteur chinois, « un certain nombre de châteaux ont été vendus pour cause de déficit. Car la gestion d'un château est d'ailleurs un autre défi pour ces nouveaux propriétaires ».

  • L'usine du père Noël est en Chine, à Yiwu

     

     

    Yiwu-Market-Export-Business-Agent.jpg

    Yiwu Market

     Yu Qiaofang, propriétaire de ZhengQiao Christmas Gifts, vise à présent les marchés brésilien et russe. Elle annonce d'ailleurs une hausse des ventes cette année.

    De fait, le Brésil est devenu la première destination des exportations de produits de Noël fabriqués à Yiwu. Ce sont en effet 12 % des exportations de Yiwu qui pénètrent le marché brésilien. Les exportations vers la Russie ont quant à elles augmenté spectaculairement et affichent une hausse de 300 % par rapport à l'an dernier.

    Le marché chinois n'est pas épargné lui non plus. La consommation intérieure continue en effet de croître dès lors que les Chinois sont de plus en plus nombreux à s'initier aux joies de la période de Noël.

    « L'an dernier, le marché chinois ne représentait que 10 % de nos ventes. Cette année, 20 % de nos produits sont destinés aux consommateurs locaux », explique Wang Jinjing, propriétaire de Xinyuan Christmas.

    Il y a quelques années, la fête de Noël en Chine était confinée aux salons des hôtels internationaux qui organisaient des "Christmas Party" maintenant les magasins vendent de nombreux sapins et toute la décoration. Les vendeurs et vendeuses dans les magasins d'articles cadeaux et dans les grandes surfaces arborent tous le calot du père Noël et les centres commerciaux diffusent des chants de Noël.

    Malgré cela , « La compétition est rude cette année. En 2011, quelques 400 entreprises étaient spécialisées dans la fabrication des produits de Noël, elles étaient 500 en 2012, et cette année elles sont près de 750. Ainsi, les entreprises doivent se partager des parts du gâteau plus petites », commente Chen Jinlin, secrétaire générale de l'Association des articles de Noël de Yiwu.

     

    yiwu.jpg

    Yiwu, une ville de la province du Zhejiang qui a énormément bénéficié de ce qui fut le modèle de croissance chinois axé sur les exportations. Arrivé à la gare de Yiwu, on est directement mis dans le bain. "Bienvenue à Yipu où vous pouvez tout trouver, sauf la surprise" , nous dit-on en guise d'accueil.

    Voici à nouveau venue la saison des Jingle Bells, Mistleto et autres chants de Noël. Alors que vous vous apprêtez justement à fêter Noël, pourquoi ne pas jeter un œil à la ville où toutes ces décorations voient le jour.

    Dans cette ville de moins d'un million d'habitants, on dénombre pas moins de 750 entreprises spécialisées dans la fabrication et la vente de décorations de Noël. Pourtant, dans une conjoncture peu favorable où le coût de la main-d'œuvre augmente et l'euro est affaibli, comment se portent les entreprises chinoises qui font affaires à l'étranger cette année?

    Shen Minhua, propriétaire de LeiRen Christmas, est spécialisée dans la fabrication des décorations de Noël. Selon ses dires, les ventes de cette année sont, dans l'ensemble, quasiment similaires à celles de l'an dernier, bien que les commandes en provenance d'Europe aient légèrement  chuté.

    A voir les stands débordants de marchandises destinées au Mondial de football qui aura lieu au Brésil cette année , je me dis qu'on ne doit pas se faire de soucis pour les commerçants de Yiwu et si j'ai croisé moins d'Européens , j'ai remarqué que les visiteurs du Moyen-Orient et d'Afrique était en augmentation exponentielle.

     

    yiwu-toys-market1.jpg

  • Le président israélien apprécie le rôle de la Chine dans le processus de paix au Moyen-Orient

     

    F201312210935441278911746.jpg

    Le président israélien Shimon Peres a apprécié jeudi "le soutien constructif de la Chine" dans les efforts pour rétablir la paix entre Israéliens et Palestiniens.

    Lors d'une entrevue avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, M. Peres a indiqué que la paix devait être atteinte en prenant des initiatives, et qu'elle ne pouvait survenir toute seule ou en attendant.

    M. Wang a exprimé l'espoir qu'au moment crucial des négociations de paix israélo-palestiennes, Israël prendra une bonne décision, en faisant progresser les pourparlers et en établissant une base solide pour la paix au Moyen-Orient.

    Saluant le développement économique et social de la Chine, le président israélien a noté que les deux pays sont en train de développer et renforcer leurs relations dans divers domaines.

    "La Chine est le plus grand modèle dans l'histoire récente, qui prouve que des millions de personnes peuvent échapper à la pauvreté grâce à leurs propres mains et à leur esprit", a-t-il fait remarquer, avant d'ajouter que "le Moyen-Orient pourrait et devrait tirer des leçons de cette expérience".

    M. Wang, le premier chef de la diplomatie chinoise en visite en Israël depuis 2009, a visité le Yad Vashem, le musée en mémoire de l'Holocauste, et assisté à un séminaire présenté jeudi par des universitaires israéliens et palestiniens.
    F201312210934142390329560.jpg