15/05/2012

Après ses propos racistes contre la Chine , François Hollande choisit 2 symboles anti-chinois pour son investiture

Aujourd'hui, François Hollande , le nouveau président français a choisi comme point fort de son investiture un hommage à Jules Ferry , le champion de la colonisation ,comme François Mitterrand avait choisi de rendre hommage à Jean Moulin, héros de la Résistance, et à Victor Schoelcher, père de l’abolition de l’esclavage.

 

Pourquoi les Asiatiques ,en général , et les Chinois en particulier ont tout droit d'être offusqués devant cet hommage , c'est parce que ce chantre du colonialisme s'est illustré par ses prises de position soutenant la création d'un empire français et argumentant politiquement pour des interventions militaires au Vietnam et en Chine dans le but d'y installer des systèmes coloniaux.

 

Voici quelques extraits de discours de Jules Ferry de 1885 , le premier manifeste impérialiste qui ait été porté à la Tribune nationale:

Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. (...) Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. (...) Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l'histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l'esclavage dans l'Amérique centrale, ils n'accomplissaient pas leur devoir d'hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s'acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir .

Jules Ferry se montre un partisan actif de l'expansion coloniale française, à tel point qu'il sera surnommé « Tonkinois » par ses adversaires politiques et une partie de l'opinion publique hostile à l'expansion coloniale supérieur de la civilisation.

 

L’affaire du Tonkin est une crise politique française qui a éclaté en mars 1885 dans les dernières semaines de la guerre franco-chinoise ou l'armée française fut battue séverement par des troupes chinoises.

Juqu'au boutiste, Jules Ferry tenta d'obtenir des subsides pour l'Armée et la Marine , il donna les dernières nouvelles sur la situation militaire au Tonkin à la chambre des députés. Il expliqua les mesures qu’il avait prises en conséquence. « Nous devons venger notre échec à Lang Son, dit-il. Nous devons le faire non seulement pour assurer notre emprise sur le Tonkin, mais aussi pour sauvegarder notre honneur dans le monde. »

Un "courrageux manifestant de la clique de dalai lama qui agresse une porteuse handicapée de la flamme

Après avoir rendu hommage à cette figure contreversée de la colonisation française , monsieur Hollande  ira  à l’Hôtel de Ville, où il sera accueilli par le maire de Paris, Bertrand Delanoë.Celui-là même qui accrocha des drapeaux tibétains en lieu et place de drapeaux chinois et qui organisa avec ses amis de la bande de dalai lama le spectacle honteux et scandaleux contre la flamme olympique . Ceci est dans la mémoire de tous les Chinois qui s'ils ont pardonné n'ont pas oublié l'insulte rendue par le maire de Paris à leur égard.

Ce Delanoë persistant peu de temps après en faisant de dalai lama , le séparatiste ex-agent de la CIA , citoyen d'honneur de la ville de Paris.

 

 

 

 

 

08:53 Écrit par wang dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chine, france, hollande, jules ferry, françois hollande | |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Bonjour
cela promet des relations plus que dur
Je te souhaite un très bon mercredi
Nos amitiés bises a vous 2
René

Écrit par : rené | 16/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire