• La carte de voeux envoyée par Jean-Pierre Raffarin à ses amis chinois pour la fête du Printemps

    001aa0c6c27e12745e8d01.jpg

    La fête du Printemps de l'année du Serpent, le Nouvel An du calendrier lunaire chinois, tombe cette année le 10 février 2013. À cette occasion, M. Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français et vice-président du Sénat français, a envoyé une carte de vœux électronique à ses amis chinois. Il exprime, par ce biais , tous ses vœux de bonheur, de prospérité et de longévité à ses amis chinois et fait part de sa confiance en l'avenir de la Chine.

     

    Sur la carte, il écrit en chinois : « Je souhaite une bonne année du Serpent à tous mes amis chinois. Bonheur, prospérité et longévité ! »

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6870/zh/archive/2013/01/31/la-carte-de-voeux-envoyee-par-jean-pierre-raffarin-a-ses-ami.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6870/en/archive/2013/01/31/la-carte-de-voeux-envoyee-par-jean-pierre-raffarin-a-ses-ami.html

     

    « Il y a tout juste 10 ans, en 2003, j'étais aux côtés de la Chine durant la terrible crise du SRAS. »

     

    « Je voulais exprimer ma confiance dans le courage du peuple chinois. Je resterai fidèle à cette confiance. »

     

    RAFFAR~1.JPG

     

    M. Raffarin suit toujours de près le développement de la Chine. Pendant le XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois, il suivait d'ailleurs le compte Twitter officiel de l'édition française de China.org.cn (@chinafrance).

    10 Pensées du « TAO TE KING » de Lao-Tseu

     

    Pour chacun des acteurs de la vie publique, je forme un vœu particulier :

    Je souhaite

    à Jacques Chirac : l’amitié (qu’il mérite)
    à François Hollande : l’autorité (dont la France a besoin)
    à Xi Jinping : une visite en France
    à Benoit XVI : un voyage en Chine
    à Barack Obama : le goût de l’Europe
    à Nicolas Sarkozy : la pause heureuse
    à Jean-Marc Ayrault : le soutien de Notre-Dame… (des Landes)
    au gouvernement : la couacothérapie
    à Jean-François Copé : le rassemblement
    à François Fillon : la reconstruction
    à Laurent Fabius : la paix
    à Gérard Depardieu : la France
    à Jérôme Cahuzac : la vérité
    à la Vienne : l’emploi
    à l’Europe : l’union franco-allemande
    à Pierre Moscovici : des économies
    à Johnny : la santé
    à Arnaud Montebourg : un tour du monde
    à Valérie Trierweiler : sa juste place
    à Ségolène Royal : juste une place
    au mariage : l’hétérosexualité
    à l’homosexualité : l’alliance civile en Mairie
    à Manuel Valls : des amis à gauche
    à Jean-Luc Melenchon : la bonne foi
    aux Verts : de la suite et des idées
    à Jean-Pierre Bel : la mi-mandat
    à Bernard Tapie : le désintéressement
    à Jean-Louis Borloo : un projet
    à François Bayrou : le retour aux sources
    à Christian Jacob : toutes les ouailles au bercail
    au Sénat : une vraie majorité
    à « France Moderne et Humaniste » (FMH) : la gravité du centre
    à l’UMP : la diversité respectueuse
    à CenterParcs : le Loudunais
    à ZTE : la bienvenue
    à… tous : le respect

    Merci Mr. Raffarin pour ces voeux que vous m'avez autorisés à pubkier sur ce blog.

  • Chine: scène de rue et barbe à papa amusante(vidéo)


    On s'est tous ,l'un ou l'autre jour, laissé tenter par toutes sortes de bonnes choses à manger qu'offrent les marchands de rue dans toutes les villes chinoises. Voyez cette vidéo prise dans une rue chinoise comme il y en a des milliers en Chine.

    中国要阅读的文章:

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6868/en/archive/2013/01/30/chine-scene-de-rue-et-barbe-a-papa-amusante-video.html

     

    chine,scene de rue,encas,fast food


    Quand je pense à la Chine, cela éveille chez moi l'ensemble des sens et l'odorat n'est pas le moindre. Car la Chine , c'est cela aussi, une odeur nulle part d'autre pareille. Ces odeurs vous entraînent à déguster toutes sortes de bonnes choses même si vous n'avez pas faim. Et si je passe par là , avec une petite fringale , mon appétit n'a plus de limite. En plus tous ces encas ne sont pas aussi mauvais que notre "malle bouffe" pour la santé et le poids.

    Cette barbe à papa ne nous interpelle pas ni pour l'odeur ni pour le goût , encore que pour les adeptes des saveurs sucrées(qui sont peu nombreux en Chine) et les enfants , mais par l'adresse du vendeur .

    chine,scene de rue,encas,fast food

    chine,scene de rue,encas,fast food

  • Ye Xiao, jeune fille chinoise en quête de l'amour en France

    001aa0c6c27e126dc2ed4a.jpg

    中国要阅读的文章:

     

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6866/en/archive/2013/01/29/ye-xiao-jeune-fille-chinoise-en-quete-de-l-amour-en-france.html

    Différente de la plupart des autres personnes qui partent vivre à l'étranger, Ye Xiao, une jeune fille du Shandong, a choisi de partir en France pour une raison très simple : « J'y suis tout simplement allé pour trouver l'amour. »

    Toutes les histoires d'amour commencent de la même manière. Un jeune homme a gagné le cœur de Ye Xiao avec un poème lorsqu'elle faisait ses études au lycée. Ayant réussi son examen d'entrée à l'université, le jeune homme est entré sans à-coups dans une école de grande renommée, tandis que Ye Xiao commençait des études professionnelles dans son pays natal à cause de ses notes trop peu élevées.

    À la fin de ses études, le jeune homme voulait poursuivre ses études en France, ce qui obligerait les deux jeunes amoureux à continuer à vivre loin l'une de l'autre. « Ce sera fini pour nous si tu ne peux pas venir en France », ces mots prononcés par le jeune homme ont incité Ye Xiao à prendre une décision surprenante : partir en France pour le rejoindre.

    Ye Xiao, obligée de jouer le tout pour le tout par amour, devait faire face au double défi financier et intellectuel. Ses parents, loin d'être riches, ont emprunté 80 000 yuans (9600 euros) à différents membres de leurs familles pour aider Ye Xiao à réaliser son projet. Cette dernière, avec des notes peu prodigieuses en anglais, s'est mise à apprendre le français jour et nuit, travaillant cent fois plus dur que pour son concours d'admission dans un établissement d'enseignement supérieur en Chine. Ye Xiao est arrivée en France en 2005 après avoir réussi son test de français du premier coup.

    La vie dans un pays étranger, loin de ses origines, a vite perdu de son romantisme pour laisser entrevoir une réalité toute différente et empreinte de difficultés. Ye Xiao avait envisagé, au début, d'accompagner son petit ami dans ses études, mais les 80 000 yuans empruntés par ses parents ont tous été dépensés au bout d'un an et le jeune homme avait du mal à joindre les deux bouts après avoir payé ses frais de scolarité. « Finalement, qu'est-ce que je peux faire en France, moi, une jeune Chinoise sans compétence particulière et sans emploi ? » Se demandait sans cesse Ye Xiao.

    Ye Xiao a dû faire face à des revers et des échecs non seulement dans la vie quotidienne, mais également sur le plan sentimental. En 2007, elle a fini par quitter son compagnon qui avait raté son année et passait son temps à jouer aux jeux vidéo. Or, elle n'a jamais abandonné son rêve parisien : « Je vais m'inscrire dans une école de langues, je vais travailler, je vais subvenir aux besoins de ma famille ».

    Une jeune fille chinoise en quête de l'amour en France

    Alors, Ye Xiao a commencé à adopter un rythme de vie rappelant celui d'une chaîne de production : elle suivait des cours dans la matinée, faisait la plonge dans un restaurant à midi et travaillait comme baby-sitter le soir. « Je ne mangeait qu'une fois par jour », avoue-t-elle. Ye Xiao a pris beaucoup moins de photos cette année là, si ce n'est quelques clichés à l'occasion de la fête du Printemps et de son anniversaire. Sur les photos, elle semble avoir pris un coup de vieux. « L'émotion et les illusions que je ressentais à mon arrivée en France ont disparu pour céder la place aux réalités de la vie », confie-t-elle.

    En 2009, les efforts de Ye Xiao paient puisqu'elle termine ses études de maîtrise. En raison de la crise économique mondiale, il était très difficile de trouver un emploi et elle ne voulait pas se résigner à retourner en Chine dans de telles circonstances. Elle a donc introduit une demande dans plusieurs universités pour faire des études de gestion en maîtrise.

    Quand elle n'avait pas cours, Ye Xiao participait souvent aux activités organisées par l'Association des étudiants de Nantes. « Le sentiment patriotique jaillit spontanément de notre for intérieur quand on se trouve à l'étranger, explique-t-elle. Notre patrie est vraiment comme notre mère. Nous la défendrions au prix de notre vie si elle venait à être malmenée, et même si elle a des tas de défauts ».

    « J'ai par exemple été à Paris pour participer à la manifestation organisée par les étudiants chinois le 19 avril 2008, contre l'indépendance du Tibet et les informations erronées publiées par les médias occidentaux, pendant le passage de la torche olympique à Paris. J'ai également versé des dons pour les opérations de secours après le séisme de Wenchuan le 12 mai 2008, et j'ai pris part à des séances d'information pour sensibiliser le public à l'histoire du Tibet », raconte Ye Xiao.

    « J'ai un autre compagnon maintenant, poursuit Ye Xiao. Je l'ai rencontré dans le RERi. J'ai toujours confiance en l'amour bien que j'ais été blessée sentimentalement et, maintenant, je sais mieux quel type d'homme je cherche ».

    Une jeune fille chinoise en quête de l'amour en France
  • Ouverture d'une maison de retraite médicalisée 7 étoiles à Haikou (sud de la Chine)

    F201301251711551636051866.jpg

    Une vue de la première maison de retraite médicalisée sept étoiles de Chine à Haikou, capitale de la Province de Hainan, dans le Sud de la Chine, le 22 janvier 2013. Offrant des services adaptés aux personnes âgées, Gongheyuan -c'est son nom- est la maison de retraite médicalisée la plus chère dans cette province, avec des frais allant de 7 980 Yuans (960 euros) à 15 200 Yuans(183 euros) par mois.

    F201301251711532102621167.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/zh/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/en/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    F201301251711532622012611.jpg

     Hainan est une île tropicale au sud de la Chine. Elle forme une province, la plus petite du pays et la plus septentrionale. Le climat tropical et la proximité de la mer font que la température est toujours au-dessus de 20° et qu'il ne fait pas trop chaud l'été.

     

    F201301251711533005160681.jpg

    F201301251711533192229909.jpg

    F201301251711553007619362.jpg

     

       

  • Nouvel An chinois à Beijing:de nombreux spectacles pour représenter les différentes cultures du folklore chinois (vidéo)

    F201301251620533063126643.jpg

    Le 23 janvier 2013 dans le jardin Daguanyuan (Jardin du Pavillon rouge) à Beijing, un acteur en pleine répétition pour son spectacle du Bian lian, l'art de changer d'expression à l'aide de masques liés à l'opéra traditionnel de la province chinoise du Sichuan

    Le jardin Daguanyuan se prépare pour la foire de la Fête du Printemps

    Lors de la prochaine Fête du Printemps, mieux connue en occident sous le nom de Nouvel An chinois , une foire sera organisée dans le jardin Daguanyuan (jardin du Pavillon rouge) à Beijing. Pendant cette grande manifestation qui aura lieu du 10 au 14 février, de nombreux spectacles pour représenter les différentes cultures du folklore chinois seront mis en scène pour célébrer cette belle fête. Pour ne pas décevoir l'attente des visiteurs, les acteurs sont actuellement en pleine préparation et répétition.

    F201301251620537078208382.jpg

    Des acteurs en costumes traditionnels chinois répètent la fameuse pièce du mariage de Jia Baoyu, l'un des personnages principaux du roman classique chinois Le Rêve du Pavillon rouge écrit par l'écrivain Cao Xueqin (17l5-l763) de la dynastie des Qing.

    F201301251620531569813486.jpg

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6849/zh/archive/2013/01/27/nouvel-an-chinois-a-beijing-de-nombreux-spectacles-pour-repr.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6849/en/archive/2013/01/27/nouvel-an-chinois-a-beijing-de-nombreux-spectacles-pour-repr.html

    F201301251620533006764525.jpg

    F201301251620538015233331.jpg

    Des danseuses répètent leur showTaiping Tambour (Tambour de la Paix).

    F201301251620537477261157.jpg

  • Chine : deux tibétains jugés pour incitation à l'immolation

    Deux tibétains ont comparu samedi devant un tribunal de la province du Sichuan (sud-ouest) pour avoir incité huit personnes à s'immoler, dont trois sont décédées.

    Lorang Konchok, âgé de 40 ans et son neveu de 31 ans, Lorang Tsering, sont accusés d'homicide volontaire, selon un communiqué publié par le Tribunal populaire intermédiaire de la préfecture autonome Tibétaine-Qiang d'Aba.

    Espérons que la sanction la plus sévère sera prononcée par le tribunal. C'est un crime odieux que d'inciter des jeunes endoctrinés à se suicider, et tout cela pour satisfaire les buts politiques de dalai lama et ses sbires.

    Pour que les suicides de jeunes tibétains cessent  il faut condamner le dalai lama

  • Martine Aubry en Chine:les entreprises françaises s'efforcent de s'étendre dans trois nouveaux secteurs en Chine

    001372a0e6ec126c5fbe01.jpg

    Martine Aubry, ancienne première secrétaire du Parti socialiste français, est actuellement en visite officielle en Chine en tant que commissaire et déléguée du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius dans les affaires chinoises. Elle a rappelé le 24 janvier, lors d'une rencontre avec les médias, que la "diplomatie économique" jouait toujours un rôle clé dans les relations de la France avec la Chine.

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6840/zh/archive/2013/01/25/martine-aubry-en-chine-les-entreprises-francaises-s-efforcen.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6840/en/archive/2013/01/25/martine-aubry-en-chine-les-entreprises-francaises-s-efforcen.html

     

     

    A propos du développement des entreprises françaises en Chine, Mme Aubry souhaite promouvoir leur croissance tout spécialement dans trois nouveaux secteurs : l'agriculture et l'agroalimentaire, la médecine et l'hygiène publique, et le développement durable des villes. Et Mme Aubry d'ajouter que les entreprises françaises sont traditionnellement fortement représentées dans les secteurs de l'énergie nucléaire et de l'aérospatial.

     

    Les entreprises françaises disposent d'un savoir-faire avancé en matière d'agriculture et d'agroalimentaire, et seront en mesure de contribuer grandement à la modernisation de l'agriculture chinoise, a annoncé Mme Aubry.

     

    A propos du secteur de la médecine, Mme Aubry a invité les autorités chinoises concernées à faire des efforts pour simplifier les procédures administratives trop compliquées et trop longues en ce qui concerne les tests pharmaceutiques et les licences de distribution, d'après les dires des entreprises médicales et pharmaceutiques françaises déjà en Chine.

     

    Dans le domaine de l'hygiène publique, Mme Aubry a proposé de renforcer les coopérations entre les entreprises au niveau de la gestion des hôpitaux publics, de l'informatisation des dossiers des patients et des échanges entre les professionnels du secteur.

     

    Quant au développement durable des villes, Mme Aubry pense que les entreprises françaises pourront contribuer à l'amélioration de l'efficacité énergétique, du traitement de la pollution et des déchets, et du développement des réseaux de transports.

     

    Mme Aubry est persuadée que les entreprises françaises augmenteront leurs parts de marché en Chine en mettant en valeur leurs avantages technologiques, relativement avancés par rapport à l'ensemble des régions du monde.

     

     

  • Pourquoi les immigrés Chinois réussissent mieux que les autres en France

    Contrairement à la plupart des autres immigrés, beaucoup de Chinois installés en France parviennent à grimper les barreaux de l’échelle sociale. Grâce à beaucoup de travail, à une communauté soudée et un système de financement hyperefficace.

    octobre-111.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6834/zh/archive/2013/01/08/pourquoi-les-immigres-chinois-reussissent-mieux-que-les-autr.html

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6834/en/archive/2013/01/08/pourquoi-les-immigres-chinois-reussissent-mieux-que-les-autr.html

     

     Il y a  plus ou moins 600 000 Chinois (ou Français d’origine chinoise) aujourd’hui en France. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux travaillent, parfois sans papiers ,comme petites mains dans la restauration, la confection, la maroquinerie ou le bâtiment, pour des salaires de misère. Mais, après des années de labeur, beaucoup ont fini par s’en sortir en reprenant un commerce – restaurants, épiceries, fleuristes ou bars-tabacs, ils en détiendraient désormais près de 35 000 en France. Certains sont passés à l'échelon suppérieur . Ils ont  créé des chaînes de magasins, ou encore lancé leurs propres marques .

    Après de brillantes études, beaucoup de leurs enfants sont aujourd’hui médecins, cadres, ingénieurs ou hauts fonctionnaires. Et les fils de migrants venus de Chine populaire à partir des années 1980 s’en sortent plutôt bien aussi : selon la seule étude disponible sur le sujet, publiée par l’Insee et l’Ined, 27% des descendants de parents asiatiques occupent aujourd’hui un poste de cadre, contre 14% en moyenne pour les Français toutes origines confondues, 9% pour les fils de Maghrébins et 5% pour ceux d’Afrique subsaharienne.

     

    Mais comment expliquer une telle percée, alors que tant d’autres immigrés – et de Français de souche – peinent à sortir de la misère ? D’abord, pour une simple question de culture. En Chine, travail, discipline et respect de l’autorité sont des valeurs ancestrales. «Depuis plus de mille ans, les élites de ce pays sont recrutées par un système d’examen national accessible à tous, qui permet aux plus pauvres de se hisser tout en haut de la pyramide», rappelle Xavier Liu, de l’association Pierre Ducerf, qui aide les migrants à s’intégrer. Résultat : même lorsqu’ils quittent leur patrie, les adultes s’échinent au turbin et ils poussent leur progéniture à en faire autant à l’école. «Il y a chez nous une focalisation incroyable sur la réussite scolaire, reconnaît Sacha Lin, le président de l’Association des jeunes Chinois en France. Cela fait partie des valeurs familiales qu’on nous inculque dès le plus jeune âge.»

     

    Le principal de ce collège parisien n’en ­revient toujours pas. Il y a quelques mois, il a convoqué les parents de cinq enfants d’immigrés qui suivaient un mauvais ­chemin. «Les Chinois sont les seuls à avoir sermonné leur enfant devant moi», raconte-t-il. Depuis, ce dernier est rentré dans le rang, pas les autres. «Les Asiati­ques viennent tous nous demander ­comment faire pour que leur enfant intègre un prestigieux lycée parisien, poursuit le principal. Je n’ai jamais vu un Africain ou un Maghrébin en faire autant.» Et les résultats suivent. L’an dernier, la poignée de ses élèves qui ont intégré Louis-le-Grand étaient tous d’origine chinoise. «Ils ne viennent pas d’un milieu plus favorisé que les autres, mais ils sont très studieux et apportent de l’excellence», confirme, admiratif, le proviseur d’un collège voisin. La fameuse étude de l’Insee et de l’Ined confirme d’ailleurs la tendance : un quart des garçons d’origine asiatique atteignent le niveau bac + 3, contre 18% environ pour les Français toutes origines confondues, 14% pour les fils de Marocains et de Tunisiens, 8% pour les Algériens et 6% pour les Africains du Sahel.

    Mais la culture du travail n’explique pas tout. Si les Chinois réussissent si bien en France, c’est aussi grâce à la cohésion de leur communauté. Contrairement à la majorité des étrangers présents en France – et en particulier aux Maghrébins, dont les différentes nationalités et ethnies ne s’apprécient guère – la plupart d’entre eux peuvent en effet compter sur le soutien de leurs compatriotes, notamment parmi les Wenzhounais (plus de 70% des immigrés issus de Chine populaire viennent de cette région située dans le sud du pays). «Quand mes parents ont débarqué ici, il y a vingt ans, l’atelier de maroquinerie d’un oncle leur a tout de suite ouvert ses portes», témoi­gne Rui Wang, de l’Association des jeunes Chinois en France, lui-même diplômé en gestion finance à Paris-Dauphine. «Un tiers des 280 magasins du Fashion Center en construction à Aubervilliers a été réservé par des propriétaires de boutiques parisiennes d’import-export pour leur progéniture», se félicite de son côté Eric Tong, un autre self-made-man de la communauté, chargé de louer les locaux. Mille fois plus efficace que Pôle emploi : à eux seuls, les 35 000 commerces détenus par les Chinois suffisent à faire vivre au bas mot 150 000 personnes, soit un quart de la communauté.

    Bientôt une vitrine franco-chinoise au pied de Roissy

     

    Ce système de cooptation généralisée ne présente cependant pas que des avantages. «Il contribue à freiner certains jeunes dans leur ascension», regrette Chenva Tieu, le président du Club 21, une structure qui aide les enfants de l’immigration à financer leurs projets. Sasha Lin le confirme volontiers. «Je voulais faire de la recherche en chimie, mais on a exercé une telle pression sur moi que j’ai fini par reprendre le restaurant familial.» Mêmes regrets pour ce patron de salon de thé à Belleville, qui a dû arrêter ses études d’ingénieur afin de faire plaisir à sa famille. L’histoire ressemble étrangement à celle de ce jeune juif ashkénaze sorti de Polytechnique à qui, selon la ­blague, les parents laissent finalement le choix entre la confection pour homme et la confection pour dame…

    L’entraide joue aussi pour les prêts. A l’image des Auvergnats montés à Paris après la guerre pour reprendre des brasseries, les Chinois peuvent compter sur le soutien financier de leurs compatriotes quand ils se lancent dans un business. Le système fonctionne selon les règles de la fameuse tontine, également présente en Afrique : qu’ils vivent en France, en Europe ou en Asie, les membres de la famille et les proches mettent une partie de leurs économies dans un pot commun, dans lequel les membres de la diaspora puisent pour monter leur propre affaire. Il n’y a souvent ni intérêt ni même durée de remboursement. La tontine repose sur la confiance, elle-même confortée par la réciprocité des dons : ceux qui reçoivent doivent eux-mêmes offrir de l’argent aux autres, notamment à l’occasion de leur mariage. «Tout cela est très souple. Si le business ne marche pas, l’aide peut se poursuivre jusqu’à ce que l’activité décolle», indique Eric Tong. Ces prêts informels, qui peuvent facilement atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros, sont une clé essentielle dans la réussite de la diaspora, notamment chez les Wenzhounais.

    C’est grâce à eux que, après avoir économisé en moyenne 160 000 euros pendant une dizaine d’années, de nombreuses familles peuvent s’acheter un commerce sans passer par la case prêt bancaire – la moitié des opérations environ n’y auraient pas recours, ce qui ne manque pas d’alimenter le débat sur l’origine des fonds. L’aide peut se ­traduire par une simple avance de tré­sorerie de la part d’un fournisseur au ­démarrage d’un business. Le système marche tellement bien qu' en Chine des universitaires l’étudient !

    Reste un élément central qu’on oublie souvent pour expliquer le succès des Chinois de France : le décollage économique de leur mère patrie. «Si elle n’avait pas connu un tel boom, les migrants ne s’en sortiraient pas de façon aussi spectaculaire», assure le sociologue Richard Beraha, auteur de «La Chine à Paris». La montée en puissance de l’empire du Milieu leur a en effet ouvert des opportunités immenses. «Notre chance a été de pouvoir y accéder facilement parce que c’était notre pays d’origine, reconnaît Sacha Lin. C’est cela qui nous a permis de développer l’import-export comme nous l’avons fait ces vingt dernières années.» En fait, les Chinois de l’Hexagone ont procédé exactement comme les multi­nationales : ils ont créé des comptoirs commerciaux pour diffuser les produits fabriqués dans leur pays.

    Et les familles restées en Asie se sont empressées de les y aider en leur transférant de très gros volumes de ca­pitaux. Au lieu de voyager à sens unique du pays d’accueil vers la région d’origine, comme cela se passe avec tous les autres immigrés, l’argent circule en effet aussi entre la Chine et la France. Et sans doute cet appui financier va-t-il se renforcer, car les «têtes de pont» – c’est-à-dire les membres de la diaspora qui ont le mieux réussi – sont actuellement approchées par de riches Chinois, parfois adossés à de grands groupes, désireux d’investir en France, notamment dans l’immobilier. «En comparaison, les Qatariens sont des petits joueurs», sourit Jacques Salvator, le maire d’Aubervilliers. Lui qui a tout fait pour que sa ville devienne un pont entre la France et l’empire du Milieu.

     

  • Les Français et la protection de l'environnement , vus par une Chinoise

    459390.jpg

    Les Français, dans leur mode de vie, sont-ils plus respectueux de l'environnement que les Chinois ? L'auteur,YI SHU est une Chinoise expatriée en France qui décrit ses impressions.

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6833/zh/archive/2013/01/23/les-francais-et-la-protection-de-l-environnement-vu-par-une.html

    Site traduit en :
       

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6833/en/archive/2013/01/23/les-francais-et-la-protection-de-l-environnement-vu-par-une.html

     

     

    Les Français sont conscients de l'importance de protéger l'environnement et cette idée se reflète au travers des moindres détails de leur vie. Prenons pour exemple le tri des ordures. Dans chaque quartier résidentiel de Paris, il y a trois poubelles différentes : une jaune pour les déchets recyclables, une verte pour les déchets non recyclables et une blanche pour les bouteilles en verre.

     

    À mon arrivée à Paris, je ne connaissais pas très bien cette classification. Un jour, alors que je descendais les poubelles, j'ai déposé un sac d'ordures directement dans le compartiment jaune. Mon ami chinois, en se pinçant le nez, s'est précipité pour récupérer le sac et le jeter dans la poubelle verte. Il m'a expliqué que chaque déchet doit être déposer au bon endroit, où nous risquions de nous faire critiquer par nos voisins français. En effet, j'ai noté par la suite que mes voisins étaient soucieux au tri sélectif. J'ai même vu un petit enfant jeter, sur la pointe des pieds, sous l'œil attentif de sa mère, une bouteille vide dans la poubelle appropriée.

     

    En Chine, le système du tri sélectif a déjà commencé à être mis en œuvre dans les lieux publics et les quartiers résidentiels des grandes villes comme Beijing et Shanghai. Deux types de poubelles existent : celles pour les déchets recyclables et celles pour les déchets non recyclables. Mais, en comparaison, les Chinois restent assez indifférents à la protection de l'environnement. Malgré les étiquettes sans équivoque sur les poubelles, beaucoup de gens, par habitude, jettent leurs déchets sans prêter attention au tri. Et si quelqu'un ose leur faire une remarque, on dira à cette personne de se mêler de ce qui la regarde. En réalité, l'environnement est l'affaire de tous. On a besoin de ce genre de personnes pour nous le rappeler.

     

    Dans les grandes villes en France, la voiture n'est pas à la mode. Les jeunes ne souhaitent pas posséder à tout prix une voiture et sont même fiers de ne pas se déplacer avec ce moyen de transport. Les Français préfèrent prendre le métro ou le bus, plus écologiques et plus pratiques. De plus en plus se mettent au vélo, pour protéger de l'environnement tout en faisant de l'exercice. À Paris comme dans d'autres grandes villes, davantage de pistes cyclables ont été aménagées et des vélos en libre-service sont disponibles dans l'ensemble de l'agglomération. D'ailleurs, les Parisiens, qui ne manquent pas de créativité, ont également inventé de nombreux autres modes de transport, comme la planche à roulettes. De temps en temps, alors que vous marchez dans les rues de Paris, un « bolide à roulettes » passe à côté de vous à toute vitesse, dont le « pilote » peut tout aussi bien être un écolier de dix ans, un jeune de vingt ans ou une personne aux cheveux blancs.

     

    Les Français possèdent plutôt des véhicules de petite cylindrée, car le gouvernement, en vue de réduire les émissions de carbone, a adopté des mesures pour inciter la population à acheter des petites voitures, tout en imposant de lourdes taxes aux propriétaires de grosses voitures. Avec le temps, les petites voitures, qui permettent de protéger l'environnement et de faire des économies à l'achat, ont gagné en popularité.

     

    Traditionnellement, la Chine était un pays où le vélo était roi. Mais de nos jours, de moins en moins de Chinois se déplacent à bicyclette et de plus en plus optent pour l'utilisation de la voiture. Aujourd'hui, on compte déjà à Beijing plus de cinq millions d'automobiles. Aux yeux de certains Chinois, posséder sa propre voiture est une fierté. Ceux qui n'ont pas d'argent se serrent la ceinture pour acheter une véhicule à bas prix ; ceux qui en ont un peu achètent une voiture de luxe. Plus la voiture est imposante et plus ils en sont fiers, ce qui explique justement la croissance rapide du marché automobile en Chine.

     

     

    En France, on sensibilise dès leur plus jeune âge les enfants à l'écologie . Le fils de mon amie, qui n'est encore qu'au CP, comprend déjà l'importance de la protection de l'environnement. Une fois, il a déclaré à sa mère : « La maîtresse m'a dit que les ressources naturelles de la Terre sont limitées. Si on ne les économise pas, nos enfants ne pourront plus les utiliser. Donc, il faut protéger le ciel bleu et la rivière verte. Si on les salit, nos enfants ne les verront jamais. »

     

    Le discours naïf de cet enfant prouve que ce concept de protection de l'environnement a déjà été profondément ancré dans son esprit. Heureusement, les enfants chinois, particulièrement ceux habitant dans les grandes villes, sont de plus en plus conscients du besoin de préserver l'environnement. Lorsque ma nièce, qui est en 2e année de l'école primaire, voit des gens jeter des déchets partout dans la rue, elle indique que cet acte est malsain car il pollue l'environnement, puis ramasse les détritus pour les mettre dans une poubelle.

     

     

    Cependant, certaines habitudes des Français ne sont pas respectueuses de l'environnement aux yeux des Chinois. Par exemple, en France, pour des raisons d'esthétique urbaine, il est interdit d'étendre son linge dehors sur son balcon. Comme la plupart des Occidentaux, les Français ont l'habitude d'utiliser un sèche-linge. À l'inverse, les Chinois, perpétuant la tradition de leurs ancêtres, font généralement sécher leurs vêtements au soleil. N'est-ce pas la façon la plus écologique ?

     

    En France, l'eau du robinet est propre et potable. Cependant, la plupart des Français consomment généralement de l'eau en bouteille tout au long de l'année et ne font chauffer de l'eau que pour boire du café ou du thé. Mais cette pratique produit un grand nombre de déchets liés à ces bouteilles en plastique. Les Chinois, eux, ont l'habitude de faire bouillir de l'eau du robinet pour boire de l'eau chaude, particulièrement en hiver. La vente d'eau en bouteille fonctionne principalement pendant l'été caniculaire. Par conséquent, la consommation d'eau en bouteille par habitant en Chine est beaucoup plus faible que celle en France. Il faudrait donc que cette habitude chinoise, meilleure pour l'environnement, s'étende dans ce pays.

     

    Chauffe eau solaire très répandu en Chine

    Dans certaines villes , pas de chauffe eau solaire, pas de permis de bâtir

     

    Les Français utilisent par ailleurs de nombreux produits de nettoyage, comme les détergents et les désinfectants. Par exemple, dans la cuisine, chaque produit a sa fonction : un pour nettoyer le plan de travail, un autre pour l'évier et un autre encore pour le robinet. Leur classification très précise permet un résultat optimal. Mais en fait, ces nettoyants contiennent des substances chimiques qui polluent l'environnement à divers degrés. Les Chinois, eux, regorgent de techniques populaires pour remplacer ces produits de nettoyage. Par exemple, pour nettoyer la saleté et les tâches d'huile, le vinaigre, la poudre alcaline et le dentifrice sont très efficaces, à des prix abordables et plus écologiques que les produits chimiques.

     

    En France, le parti écologiste des Verts promeut des initiatives axées sur l'environnement. Mais il me semble que certaines mesures sont trop radicales, comme par exemple, le fait d'abandonner l'énergie nucléaire et la remplacer par l'énergie éolienne. En réalité, l'énergie nucléaire n'est pas aussi dangereuse que les gens l'imaginent et l'énergie éolienne n'est pas aussi écologique que les gens le prétendent. L'énergie éolienne génère une intense pollution sonore, qui peut nuire gravement aux hommes et aux constructions. Parmi les nombreux Français qui habitent près d'éoliennes, ils ont observé que leurs maisons se fissurent et qu'ils souffrent de troubles de l'audition, de vertiges et d'insomnies. Du fait des plaintes de ces personnes, de plus en plus d'éoliennes sont installées en mer, loin de toute habitation. Mais cela implique la transmission de l'énergie sur de longues distances, processus à la fois coûteux et non écologique. Par conséquent, je partage l'avis d'un ami français sur ce point : « Il est préférable de changer ses mauvaises habitudes néfastes vis-à-vis de l'environnement plutôt que de développer l'énergie éolienne. »

     

     

    D'un point de vue global, le concept de la protection de l'environnement et les actions écologiques ne sont pas aussi présents en Chine qu'en France. Mais de nombreuses habitudes des Chinois seraient néanmoins bonnes à imiter. Les Chinois et les Français doivent donc apprendre les uns des autres, afin de mieux protéger l'environnement terrestre.

     

     

     

  • Chine:des petits amis à louer pour donner le change aux parents

    sans-titre.png

    A l'approche de la Fête du Printemps, un service est devenu très populaire sur le site commercial chinois Taobao.com : un petit ami à louer !

    La réalité peut rattraper la fiction. Ang Lee le fantastique réalisateur chinois de Taïwan n'aurait pu imaginer que le film "Wedding Banquet" (Garçon d'hHonneur en français) qui a obtenu l'Ours d'or au Festival de Berlin en 1993 .

    Pour sauver les apparences face à ses parents ,un jeune homme chinois qui vit à New York , "loue" une compatriote afin de donner le change .

     

    中国要阅读的文章:

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6825/en/archive/2013/01/22/chine-des-petits-amis-a-louer-pour-donner-le-change-aux-pare1.html

     

    Taobao.com, la plus grande boutique en ligne de Chine, n'est jamais à court d'offres bizarres.

    Pour preuve, voici la dernière en date : un petit ami à louer !

    Et voilà ce que ce petit ami de location peut faire : accompagner la jeune fille pour aller voir des amis et de la famille, faire du shopping, préparer les repas et même se faire embrasser (en tout bien tout honneur !). Il est payé à l'heure.

    Ce genre de service est devenu très prisé à l'approche de la Fête du Printemps, la fête la plus importante pour les réunions de famille.

    En Chine, les parents se soucient particulièrement de leurs filles célibataires.

    Car les femmes célibataires auront à faire face à la même question à la table familiale : « Tu as un petit ami ? ».

    Et pour celles qui n'ont pas encore trouvé chaussure à leur pied, louer un petit ami apparaît comme une solution.

    Alors quels hommes sont prêts à offrir ce service?

    « J'offre ce genre service uniquement parce que je m'ennuie et que je connais peu d'amies au travail », a déclaré ainsi Ding Hui, 27 ans, vendeur dans l'industrie du plastique à Shanghai, dont le salaire mensuel est de plus de 10 000 yuans (900 euros).

    Il s'est loué à deux reprises l'an dernier, lors de la Fête du Printemps et de la Fête Nationale.

    Ses clients étaient deux jeunes femmes âgées de 28 ans.

    Il a demandé 3 000 Yuans à chacune, et ses clientes ont dû en payer plus ses billets aller-retour, l'hébergement et lui acheter des vêtements pour lui donner un look chic.

    Plus de 260 services de location de petit ami peuvent être trouvés sur taobao.com, et leur nombre ne cesse de croître.

    Une internaute anonyme, qui dit avoir déjà loué un petit ami, a déclaré sur le site internet: « Mes parents sont très satisfaits, ce qui fait que j'ai considérablement moins de pression ». Un autre commentaire dit : « C'est bien d'avoir accompli la volonté de mes parents ».

    M. Ding dit qu'établir de la confiance est très important, et que ce travail est tout entier un jeu d'acteur, ce qui s'est avéré être difficile pour lui.

    « J'étais épuisé car j'ai dû flatter les autres pendant sept jours et j'ai dû réfléchir avant de parler. Je ne veux plus faire ça », a-t-il dit.

    Selon lui, il se contentait de tenir la main de ses clientes. Comme il est difficile de partager une chambre avec ses clientes, il demandait à dormir sur le canapé.

    « La sécurité, ça compte », a-t-il dit.

    Melle Chen, âgée de 27 ans, de Huizhou, dans la Province du Guangdong, et qui a souhaité donner seulement son nom de famille, est pleinement d'accord avec ce point de vue.

    Elle a ouvert son agence en ligne sur taobao.com l'année dernière, pour proposer de faux petites amies ou petits amis. Elle compte plus de 20 employés à temps partiel dans tout le pays.

    « La confiance mutuelle est un must. Je dois assurer la sécurité de mes employées », a-t-elle dit.

    Elle n'a eu que 20 commandes environ en 2012 et seulement trois cette année. Beaucoup de personnes ont demandé des renseignements, mais peu ont passé commande, de peur d'être trompés. Les honoraires varient selon les lieux et la durée du service, allant de 600 Yuans à 1 500 Yuans, sans compter les frais d'agence.

    Elle a dit que la plupart des clients viennent de la campagne, parce que, dans les grandes villes, les parents ne s'inquiètent pas autant au sujet de leur rejeton unique.

    Selon Melle Chen, les clients ont des raisons différentes pour louer un partenaire. Ainsi, un homme qui avait rompu avec sa petite amie un mois avant la Fête du Printemps avait promis à sa famille qu'il allait venir avec sa petite amie. Il s'est donc tourné vers Melle Chen pour trouver de l'aide.

    Lin Xiuyun, professeur associé de psychologie à l'Université Normale de Beijing, pense que c'est pas une bonne idée de louer un petit ami ou une petite amie pour faire plaisir à ses parents, qui vont se préoccuper d'autres questions, comme le fait de savoir quand ils vont se marier.

    « Il vaut mieux communiquer avec les parents, qui seront encore plus touchés si le mensonge se termine par une rupture entre le faux couple », dit le Professeur Lin.