17/03/2012

Yuja Wang , la rivale de Lang Lang , surnomée "Doigts volants"

Yuja Xang est est une pianiste classique chinoise de renommée internationale, née le 10 février 1987 à Pékin. Elle commence le piano à 6 ans et  étudie tout d'abord au  conservatoire de Pékin. En 1999, lors d'un programme d'échange entre la Chine et le Canada, elle intègre la Calgary Mount Royal College.
En 2002, elle remporte l'Aspen Music Festival. C'est son premier concours international. Gary Graffman la repère et la fait entrer dans le prestigieux Curtis Institute of Music de Philadelphie. Elle obtient son diplôme en 2008.
En 2005, Yuja Wang donne son premier concert avec orchestre. Elle est accompagnée par le
National Arts Center Orchestra dirigé par Pinchas Zukerman. En 2009, elle signe son premier contrat chez un label Deutsche Grammophone ! Sonates et Etudes est son premier récital. Le succès critique et public est unanime. Ses interprétations de Chopin, Liszt, Ligeti, Mozart et Scriabine lui valent les honneurs du journal allemand Grammophone.


  Yuja Wang multiplie les collaborations avec chefs et orchestres en jouant sur les scènes du monde entier.
Malgré son jeune âge, Yuja Wang a déjà joué avec les plus grands chefs. Dès 2006, elle fait ses débuts avec l'Orchestre philharmonique de New York les orchestres symphoniques de Chicago, San Francisco et Houston. Les années suivantes, elle joue aux côtés d'autres orchestres prestigieux comme l'Orchestre philharmonique de Chine. Elle remplace Martha Argerich qui ne pouvait pas assurer sa représentation avec l'Orchestre symphonique de Boston, sa prestation est accueillie très favorablement par les critiques.En 2011, Yuja Wang enregistre du Rachmaninov avec le Mahler Chamber Orchestra sous la direction de Claudio Abbado, la Rapsodie sur un thème de Paganini & concerto pour piano n°2 Opus 18.

 

 

Yuja Wang est reconnue pour sa virtuosité technique ainsi que pour son jeu spontané et audacieux.

On la surnomme “Les doigts volants” en raison de l’agilité de ses mains et de ses doigts. “Mes doigts sont très fins mais avec de sacrées articulations ! Et ils sont surtout très souples. Ma mère les étirait et les écartait quand j‘étais petite. J’ai donc une très grande amplitude. Mes mains ne sont pas immenses, mais je peux quand même faire des accords compliqués”.

 

Elle excelle dans le concerto pour piano numéro 3 de Rachmaninov . Ce concerto est considéré comme un des morceaux les plus difficiles à interpréter. C’est l’oeuvre pour piano qui compte le plus de notes à jouer par seconde. “Musicalement, explique-t-elle, jouer cette pièce, c’est quelque chose d‘énorme, c’est comme gravir la Grande muraille de Chine ! Et pour en avoir une vue d’ensemble, c’est très difficile”.

 



16:35 Écrit par wang dans Actualité, Culture, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chine, musique, piano, yuja wang, lang lang | |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Bonjour

merci de ton passage sur ce blog

je te souhaite un bon dimanche

nos amitiés bises

chan

Écrit par : chan | 18/03/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire