• Début de la semaine d'or en Chine, semaine de congé pour la Fête Nationale

    tian.jpg

    Chaque année, pour la Fête Nationale , le 1 octobre, la place Tian'anmen est décorée de milliers de fleurs . Nombreux sont les Chinois qui se rendent à Beijing, car la Fête Nationale correspond avec une semaine d'or, c'est-à-dire une semaine de congé.

    Vacances officielles, jour fériés, congés payés … La liste, contrairement aux idées reçues, s’allonge un peu plus chaque année en Chine !

    Pas étonnant, les médias occidentaux au lieu d'informer leurs lecteurs , les conditionnent avec leur propagande antichinoise . Ils occultent tout ce qui est mieux en Chine qu'en Europe. Résultat, l'occidental moyen s'imagine , à tord, que la vie en Chine est un enfer pour le travailleur .

    Comme pour tout, cela change à la vitesse grand v et l'enfer d'hier devient un mauvais souvenir. Il n'y a qu'à voir les hordes de Chinois qui se répandent dans tous les sites touristiques de la planète.

    121.JPG

     

    Calendrier des vacances officielles

    En Chine, il existe trois semaines de vacances officielles. Instaurées en 1999 , les trois semaines de vacances nationales légales chinoises, appelées «semaines d'or» sont:


    -La semaine de la Fête du Printemps ou  Nouvel An Chinois, dont les dates sont fixées en fonction du calendrier lunaire et qui se situe, en général, entre la fin janvier et la mi-février. C’est la fête la plus importante. Si sept jours de congés sont octroyés, les célébrités du Nouvel An durent deux semaines au total et se terminent par la Fête des Lanternes. Nombreux sont les travailleurs quittant leurs usines afin de rentrer chez eux qui prolongent leurs congés payés de une ou deux semaines , payées ou non.

    -La semaine du Premier mai,  qui se limite à trois jours de congés et encore car depuis 2008 , les travailleurs doivent prester 2 autres jours à la place. Cette décision fut prise suite à la multiplication des jours de congés..


    -La semaine du 1er octobre qui marque la proclamation de la République Populaire de Chine, le 1er octobre 1949.

    Pendant ces périodes de congés, la majorité de la population est en vacances, ce qui occasionne des déplacements de population considérables ! Évitez donc de voyager durant ces périodes d'autant que les billets de train et d'avion, ainsi que les chambres d'hôtels sont très difficiles à se procurer et beaucoup plus chers qu'en temps normal.

    Plus de 610 millions de passagers devraient voyager  durant les vacances de la fête nationale, soit une augmentation de 6% en glissement annuel, a annoncé jeudi le ministère des Transports (MDT).

    Les chemins de fer chinois transporteront plus de dix millions de personnes le jour de pointe des vacances de la fête nationale, a annoncé jeudi la société des chemins de fer de Chine.

    Du 28 septembre au 7 octobre, le volume quotidien de passagers atteindra en moyenne 8,1 millions, soit une hausse de 10,9% ou une augmentation de 5,73 millions de passagers par rapport à l'année précédente, a précisé la société dans un communiqué.

    F201210081639505595195732.jpg

     

    Autres dates de jours fériés.

     

    -La Fête des morts - Qinmingjie . C’est le jour où l’on honore la mémoire des morts. Les familles se rendent sur la tombe de leurs ancêtres. Ce jour-là, on ne fait pas la cuisine et on ne mange que des aliments froids.

    -La fête des Bateaux-Dragon - Duanwujie . Lors de cette fête, des courses de bateaux-dragon sont organisées à travers le pays. On mange des gâteaux de riz gluant agrémentés soit de viande ou d'haricots rouges, enveloppés de feuilles de roseau , appelés zongzi.

    -La Fête de la Mi-automne - Zhongqiujie - (le 15 du 8e mois environ en octobre). C’est la fête de la réunion familiale en Chine. Tous se réunissent à table, placée dans une cour pour admirer la lune lumineuse, en bavardant et en dégustant des gâteaux de lune appellés yuebing.

     

    132157984_21n.jpg

     
     
     
     

     

  • La Chine célèbre le 2564ème anniversaire de la naissance de Confucius

    kong.jpeg

    Entrée du quartier Kong à Qufu où tous les résidents sont des descendants de Kong Fuzi,

    Confucius . Tous ont Kong comme nom de famille.

    F201309291555572492022542.jpg

    Des délégués sud-coréens participent à une cérémonie commémorative à l'occasion du 2564e anniversaire de la naissance de Confucius au Temple de Confucius à Qufu, la province du Shandong (est de la Chine), le 28 septembre 2013. Qufu étant la ville natale de ce grand philosophe et éducateur chinois.

    kong 2.jpeg

    Tombe de Kong Li , fils de Confucius.

    kong3.jpeg

    Dans ce cimetière de Qufu où se trouverait la tombe de Confucius , ne peuvent être inhumé que des descendants mâles de Confucius.

    F201309291555595981392936.jpg

    Une jeune chinoise lit des œuvres reflétant la pensée de Confucius au cours d'une cérémonie commémorative à l'occasion du 2564e anniversaire de la naissance de Confucius à Beijing

    kong 4.jpeg

    Temple de Confucius à Beijing

    F201309291555552484927492.jpg

    Des artistes participent à une cérémonie commémorative marquant le 2564e anniversaire de la naissance de Confucius au Temple de Confucius à Taipei (Taiwan)

    F201309291555531380223891.jpg

    Une cérémonie a lieu à l'occasion du 2564e anniversaire de la naissance de Confucius à Nanjing, capitale de la province chinoise du Jiangsu

    F201309291555431628693683.jpg

    A Beijing, un garçon se voit inscrire un point rouge sur son front lors d'une cérémonie commémorative à l'occasion du 2564e anniversaire de la naissance de Confucius

    kong3.jpeg

    Cérémonie  dans un temple de la ville de Changchun pour rendre hommage au grand philosophe à l'occasion de son 2564e anniversaire. Une centaine de personnes ont participé à la cérémonie devant une foule importante.

     

     

  • Comment voyager à petit budget à Beijing

    image.jpeg

    Il est possible de trouver des billets d'avion de différents aéroports européens pour 500 € aller-retour , en cherchant sur internet. Quelques mois avant mon départ, je cherche sur tous les sites possibles. Cette année je pars avec KLM , l'an dernier je suis parti 2 fois avec Lufthansa et une fois avec British Airways .

    Pour le visa, si vous comptez vous rendre à Hong Kong ou à Macao, prenez le visa plusieurs sorties.

    place2.jpeg

    La porte de Tian'anmen

    Metro Ligne1 :

    Station - Tian'anmen est

    Assister au lever du drapeau national sur la place Tian'anmen est une activité incontournable. La fanfare militaire joue l'hymne nationale le 1er, le 11e et le 21e de chaque mois.

    La stèle commémorative des Héros du peuple chinois, le Musée national de Chine, la porte de Tian'anmen et le mausolée du président Mao Zedong sont les sites à ne pas manquer sur la place Tian'anmen. Ces sites sont gratuits, sauf la Porte de Tian'anmen dont le billet d'entrée est de 15 yuans (adulte) ou 5 yuans (étudiant).

    La Cité interdite se trouve également dans ce quartier. Le billet d'entrée y est de 60 yuans. Si vous voulez y visiter les salles d'objets précieux et les cloches, vous devrez payer 10 yuans supplémentaires.

    001ec94a271513af8cd82d.jpg

    Gugong ou La Cité Interdite

    Station – Wangfujing

     

    wangfu.jpg

    Vous arrivez dans la rue commerciale la plus animée de Beijing. Considérée comme le N°1 des rues commerciales de Chine, la rue de Wangfujing est un lieu emblématique de Beijing. Le centre commercial « Oriental Plazza» (Dongfang Xintiandi) est le paradis du shopping et abrite les enseignes de nombreuses marques internationales.

    Au No.9, Shuaifuyuan Hutong, Wangfujing vous pourrez manger un des meilleurs canards laqués de Beijing .

     Quanjude Roast Duck Restaurant est moins couru que la maison mère à  Qianmen mais il y fait plus calme et le service y est meilleur.

     

    wagfu2.jpg

     

     

    Metro Ligne2 :

    Station – Qianmen

    001ec94a271511ca5e140e.jpg

    La rue commerciale de la Porte Qianmen est un lieu idéal pour découvrir la culture traditionnelle de Beijing. Le canard laqué du restaurant Quanjude est connu partout dans le pays mais j'ai d'autres adresses. La porte Qianmen est la seule porte aussi bien conservée à Beijing. Le billet d'entrée est de 10 yuans.

    La rue de Qianmen est une des rues commerciales traditionnelles de Beijing, où vous trouverez de nombreux restaurants qui offrent les spécialités de la capitale. Essayer le tram « dangdangche » pour découvrir la vie ancienne des Pékinois. A côté de vous avez Da Shi Lar , rue aux anciens et beaux magasins et où vous pouvez visiter la première salle de cinéma de Chine et où, au IXXème siècle , fut présenté le premier film chinois.

    Si vous continuez sue Qianmenxi vous arrivez à la cathédrale du sud de Beijing . Nantang, est l'édifice catholique le plus ancien de Pékin. En 1605, une église de style chinois est construite sur le site actuel de la cathédrale par le prêtre jésuite Matteo Ricci avec l'accord de l'empereur Wanli,ce fut la première église de Beijing .

     

    nantang.jpg

    Ligne 4 :

    Station : Yuanmingyuan

    La sortie de la station de métro n'est qu'à 200m de la porte du parc Yuanmingyuan. Le billet d'entrée du parc est de 10 yuans. Il vous faudra ajouter 15 yuans pour admirer les ruines des constructions occidentales des familles royales de la dynastie des Qing.

    Horaires : 7h à 19h de mai à août ; 7h à 18h30 en septembre et octobre ; 7h à 17h30 durant les autres mois de l'année.

    001ec94a271511ca5e640f.jpg

    Cette merveille, pillée et incendiée par les barbares anglo-français ( Victor Hugo)

    Station – la rue de Zhangzizhong

    Le quartier Nanluoguxiang est un site incontournable près de cette station de métro. Promenez-vous vers l'ouest le long de la rue Di'anmen Est et vous le trouverez facilement. La rue Nanluoguxiang est une rue qui s'étend du nord vers le sud et abrite de nombreux bars. De plus, les petites boutiques d'objets artistiques et de vêtements sont une spécialité du quartier.

     

    Nanluoguxiang-Street.jpg

    Ligne 8 :

    Station – Parc olympique

     

    001ec94a271511ca5f0418.jpg

    Le Nid d'oiseau

     

    001ec94a271511ca5f0a1a.jpg

    Le Cube d'eau

     

    Le stade national, surnommé le nid d'oiseau, et le centre national de natation, aussi appelé le cube d'eau, se trouvent à proximité de cette station. Il s'agit des deux sites principaux des Jeux olympiques de Beijing de 2008.

    Prix du billet d'entrée : Nid d'oiseau – 50 yuans, Cube d'eau – 30 yuans

     

    Ligne 10 :

    Station – Tuanjiehu

    001ec94a271511ca5f461c.jpg

    Sortez de la station et marchez vers l'ouest, vous arriverez au stade des ouvriers de Beijing (Gongti). Ce quartier est connu pour ses bars. La vie nocturne très animée du quartier attire de nombreux étrangers qui vivent à Beijing. Ce quartier a un peu supplanté Sanlitun  peu distant.

     

    Station – Yong'anli

    001ec94a271511ca5f7d1e.jpg

    La station Yong'anli se trouve près du quartier commercial Xiushui et « The Place », un écran LCD géant de 100* 20m suspendu à Shimaotianjie.

    Xiushui est le légendaire marché de la soie , connu dans le monde entier.

    silk.jpg

     

  • Inauguration de l'exposition « L'harmonie et la beauté du Tibet »

    001ec92b902913ae3a1b30.jpg

    Le 26 septembre dans la matinée, la cérémonie de remise des prix du 2e concours des beaux-arts « L'harmonie et la beauté du Tibet : Mon rêve chinois », ainsi que la cérémonie d'ouverture de l'exposition présentant les œuvres du concours, ont eu lieu au Centre national des arts du spectacle de Beijing.

    Dans son discours prononcé à cette occasion, Chen Xiqing a jugé que, malgré leurs différentes formes d'expression artistique, toutes les œuvres participantes avaient dépeint, sous divers aspects, le Tibet réel, soit « un Tibet beau et harmonieux » qui abrite les paysages les plus spectaculaires du monde et dont le développement est tout aussi remarquable. « Nous invitons tous nos amis du monde entier à venir visiter le Tibet, de sorte qu'ils puissent découvrir par eux-mêmes l'harmonie et la beauté du Tibet », a-t-il déclaré.

     

    001ec92b902913ae3a2839.jpg

    Selon les résultats officiels, cinq œuvres d'art se sont vu décerner le Prix d'or, il s'agit de : « Shakya Mani » (Thangka, par Chizin Rapten), « Les constructeurs dans mon souvenir de l'Ouest » (Aquarelle, par Ma Chunxing), « Tashi delek » (Peinture chinoise traditionnelle, par Zheng Meiqiu), « Le vent soufflant et les nuages flottant » (Estampe, par Pei Tianlin) et « La bénédiction des montagnes sacrées » (Peinture à l'huile, par He Yanwu). En outre, dix œuvres ont été récompensées du Prix d'argent, et quinze autres du Prix de bronze.

    L'ensemble des 30 œuvres lauréates et 170 autres œuvres sélectionnées seront exposées au Centre national des arts du spectacle du 26 septembre au 10 octobre. L'exposition sera ouverte au public et l'accès sera gratuit de 9h à 20h. Par la suite, les 200 œuvres partiront pour une série d'expositions à l'étranger.

     

    001ec92b902913ae39e116.jpg

    Le 2e concours des beaux-arts « L'harmonie et la beauté du Tibet » et son exposition ont été organisés en partenariat par les sites internet China Tibet Online et Tibetculture.net, et la Fédération des cercles littéraires et artistiques de la région autonome du Tibet.

    Plus de 300 personnes ont assisté à la cérémonie d'ouverture, et notamment les organisateurs du concours, les membres du jury, les artistes récompensés et les journalistes de différents médias.

     

    001ec92b902913ae3a0828.jpg

    001ec92b902913ae39c90f.jpg

    001ec92b902913ae39fa21.jpg

    001ec92b902913ae39ec1b.jpg

     

  • L'investissement chinois sauve 100.000 emplois en Europe ( Ecole de gestion d'Anvers)

    cosbelcalendar2.jpg

     

    La montée des investissements chinois a contribué à créer ou à préserver environ 100 000 emplois en Europe en 2011-12, alors qu'un ralentissement a frappé l'économie de ce continent, selon un rapport.

    La principale conclusion est contenue dans le Rapport d'investissement Euro-Chine, un rapport bisannuel de l'École de gestion d'Anvers, en Belgique.

    En janvier 2013, il y avait 7 148 entreprises avec investissements chinois en Europe, et celles-ci employaient 123 780 personnes. Un an plus tôt, il n'y en avait que 4 525 avec 27 381 employés.

    « Nous avons constaté que les investissements chinois en Europe ont bondi à tous les égards en 2011-12 », a déclaré Zhang Haiyan, chef de l'équipe de recherche et directeur scientifique du Centre de recherche Euro-Chine de l'université. « L'histoire de l'investissement chinois en Europe s'écrit encore. »

    En plus d'une augmentation rapide du nombre d'entreprises à capitaux chinois et du nombre de leurs employés, M. Zhang a déclaré que les actifs des entreprises à capitaux chinois ont également grimpé en flèche.

    Dans le premier rapport publié en novembre 2011, il avait calculé que ces actifs étaient d'environ 15 milliards d'euros (20,2 milliards $). En janvier dernier, le chiffre s'élevait à environ 88 milliards d'euros.

    Selon M. Zhang, les recherches de son équipe étaient basées sur les données de la base de données de la Amadeus European Company Database qui contient des données financières et commerciales complètes sur plus de 19 millions d'entreprises enregistrées dans 43 pays européens.

    Cette année, la Chine est devenue le troisième plus important investisseur direct étranger, après les États-Unis et le Japon.

    L'écart entre son investissement extérieur et intérieur se rétrécit. Certains organismes internationaux ont prévu que la Chine va devenir un investisseur net en 2017.

    Plus de la moitié des sociétés de propriété chinoise en Europe font des bénéfices, selon le rapport, alors qu'en revanche, plus de 80 % des entreprises européennes en Chine font des bénéfices.

    La différence reflète probablement la détérioration de la situation économique en Europe, selon M. Zhang.

    Ce dernier a déclaré que les entreprises chinoises ont intensifié leur activité de fusions et acquisitions transfrontalières en Europe, en ciblant les compagnies de services et de fabrication à forte intensité de savoir et de haute technologie en Europe de l'Ouest et du Nord.

    Les enquêtes commerciales ont en quelque sorte propulsé les investissements chinois en Europe. Investir directement de l'argent dans les entreprises y faisant des affaires aide les entreprises chinoises à éviter les barrières tarifaires, selon M. Zhang.

    Bien qu'on estime généralement que les investissements potentiels de la Chine à l'étranger seront très élevés, jusqu'à présent, le pays n'a fourni qu'une petite part de l'investissement direct étranger dans l'Union européenne.

    La part cumulée de la Chine en stock intérieur d'IED de l'UE en provenance des pays non membres de l'UE était inférieure à 0,4 % en 2011.

    « Ce très faible pourcentage devrait certainement apaiser les craintes exprimées par certains hommes politiques et médias au sujet de l'influence croissante de la Chine dans le marché et l'industrie de l'Europe », a déclaré le rapport sur l'investissement.

     

    investissement.jpg

     

  • En Chine, les personnes âgées préfèrent que leurs enfants prennent soin d'elles à la maison

    age.jpg

    Près de 70 % des personnes âgées de Shanghai préfèrent que leurs enfants prennent soin d'elles à la maison plutôt que de compter sur les services communautaires, selon une étude du Bureau des statistiques de Shanghai.

    Un peu plus de 21 % d'entre elles seraient favorables à des programmes de soins fournis par la collectivité, notamment l'entretien ménager et les livraisons de repas à domicile ou dans des établissements communautaires.

    Toutefois, seulement 11,1 % étaient prêtes à passer le reste de leur vie dans des maisons de retraite.

    Pour son enquête, le bureau a interrogé 2 248 personnes âgées de 60 à 79 ans un peu partout dans la ville.

    Il a constaté que jusqu'à 87,5 % des personnes interrogées avaient toujours l'opinion traditionnelle selon laquelle leurs enfants doivent prendre soin d'elles. Cela était particulièrement le cas dans les zones rurales.

    L'enquête a cependant noté une tendance vers une option de style occidental qui soulagerait le fardeau qui pèse sur leurs enfants.

    Environ 73,1 % des personnes ont dit qu'elles hypothéqueraient leur maison en contrepartie de pensions. Sous un tel régime, elles pourraient encore vivre dans leur maison jusqu'à leur mort, alors que la propriété irait à des banques ou à d'autres institutions financières.

    Mais selon le rapport, l'idée promue par le Conseil des affaires d'État dans un document publié le 13 septembre a rencontré un accueil mitigé, surtout chez les personnes dont les parents ont des biens et qui craignent de perdre leur héritage.

    Règlements relatifs à l'immobilier

    L'idée défie les croyances traditionnelles chinoises selon lesquelles les enfants ont le devoir de soutenir leurs parents et en retour, ils peuvent hériter de leurs biens.

    Cette idée n'est pas nouvelle. Tout comme Beijing et Guangzhou, Shanghai a testé le programme en 2003, mais il n'a pas eu le succès escompté, notamment en raison des règlements de la Chine sur les biens immobiliers.

    Par exemple, dans les zones rurales, les personnes âgées n'ont pas le droit de vendre leurs propriétés et ne peuvent donc pas participer au programme.

    Le bail de 70 ans touchant l'immobilier constitue l'autre obstacle majeur en Chine. Selon le droit immobilier, la propriété privée peut être louée pour seulement 70 ans. Bien que la loi stipule également que le bail peut être prorogé, le coût n'est pas précisé.

    La volatilité du marché immobilier contribue également à l'hésitation des institutions financières concernant ce plan, car elles craignent que la baisse des prix aille à l'encontre de leurs intérêts.

     

    chinois.jpg

  • La Journée sans voiture prend de l'ampleur en Chine mais se termine par un embouteillage monstre

    F201309231520272191284762.jpg

    Plus de 150 villes chinoises dont Beijing, ont participé dimanche à la Journée internationale sans voiture pour lutter contre la pollution de l'air.

    Ce dimanche, des secteurs sans voitures ont été introduits dans les zones proches du Parc olympique de Beijing, la rue commerçante animée de Wangfujing et la destination touristique populaire de Nanluoguxiang.

    Le thème de la Journée sans voiture était cette année « Circulation verte, air frais ». 
    153 villes chinoises ont pris part à la campagne de la Journée internationale sans voiture, encourageant la population à emprunter les transports en commun.

    Les résidents ont été invités à se déplacer à pied , à vélo ou utiliser les transports publics, selon la Commission municipale des transports de Beijing.

    A Beijing, afin de faciliter les déplacements, dimanche, les 17 lignes de métro de la capitale ont prolongé leur temps de service de trente minutes.

    Les représentants du gouvernement et les habitants ont été invités à prendre part à cet événement pour soutenir les efforts de la ville pour promouvoir un transport vert, pour un air plus pur.

    F201309231520217739112633.jpg

    Les étudiants signent leurs noms sur une bannière pour promouvoir la Journée mondiale sans voiture dans un club de vélo de la ville de Xingtai, la province du Hebei (nord de la Chine), le 22 septembre


    A Zhengzhou, la capitale de la province du Henan (dans le centre du pays) , 90% des voitures du gouvernement n'étaient pas autorisés à prendre la route.

    La Shanghai Public Transportation Card Company a organisé une promotion des transports en commun et offert une loterie d’un montant d’un million de yuans (163 400 dollars) de dons.

    embouteillage.jpg

    Photo prise le 22 septembre à Beijing, le pont de Guomao à Beijing complètement engorgé.
    Peu après la fête de la Mi-automne, Beijing a célébré, comme de nombreux autres pays, la Journée mondiale sans voiture. Toutefois, cette journée s'est terminée par d'importants embouteillages. D'après les chiffres du bureau de la circulation de Beijing, en cette première journée de travail après les vacances de la Mi-automne et pour différentes raisons, les bouchons ont été particulièrement intenses dans la capitale.
     

    embouteillage 2.jpg

  • La différence entre la cuisine chinoise et la cuisine française et la différence entre les livres de cuisine chinois et français

    0019b91ec98113a8dc7508.jpgLe 18 septembre, dans le cadre du Festival international du livre de Beijing, Edouard Cointreau, le directeur et fondateur du Festival du livre culinaire et président de la cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards, a donné une conférence sur l'importance de l'art culinaire dans les cultures chinoise et française et sur l'évolution du livre de cuisine.

    La différence entre la cuisine chinoise et la cuisine française

     

     

    654.JPG

    « Si on demande à un Français ce qui est bon, il pense immédiatement à une chose agréable au goût. Si on pose la même question à un Chinois, il va penser à plusieurs choses », explique M. Cointreau. Selon lui, les Chinois apprécient certains aliments dépourvus de goût car ils sont bons pour la santé, comme les concombres de mer. « Deuxièmement, il y a beaucoup plus de critères dans la cuisine chinoise. En plus du goût et des cinq sens, la cuisine chinoise prend également en considération la texture des aliments ». L'aspect visuel est très différent entre les cuisines chinoise et française. « Les Chinois voient les couleurs différemment des Occidentaux. Il n'y a pas de bon absolu. C'est très culturel », a-t-il ajouté.

    La différence entre les livres de cuisine chinois et français

     

     

    0019b91ec98113a8dc750b.jpg

    La cuisine chinoise est très appréciée à l'étranger. « A Paris, il y plus de restaurants chinois que de restaurants français. Les Français trouvent normal de manger chinois une fois par semaine à Paris. Mais on ne trouve pas en France assez de bons livres de cuisine chinoise en français », estime Edouard Cointreau.

    Qu'est-ce qu'un bon livre de cuisine ? Les critères de qualité sont universels selon Edouard Cointreau : un livre qui montre la passion et les émotions de l'auteur est un bon livre. Par ailleurs, les livres qui se vendent le mieux se ressemblent également partout dans le monde: il s'agit de recettes rapides, simples et peu coûteuses à faire chez soi. « Ce genre de livres représente près de la moitié des livres de cuisine d'un pays », précise-t-il.

    « Il y a plus de blancs et moins de texte dans un livre de cuisine français que dans un livre chinois», affirme Edouard Cointreau, en parlant des différences de mise en page entre les livres chinois et français. Selon lui, il s'agit d'un choix non seulement esthétique, mais également culturel. « Un livre de cuisine est à la fois un livre de techniques pour apprendre cuisiner et un livre de culture qui présente le patrimoine culturel d'un pays. Certains éditeurs chinois se sont déjà rendu compte de cette différence, mais n'osent pas ajouter davantage de blancs, parce qu'ils ont peur que le public chinois n'apprécie guère cette technique ».

    Le vin rouge chinois

    M. Cointreau a encore apprécié les exploits réalisés dans le secteur du vin rouge en Chine. « Il y a cinq ans, je disais que les Chinois auraient besoin de 10, 15 ou 20 ans pour parvenir aux normes internationales. Mais aujourd'hui, ils y sont déjà parvenus, tout va très vite ! Pour mieux promouvoir l'exportation du vin rouge chinois à l'étranger, il faut tout de même investir davantage dans la promotion et le marketing ».

    Interrogé sur l'éventualité d'un projet dans notre pays, Edouard Cointreau a révélé qu'il dévoilerait lors de la Foire du livre de Francfort (Allemagne) le 10 octobre un projet de coopération avec la Chine. « Mon souhait est de construire un pont entre la France et la Chine, et de faire venir en Chine la cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards », a-t-il finalement déclaré.

     

    DSC01840.JPG

     

     

  • La communauté juive de Kaifeng , ces Chinois qui lisent dans la Torah et respectent les fêtes d’Israël

    israel.jpg

    Pour ceux qui ne suivent pas ce blog depuis plus de 3 ans , j'ai déjà consacré plusieurs articles

    au judaïsme , aux juifs de Kaifeng , Harbin ou Shanghai.

    En plein cœur de la Chine, il y à plusieurs centaines d’habitants locaux qui vivent une vie juive, lisent dans la Torah et respectent les fêtes d’Israël. Ils s’agit de descendants d’une communauté âgée de plus de mille ans, communauté qui a pratiquement disparue, et qui tente de revenir au judaïsme.

    La communauté juive de la ville de Kaifeng est la plus ancienne de Chine. Selon les estimations des chercheurs, des juifs d’Iran et d’Irak se seraient installés dans cette ville, qui compte actuellement pratiquement cinq millions d’habitants, dès le VIIIème ou IXème siècle.

    Les membres de cette communauté ont continué de vivre une vie juive jusqu’à nos jours.

     

    chine.png

     Les historiens sont convaincus que les premiers juifs sont arrives à Kaifeng après un long voyage sur la route de la soie », raconte au ‘Maariv’ le professeur Michael Freund, responsable de l’organisation « Shvi Israël » qui agit pour renforcer les liens entre les communautés et les groupes d’origine juive de diaspora qui demandent à faire partie du peuple d’Israël.

    « Ces juifs étaient des commerçants qui se sont installés là avec la bénédictionde l’empereur ». Le professeur Freund raconte que selon la légende, l’empereur n’aurait pas réussi a prononcé les noms hébraïques des juifs, et que pour cette raison, il leur aurait donné des noms chinois.

    « Ainsi, par exemple, Lévy serait devenu Lee, mais cela ne veut pas dire bien sur que tous les gens qui portent ce nom sont juifs, il s’agit d’une famille spécifique de Kaifeng ».

    Avec le temps la communauté a grandi, et en 1173 a été construite la première synagogue de la ville. Au cours du Moyen Age la communauté a atteint son plus grand nombre de membres et a compté jusqu’à 4000-5000 juifs. A notre époque les descendants de cette communauté compte environ 600 a 1000 membres qui veulent revenir au judaïsme.  »

     

    Juifs-de-Kaifeng.png

    Chinois juif de Kaifeng

    A l’époque la ville avait toutes les infrastructures et les institutions d’une communauté juive en exil : rabbins, synagogues, mikvés et bien sur des discussions internes », explique Freund. Mais contrairement aux autres communautés en exil, les juifs de Kaifeng ne connurent pas l’antisémitisme. En conséquence de cela, les juifs se sont assimilés à la population locale à un rythme assez élevé.

    Vers 1.810, le dernier rav de la communauté est décédé, et la synagogue créée au XIIème siècle fut inondée au cours de très fortes averses qui sont tombées sur la ville. Les survivants de la communauté tentèrent de continuer a respecter la tradition juive, et au début du XXème siècle, ils ont lancé un « appel au judaïsme mondial » : « C’est un document très émouvant dans lequel ils ont écrit ne pas avoir de synagogue, et que personne ne peut comprendre l’hébreu des prières ou lire dans la Torah », explique Freund. « Ils demandaient aux juifs de diaspora de les aider à apprendre l’hébreu et le judaïsme, seule la communauté de Shangai a répondu au défi. Ils envoyèrent deux représentants qui arrivèrent dans la ville et convertirent les descendants de la communauté. Mais avec le déclenchement de la première guerre mondiale en 1914 les juifs de Kaifeng furent oublies ».

    juif.jpg

     

    Il y a environ 9 ans, Freund a lu l’hsitoire de cette communauté. « Ca m’a fait beaucoup de mal d’apprendre qu’en fait ces gens se sont adressés au judaïsme mondial et ont demandé d’être sauvés, d’être aidés, c’est comme si nous avions loupé une opportunité », raconte t-il.

    Freund a commencé a amener en Israël de petits groupes de jeunes filles et de jeunes hommes de Kaifeng dans le but de les convertir définitivement au judaïsme. Ils apprennent l’hébreu moderne et ancien, ils apprennent la Torah, les commandements. »

    Aujourd’hui il y a à Kaifeng un centre éducatif et culturel de l’organisation ‘Shvi Israel’, ou est mis en avant la culture et la tradition juive.

    « Régulièrement nous y envoyons des émissaires qui y font différentes activités », raconte Freund tout en précisant qu’hier un émissaire y a été spécialement envoyé pour la fête de Souccot.

    Selon un article du journal israélien Maariv.

    Juifs-de-Kaifeng.png

     

     

  • Huawei dément des informations mensongères dans la presse belge contre lui

    Huawei-hq-640x371.jpg

    Le quartier général de Huawei Shenzhen

    Le constructeur chinois Huawei, un des leaders mondiaux dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC), a "vivement regretté" vendredi des informations "mensongères" dans la presse belge le soupçonnant de cyber-espionnage.

    Le quotidien en version flamande DE MORGEN (Le Matin) est le premier à avoir laissé entendre, mercredi, que Huawei, qui est l'un des fournisseurs de la société publique Belgacom, était soupçonnée par la CIA, le Parlement américain et la Sûreté de l'Etat belge de se livrer à des activités d'espionnage.

     

    Vendredi, le quotidien économique en version française L'ECHO et celui en version flamande DE TIJD (Le Temps) rejoignent ce scepticisme, affirmant que "des soupçons pèsent sur la Chine, qui aurait installé des logiciels à des fins d'espionnage", suite à la découverte d'une sérieuse intrusion dans le cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo, et que la Chine "serait à l'origine du piratage du ministère (belge) des Affaires étrangères". Tels reportages sont fondés soit sur Michael Hayden, l'ancien directeur de la CIA et de l'Agence nationale de sécurité (NSA) des Etats-Unis, soit sur le conditionnel.

     

    "Le fait est qu'il n'y a pas eu la moindre preuve à l'appui de ces informations mensongères. Nous n'allons mettre en péril ni notre succès commercial mondial ni l'intégrité des réseaux de nos clients", a souligné Huawei dans une déclaration.

     

    Le constructeur chinois a réitéré son "attitude ouverte, transparente et sincère", ainsi que son engagement à "travailler avec tous les gouvernements, les clients et les partenaires pour affronter ensemble les menaces et les défis en matière de cybersécurité".

     

    Huawei est pointé cette fois de manière innocente et sur base imaginaire, peu après l'introduction d'une plainte par Belgacom contre le service secret américain auprès du parquet fédéral belge.

     

    A la suite des révélations d'Edward Snowden, ancien agent de la NSA, Belgacom a fait mener une enquête approfondie à une société néerlandaise pour découvrir que la NSA interceptait depuis au moins deux ans ses communications téléphoniques internationales dans le cadre du programme PRISMA. Le parquet fédéral belge a pour sa part confirmé que la technologie utilisée indiquerait "l'implication à haut niveau d'un autre pays".

     

    Lundi, le gouvernement belge a condamné le cyber-espionnage visant Belgacom spécialisé en télécommunications, s'engageant à "entreprendre les démarches appropriées".

     

    Avec un développement dont la vitesse rend jaloux, Huawei crée actuellement 7.500 emplois, dont plus de 800 postes dans la recherche et le développement (R/D), dans ses 13 sites en Europe (Suède, Finlande, Royaume Uni, Allemagne, France, Belgique, Irlande et Italie). Son investissement dans la R/D en Europe a doublé entre 2010 et 2013, et doublera encore dans les cinq ans à venir, a annoncé Huawei la semaine dernière. Il a exprimé son ambition d'être mieux localisé pour augmenter son chiffre d'affaires en Europe et aider l'Europe à réaliser ses stratégies digitales 2020.

     

    shenzhen,informatique,huawei,presse belge,cyber-criminalité

     

    Entre mer et montagne, Shenzhen, où les grandes sociétés chinoises ont leur quartier général,  

    china2_2524122a.jpg