• Retour des têtes de lapin et de rat en bronze 153 ans après avoir été pillées en Chine par les armées anglo-françaises

    001ec94a271512e5662102.jpg

    François-Henri Pinault, milliardaire français, a restitué vendredi à la Chine deux têtes en bronze (une de lapin et l'autre de rat) qui faisaient partie de la fontaine zodiacale de l'ancien palais d'Eté, ou Yuanmingyuan. Ces deux reliques sont enfin rentrées à Beijing, 153 ans après avoir été dérobées à la Chine lors du Sac du palais d'Eté en 1860 par les troupes franco-britanniques.

    Réalisées entre 1747 et 1759, les douze têtes en bronze de la fontaine zodiacale de style européen ont été conçues par les Jésuites Giuseppe Catiglione et Michel Benoist pour le jardin de l'empereur Qianlong (1711-1799).

     

    Beijing_yuanmingyuan_IMG_2021.jpg

    Les têtes de lapin et de rat n'ont jamais été séparées après le Sac du palais d'Eté. Selon des archives, la trace de leur premier collectionneur remonte à José Maria Sert, né à Barcelone en 1874, 14 ans après l'invasion de la capitale chinoise par les troupes franco-britanniques.

    Ces deux reliques sont ensuite entrées dans la collection du marquis de Pomereu, avant d'être vendues en 1986 par la Gallerie J.Kugel à Yves Saint Laurent et son compagnon Pierre Bergé. Ces deux derniers les ont conservées dans leur appartement de la rue Bonaparte à Paris.

    Pendant plus de cent ans, les deux têtes ont "demeuré" silencieusement à Paris, jusqu'à leur réapparition publique lors de la vente du siècle de la collection privée d'Yves Saint Laurent en 2009, soit quelques années après le retour en Chine de cinq autres têtes en bronze (tigre, boeuf, singe, cochon, cheval) achetées à prix d'or.

     

    001fd04cfc221339ce5f01.jpg

    Le prix faramineux demandé pour ces deux têtes en bronze pillées lors de la seconde Guerre de l'opium, symboles d'une sombre période de l'histoire de la Chine, lors de la vente organisée par la maison Christie's a suscité une immense vague de protestations en Chine.

    Le collectionneur chinois Cai Mingchao a fait à cette occasion l'acquisition de ces deux reliques au prix de 30 millions d'euros avant de déclarer par la suite son refus de verser cette somme. Les deux têtes sont alors retournées dans les mains de Pierre Bergé, puis dans celles de la famille Pinault qui détient Christie's depuis 2008.

    Accompagnant le président français François Hollande lors de sa première visite d'Etat en Chine, François-Henri Pinault a annoncé le 26 avril son intention de restituer ces deux objets historiques à leur pays d'origine.

     

    001fd04cfc221339ce7202.jpg

    Le lendemain, le vice-directeur du Musée national chinois Chen Lvsheng a déclaré sur son compte microblog que les têtes en bronze étaient plutôt des "robinets" de la fontaine du palais d'Eté que des trésors nationaux.

    "Je crois que son intention n'est pas de sous-estimer, comme d'autres experts, la valeur de ces têtes en bronze en tant que reliques culturelles, mais plutôt d'adopter une attitude critique vis-à-vis du prix déraisonnable de la vente aux enchères", a expliqué Wang Kaixi, vice-président de l'Association des études du palais d'Eté et professeur à la Faculté d'Histoire de l'Université normale supérieure de Beijing.

    Plus d'un million de pièces ont été perdues lors du pillage du palais d'Eté et une grande partie se trouve actuellement à l'étranger, selon Wang Kaixi, citant en exemple un sceau de l'empereur Kangxi (1654-1722) et des épées et armures de son petit-fils, l'empereur Qianlong, qui sont beaucoup plus précieux que les douze têtes en bronze.

     

    001fd04cfc221339ce7207.jpg

    Malheureusement, aucune des reliques chinoises dispersées à l'étranger n'a autant d'importance aux yeux de nombreux Chinois que ces douze têtes en bronze qui ont été très médiatisées.

    Huo Zhengxin, professeur en droit international à l'Université des Sciences politiques et de Droit de Chine, a déploré que la restitution gracieuse des têtes de lapin et de rat ne soit qu'un cas isolé.

    Les conventions internationales relatives au commerce de biens culturels rendent difficile, du fait qu'elles ne sont pas rétroactives, la restitution des reliques à leur pays d'origine, sans parler des codes civils de différends pays, a indiqué M. Huo.

     

    001fd04cfc221339ce7308.jpg

    En outre, la Chine ne dispose pas d'une liste précise des pièces perdues. D'autre part, la contrebande de reliques est encore très importante, ont avoué plusieurs experts chinois.

    Le retour des têtes de lapin et de rat en bronze n'est pour la Chine que le début d'une longue chasse aux trésors perdus.

     hugo_victor.jpg

    La vente des deux bronzes chinois volés, en 1860, lors du sac du palais d’Eté, à Pékin, par l’armée anglaise de la reine Victoria et la française de Napoléon III, a fait couler beaucoup d’encre. Doit-on restituer ces ?uvres à Pékin ? Ce serait bien. En tout cas, dès 1861, le grand Victor Hugo a dit ce qu’il fallait dire sur le vandalisme occidental face à une merveille du monde construite par un « peuple presque extra-humain », « une éblouissante caverne de la fantaisie », qu’il compare au Parthénon d’Athènes, aux Pyramides d’Egypte, au Colisée de Rome et à Notre- Dame de Paris. Hugo enfonce le clou : « Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous les Chinois sont les sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. 

     

     

     

  • La Chine espére que les Etats-Unis éviteront à l'avenir d'utiliser un double critère face à la question du terrorisme

    sans-titre.png

    La Chine s'oppose aux remarques des Etats-Unis concernant l'attaque au Xinjiang

    On pourrait supposer qu'apès les divulgations d'espionnage et les cyber-attaques effectuées par les Etats-Unis vers le monde entier, ceux-ci que l'Agence de presse chinoise ,Xinhua, n'ont pas hésité ,à juste titre ,de qualifier de nation voyou , tiendraient un profil bas.

    Au contraire !!! Mais on en n'est pas étonné. Car comme une bête blessée , les Etats-Unis ne sont jamais aussi dangereux pour la planète que quand ils sont atteints dans leur orgueil ,qu'ils ont démesuré. Les Yankees n'aiment pas être pris la main dans le sac.

    Comme hier quand ils ont armé les Talibans dans le seul but de faire chuter l'URSS en Afghanistan , avant d'enter en guerre contre eux, les Américains apportent leur aide aux terroristes islamistes qui tentent de fomenter des troubles en Chine et cette politique de deux poids deux mesures n'a pas l'heur de plaire aux autorités chinoises.

     

    Edward_Snowden.jpg

    La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying a annoncé vendredi que la Chine espérait que les Etats-Unis éviteront à l'avenir d'utiliser un double critère face à la question du terrorisme.

    Mme Hua a fait cette remarque en réponse à une question sur des remarques proférées par les Etats-Unis concernant une violente attaque survenue mercredi dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest).

    Un total de 24 personnes ont été tuées par des émeutiers dans le bourg de Lukqun du district de Shanshan dans le Xinjiang. Des assaillants ont attaqué les postes de police du bourg, un immeuble du gouvernement local et un chantier de construction. Ils ont également mis le feu aux véhicules de police. Vingt-et-un agents de police et civils ont été blessés.

    La police a ouvert le feu, abattant onze émeutiers sur place, et en a capturé quatre autres qui étaient blessés.

    Les Etats-Unis ont indiqué qu'ils suivaient étroitement les rapports sur les violences. Ils ont également exhorté la Chine à mener une enquête approfondie et transparente sur l'incident et à fournir un dû procès et la protection légale aux personnes en détention.

     

    prisonniers-du-camp-x-ray-de-guantanamo-en.jpg

    prisonniers du camp x-ray de guantanamo



    Le porte-parole américain du département d'État, Patrick Ventrell, a indiqué que les Etats-Unis étaient "profondément préoccupés" par les rapports de discriminations latentes et de restrictions contre les Ouïgours et les musulmans en Chine.

    "Nous avons pris note des remarques du porte-parole du Département d'Etat des Etats-Unis", a affirmé Mme Hua, ajoutant que la Chine n'appréciait ni ces remarques ni les critiques américaines contre les politiques ethniques et religieuses de la Chine.

    Elle a indiqué que le gouvernement chinois protégeait les droits du peuple et la liberté de croyance selon la loi et quelque soit le groupe ethnique.

    Mme Hua a noté que les Etats-Unis, victimes eux-mêmes du terrorisme, étaient pourtant bien au fait des dangers posés par celui-ci.

    La Chine espère que les Etats-Unis collaboreront avec la communauté internationale pour lutter contre le terrorisme et renforcer la coopération internationale en la matière, a-t-elle ajouté.

    pic.jpg

  • Guerre économique entre la Chine et l'UE, la Chine renchérit

    Antidumping : la Chine va taxer un produit chimique européen

     

    toluidine.jpg

    La Chine va imposer des droits de douane antidumping de 36,9 % sur un agent chimique importé de l'Union européenne, dans le cadre d'un contentieux commercial avec son plus grand partenaire commercial, a annoncé jeudi le ministère du Commerce chinois.

    A dater d'aujourd'hui et durant les cinq prochaines années, le gouvernement prélèvera des taxes punitives sur la toluidine fabriquée en Union européenne, un produit qui entre par exemple dans la fabrication de teintures, de médicaments et de pesticides.

    Tous les fabricants de l'Union européenne de ce produit seront taxés à 36,9%, à l'exception de l'allemand Lanxess qui ne sera imposé qu'à 19,6%, précise le ministère.

    « A la suite d'une enquête approfondie, nous nous sommes rendu compte que ce produit a été vendu à perte en Chine et que le secteur chinois de la toluidine en a souffert », selon le communiqué.

    Cette décision survient alors que le conflit commercial qui oppose la Chine et l'Union européenne s'envenime et touche à présent des produits aussi variés que les panneaux solaires, les équipements de télécommunication, le vin ou les tubes en acier sans soudure.

    La Commission européenne, l'organe exécutif de l'UE, a imposé début juin une taxe provisoire moyenne de 11,8% sur les panneaux solaires chinois. Cette taxe devrait passer à plus de 47 % au mois d'août si les pourparlers entre les deux partenaires n'aboutissent pas à un accord. En réponse à cette mesure, Beijing a quant à elle lancé une enquête antidumping et anti-subvention sur les vins importés de l'Union européenne.

    Xtolblueratkidney4-14-10enhanced.jpg

    toluidine bleue

     

     

  • La fête de la viande canine est boycottée en Chine (Ames sensibles s'abstenir)

     

    001ec92b902913336c570d.jpg

    Les cynophiles se sont rendus dans la ville de Yulin pour boycotter la fête de la viande canine, un événement organisé chaque année dans cette région.

    001ec92b902913336c570e.jpg

     Ce festival a lieu chaque année fin juin, à Yulin dans la Région autonome Zhuang du Guangxi.

    Chaque année aussi , des centaines de Chinois se rendent dans cette ville pour protester contre ces pratiques

    dites "culturelles" mais en fait barbares. Les protestations sont adressées aux autorités locales, aux marchands et aux consommateurs. Ces manifestations sont appuyées par des pétitions dont le nombre de signatures dépassent le million.

    001ec92b902913336c570f.jpg

    Le nombre de Chinois amateur de viande canine ne représente qu'à peine 1/1000 et beaucoup plus nombreux

    sont les citoyens chinois opposés à ces pratiques . Dans mon entourage , je ne connais personne qui a mangé de

    cette viande. Tous m'ont assuré que s'ils voyaient de la viande de chien ou chat àla carte d'un restaurant qu'ils n'y mettraient pas les pieds et sortiraient immédiatement s'ils devaient le découvrir après être entrés.

    001ec92b902913336c5710.jpg

    A travers toute la Chine, je n'ai rencontré que des gens qui aimaient leurs animaux de compagnie .

    C'était vrai autrefois dans les campagnes, mais aujourd'hui, avec la naissance d'une classe moyenne

    on peut aussi le constater dans les villes.

    P1000244.JPG

    Les golden retrievers de ma belle-soeur à Shenzhen

    P1000166.JPG

    Chien de la campagne près de Huizhou

    132205255_31n.jpg

    MKX%M%3%E%]P(]2W]B[81KP

        

     

     

    C'est sur le marché de Dongkou, YULIN, que les militants mènent leur campagne de protection animale.

     Par téléphone, par mails, énormément de gens dont des personnalités publiques ont contacté les services locaux pour faire connaître leur indignation sur ces pratiques. Ils se soucient également du danger pour la santé publique que peut causer cette « activité ».

      二十余家单位联合呼吁取缔各地狗肉节活动

    Le 18 juin, une conférence de presse réunissant une vingtaines d’organisations chinoises de la protection animale a eu lieu à Pékin. Les participants en appelèrent  à l’annulation de ce massacre.

     

     

    Merci pour les chiens de YULIN 

      

    COURRIER A ENVOYER POUR DEMANDER L’ARRET DU CARNAGE A YULIN玉林. GUANGXI广西. CHINE 

      

    Monsieur l’ambassadeur,                                                                   juin. 2013 

    j’apprends qu’au nom de la tradition, des centaines de milliers de chiens sont massacré puis consommés chaque année au mois de juin dans la région de YULIN, GUANGXI (région autonome minoritaire de Chine). 

     

    Je suis profondément choqué par ce carnage. 

     

    Tout le monde le sait, depuis toujours, les chiens jouent un rôle particulier auprès des êtres humains : 

    Ils sont les gardiens des habitations et des troupeaux ; 

    Ils sont les compagnons des personnes âgées, seules, handicapées… ; 

    Ils favorisent par leur présence la guérison des malades ; 

    Ils collaborent activement avec la police au maintien de l’ordre public ;

    Ils jouent un rôle déterminant dans la lutte anti-drogue, anti-terroriste ;

     

    Après le tremblement de terre qui a frappé WENCHUAN (province de SICHUAN) en 2008,  les chiens d’intervention ont beaucoup apporté aux secours, parfois en y laissant leur vie. Encore un bel exemple de la collaboration Homme-chien.

     

    Monsieur l’ambassadeur, je me permets de vous demander d’intervenir afin d’éradiquer définitivement cette activité « culturelle ».

     

    Je vous remercie sincèrement de l’attention de vous porterez à ce courrier en souhaitant le progrès et la prospérité de cette grande nation qui est la Chine.

     

    Veuillez agréer, Monsieur l’ambassadeur, mon profond respect.

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Un patron américain retenu en otage dans son usine à Beijing

    patron.jpg

    Les responsables syndicaux font actuellement office de médiateurs dans un conflit à la suite duquel le patron d'une société américaine est retenu en otage dans les locaux de son usine par les ouvriers du site à Beijing.

    Chu Lixiang, porte-parole de l'organisation syndicale dans le district de Huairou au nord de Beijing, a rapporté hier que les négociations sur le conflit d'ordre financier entre le gérant de la société, Chip Starnes, et ses employés étaient toujours en cours.

     

    Selon Chu, les pourparlers se sont avérés difficiles ces trois derniers jours, dès lors que Chip Starnes, président de la succursale pékinoise de la société floridienne Specialty Medical Supplies, a renvoyé ses avocats à trois reprises.

     

    Les nouveaux avocats des deux parties sont arrivés sur le site mardi après-midi pour préparer une dernière ronde de négociations, alors que cette impasse syndicale dure depuis près de cinq jours.

     

    L'homme d'affaires de 42 ans est coincé dans un bureau de son usine installée au sein d'un parc industriel de Huairou depuis vendredi, quand les ouvriers l'ont empêché de quitter les lieux.

     

    Starnes était arrivé à Beijing il y a une semaine pour licencier 30 employés du service des produits plastiques, qui ont par ailleurs chacun reçu une indemnité de licenciement.

     

    Il a expliqué avoir décidé de délocaliser ce service en Inde en raison d'une main-d'œuvre moins coûteuse et d'un taux de change plus avantageux.

     

    Toutefois, des rumeurs se sont répandues selon lesquelles l'usine serait délocalisée dans son intégralité, malgré la promesse de M. Starnes que les autres départements de l'usine resteraient en Chine. Plusieurs ouvriers d'autres services, qui n'auraient pas été payés depuis deux mois, ont alors commencé à réclamer des indemnités de départ semblables à celles accordées aux travailleurs mis à pied.

     

    Le ton est encore monté lorsque les ouvriers se sont rendu compte que de nombreux arbres au sein du complexe avaient été coupés et que deux cadres supérieurs avaient démissionné. Ils se sont également aperçu que les équipements d'un autre secteur de la société avaient été expertisés par un ingénieur indépendant venu d'Inde.

     

    Chu Lixiang a expliqué que l'affaire reposait sur un simple différend de travail, mais qu'elle avait attiré beaucoup d'attention dès lors qu'elle implique un responsable étranger et affecte tous les employés de l'usine.

     

    Starnes a pour sa part annoncé aux journalistes qui s'étaient rassemblés devant la fenêtre de son bureau mardi qu'il était retenu au sein de l'usine contre son gré.

     

    « Je dois retourner à mon hôtel, je dois prendre une douche et j'ai besoin de changer de vêtements », a-t-il laissé entendre depuis la fenêtre barricadée de son bureau.

     

    Il a également affirmé qu'il continuerait à investir en Chine et que les emplois des ouvriers dans les autres services de l'usine que celui des plastiques étaient « sûrs ».

     

    De nombreux fournisseurs de la société se sont également rendus sur place pour réclamer l'acquittement de leurs factures lorsqu'ils ont entendu dire que l'usine allait fermer.

     

    Wang, un ouvrier de l'usine, a déclaré que la direction devait encore plus de dix millions de yuans (1,24 million d'euros) à ses fournisseurs.

     

    chip-starnes.png

  • Snowden,ex-agent de la CIA ,humilie les États-Unis et Obama est le Roi nu

    scan.jpg

    On se croirait dans un mélange de film d'espionnage et de comédie en suivant le déroulé spectaculaire et plein de rebondissements de l'échappée aérienne de l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.

    Alors que les Américains semblaient convaincus qu'il serait extradé vers les États-Unis depuis Hong Kong, les voici

    humiliés et contraints à jouer défensif, face à une «internationale» de pays émergeants avides de donner une leçon aux donneurs de leçons. L'accusateur pris la main dans le sac, le dompteur dompté.

    Les révélations sont intervenues juste avant le sommet bilatéral informel, qui s'est tenu en Californie entre Obama et Xi Jinping. Ils affaiblissent la portée des griefs de cyberespionnage formulés par le président américain à l'encontre de son homologue chinois.

    obama.jpg

     Snowden a eu ici l’occasion d’en dire davantage sur les raisons qui ont l’ont poussé à cet exil. Au sujet de ses  révélations autour des routeurs chinois, il explique que jamais il n’a donné des informations sur des « cibles militaires légitimes », mais uniquement sur des infrastructures civiles « telles que des universités, des hôpitaux et des entreprises privées ». Il ajoute que ces opérations sont des « actes criminels, quelle que soit la cible » et qu’elles peuvent avoir de graves conséquences, car une erreur peut entraîner le crash de machines critiques. En outre, ces opérations reviennent le plus souvent à obtenir illégalement des informations dans des pays alliés.

    Sa détermination semble en outre inaltérée : « Tout ce que je peux dire maintenant est que le gouvernement américain ne sera capable de masquer tout ça en me mettant en prison ou en m’assassinant. La vérité arrive, et elle ne peut pas être stoppée ». Sa vision de lui-même est clairement celle d’un patriote, et confronté aux accusations de « traître », notamment par Dick Cheney (ancien vice-président des États-Unis et très impliqué dans la guerre en Irak), il assène : « Être appelé traître par Dick Cheney est le plus grand honneur que vous puissiez faire à un Américain », en expliquant que c’est le même Cheney qui a procédé à de nombreux espionnages sans autorisation et qui a littéralement « conçu » le conflit en Irak.

    Des élus américains ont dénoncé dimanche l'attitude de la Chine et de la Russie !!!

    MDR

    pic_giant_061913_SM_Chuck-Schumer.jpg

    On voit que la bête est blessée, mais attention, les Américains ne sont jamais si dangereux que dans l'adversité . Il n'y a qu'à voir le nombre de guerres injustes et inutiles qu'ils ont déclarées.

    La présidente de la commission du Renseignement du Sénat, Dianne Feinstein, a fait part de sa "grande surprise". "Je pensais que la Chine verrait cela comme une occasion d'améliorer les relations avec les Etats-Unis en l'extradant. La Chine a évidemment joué un rôle dans tout cela", a-t-elle affirmé sur la chaîne CBS. "Je ne pense pas que cela soit seulement Hong Kong, sans l'aval de la Chine."

    C'est oublier que Hong Kong est une société qui fonctionne à la lumière de la loi, en vertu de loi fondamentale de la RASHK et du principe d"un pays, deux systèmes, le gouvernement central chinois respecte toujours la façon dont la RASHK traite les affaires qui la concernent.

    Frontière Chine/Hong Kong à Shenzhenfrontiere_shenzhen.jpg

    Hong Kong a signé un traité d'extradition avec les Etats-Unis, mais le gouvernement a déclaré qu'il n'avait pas arrêté Snowden en raison d'un manque d'informations de la part de Washington."Snowden a quitté Hong Kong par les voies légale et normale vers un tiers pays", a souligné le gouvernement de la RASHK dimanche dans un communiqué.Le sénateur républicain Rand Paul a estimé que son image serait détériorée s'il se réfugiait dans des pays "ennemis"."S'il se rend dans un pays tiers indépendant comme l'Islande, et s'il refuse de parler de cela à des Etats, alors il y a une chance qu'il soit vu comme un défenseur de la protection de la vie privée. Mais s'il s'accomode avec la Russie, la Chine ou tout Etat perçu comme notre ennemi, alors ce sera un vrai problème pour lui pour l'histoire", a-t-il dit sur CNN.Et voilà   bien le problème, pour les Américains , les Chinois sont des ennemis. Pour eux la guerre froide n'est jamais terminée. C'est pour cela qu'ils dépensent tant d'argent pour la propagande. Ils subventionnent des soi-disants "dissidents" qui ne reorésentent qu'eux-mêmes, ils aident des islamistes à provoquer des troubles au Xintiang et surtout ils ont donné au dalai lama des sommes folles pour qu'il fromente des troubles dans les provinces chinoises du Tibet. Les dernières accusations sur un espionnage des réseaux mobiles chinois "montrent que les Etats-Unis, qui ont longtemps essayé de se présenter comme une victime innocente des cyber-attaques, se sont révélés être le plus grand voyou de notre temps" dans ce domaine.Les Etats-Unis "doivent des explications à la Chine et aux autres pays qu'ils sont accusés d'avoir espionné. Ils doivent faire connaître au monde l'étendue et les objectifs de leurs programmes de piratage clandestins".

    PHOc09a524a-dc88-11e2-8240-b20c96ce9ec1-805x453.jpg

  • Plusieurs dizaines de représentants de l'économie privée chinoise en visite à Bruxelles et à Paris

    132482958_51n.jpg

    Plusieurs dizaines de représentants de l'économie privée chinoise, conduites par le président de la compagnie informatique Lenovo, Liu Chuanzhi, ont été reçus par le Premier ministre belge Elio Di Rupo à Bruxelles.

    Lors d'une cérémonie d'accueil pour la délégation du Club d'entrepreneurs chinois, M. Di Rupo a espéré que la Belgique et la Chine approfondiraient la coopération entre leurs entrepreneurs, en particulier avec la convergence entre la nouvelle stratégie de développement belge et le nouveau plan quinquennal chinois. La Belgique se trouve au coeur de l'Europe, rassemble de nombreuses institutions internationales et est le siège de l'Union européenne, pour constituer un "centre international de prise de décisions", a souligné M. Di Rupo, et d'ajouter que la Belgique est l'un des pays les plus ouverts du monde.

    132482958_61n.jpg

    M. Liu a pour sa part affirmé que la visite de sa délégation avait pour objectif de mieux connaître l'environnement commercial en Belgique, puis en France, et de chercher des opportunités de coopération. La Belgique possède ses avantages technologiques, tandis que la Chine a ses atouts dans le marché et la fabrication, il faut réunir les forces des deux parties à travers le capital, a-t-il estimé.

    M. Liu a révélé à cette occasion que dix compagnies membres du Club d'entrepreneurs chinois viennent de créer une alliance de l'investissement à l'étranger, pour exploiter la coopération avec des organes d'investissement européens.

    Pour lui, les entreprises chinoises et européennes doivent conjuguer leurs forces afin de trouver une solution aux actuelles difficultés de l'économie mondiale, au lieu d'élargir leurs litiges.

     

    132482958_81n.jpg

    Le Club d'entrepreneurs chinois est l'une des plus influentes organisations patronales en Chine. Sa délégation composée de 40 membres mènera une visite en Belgique et en France du 23 au 30 juin. Durant leur périple en Europe, elle sera reçue par M. Di Rupo, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président français François Hollande. Les entrepreneurs chinois rencontreront aussi les patrons de plusieurs entreprises belges et françaises de renom.

    Les entrepreneurs chinois contribuent largement à améliorer la connaissance du monde sur la Chine

     

    Wu Jianmin : les entrepreneurs chinois contribuent largement à améliorer la connaissance du monde sur la Chine

    Invitée par le président français François Hollande et par le gouvernement belge, une délégation chinoise composée de quarante entrepreneurs, diplomates et économistes dont Ma Yun, Yu Minhong, Long Yongtu et Xu Xiaonian a entamé le 23 juin un voyage de 8 jours dans ces deux pays autour du thème « L'esprit du contrat et la nouvelle culture commerciale ».

    M. Wu Jianmin, vice-président exécutif de l'Institut chinois pour l'innovation et le développement stratégique, accompagnera la délégation dans les deux pays. Ambassadeur de Chine en France de 1998 à 2003, Wu Jianmin suit toujours avec intérêt le développement des relations sino-françaises bien qu'il ait quitté son poste dix ans plus tôt.

    M. Wu est convaincu que ces visites d'entrepreneurs chinois à l'étranger contribueront à renforcer la connaissance mutuelle et les échanges entre les deux parties. « Une fois ces difficultés surmontées, les relations entre la Chine et la France pourront se développer dans des conditions idéales ».

     

    Les entreprises privées, qui représentent 60 % de la production économique chinoise, contribuent de façon significative à la croissance économique chinoise, or les membres du China Entrepreneur Club constituent la force majeure des entreprises privées chinoises. Certaines d'entre elles ont également obtenu des résultats encourageants dans le domaine des investissements en Europe, ce qui laisse penser que la visite en cours sera assurément favorable au développement des relations sino-européennes.

    L'ambassadeur de France en Chine Sylvie Bermann a jugé très positive cette forme de visites internationales effectuées par les entreprises du secteur privé : « Les échanges au niveau gouvernemental et les échanges dans d'autres secteurs ont chacun un rôle spécifique à jouer. Il est désormais tout aussi important pour la Chine de promouvoir les échanges entre les entreprises privées ».

     

  • Les Etats-Unis, "le plus grand voyou de notre temps"(Xinhua)

    espion.jpg

    La Chine s'est déclarée dimanche "profondément préoccupée" par les cyber-attaques menées contre elle par des agences de renseignement américaines et a protesté auprès des Etats-Unis, a annoncé l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

    Les dernières informations de presse sur le cyber-espionnage de la Chine par des agences américaines "ont une nouvelle fois prouvé que la Chine est la victime de cyber-attaques, et nous avons déjà émis des protestations auprès de la partie américaine", a dit Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, citée par l'agence.

    F201212190830242611611429.jpg

     

    Ces informations "montrent que les Etats-Unis, qui ont longtemps essayé de se présenter comme une victime innocente des cyber-attaques, se sont révélés être le plus grand voyou de notre temps", a estimé l'agence officielle chinoise.

    Les Etats-Unis "doivent des explications à la Chine et aux autres pays qu'ils ont accusés d'avoir espionné. Ils doivent faire connaître au monde l'étendue et les objectifs de leurs programmes de piratage clandestins", a déclaré Xinhua.

    Les Etats-Unis ont l'habitude de se présenter comme victime et d'accuser les autres pays des malversations dont ils sont les auteurs.¨Comme pour la monnaie où ils accusent sans cesse et sans fondement la Chine de trafiquer sa monnaie alors que les Etats-Unis sont avec le Japon ,les plus grands manipulateurs de monnaie.

     

    Xinhua_Logo.png

     

     

    xinhua.jpg

    Depuis Bruxelles, Liu Jiang surveille la trentaine de bureaux de l'Agence Chine nouvelle (Xinhua) en Europe. Sur un total de 140 dans le monde et probablement 200 en 2020. Pour Liu Jiang, l'important est de faire entendre la voix de la Chine, en particulier à ceux qui n'en ont qu'une idée vague, pour que cesse « l'incompréhension » dont elle est victime en Occident. Pour cela, l'agence de presse emploie 90 journalistes chinois en Europe, et une cinquantaine d'Européens, à qui il est demandé de « se mettre dans la peau d'un Chinois ».

     

     

  • Des millions de femmes de la classe moyenne voient leur vie se transformer jour après jour dans les grandes métropoles chinoises.

    sans-titre.png

    Zhang Yin, la femme la plus riche du monde

    Vue de la vieille Europe, la statistique peut surprendre. Parmi les vingt femmes entrepreneurs les plus riches au monde, onze sont Chinoises . Les trois femmes les plus riches de la planète sont toutes chinoises : la reine du papier recyclé Zhang Yin, 53 ans, qui possède une fortune évaluée à 5,6 milliards de dollars, est suivie par Wu Yajun, du groupe immobilier Longfor Properties avec 4,1 milliards de dollars. À la troisième place avec quatre milliards de dollars se trouve Chen Lihua, 69 ans, à la tête du conglomérat Fuhua, qui est notamment présent dans la logistique portuaire et dans le secteur de l'énergie.

    milliardaires.jpg

    Wu Yaju

     

    Selon le magazine Hurun, qui salue la domination chinoise, toutes ces femmes ont créé leur fortune par leur travail et non grâce à leurs familles respectives. Rupert Hoogewerf, le fondateur de la liste Hurun, croit même connaître la raison de ce succès économique : la politique de l'enfant unique en Chine qui favoriserait la carrière des femmes dans la mesure où les grands-parents passent beaucoup de temps avec leur petit enfant.

    Derrière elles, ce sont des millions de femmes de la classe moyenne qui voient leur vie se transformer jour après jour dans les grandes métropoles chinoises.

    Dans un pays à la culture masculine dominante, elles sont nombreuses à avoir gagné leur indépendance financière et à avoir vu leur pouvoir d'achat grandir de façon spectaculaire. Une étude récente montre même que plus d'une femme mariée et active sur trois gagne déjà davantage que son mari.

    media_xl_3905801.jpg

    Mais au-delà de cet accomplissement financier, les femmes chinoises ont un autre atout de taille : elles sont rares. La "préférence masculine" a engendré un profond déséquilibre, avec 116 hommes pour 100 femmes. Si on  ajoute que nombreuses sont les unions entre Chinoises et étrangers à peine compensées par les mariages entre Chinois et étrangères qui ne représente que 10 %  de ces unions. La compétition entre les hommes pour avoir une petite amie puis une femme fait rage.

    Tout laisse ainsi penser qu'il s'agit d'un bon moment pour être une femme en Chine.

    Ce phénomène a un impact considérable sur les marques, à commencer par les marques de luxe, car ces femmes chinoises sont aussi des consommatrices de plus en plus sophistiquées. Des consommatrices qui se font offrir des cadeaux par des hommes désireux de leur plaire mais qui peuvent aussi désormais se faire plaisir à elles-mêmes. Une femme de la classe moyenne supérieure peut même dépenser jusqu'à un mois de salaire dans l'achat d'un produit de luxe !

    Le stéréotype de la consommatrice chinoise qui découvre le luxe occidental a  pris du plomb dans l'aile. La réalité est bien différente ,si la recherche de "statut" reste importante, le désir de "connaissance" et de "se faire plaisir" ont fortement grandi : d'un signe extérieur de richesse, le luxe devient une source de satisfaction émotionnelle.

    Bien davantage que le logo ou le prix, ce qui importe de plus en plus aux yeux de ces acheteuses sophistiquées, c'est l'histoire de la marque. Elles y trouvent de l'authenticité. Le must à leurs yeux, ce sont les marques au moins centenaires, mais aussi les marques liées à l'héritage royal, garantie d'un souci du détail devenu rare dans une société standardisée. Les marques made in France, Royaume-Uni ou Italie tirent automatiquement parti de leur appartenance à une longue histoire européenne - un fort héritage culturel dont sont au contraire privées les marques de luxe américaines, plutôt associées à des valeurs contemporaines presque contradictoires avec la demande d'authenticité.

    Cette évolution est d'ailleurs cohérente avec les "recommandations" de la nouvelle génération de dirigeants. Si la rhétorique s'articule bien autour de la poursuite d'un "rêve chinois", comme l'a déclaré le président Xi Jinping, il est demandé aux fonctionnaires chinois de vivre de façon moins extravagante et de se préoccuper davantage du bien-être du peuple.

    3380298-femme-d-39-affaires-chinois-portaient-costume-noir-cravate-rouge-elegant-esthetique-forme-d-39-expre.jpg

     

     

    Les consommatrices chinoises sont, à n'en pas douter, très fières du nouveau rôle de la Chine sur l'échiquier international -en à peine 20 ans, les Chinois ont fait de leur pays la deuxième économie du monde. Mais, si les progrès ont été spectaculaires au niveau économique, tout le monde s'accorde sur le fait que la Chine et les Chinois n'ont toujours pas retrouvé leur supériorité culturelle d'antan, supériorité mise à mal pendant la tumultueuse Révolution Culturelle. À bien des égards, la très attendue cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Beijing en 2008 a mis en lumière cette fierté teintée d'humilité : la chorégraphie de Zhang Yi Mou a ainsi fait office de "coming out", rappelant au monde entier combien l'héritage culturel millénaire de la Chine avait aidé à façonner le monde moderne à travers des inventions comme l'encre, le compas moderne ou la poudre à canon.

    Les marques ont ainsi l'opportunité de reconnecter les consommatrices chinoises avec ce riche héritage culturel. Dans son ouvrage Elite China, le Dr Pierre Xiao Lu (Professeur de la chaire LVMH à l'Université de Fudan) écrit ainsi: "Malgré une instabilité de près de 150 ans, depuis la première guerre de l'Opium en 1840 jusqu'au début de la politique de réforme de Deng Xiao Ping en 1978, les Chinois d'aujourd'hui n'ont rien oublié du raffinement et de la sophistication du style de vie des élites d'antan".

    0019b91ec98112ba3db13a.jpg

     

    Rien ne symbolise mieux ce changement que cette photo qui a beaucoup circulé dans la sphère digitale chinoise ces derniers temps : elle juxtapose la femme du Président actuel et les compagnes des deux Présidents précédents. Plus que n'importe quel discours, elle montre à quel point la Chine est un pays en plein bouleversement et à quel point l'image de la femme chinoise change avec son pays.

    Les-nouveaux-riches-de-lempire-chinois-Chinecroissance-300x216.jpg

  • Beckham provoque une violente émeute à Shanghai : 7 blessés

    0019b91ed6e0132e05e801.jpg

    Le 20 juin, Beckham s'est rendu à Shanghai dans le cadre de sa tournée en Chine du mois de juin. Malheureusement, sa visite à l'Université de Tongji, où plus de 1000 fans l'attendaient dans la ferme intention de l'approcher au plus près, a suscité une immense bousculade.. Au moins sept personnes ont été blessées dans l'incident.

    0019b91ed6e0132e05f604.jpg

     Le footballeur en visite en tant qu'ambassadeur du championnat professionnel chinois (Chinese Super League, CSL), devait chausser les crampons lors d'un match entre étudiants. Le match a été ensuite annulé et Beckham lui-même a exprimé ses regrets et ses voeux aux blessés sur son compte sur le réseau social Sina Weibo.

    0019b91ed6e0132e060f07.jpg

    beek.jpg

    0019b91ed6e0132e062c0e.jpg

    0019b91ed6e0132e06300f.jpg

    0019b91ed6e0132e060005.jpg

    0019b91ed6e0132e061909.jpg