04/05/2012

La superficie des lacs glaciaires de l'Himalaya est en augmentation,la fonte des glaciers de l'Himalaya en images

F201008060847239962122941.jpg

Le versant nord du glacier Kyetrak sur le sommet Cho Oyu, photo prise en 2009
Le nombre de lacs glaciaires dans l'Himalaya a certes connu un déclin ces dernières années, mais la superficie totale de ces étendues d'eau est en augmentation, révèlent les résultats d'une étude publiée mardi.

Wang Xin dirige une étude sur 30 ans organisée par l'Académie chinoise des sciences et l'Université des sciences et technologies du Hunan.

M. Wang explique que les lacs glaciaires sont formés par la fonte de glaciers. Cette étude pourrait donc permettre aux scientifiques de mieux comprendre les relations entre glaciers, lacs glaciaires et conditions climatiques en haute altitude, ainsi que les risques de débordement des lacs.

L'étude a confirmé l'existence actuelle de 1 680 lacs glaciaires dans la partie chinoise de la région de l'Himalaya. Ces derniers s'étendent sur 215,28 km², soit 58,96 km² de plus qu'il y a 30 ans.

Au cours des 30 dernières années, l'on dénombrait jusqu'à 1 750 lacs glaciaires dans la région étudiée. Durant cette période, 294 ont disparu, et 224 nouveaux lacs se sont formés.

Le versant nord du glacier Kyetrak sur le sommet Cho Oyu, photo prise en 1921

 glacier du Rongbuk, photo prise en 1921

Afin de prouver la tendance de réchauffement global, l'alpiniste et photographe américain David Breashears a consacré plusieurs années à photographier des glaciers de l'Himalaya. Le contraste frappant entre ses photos et d'anciens clichés illustre la fonte rapide.

Le glacier du Rongbuk, photo prise en 2007

09:13 Écrit par wang dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chine, tibet, hymalaya, glaciers, lacs, rechauffement | |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Merci pour ces photos et explications très, très intéressantes pour les néophytes ! Belle journée. Vanillon

Écrit par : Vanillon | 04/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire