• Wen Jiabao : la Chine doit faire avancer la réforme et insister sur l'ouverture (testament politique)

    131882240_71n.jpg

    La Chine doit poursuivre résolument la réforme de son système économique, politique, culturel et social et s'en tenir fermement à la politique fondamentale de l'ouverture sur l'extérieur, a déclaré samedi le Premier ministre chinois Wen Jiabao.

    Dans son discours prononcé lors d'une réception marquant le 63e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, M. Wen a indiqué qu'il restait encore un long chemin à parcourir pour faire de la Chine un pays socialiste moderne, prospère, démocratique, harmonieux et hautement civilisé.

    Le président chinois Hu Jintao, d'autres hauts dirigeants dont Wu Bangguo, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang, Zhou Yongkang ainsi que plus de 1 200 personnalités chinoises et étrangères étaient également présents à la réception.

    "Il nous faut promouvoir la démocratie et l'Etat de droit socialiste, assurer l'équité et la justice sociales, améliorer le niveau d'instruction et de moralité de nos citoyens, et aboutir à la liberté et l'épanouissement général de tous," a promis le Premier ministre chinois.

    "Pendant que nous constatons nos réussites, il nous faut toujours garder un esprit lucide", a-t-il rappelé, ajoutant que la Chine avait accompli des changements prodigieux depuis sa fondation et surtout depuis le lancement de la réforme et de l'ouverture sur l'extérieur, et que cette année, le pays a encore accompli de nouveaux progrès dans la réforme, l'ouverture et la modernisation.

    Le pays se trouve dans une importante période d'opportunités stratégiques pour le développement, a estimé Wen Jiabao, soulignant que la grande force de la réforme et de l'ouverture ainsi que l'esprit intrépide de la nation chinoise pousseraient la Chine vers un avenir plus radieux.

    En ce qui concerne le 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC), le Premier ministre chinois a déclaré qu'il s'agissait d'une réunion importante "pour construire sur la base des acquis et ouvrir de nouvelles perspectives de développement".

    "Nous nous en tiendrons indéfectiblement à la ligne fondamentale du Parti et suivrons la voie du socialisme aux couleurs chinoises," a-t-il déclaré.

    Il a également réitéré les politiques du gouvernement pour Hong Kong, Macao et Taiwan, s'engageant à préserver la prospérité et la stabilité durables des Régions administratives spéciales et à promouvoir le développement pacifique des deux côtés du détroit de Taiwan.

    A propos des affaires étrangères, le Premier ministre chinois a assuré que la Chine poursuivrait une politique extérieure d'indépendance et de paix et défendrait fermement sa souveraineté et son intégrité territoriale.

    10-wenmain-450.jpg

  • Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale depuis la belle place Tiananmen jusqu'au merveilleux Tibet

    Installation d'un parterre de fleurs géant illuminé sur la place Tiananmen

     

    001143088d8111cfa15001.jpg

    Le 26 septembre, une corbeille de fleurs géante sur le thème « Chérir la mère patrie » a été installée. Sous l'éclairage nocturne de la place Tiananmen, elle est devenue un paysage splendide. En effet, la corbeille de fleurs mesure 13 mètres en haut, et 11 mètres de diamètre, ce qui en fait la plus grande corbeille de fleurs installée sur la place Tiananmen.

     

    F201209281629562396112726.jpg

    Une femme procède dimanche à l'ajustage d’un drapeau national chinois constitué de foulards rouges triangulaires, à Nantong, dans la Province du Jiangsu. Afin de célébrer la Fête Nationale qui arrive, des parents et des enfants ont utilisé 500 foulards pour fabriquer ce drapeau de 50 mètres carrés. Le foulard rouge est le symbole des Jeunes Pionniers, une organisation de masse destinée aux enfants chinois âgés de 6 à 14 ans.

     

    Des élèves de la ville de Zhijiang, dans la Province du Hubei, chantent l'Ode à la Patrie lundi, afin de célébrer le 63e anniversaire de la République Populaire de Chine, le 1er octobre.

    Quelque 56 représentants des 56 groupes ethniques que compte la Chine, vêtus de leurs costumes traditionnels donnent un spectacle devant le Palais du Potala, à Lhassa, capitale de la Région Autonome du Tibet, le 27 septembre 2012. Les 56 représentants des ethnies de Chine se sont rencontrés et ont partagé la joie d'être ensemble, symbolisant l'unité entre les différents groupes ethniques

  • Présentation du premier porte-avions chinois

    0019b91ec98111cfaf5133.jpg

    Le premier porte-avions chinois, le Liaoning, portant le numéro de coque 16, a été mis en service le 25 septembre par la Marine de l'Armée populaire de Libération.

    Voici les données et chiffres principaux concernant ce navire, tirés de l'article paru mercredi dans le « Jiefangjun Bao » (Quotidien de l'Armée de Libération) :

     

    - Le Liaoning mesure plus de 300 mètres de long et 70 mètres de large, avec dix niveaux au-dessous du pont de vol et neuf étages au-dessus. Son déplacement d'eau dépasse les 50 000 tonnes.

     

    - Sur le Liaoning, l'effectif de personnel autorisé est de plus de 1 000 marins, parmi lesquels 98 % des officiers sont titulaires d'une licence ou d'un diplôme plus élevé; les officiers brevetés représentent les 2/3 du personnel. Il y a des femmes marins et elles disposent de lieux de vie séparés.

     

    131871831_121n.jpg

     

    - Le Liaoning est équipé de moteurs traditionnels ( non nucléaires), et est conçu pour porter des chasseurs à ailes fixes et des hélicoptères. Les avions décolleront du porte-avions en utilisant une rampe de saut à ski.

     

    - Le porte-avions dispose d'un restaurant, d'un supermarché, d'un bureau de poste, d'une buanderie, d'une salle de sport, de bars et d'un centre d'élimination des ordures.

     

    - La livraison du Liaoning a fait de la Chine le dixième pays du monde et le dernier des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU à avoir un porte-avions en service actif.

     

    - Le Liaoning a été rééquipé à partir de l'ancien navire de guerre soviétique Varyag.

     

    131871831_71n.jpg

     

    -Après des années de travaux de rééquipement pour y installer des moteurs et des armements, le Varyag avait complètement changé de visage en 2011. Il a effectué plusieurs sorties d'essai en mer, organisées par le chantier naval, avant sa mise en service. On s'attend à ce que la Marine lui fasse effectuer d'autres essais en mer après en avoir pris livraison.

     

    -Le Liaoning est sous l'autorité directe de la Marine de l'APL. Il sera utilisé principalement pour la recherche scientifique et la formation. La mise en service du Liaoning n'entraînera pas de changement dans la politique de défense nationale chinoise, qui est par nature défensive.

     

    J-15.jpg

    Des avions entièrement chinois pour le premier porte-avions

    Le premier porte-avions chinois sera équipé d'avions mis au point à partir d'avions de chasse construits en Chine, a déclaré hier Yang Yujun, porte-parole du ministère de la Défense.

     

  • Deux léopardeaux des neiges dans un parc zoologique au Qinghai(nord-ouest de la Chine)

    131873859_61n.jpg

    Deux léopardeaux des neiges, un mâle et une femelle, dans le Parc des animaux sauvages du plateau Qinghai-Tibet à Xining, capitale de la province du Qinghai (nord-ouest), le 25 septembre.

    Les deux léopardeaux, nés il y a deux mois, sont en bonne santé. Il est difficile d'élever des léopards des neiges en captivité et seuls trois ont été élevés jusqu'à présent en Chine. Etant une espèce menacée d'extinction, entre 5 000 et 7 000 léopards des neiges vivent aujourd'hui en liberté sur la planète.

    L-ONCE_LEOPARD_DES_NEIGE_1.jpg

    La léopard des  des neiges se trouve principalement en Mongolie et dans l'ouest et  le sud de la Chine (dans l'hymalaya , le Tibet ,le Sichuan et le Yunnan). On en trouve dans la réserve protégée de Jiuzhaigou.

    Elle vit dans les montagnes et se tient généralement au-dessous de la limite des neiges éternelles. En été, entre 2 700 et 6 000 mètres. En hiver, elle descend localement jusqu'au-dessous des 1 000 mètres. Grâce à un large poitrail et à des poumons solides, elle n'est pas gênée par la raréfaction de l'oxygène.

    131873859_81n.jpg

    131873859_71n.jpg

    131873859_101n.jpg

     
     

     

  • L'ambassadeur de Chine au Canada estime qu'Ottawa ne devrait pas politiser l'offre d'achat de la pétrolière Nexen par la Chine

    PC_120723_et18o_sables-bitumineux-nexen_sn635.jpg

    Installations de traitement des sables bitumineux de Nexen près de Fort McMurray, en Alberta (archives) Photo : PC/Jeff McIntosh

    L'ambassadeur de Chine au Canada estime qu'Ottawa ne devrait pas politiser l'offre d'achat de la pétrolière Nexen (TSX:NXY) soumise par la China National Offshore Oil Company (CNOOC).

     

    « Les affaires sont les affaires. Elles ne doivent pas être politisées. Si nous politisons tout cela, alors nous ne pouvons pas faire des affaires », a déclaré Zhang Junsai dans une interview accordée au quotidien Globe and Mail.

     

    Durant la semaine, le ministre des Finances Ted Menzies a déclaré que des députés conservateurs lui avaient fait part de leurs craintes et de leurs inquiétudes concernant la transaction.

     

    L'offre de 15,1 milliards de dollars est présentement examinée par Industrie Canada, qui doit déterminer si celle-ci se fait dans le meilleur intérêt du pays. Les autorités canadiennes ont le droit d'examiner et de bloquer tout investissement étranger de plus de 330 millions de dollars.

     

    Les actionnaires de Nexen ont accepté l'offre à l'unanimité jeudi et n'attendent que l'autorisation du gouvernement canadien.

     

    Si l'accord est approuvé, il s'agirait de la première acquisition d'un groupe énergétique canadien par une société contrôlée par Pékin. Il constituerait par ailleurs l'acquisition la plus importante jamais réalisée à l'étranger par une entreprise chinoise, d'après des données de Thomson Reuters.

     

    « Le Canada veut continuer à développer ses relations avec la Chine, mais nous voulons qu'elles se développent de façon à entraîner des résultats bénéfiques pour les deux côtés », a souligné dans un communiqué un porte-parole du ministre du Commerce Ed Fast. Ce dernier doit d'ailleurs rencontrer son homologue chinois, Chen Deming, dimanche à Vancouver.

    Merci à Pierre Gillard qui ne manque jamais de m'informer depuis son lointain Canada.

     
  • Les compatriotes de Taiwan et de Chine continentale s'unissent pour protéger la souveraineté nationale

    article_photo_1348548618228-1-HD.jpg

    Le différent qui oppose la Chine et Taiwan au Japon pourrait être l'élément qui rapprocherait les Taiwanais de la Chine continentale . Cet événement pourrait accélérer le processus de réconciliation des Chinois de part et d'autre du détroit de Taiwan.

     

    La Chine a indiqué lundi que les compatriotes à travers le détroit de Taiwan devaient s'unir pour protéger la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale par des moyens respectifs, en partageant le sens de l'honneur de la Nation chinoise.

    Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hong Lei a fait ces remarques, en réponse à une question concernant l'initiative de marins taïwanais d'aller pêcher dans les eaux des îles Diaoyu pour protéger leurs droits.

    Les compatriotes à travers le détroit doivent sauvegarder conjointement les intérêts fondamentaux de la Nation chinoise, a ajouté le porte-parole.

    La résolution et la volonté de la Chine de sauvegarder son intégrité territoriale sont fermes, a indiqué M. Hong, notant que des bateaux de surveillance maritime chinois patrouillaient et continueraient de patrouiller et de mener des activités de maintien de l'ordre dans les eaux des îles Diaoyu, afin que le pays y exerce son droit de juridiction.

     

    Huit navires des garde-côtes taïwanais et une quarantaine de bateaux de pêche avec 300 pêcheurs à bord se trouvaient dans les  parrages des îles Da


     

  • Des hôpitaux chinois ont mis en place des "suceuses" de sperme pour faciliter les dons de sperme(vidéo)

    Une machine, que certains appellent "extracteur de sperme" ou "suceuse de sperme" ou mieux encore "extracteur de sperme main-libre",  permet aux donneurs de faire leur affaire sans les mains, en se laissant "aspirer" les parties intimes dans la partie rose et contondante du "sperm extractor".Directement inspirée des tireuses de lait pour vaches , ces machines sont en service dans deux hôpitaux chinois, à Nankin et Zhengzhou.

     

    1_919d8a842f0d9453f3dfda425825d39f_540.jpg

     

    Zhu Guoxin, directeur du département d'urologie de l'hopital deZhengzhou, précise également que cette nouveauté sera utilisée par les patients atteints d'infertilité."Lorsque le patient infertile vient se faire soigner, il faut d'abord inspecter le sperme. Cette machine est recommandée pour les patients qui ont des difficultés permanentes pour éjaculer", a-t-il précisé .

    D'un point de vue pratique, la hauteur, la vitesse, la fréquence, la température et même l'amplitude des mouvements de la machine sont réglables, pour un coït calqué sur les préférences du patient. D'autant qu'un tableau de bord permet de visualiser dans le même temps des films stimulants.

    Enfin, grâce à cette nouvelle technologie, dont le prix devrait atteindre 2000 euros, on pourra également traiter les cas d'éjaculation précoce, grâce à un programme de désensibilisation du pénis.

  • La visite officielle du Premier ministre chinois, Wen Jiabao, en Belgique, et sa participation au 15ème Sommet Chine-UE ont été un vrai succès

    131863761_31n.jpg

    Participant au sommet Chine-UE pour la 10ème année consécutive, M. Wen a souligné l'importance stratégique et l'influence mondiale de la coopération Chine-UE, a exploré la direction future de leurs relations, et a envoyé un message positif au monde: les deux parties insistent sur le dialogue et la coopération et se consacrent au développement commun, a indiqué M. Yang

    En plus de participer au sommet, M. Wen a également effectué une visite officielle en Belgique, au cours de laquelle il a atteint un consensus important avec les dirigeants belges sur la promotion des relations bilatérales.

    Le voyage européen de M. Wen a été un vrai succès et a porté ses fruits, a indiqué M. Yang, ajoutant que cette visite revêtait une importance significative pour le futur.

    PROMOUVOIR LA CONFIANCE POLITIQUE MUTUELLE ET LA COORDINATION STRATEGIQUE CHINE-UE

    Depuis que la Chine et l'UE ont établi un partenariat stratégique global en 2003, leurs relations ont connu un développement régulier, des connections enrichies et donné des résultats fructueux, selon M. Yang.

    Ces 10 dernières années, le commerce entre la Chine et l'UE a quadruplé, l'UE étant devenue le premier partenaire commercial de Chine et la principale source des importations chinoises de technologies. Les investissements chinois dans les pays de l'UE ont augmenté de fois et les deux parties ont établi plus de 60 mécanismes de dialogue pour maintenir d'étroites communication et coordination dans les affaires internationales.

    Pour promouvoir les relations entre la Chine et l'UE, M. Wen a déclaré que la Chine et l'UE devraient s'efforcer d'accroître la confiance, de renforcer la communication et la coordination stratégiques, et de mettre en application leur consensus afin de sauvegarder et de promouvoir leurs intérêts communs.

    Concernant les problèmes de dette européens, M. Wen a réaffirmé le soutien de la Chine pour les efforts de l'Europe visant à résoudre la crise et a engagé son aide par des moyens appropriés.

    La Chine espère que l'UE cimentera son consensus sur les réformes, appliquera les mesures d'aide et atteindra un équilibre entre austérité fiscale et croissance économique pour injecter de l'élan en utilisant une combinaison de moyens dans la reprise économique et la croissance durable de l'Europe, a poursuivi M. Wen.

    La partie européenne a fait l'éloge des immenses réalisations des relations entre l'UE et la Chine au cours des dix dernières années, déclarant que le soutien de la Chine et la coopération UE-Chine étaient d'une importance cruciale pour la reprise et la croissance économique de l'Europe.

    Les relations entre l'UE et la Chine sont bâties sur le socle de la compréhension mutuelle, du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices réciproques, jouissent d'un rythme fort et de vastes perspectives. Quels que soient les défis qu'elles rencontreront à l'avenir, les intérêts de l'UE et de la Chine seront étroitement liés, ont indiqué les dirigeants européens.

    ELARGIR LA COOPERATION CHINE-UE DANS DIVERS SECTEURS

     

    La Chine et l'UE possèdent des avantages complémentaires. La visite de M. Wen a souligné la construction d'un mécanisme pour la coopération à moyen et long terme entre les deux parties pour donner de la vitalité et de l'élan au développement durable des relations bilatérales, selon M. Yang.

    Le Premier ministre chinois a présenté un programme pour approfondir la coopération Chine-UE dans les domaines tels que l'économie et le commerce, la technologie, les infrastructures et les services financiers.

    Premièrement, la Chine et l'UE doivent promouvoir vigoureusement la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements et se positionner fermement contre le protectionnisme sous toutes ses formes.

    Deuxièmement, les deux parties doivent se concentrer sur les nouvelles industries telles que les industries de pointe, les énergies nouvelles, les matériaux nouveaux, la biopharmacie, et l'information et les télécommunications, et enfin établir des centres de recherche et développement conjoints, des centres de transfert de technologies et d'incubateur conjoints.

    Troisièmement, M. Wen prévoit l'établissement de mécanismes pour promouvoir la coopération bilatérale dans les secteurs tels que les transports, l'électricité et les télécommunications.

    Beijing encourage les entreprises et institutions financières chinoises à s'impliquer dans la construction d'infrastructures en Europe et à mettre en place un réseau logistique couvrant toute l'Eurasie afin de répondre aux demandes des échanges personnels et commerciaux de plus en plus croissants entre les deux parties, a indiqué M. Wen.

    Quatrièmement, les deux parties doivent promouvoir les réformes du système financier international pour réaliser de nouveaux progrès et maintenir la stabilité financière et économique mondiale, a-t-il ajouté.

    Lors du sommet, M. Wen a déclaré que la Chine encourage les entreprises européennes à utiliser le yuan chinois dans le commerce et les investissements transfrontaliers et souhaite travailler avec l'Europe pour soutenir l'établissement de filiales bancaires des deux parties.

    Ces mesures valoriseront le développement équilibré et complet des relations Chine-UE, a indiqué M. Yang.

    Concernant l'ouverture par l'UE d'une enquête anti-dumping sur les exportations de panneaux solaires chinois, M. Wen a déclaré que l'affaire avait provoqué de fortes réactions en Chine et inquiété également les entreprises européennes. Il a souhaité que le problème soit résolu de manière appropriée et à travers le dialogue et la constitution.

    La partie européenne, quant à elle, a salué les suggestions de M. Wen en faveur des relations entre la Chine et l'UE et a déclaré espérer formuler un plan de coopération à long terme comme guide stratégique afin de poser les fondations pour le développement futur de leurs relations.

    L'UE est prête à renforcer la coopération sur le commerce, les investissements et les infrastructures avec la Chine, à lancer des négociations sur des accords d'investissement, et à résoudre comme il se doit les différends via des discussions et des négociations.

    La Chine et l'UE ont également publié un communiqué de presse commun et ont signé plusieurs documents de coopération sur la technologie, les lois anti-monopoles, et le développement durable et écologique.

    FAIRE PROGRESSER LES RELATIONS ENTRE LA CHINE ET LA BELGIQUE

    La Belgique est un partenaire de coopération important pour la Chine dans l'UE, et les deux pays ont connu une coopération fructueuse dans les secteurs de hautes technologies et de la finance, a indiqué M. Yang.

    La visite de M. Wen en Belgique avait pour but de consolider les relations amicales entre Beijing et Bruxelles, accroître la coopération réciproquement bénéfique et faciliter les relations sino-européennes en général, a annoncé le ministre chinois des Affaires étrangères.

    Lors de sa visite, M. Wen a eu une réunion réussie avec le Premier ministre belge Elio Di Rupo.

    Pour renforcer la coopération bilatérale, M. Wen a suggéré que les deux parties maintiennent leurs marchés ouverts et accroissent leurs investissements mutuels, intensifient la coopération dans les secteurs tels que les services financiers, les hautes technologies, l'urbanisation, les biotechnologies et les nouveaux matériaux, facilitent les échanges dans l'éducation et la culture et maintiennent une coordination plus étroite sur les dossiers d'importance du monde.

    M. Di Rupo a déclaré que la Chine est un partenaire important pour la Belgique et que son pays voulait renforcer les échanges de haut niveau avec la Chine et créer un environnement favorable pour les investisseurs chinois.

    La visite de M. Wen a consolidé la confiance politique mutuelle et la coopération stratégique Chine-UE et Chine-Belgique, intensifié la coopération pragmatique dans divers secteurs et fixer le sens du futur développement des relations bilatérales, a indiqué le ministre chinois des Affaires étrangères.

    La Chine est prête à travailler avec l'UE et la Belgique pour appliquer les résultats de cette visite, renforcer un développement plus stable, plus régulier et plus rapide des relations bilatérales, et apporter de nouvelles contributions plus vastes à la reprise économique et au développement durable mondiales, selon M. Yang.

     

  • Les Chinois de France et de Belgique publient une déclaration de solidarité avec la Chine sur les îles Diaoyu

    F201209211659241462734421.jpg

    Des représentants des Chinois d'outre-mer en France ont organisé un forum à Paris et publié une déclaration commune.

    Le 18 septembre, jour marquant le 81e anniversaire de l'incident du 18 septembre, les Chinois d'outre-mer dans de nombreux pays du monde ont protesté contre les actes illégaux du Japon visant à « acheter » et violer la souveraineté de la Chine sur les îles Diaoyu.

    Au cours du forum organisé en France, les représentants ont décidé à l'unanimité de publier une « Déclaration des Chinois d'outre-mer à Paris », soulignant que les îles Diaoyu font partie du territoire historique de la Chine. Les Chinois d'outre-mer ont vivement protesté contre les actes illégaux du gouvernement japonais, ont exhorté le Japon à cesser immédiatement tous les actes enfreignant la souveraineté territoriale de la Chine, et ont fermement soutenu les initiatives du gouvernement chinois pour défendre sa souveraineté.

    1761670_3_cd7c_des-chinois-appellent-a-reprendre-les-iles_54a349bc345c2b11cbc44d871b6b5215.jpg

  • Macao qui a un chiffre d’affaires quatre fois plus grand que Las Vegas va se doter d'une nouvelle tour Eiffel

    china-macau.jpg

    Une nouvelle tour Eiffel va s’élever à Macao, capitale mondiale du jeu d’argent. Le géant américain du casino Las Vegas Sands, déjà bien présent dans l'ancienne colonie portugaise, a annoncé ce jeudi 20 septembre son intention d’ouvrir une nouveau casino baptisé The Parisian et doté d’une réplique de 160 mètres de haut du fameux monument parisien.

     

    4866.jpg

    Ce projet, dont la première pierre devrait être posée en novembre d’après le Financial Times, prévoit d’ajouter quelques milliers de tables de jeu au sein d’un hôtel de 3 000 chambres.

    Le milliardaire Sheldon Adelson, président de Las Vegas Sands, détient déjà trois complexes entièrement dédiés au jeu d’argent à Macao et fait actuellement construire un nouvel ensemble baptisé Sands Cotail Central pour 4,4 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros).

    Le coût de The Parisian devrait, lui, être compris entre 2,5 et 3 milliards de dollars.

    La ville-casino, qui a généré en 2011 un chiffre d’affaires de 267,87 milliards de patacas (25,8 milliards d'euros) soit quatre fois plus que Las Vegas,  devrait connaître une croissance du secteur de 13 % en 2012, d’après le cabinet d’analyse financière asiatique CLSA. Une progression  moindre qu’en 2011 (+42 % par rapport à 2010).

    "Nous ne nous développerions pas si nous pensions qu'il n'y a pas d'avenir ici", a  assuré Sheldon Adelson. CLSA estime en effet que l’une des raisons du ralentissement de l’activité à Macao est  le manque chronique de chambres en ville.