16/03/2012

Yue Jie ,dissident, faux écrivain ,vrai menteur

 

Comme tous les dissidents, Yue Jie n'a pas de soucis à se faire pour son avenir. L'Occident est généreux pour ceux qui critiquent et calomnient les autorités chinoises , et plus ils chargent celles-ci de tous les maux plus les dissidents trouvent de généreux "sponsors".

Il suffit de reprendre quelques phrases de ce pseudo-écrivain pour comprendre que Yue Jie est aussi éloigné de la vérité qu'une prostituée de la vertu.

Ici, il compare le Vice-président Xi Jinping à Hitler mettant en doute la déclaration du Premier ministre de Singapour,qui avait comparé Xi Jinping à Mandela.

Xi Jinping ne ressemble pas plus à Mandela qu’Hitler ne ressemblait à Roosevelt. Mandela a passé 27 années au fond d’un cachot pour défendre la liberté et les droits de l’Homme. Voilà les «mésaventures personnelles» de Mandela. À sa sortie de prison, dans un esprit de pardon et de bienveillance, il a transformé la société sud-africaine en un lieu où toutes les ethnies ont droit de cité. C’est un homme qui a grandement mérité son prix Nobel de la Paix.

Enfant d’un haut responsable temporairement déchu du pouvoir, Xi Jinping fut envoyé dans un village pauvre de l’Ouest de la Chine lors de l’une des campagnes politiques de Mao. Il n’a jamais émis aucun reproche ni aucune critique sur cette période. Au contraire, il a affirmé que cette période «d’amertume dévorante» n’avait fait qu’accroître sa loyauté envers le Parti communiste.

Cette déclaration de Yue Jie est antinomique au portrait  élogieux de Xi Jinping que Herman Van Rompuy , Président du Conseil européen m'a dressé lors d'une interview impromptue.

Autre mensonge de Yue Jie :Depuis la répression des manifestations de la place Tian'anmen, en 1989, les Chinois ne croient plus en la légitimité du Parti.

Il suffit de se promener en Chine , de parler avec les Chinois pour voir et comprendre la satisfaction qu'ils ont de leurs dirigeants ,qu'ils sont assez critiques de la révolution culturelle tout en considérant les événements de la place Tian'anmen comme un accident et une péripétie de leur histoire.

Autre paragraphe  propagandiste de Yue Jie qui doit lui attirer l'assentiment de ses commanditaires occidentaux.

Les gens disent que Hu Jintao et Xi Jinping viennent de factions politiques différentes. Selon eux, Hu Jintao, issu de la Ligue des jeunesses communistes, serait plus populiste, tandis que Xi Jinping, qui représente les «princes héritiers» (fils et filles de hauts dirigeants), serait plus au service des provinces côtières, plus aisées. Je pense pour ma part qu’ils ne sont pas vraiment différents.

L’un comme l’autre ne sont rien d’autre que les représentants des quelques centaines de familles qui composent l’aristocratie chinoise. Ils ne sont pas au pouvoir parce qu’ils sont doués et intelligents, mais précisément parce qu’ils sont médiocres. Ils sont ce qu’ils sont aujourd’hui parce qu’ils ne représentent aucun danger pour les groupes d’intérêts spéciaux qui dirigent la Chine.

Traiter de médiocre Hu Jintao est évidement une apréciation partisane et les seuls résultats obtenus par le Président chinois ne font que démentir ces propos diffamants.

Son livre, intitulé « Le Meilleur acteur de la Chine : Wen Jiabao », est une attaque frontale contre le Premier ministre qui n'est qu'un ensemble de salmigondis de mensonges .Le bilan objectif que l'on dresse de l'action du Premier-ministre suffit à balayer les arguties subjectives de ce  détracteur.

Yue Jing aurait voulu que Hu Jintao soit le Mikhaïl Gorbatchev ou le Boris Eltsine de la Chine. Mais Hu Jintao n'a pas voulu être l'homme des Etats-Unis qui auraient voulu en faire le fossoyeur de la Chine.Voyez plus tôt:

l y a dix ans, le«prince héritier» chinois, Hu Jintao, visitait les États-Unis, où il était reçu avec le plus grand respect. À l’époque, le peuple chinois nourrissait de très grands espoirs pour son mandat, sans parler d’une grande partie des élites politiques occidentales et des experts chinois. Le gouvernement américain désirait l’acquérir à sa cause .

En Occident on aime pousser et financer n'importe quel scribouilleux pour autant qu'il mette la Chine au pilori. Plus il ment , plus il travesti la vérité plus ces affabulateurs sont portés aux nues.

02:49 Écrit par wang dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wen jiabao, chine, dissident, propagande, hu jintao | |  Facebook | | |  Imprimer |

Écrire un commentaire